logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/12/2014

LA CLASSE !

PATISSERIE

 

 

VENTE DE PATISSERIES à HABAS

Dimanche 21 décembre

La classe 2017 propose des pâtisseries

à partir de 10H00

sur la place de l'Eglise.

 

Les jeunes vous attendront avec bienveillance pour vous proposer crêpes, merveilles, cookies et autres délices...

 

 En cette période de fêtes, ne vous privez pas, le régime n'est pas d'actualité !

rugby : HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 20

C'était dimanche dernier.

 

Dimanche 14 décembre 2014

Championnat Territorial Equipe I –  Habas : 25 / Grenade : 20

Championnat Territorial  équipe II – Habas : 24 / Grenade : 25

Equipe Première

 

2014 RUGBY HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 20 177.JPG

 

   Etriquée et heureuse victoire des ténors habassais, qui s’imposent à domicile avec bien des difficultés. Auteurs d’une convaincante entame de match, primée par 2 essais du pack, sur ballon porté, ils ont ensuite  subi l’emprise d’une équipe visiteuse pugnace et bien organisée, qui les a cantonné  dans l’à peu près, tout en imposant son jeu. Ils ne doivent leur salut, à l’ultime minute, qu’au contre opportuniste de Pouységu qui leur permet, au final, de s’adjuger le gain du match.

Pour Habas : 3 essais de Julien Meilhan (4e), Julien Elgoyen (14e), Clément Pouységu (79e) – 2 transformations et 2 buts de pénalité de Vincent Campet (39e, 49e)

Pour Grenade : 3 essais de Arnaud Cassagne (26e), collectif (51e), Baptiste Loubsens (68e) – 1 transformation et 1 but de pénalité de Christophe Laouillé (20e)

 

2014 RUGBY HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 20 168.JPG

2014-12-14 2014 RUGBY HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 208.jpg

2014-12-14 2014 RUGBY HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 20.jpg

2014-12-14 2014 RUGBY HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 207.jpg

2014-12-14 2014 RUGBY HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 206.jpg

2014 RUGBY HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 20 060.JPG

2014-12-14 2014 RUGBY HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 205.jpg

2014-12-14 2014 RUGBY HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 204.jpg

2014-12-14 2014 RUGBY HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 202.jpg

 

2014-12-14 2014 RUGBY HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 201.jpg

Equipe Seconde

  Pour s’être « assoupis » durant les ¾ de la partie, les réservistes habassais accusaient un déficit de 15 points à 5 minutes du coup de sifflet final. Malgré leur émérite, mais tardif sursaut  d’orgueil, ils échouent à 1 point de la victoire, qui paraissait  pourtant largement à leur portée.

 

2014-12-14 2014 RUGBY HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 209.jpg

 

Pour

2014 RUGBY HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 20 021.JPG

2014 RUGBY HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 20 028.JPG

2014 RUGBY HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 20 024.JPG

2014-12-14 2014 RUGBY HABAS 25 GRENADE SUR ADOUR 2010.jpg

 

Habas : 4 essais de Yann Vinet (4e), collectif (37e), Lilian Lalanne (49e), David Laussucq (58e) – 2 transformations de Lilian Lalanne (49e, 58e)

Pour Grenade : 3 essais de Romain Garrabos (19e), Jean Baptiste Favaro (29e), Cazade (34e) – 2 transformations  et 2 buts de pénalité de Romain Garrabos (15e, 31e)

 

20/12/2014

RUGBY : Les Amis de l'USH iront à LESPERON-ONESSE

Dimanche 21 décembre 2014

En Championnat Territorial Honneur-Promotion d'Honneur-1ière Série

les 2 équipes de l'U S HABAS rencontrent LESPERON-ONESSE

Coup d'envoi à 14 h 15 (B) et 15 h 30 (A) à Lesperon

Arbitre équipe I : M. Urruzmendi Evan du Comité Côte Basque Landes.

Arbitre équipe II : M. Abriat Sébastien du Comité Côte Basque Landes.

Directeur de match : M. Lasserre André du Comité Côte Basque Landes.

Les fidèles supporters seront bien là pour les encourager

un départ en car est prévu après un repas convivial entre Amis de l'USH

**

 Gaston a fait 90 ans le 12 décembre et toujours au stade !

www.kizoa.com_2014 rugby habas 25 grenade sur adour 20 002.jpg

www.kizoa.com_2014 rugby habas 25 grenade sur adour 20 034.jpg

www.kizoa.com_2014 rugby habas 25 grenade sur adour 20 039.jpg

Ils encourageaient HABAS qui jouait contre GRENADE SUR ADOUR

L'Equipe Seniors a gagné par 25 à 20

www.kizoa.com_2014 rugby habas 25 grenade sur adour 20 031.jpg

www.kizoa.com_2014 rugby habas 25 grenade sur adour 20 036.jpg

www.kizoa.com_2014 rugby habas 25 grenade sur adour 20 042.jpg

Les supporters par tous les temps

www.kizoa.com_2014 rugby habas 25 grenade sur adour 20 165.jpg

*

Là, les supporters étaient à TARTAS

Je les piste... d'un côté du stade à l'autre !

2014 RUGBY TARTAS 062.JPG

Les supportrices, ters, ont leurs petites habitudes

Les uns côté cour, les autres côté jardin

2014 RUGBY TARTAS 173.JPG

Mais toujours ensemble à l'heure de l'apéro et du repas convivial

concocté par les soins de quelques-unes (uns)

Allez oups ! dans la boite à memerazzi

2014 RUGBY TARTAS 160.JPG

2014 RUGBY TARTAS 161.JPG

2014 RUGBY TARTAS 162.JPG

2014 RUGBY TARTAS 163.JPG

2014 RUGBY TARTAS 166.JPG

2014 RUGBY TARTAS 167.JPG

2014-11-30 2014 RUGBY TARTAS9.jpg

A demain dimanche les Amis

ALLEZ LES BLEUS !

ROUBAIX sans ses ouvriers

Roubaix: Gérald Bloncourt, photoreporter, redécouvre la cité textile... sans ses ouvriers

Publié le 17/12/2014

PAR AURELIE JOBARD

 

 

 http://www.nordeclair.fr/info-locale/roubaix-gerald-bloncourt-photoreporter-redecouvre-la-ia50b12891n572376

Roubaix: Gérald Bloncourt, photoreporter, redécouvre la cité textile... sans ses ouvriers

Publié le 17/12/2014

PAR AURELIE JOBAR

Le ciel ouaté éclaire péniblement l’ancien peignage Amédée-Prouvost. Il fait gris, ce samedi. Gérald Bloncourt, photoreporter, reste figé face au silence qui s’impose à lui. La colère l’habite ce jour-là. L’image de «  ces ruines  » est dure pour cet homme qui a passé des mois et des mois à saisir, en photos, la vie ouvrière roubaisienne dans les années 50. Vingt-cinq ans qu’il n’était pas revenu sur les lieux. Le choc. «  J’éprouve de la colère. Les patrons ont gagné des milliards sur le dos des ouvriers. Eux, ont déserté le coin, par contre, les petits sont restés et continuent, pour certains, à dépérir  », lâche l’homme, âgé de 88 ans.

Près de la cheminée de l’ancien peignage, Gérald Bloncourt, le regard toujours très vif, s’arrête et nous confie avoir, tout à coup, des bribes de souvenirs. Des bruits surtout : «  J’entends encore les voix de ces femmes qui parlaient entre elles à la sortie de l’usine, ces solex aussi. Je n’en reviens pas que tout cela ait disparu. À l’époque, j’avais conscience que les ouvriers se faisaient exploiter, mais comment imaginer qu’il ne reste plus rien lorsque l’on a connu la vie.  »

La vie des ouvriers, l’homme, Haïtien d’origine, l’a goûtée pour mieux la comprendre. Et cela se voit incontestablement dans ses photos. «  Le soir, après leur journée à l’usine, on mangeait des frites, on buvait de la bière ensemble. J’étais invité dans leurs maisons. Je découvrais leurs histoires. J’ai aimé rencontrer ces gens qui vivaient, vraiment  », insiste le photoreporter, boîtier autour du cou, immortalisant ce retour troublant.

Passeur de mémoire

Gérald Bloncourt, qui a travaillé pour l’Humanité ou encore le Nouvel Observateur, a toujours été très sensible et attiré par le monde ouvrier. L’immersion a été au cœur de ses sujets. Son travail « sociologique » le poussera même à descendre au fond de la mine. Un mois.

Le militant communiste a aujourd’hui dans ses valises, plus de 200 000 photos. Et l’homme dit n’avoir aucun mérite. «  Je n’ai fait que recopier ce que j’ai vu. Ce sont les travailleurs qui m’ont tout appris. C’est eux qui, lorsque j’exposais mes photos à la sortie des usines, me replongeaient dans des détails et me permettaient d’avancer. Je leur dois tout. »

Gérald Bloncourt, se définit comme un passeur de mémoire. C’est donc sans hésitation qu’il a accepté de venir avec son épouse à la rencontre de Nathalie Duparque (lire ci-dessous). La jeune femme rêve d’une exposition l’année prochaine. «  Roubaix a besoin de réconfort et ces photos sont, comme l’homme, pleines de générosité.  »

Des projets d’exposition...

Nous avions rencontré pour la première fois Nathalie Duparque en janvier dernier. La jeune femme, Roubaisienne d’adoption, écumait les courées des quartiers Nord pour aller à la rencontre de leurs habitants. Accompagnée d’un ami photographe, et son bébé sur le ventre, elle recherchait des témoignages avec un projet en tête : une exposition pour mettre en avant le patrimoine industriel. Lors de ces rencontres, un habitant lui a parlé de Gérald Bloncourt et de son travail. La jeune femme est alors entrée en contact avec le photoreporter via internet. «  Je suis allée sur son site. J’ai vu ses photos et lu ses textes très émouvants. J’ai d’abord découvert sa personnalité par l’écrit.  »

 

 

 

La semaine passée, ils se sont rencontrés à la Mie Sésame, à Roubaix. La jeune femme a évoqué son projet d’exposition. Gérald Bloncourt ne s’y est pas opposé, au contraire. «  Je pense que de nombreuses personnes pourraient se reconnaître sur ses photos ou du moins pourraient reconnaître une tante, un oncle, un ami  », a conclu la jeune femme.

Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet

 

 ***

Très émue moi aussi à la lecture de ce reportage sur la page facebook de Gérald !

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique