logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/12/2017

RUGBY : ALLEZ LES BLEUS !

 

Tartas / Habas Photos Equipe I Photos Equipe II

 

Qui ne sont pas toujours vêtus de bleu

20116793_1621952064505039_6205961769051188826_o.jpg

 

 

 ****

Dimanche 26 Novembre 2017

En Championnat territorial Honneur, Côte Basque Landes.

Tartas : 42 / Habas: 3

  En Championnat territorial Réserves Honneur, Côte Basque Landes.

Tartas : 36 / Habas: 13

Equipe I

   Funeste sortie pour les ténors habassais qui sombrent corps et âme en terre tarusate face à une formation locale qui, après le carton blanc, sévère, de Pouységu, les a surpassé dans toutes les phases de jeu. Souhaitons-leur, de se remobiliser et de préparer, dans la sérénité, la seconde phase en promotion d’honneur, qui peut leur permettre de vivre une épopée, aussi brillante qu’il y a 2 saisons.

Pour Habas : 1 but de pénalité de Fabien Vidaucoste (22e).

Pour Tartas : 5 essais de Jean Baptiste Sous (34e), Florian Texeira (42e), Kevin Marcorelle (47e), et Jérémy Dupouy (51e, 79e) – 4 transformations de Benjamin Chandezon (2) et Kevin Marcorelle (2) – 3 buts de pénalité de Kevin Marcorelle (6e, 26e, 41e).

Pour Habas : 1 but de pénalité de Fabien Vidaucoste (22e).

2017-11-26 TARTAS HABAS7.jpg

 

2017-11-26 TARTAS HABAS8.jpg

Equipe II

   Lourde et inéluctable de la B, qui faute d’effectif suffisant, fini par s’incliner logiquement, face à une équipe locale motivée et percutante. Jouant à 14 dès la mi-temps, puis à 13, ils ont résisté de leur mieux, avant de céder inéluctablement. A noter tout de même, les 2 beaux essais inscrits,  brillamment par Florent Laplace.

Pour Habas : 2 essais (17e, 77e) et 1 but de pénalité de Florent Laplace (61).

Pour Tartas : 5 essais de Anthony Dubos (23e), Paul Lapoublade (60e), Mickaël Lamarque (67e), Thomas Dupin (71e) et Steve Lamitte (80e) – 4 transformations et 1 but de pénalité d’Emmanuel Mallet (38e).

MAISON 046.JPG

2017-11-26 MAISON.jpg

2017-11-26 TARTAS HABAS.jpg

2017-11-26 TARTAS HABAS1.jpg

2017-11-26 TARTAS HABAS2.jpg

2017-11-26 TARTAS HABAS3.jpg

2017-11-26 TARTAS HABAS4.jpg

2017-11-26 TARTAS HABAS4.jpg

2017-11-26 TARTAS HABAS6.jpg

 

2017-11-26 TARTAS HABAS9.jpg

2017-11-26 TARTAS HABAS11.jpg

2017-11-26 TARTAS HABAS12.jpg

****

Cet après-midi

ILS SERONT SUR LA PELOUSE DES 14 heures

face à LEON

ET LE PERE NOEL

SERA SUR HABAS à 14 H 45

**

En espérant que le Ciel sera clément pour toutes ces manifestations

 ALLEZ LES BLEUS !

ob_74c605_smiley-rugby.jpeg

09/12/2017

9 décembre : JOURNEE DE LA LAICITE

 Il y a eu l'adieu à JOHNNY, LA MANIFESTATION DES BASQUES A PARIS et LA JOURNEE DE LA LAICITE


 


 
 

 

Jean-Paul Scot
Lundi, 17 Avril, 2017
Humanite.fr
Photo Alain Jocard / AFP
Photo Alain Jocard / AFP

La laïcité qui assure indissociablement la liberté de conscience et l'égalité de traitement des convictions spirituelles, garantit la liberté de culte mais aussi la liberté de pensée de tous les humains égaux en droits, doit prendre toute sa place dans nos choix dès le 23 avril. Lire l'analyse complète de Henri Pena-Ruiz et Jean-Paul Scot.

Charlie Hebdo a demandé à tous les candidats de s’engager par écrit à « ne pas modifier la loi du 9 décembre 1905 », à ne pas introduire des « aménagements particuliers à l’égard d’une communauté religieuse » et à ne pas rétablir le « délit de blasphème ». Tous ont promis de défendre la laïcité. Mais leurs programmes contredisent souvent leurs réponses.
 
Marine Le Pen prétend même « promouvoir la laïcité ... et l’étendre à l’ensemble de l’espace public ». Que dit le programme du FN ? « Laïque, la République n'accepte aucune religion ni aucune idéologie d'Etat dans l'espace public. » Est-il donc prêt à interdire les processions catholiques ? Non, seulement le voile des musulmanes, car le FN « reconnait le rôle du christianisme en général et du catholicisme en particulier dans l'histoire de France et la construction de la civilisation française ». La contradiction est flagrante. Sous le nom de laïcité, idéal universaliste qui ne saurait discriminer aucune civilisation ou religion, le FN reprend l’opposition entre « eux » et « nous » chère à Carl Schmitt, le penseur allemand rallié au nazisme. Il reprend le thème du prétendu « choc des civilisations » dont Samuel Huntington affirme la fatalité. Oublier les bûchers de l’Inquisition et la chasse aux sorcières pour ne s’en prendre qu’à un islamisme politique assimilé à la religion musulmane ce n’est pas être laïque mais ultranationaliste. C’est tourner le dos à la laïcité et à la paix qu’elle rend possible. Au nom des « racines chrétiennes de la France », Marine Le Pen justifie une « crèche » dans la mairie de Béziers alors que son ami Robert Ménard interdit les paraboles sur les balcons ! Privilège d’un côté, discrimination de l’autre ! Le FN dénonce « toute forme de communautarisme qui favorise l'extension de modes de vie étrangers à la civilisation française » mais, paradoxalement, il entend imposer un modèle communautariste pour la France. Il dit rejeter « toutes les formes de discrimination positive » en faveur des « minorités » ; mais est-il prêt à abolir les subventions publiques aux écoles confessionnelles ? Il prône ouvertement l’« assimilation » en condamnant « la diversité, nouveau nom de la préférence immigrée ». La dite laïcité du FN ne semble servir qu’à justifier racisme et xénophobie.  Pour Jean Marie Le Pen, l’invocation de la laïcité par sa fille est purement « contingente ». Il n'y a donc pas parti plus anti-laïque que le Front National !  
 
François Fillon admet que la loi de 1905 est « une loi de liberté ». Mais pour lui, le principe de laïcité « s’est forgé tout au long du XXe siècle » : le Concordat d’Alsace-Moselle et la loi Debré seraient donc les fruits d’un « consensus au bénéfice de tous » ! Bigre ! Pour lui la « protection apportée aux religions par la République » parait plus importante que la liberté de conscience des non croyants. Drôle de laïcité inégalitaire pour un candidat affichant sans réserve sa catholicité ! Il a beau jeu de dénoncer aujourd’hui, lui aussi, un « fondamentalisme musulman particulièrement préoccupant » alors qu’il a entretenu d’excellentes relations avec les monarques du Golfe et l’UOIF quand il était premier ministre. Il aspire à une laïcité  de collaboration entre l’Etat et les religions reconnues  d’utilité publique pour leur contribution à l’éducation, à l’intégration, à l’assistance, voire au maintien de l’ordre moral et politique. Tout le contraire de la laïcité, incompatible avec l’octroi de privilèges aux croyants. 
 
Emmanuel Macron reconnaît que le principe de laïcité « a offert à notre société jusqu’à aujourd’hui 110 ans d’apaisement ». Son programme prétend « l’appliquer strictement ». A voir ! Ainsi veut-il développer « la connaissance des différentes religions à l’école en prévoyant un enseignement spécifique du fait religieux ». Lui, qui propose comme idéal aux jeunes de « devenir  milliardaire » et prétend moraliser le « capitalisme corrompu »,  renoue avec la vieille conception de la religion comme « supplément d’âme d’un monde sans âme ». Quittant son poste à  Bercy, n’a-t-il pas déclaré : « Les religions, notamment l’islam, offrent un accès à l’absolu ; elles proposent du sens … ». La lutte des classes serait stérile et dépassée, mais les religions seraient seules capables de ré-enchanter le monde et de donner une espérance ! C’est reprendre la vielle maxime du XIXe siècle : libre exploitation et charité ici-bas, compensation dans l’au-delà. Ses amis de la finance peuvent dormir tranquilles !
 
Benoit Hamon, curieusement, est optimiste : « je ne crois pas que la laïcité soit en danger ». Mais il se trompe quand il voit dans la loi de 1905 un « riche compromis » entre les religions et l’Etat et non un principe de séparation et de neutralité. A quoi s’engage-t-il quand il dit refuser « tout accommodement avec les pratiques culturelles ou cultuelles qui supposeraient de modifier la loi de 1905 » ? Le fait est qu’il n’a pas dénoncé dles propositions validées par le parti socialiste le 30 janvier 2015 : « recenser les besoins en lieux de culte et examiner les moyens de répondre aux manques dans certaines parties du territoire » et « développer les établissements scolaires privés sous contrat. L’enseignement privé confessionnel musulman doit pouvoir se développer dans le respect des principes républicains ». La République n’a pas à financer des lieux de culte, ni à encourager l’enseignement privé alors que l’Ecole publique manque de moyens pour assurer sa mission d’intérêt général. Benoit Hamon ne remet pas en cause les privilèges financiers des écoles confessionnelles. Serait-il l’adepte d’une curieuse laïcité multiculturelle ? 
 
 
 
 
 
 
Jean-Luc Mélenchon n’a pas de brevet de laïcité à présenter, mais c’est lui qui répond avec le plus de clarté à Charlie Hebdo. La loi de séparation des Eglises et de l’Etat doit être appliquée sur tout le territoire, en Alsace-Moselle comme dans les Outre-mer. Puisque tous les citoyens sont égaux devant la loi, « il ne peut être  question d’aménagement particulier pour telle ou telle religion ». Ce serait créer des discriminations entre croyants et non croyants. « Je m’engage donc, déclare Jean-Luc Mélenchon, à refuser les financements publics pour la construction des édifices religieux, des activités cultuelles et des établissements confessionnels. » Un engagement net, conforme à l’idéal républicain et laïque : réserver l’effort de la nation à l’école publique, non pour nuire à la liberté d’enseignement, mais pour réaffecter l’argent public à sa destination légitime : l’intérêt général commun à tous. Il est également le seul qui fasse le lien entre la laïcité et les droits des femmes et des homosexuels victimes des « prescriptions à caractère sexuel » de toutes les religions. « Aucune prescription religieuse, écrit-il, ne doit être imposée par la loi ». La religion n’engage que les croyants. La laïcité leur permet de vivre librement leur éthique de vie dans le respect du droit commun. Il entend « combattre tous les communautarismes et l’usage politique des religions ». La laïcité est émancipatrice car elle assure à chaque personne, rappelle-t-il,  la  « liberté de conscience »  qui englobe la  « liberté de culte » , la liberté d’avoir une religion et d’en changer, et la liberté de pensée. Elle permet à chacun la libre disposition de son corps, de son style de vie et lui assure le droit de mourir dans la dignité. En fondant l’ordre public sur les droits humains et non sur les particularismes coutumiers et religieux la laïcité vaut  principe de paix, d’intérêt général et d’émancipation. 
 
Dès le 23 avril, pour défendre la laïcité en même temps que la justice sociale et la refondation écologique, votons Jean-Luc Mélenchon ! 
Henri PENA-RUIZ, philosophe, auteur du Dictionnaire amoureux de la laïcité, Plon, 2014 et 2017 pour la dernière édition
Jean-Paul SCOT, historien, auteur de « L’Etat chez lui, l’Eglise chez elle ». Comprendre la loi de 1905, Points Histoire, Seuil, 2005 et 2015, et de Jaurès et le réformisme révolutionnaire, Le Seuil, 2014.

Victor HUGO : l'Emancipation Laïque

 J'ai eu la chance et l'honneur de découvrir Henri PENA-RUIZ lors d'une réunion du Front de Gauche dans les Landes, en 2009.

Un extrait : de l'Etat à l'Ecole "l'Eglise chez elle et l'Etat chez lui" (Discours du 15 janvier 1850 ..V. HUGO)

V.HUGO 001.jpg

 

 

... De fait, mai aussi de droit, la libre expression des religions, légitime, ne peut vouloir dire liberté de s'emparer de la sphère publique et de l'enseignement, pour procéder au conditionnement des consciences et normer toute activité intellectuelle et artistique selon des critères et des points de vue particuliers.

Le poète y insiste, et dénonce le fait d'appeler liberté un pouvoir d'endoctrinement.

Liberté de a pour limite pouvoir sur : le cerveau des enfants est malléable et sa liberté doit être respectée avec une infinie précaution. La contestation hugolienne des emprises cléricales part de la distinction entre religion et cléricalisme et elle ira loin. Elle formera le concept de laïcité dans son contenu positif.

L'idéal laïque hugolien recouvre un ensemble de valeurs fondatrices tenues pour des principes et il voit dans le dispositif institutionnel de séparation de l'Eglise et de l'Etat le meilleur moyen pour affirmer ces valeurs.

 

 

... Les emprises traditionnelles des religions sur le monde social bafouent aux yeux du poète deux principes mis au jour par la Révolution française : la liberté et l'égalité. La liberté, dans sa forme la plus radicale sans doute, implique la liberté de conscience absolue et la faculté de choisir, sans entrave ni conditionnement, son option spirituelle et son éthique de vie.

L'égalité, quant à elle, suppose l'absence de tout privilège accordé aux tenants d'une de ces options spirituelles. Dans son discours du 15 janvier 1850, Hugo, comme Lamennais, défend une stricte séparation, qui exclut les dispositions concordataires napoléoniennes (1801-1802) par lesquelles un rôle public était maintenu pour les Eglises.

"J'entends maintenir, quant à moi, et au besoin faire plus profonde que jamais, cette antique et salutaire séparation de l'Eglise et de l'Etat, qui était l'utopie de nos pères, et cela dans l'intérêt de l'Eglise comme dans l'intérêt de l'Etat".

....

De la culture avant tout. Deux combats sont désormais solidaires : celui de l'affranchissement laïque général et celui de l'instruction. Aux adeptes cléricaux de l'obscurantisme, Hugo réplique : "Vous en voulez à la raison humaine. Pourquoi ? Parce qu'elle fait le jour".

 

... L'Instruction publique est un devoir d'Etat et elle ne peut se trouver à la merci d'un groupe religieux particulier, qui est libre de cultiver ses croyances propres, de les exprimer sans entrave, mais non de les imposer aux autres. C'est dire qu'elle ne peut être que laïque, autrement dit commune à tous et affranchie pour cela de toute tutelle.

Ce lien entre laïcité et instruction libératrice, Hugo  l'exprime en juillet 1876, dans un passage saisissant de Paris et Rome, où il stigmatise la volonté cléricale de régir les consciences par un pouvoir exercé sur l'enseignement :

"Le prêtre peut être de bonne foi : il croit avoir une vérité à lui, différente de la vérité universelle.

Chaque religion a sa vérité, distincte de la vérité d'à côté : cette vérité ne sort pas de la nature, entachée de panthéisme aux yeux des prêtres ; elle sort d'un livre. Ce livre varie.

La vérité qui sort du Talmud est hostile à la vérité qui sort du Koran.

Le rabbin croit autrement que le marabout, le fakir contemple un paradis que n'aperçoit pas le caloyer, et le Dieu visible au capucin est invisible au derviche. On me dira que le derviche en voit un autre ; je l'accorde, et j'ajoute que c'est le même : Jupiter, c'est Jovis, qui est Jova, qui est Jehovah ; ce qui n'empêche pas Jupiter de foudroyer Jehovah, et Jehovah de damner Jupiter ; Fô excommunie Brahmâ, et Brahmâ anathématise Allah ; tous le dieux se vomissent les uns les autres ; toute religion dément la religion d'en face ; les clergés flottent dans tout cela, se haïssant, tous convaincus, à peu près ; il faut les plaindre et leur conseiller la fraternité.

Leur pugilat est pardonnable. On croit ce qu'on peut, et non ce qu'on veut. Là est l'excuse de tous les clergés ; mais ce qui les excuse les limite. Qu'ils vivent, soit ; mais qu'ils n'empiètent pas.

Le droit au fanatisme existe, à la condition de ne pas sortir de chez lui ; mais dès que le fanatisme se répand au-dehors, dès qu'il devient véda, pentateuque ou syllabus, il veut être surveillé.

La création s'offre à l'étude de l'homme ; le prêtre déteste cette étude et tient la création pour suspecte ; la vérité latente dont le prêtre dispose contredit la vérité patente que l'univers propose.

De là un conflit entre la foi et la raison.

De là, si le clergé est le plus fort, une voie de fait du fanatisme sur l'intelligence.

S'emparer de l'éducation, saisir l'enfant, lui remanier l'esprit, lui repétrir le cerveau, tel est le procédé ; il est redoutable. Toutes les religions ont ce but : prendre de force l'âme humaine.

V. HUGO 002.jpg

 

 

 

LES BASQUES A PARIS : Manifestation pour la paix en pays basque

 

Cette manifestation du samedi 9 décembre à 11 H 30 est organisée les Artisans de la Paix, qui ont permis le désarmement total de l’organisation clandestine basque ETA. Près de 10 000 Basques sont attendus à Paris, des centaines de familles de prisonniers basques, des parlementaires et maires de toutes tendances politiques, des artistes de rue représentatifs de la culture basque et musiciens traditionnels.
 
La manifestation du 9 décembre est soutenue par près d’une cinquantaine d’organisations, syndicats et partis  et 100 personnalités françaises (dont Jean-Luc Mélenchon, Benoit Hamon, Clémentine Autain, Julien Bayou, Jean-Claude Lagarde, Frédérique Espagnac, Paul Molac,  José Bové, Philippe Poutou, Eric Coquerel, Emmanuelle Cosse,  Jean-Luc Benhamias, Serge Portelli, Susan George, Didier Lestrade, Jean-Pierre Mignard, Noël Mamère, Jean-François Bernardini, Mouss et Hakim Amokrane, Jean-Marie Muller, Gérard Onesta, Laurent Pinatel, Guy Bedos, Frédéric Beigbeder, Bruno Solo, Robert Guédiguian, Robin Campillo, Marie Darrieussecq, Patrick Viveret, Etienne Balibar, Edgar Morin etc.).
 
11h30 : Rassemblement sur la place du 18 Juin 1940 (à côté de la gare Montparnasse), début des animations, accueil des trains spéciaux venus du Pays Basque
12h30 : Départ de la manifestation
14h00 : Arrivée de la manifestation, prises de parole
14h30 : Chants
15h00 : Fin du rassemblement
16h00 : Soirée à la Maison Basque de Paris (http://artisansdelapaix.eus/9-decembre-paris-maison-des-basques/)
 
Plus d’informations sur l’évènement Facebook et sur le site des Artisans de la Paix.
 
 

Rassemblement pour la paix au Pays basque le 9 décembre 2017 à ...

https://blogs.mediapart.fr/.../rassemblement-pour-la-paix-au-pays-basque-le-9-decemb...
 Rassemblement pour la paix au Pays basque le 9 décembre 2017 à Paris

Il y a 2 heures - Maintenant, ils appellent à un rassemblement pour la paix au Pays basque prévu le 9 décembre à Paris. ... Plusieurs artistes se produiront sur un Camion Sound System qui accompagnera la manifestation : Bad Sound System + Muguruza, Mouss et Hakim de Zebda, Fredo des Ogres de Barbak, Oreka TX, ...

Les Artisans de la Paix ont organisé l'opération de Louhossoa en décembre 2016 (début du processus de désarmement de l'ETA), puis la “Journée du désarmement" à Bayonne en avril 2017. Maintenant, ils appellent à un rassemblement pour la paix au Pays basque prévu le 9 décembre à Paris.

 Actuellement, un Tour des 20 prisons où sont incarcéré.e.s les 66 prisonnier.e.s basques est en cours, tour ayant démarré le jeudi 16 novembre à la maison d’arrêt de Montde-Marsan (40) et se terminant le 6 décembre en région parisienne. Les 7, 8 et 9 décembre une marche fera le tour des prisons de la région parisienne. 

Parmi les signataires de l'appel, des organisations comme la Ligue des droits de l'Homme, la Fédération internationale des droits de l'Homme, Attac, le syndicat de la Magistrature, le Mouvement de la paix ou encore Le Genepi.

L'appel a aussi été signé par plusieurs partis politiques (PG, Ensemble, EELV, NPA...) et des personnalités politiques comme Noël Mamère, Jean-Luc Mélenchon, Benoit Hamon, Christiane Taubira ainsi que ma députée de la 1ère circonscription de l'Ariège, Bénédicte Taurine (membre du Groupe de La France Insoumise à l'Assemblée Nationale). 

Droits des prisonniers basques : près de 10.000 personnes attendues ...

www.sudouest.fr › Bayonne
Il y a 19 heures - Une grande marche est organisée à Paris, ce samedi 9 décembre, pour "la paix et les droits des prisonniers basques". ... L'association de défense des familles de prisonniers basques fait un tour de France des lieux où ces derniers sont détenus, jusqu'à la grande manifestation du 9 décembre à Paris.

Manifestation pour la Paix au Pays Basque - Facebook

https://www.facebook.com/events/139242679983861/

Pendant des décennies le Pays Basque a connu la violence, mais depuis 2011 et la conférence d'Aiete sous l'égide de Kofi Annan, une autre voie a été choisie : la construction d'un processus de paix juste et durable. Étape décisive ouvrant une dynamique d'espoir, le désarmement final d'ETA le 8 avril 2017 à l'initiative ...

A Paris samedi, les Basques seront dans la rue - Libération

www.liberation.fr/france/.../a-paris-samedi-les-basques-seront-dans-la-rue_1615311

Il y a 19 heures - Dans le «petit Bayonne», fief historique de la mouvance «abertzale» («indépendantiste» en basque) à Bayonne, la plupart des militants et des proches des prisonniers basques interrogés prévoient de se rendre à Paris dans les bus et trains affrétés par les organisateurs de la manifestation. Rue Pannecau ...

À Paris, une manifestation pour alerter sur le sort des prisonniers ...

www.europe1.fr › Accueil › société

Il y a 16 heures - D'autres les rejoindront uniquement samedi à Paris, pour une manifestation

d'envergure : des milliers de personnes sont attendues au départ de la gare Montparnasse pour

défendre "la Paix en Pays basque", mais surtout les droits des indépendantistes incarcérés dans

l'hexagone. Deux trains spéciaux ...

 

10.000 manifestants attendus à Paris en faveur des prisonniers basques

www.lefigaro.fr › Société
 
 
****
*
*
"On sera des milliers samedi à Paris pour demander la seule application des textes en vigueur.
On ne demande pas à l'Etat de légiférer, on demande pas d'amnistie,
pas de privilèges mais la seule application
du droit commun.
Cet été, le Parlement Européen a voté des textes en matière de condition de détention dans les prisons
européennes.
Il appelait notamment les Etats, dont la France, qui ne respectent pas le maintien du lien familial à faire
le nécessaire.
Car c'est une garantie pour lutter contre la récidive et une réinsertion réussie."
 
 

07/12/2017

RUGBY CE WEEK-END : JUNIORS ET SENIORS

ob_74c605_smiley-rugby.jpeg

SAISON 2017 - 2018

************************

 

 

 

 

Samedi 9 décembre 2017

En championnat Territorial Philiponneau et Teulière B,

Les equipes Junior et Cadet de l'Entente

P H L

reçoivent  Larressore-Arcangues

Coup d'envoi à 14h00 et 15h30  à Pouillon

Arbitre Equipe Cadet : M.  du Comité Côte Basque Landes.

Arbitre Equipe Junior : M.   Christian du Comité Côte Basque Landes.

*****************

Dimanche 10 décembre 2017

En Championnat Territorial Côte Basque Landes, Honneur - Promotion d'Honneur

les 2 équipes de l'US Habas reçoivent  Léon

Coup d'envoi à 14h00 (II) et 15h30 (I)

Arbitre Equipe I : M.   du Comité Côte Basque Landes.

Arbitre Equipe II : M.   du Comité Côte Basque Landes.

Représentant Fédéral : M.   du Comité Côte Basque Landes.

20116793_1621952064505039_6205961769051188826_o.jpg

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique