logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/09/2009

EN COLERE ... Et vive les P.T.T.

Tu travailles où ? AUX P.T.T.

Moi aussi.. Au Téléphone et toi ? A la Poste

ça créait des liens

***

**

*

Il était un temps où la grande administration des Postes, Télégraphes et Téléphones représentait une grande famille.

On ne se sentait pas seuls. Une complicité régnait entre le facteur, la téléphoniste, le télégraphiste, le gars des Lignes, ceux des centres de tri, la fille des Chèques Postaux.

"On était de la même famille" et cela arrangeait bien les choses pour arranger les gens quelquefois. "Collègue, tu peux arranger ça ? Tu peux me renseigner ?.."

On se rendait service et on rendait service à l'usager.

C'était avant la casse du Statut, la dégradation des Services. C'était au temps du Service Public, d'un Service au service du public. C'est plus clair ? On nous appelait les usagers du service public. Aujourd'hui nous sommes clients, ce qui veut bien dire ce que cela veut dire.

On a compressé le personnel, fermé des guichets, des tournées de facteur. On a employé des vacataires, aujourd'hui des personnes qui n'ont absolument pas la notion de service public, qui pourraient aussi bien vendre des pizzas.

D'ailleurs, aujourd'hui on vend dans les bureaux de Poste des colifichets, des fleurs, des bijoux fantaisie.

Une enveloppe ne portait pas le numéro de la rue, qu'importe ! le facteur connaissait le nom des habitants de sa tournée. Aujourd'hui la lettre nous revient 15 jours plus tard.

Mais quelle honte d'avoir ainsi laissé faire ! Le mot honte n'est peut-être pas juste, mais je suis en colère, alors pardonnez si j'abuse.

Je ne parle pas des syndicats qui ont lutté depuis plus de trente ans pour la défense de leurs acquis, contre la Casse du Service Public, pour l'amélioration des conditions de travail, mais ils n'ont pas été assez entendus par ceux qui avaient intérêt à agir et qui ne l'ont pas fait.

On pouvait toujours se moquer des fonctionnaires, ces "fainéants", lesquels passaient des concours, étaient notés comme à l'école par leur hiérarchie. Ils prêtaient serment à leur entrée dans la Fonction Publique.

 

Aujourd'hui on voit ce que ça donne quand on passe au privé.

***

*

Au Téléphone, j'en parle à l'aise puisque j'en étais. Après un concours d'entrée aux P.T.T., j'ai été employée dans un Central Téléphonique, Télégraphique.

A l'étage, sur le même pallier, le service téléphonique, la comptabilité téléphonique, le Bureau d'Ordre, le Chef de Centre.

Au rez-de-chaussée, les Réclamations, près des compteurs d'abonnés.

Nous n'étions pas isolés. Il nous était facile de régler les problèmes des abonnés d'un bureau à l 'autre.

"Tu peux voir ? J'ai un abonné en ligne, elle n'a pas de tonalité sur la ligne ?" - Attends, je regarde !

Aujourd'hui, c'est 3900 - où ça ? A l'île Maurice, en Tunisie ... On ne comprend pas l'interlocuteur bien souvent...

et ça crise au bout du fil ! Il est beau le progrès !

*

*

Il y avait un "volant de remplacement" pour les absences et congés de maladie. Il a fallu se battre pour le conserver. On ne nous a jamais rien donné. Il a fallu aller le chercher.

Le Dimanche, lorsque nous faisions la "brigade" au Téléphone, c'est-à-dire : 7 H - 13 H un jour et 13 H - 21 H l'autre jour, nous avions l'autorisation de nous faire remplacer par une collègue en repos. J'étais tellement triste de laisser ma petite famille le dimanche quand je les savais tous à la maison qu'il m'est arrivé de rémunérer une jeune fille, ravie de se faire un petit peu d'argent. Tout le monde y trouvait son compte.

**

Cela ne veut pas dire que tout était rose au travail

La hiérarchie ne nous faisait pas de cadeau

c'était le "rendement" pour répondre aux appels

d'ailleurs nous étions notées au rendement

Interdiction de parler

Demander à aller faire un "aller-retour" pour se rendre aux Toilettes

Un cahier "d'incidents" trônait sur le bureau de la surveillante qui notait les crises de nerfs,

 les retards, les comportements

*

MAIS LE SYNDICAT ETAIT FORT

NOUS SAVIONS QUE NOUS AVIONS BESOIN D'ETRE SYNDIQUES

POUR DEFENDRE NOTRE DIGNITE AU TRAVAIL

POUR AMELIORER NOS CONDITIONS

POUR CONSERVER NOS ACQUIS

SYNDIQUEZ-VOUS NOM D'UNE PIPE !

Le 3 octobre, votez contre la privatisation 

et syndiquez-vous !

*

Adhésion en 1936 pour mon Père

**

MAIS LE SYNDICAT NE FERA PAS A VOTRE PLACE

C'EST A VOUS DE FAIRE REMONTER VOS REVENDICATIONS

VOS EXIGENCES

VOTRE RAS-LE-BOL

***

 

Le travail est déshumanisé

Les employés sont humiliés

On les presse comme des citrons

On les emploie comme des kleenex

**

On les "dégrade"

Celui-là était technicien ? Pffffffff

Passe à la photocopie

**

On demande aux Cadres de diriger en maniant le bâton

et pas de carotte pour le coup.

La carotte elle est pour France Telecom

qui harcèle son personnel pour avoir des résultats de vente

*

J'ai été une victime avec Orange F.Telecom

en achetant un téléphone qui allait, c'était sûr, résoudre mes problèmes de connexion

De guerre lasse je me suis laissée faire et le problème n'a pas été résolu

**

Mais qu'attendent les agents de F. TELECOM ET DE LA POSTE

pour crier leur colère, par milliers, devant le Ministère ?

Mais le Ministère de quoi au fait ?

Comment se nomme-t-il déjà ? Sérieusement, je ne le sais pas

Zut ! Qu'est-ce que vous croyez ? Qu'on raconte des boniments ?

Le libéralisme, le capitalisme, vous savez ce que ça veut dire ou il faut encore vous broyer un peu plus ?

Désolée, je m'énerve. Je sens que ça monte en puissance

**

Un ami disait :" oui, c'est terrible ce qui se passe aujourd'hui, nous on l'a vu venir avec les syndicats, mais pourquoi les premiers intéressés n'ont-ils pas bougé ?? J'ai manifesté devant la Poste une fois et les guichetiers étaient à l'intérieur à bosser"

  What is the question !

*

Le 3 OCTOBRE

TOUS ENSEMBLE POUR VOTER

CONTRE LA PRIVATISATION

Moi j'y serai

A HABAS, AU FOYER MUNICIPAL

*

On peut l'faire ! alors on le fera !

la poste2518.jpg

 Jean-Claude (jeremiemenerlache), Annie (maminie), Biche

enfin vous les seniors

ça vous va ?

 

NOISETTE PIQUANTE

Copie de P1250240.JPG

C'est le nom de ma couleur de cheveux ce matin

La réalité n'est pas celle-là

Copie (3) de P1250240.JPG
Photo modifiée (selon la loi à venir)

 *

*

 Envie de changer de tête, de retirer toutes les mèches blondes estivales

Chassez le naturel il revient au galop.

Brune j'étais, noisette piquante je serai.

ça durcit les traits ? NON !

j'ai eu tout le loisir de les examiner avec soin dans le miroir, les traits ce matin !

Misère !

 Des plis, des rides, des tâches, la peau du cou qui ramollit

et j'en passe

Alors, en rentrant, j'ai essayé de camoufler les imperfections en noyant mon visage

dans les couleurs

RIEN A FAIRE

Jugez par vous-mêmes !

Désespérée ! pffffffffffffff!!

Copie de P1250237.JPG
Copie de Copie de P1250237.JPG
Mes images.jpg
Désespérée
Je vais porter le voile
*
*
*
GROSSES BISES A TOUTES ET TOUS
A PLUS CHEZ VOUS
Je vais faire cuire mes cuisses de poulet
Pas élevé en batterie celui-là
P1250236.JPG
Il me reste des rondelles d'aubergines d'hier cuites à la plancha
bien aillées et persillées
Je les avais fait dégorger avec du gros sel
essuyées
puis 3 mn dans l'eau bouillante
et hop ! sur la plancha que je laisse dorénavant sur la table de la cuisine
*
*
Pour mon Minou (miaou)
qui doit éviter les légumes verts
ce sera riz balsami
***
ALLEZ ! BON APPETIT !
*
*
*
Au fait, je me suis demandée s'il avait vu la métamorphose capillaire le Minou
Pas un mot !
Vraiment un ours ou quoi ?
- Oh J.P t'as vu que j'avais changé de tête ?
- Ah oui
Il s'en fout !
Le prochain coup, je reviens toute blanche !
Ecoeurée... je vais le titiller tout le temps du repas sur le sujet
C'est pas possible !
...
C'est plus d'mon âge les cheveux longs, le Minou !

29/09/2009

Un 30 septembre : PORGY AND BESS


L'Opéra en trois actes du compositeur George GERSHWIN est présenté pour la première fois, aux Etats-Unis, à BOSTON. Adapté du roman d'Edwin Du Bose Heyward, "Porgy and Bess" est la première oeuvre lyrique à avoir fait appel à une troupe entièrement noire. L'action se déroule dans un quartier noir de Caroline du Nord, au coeur du quotidien de l'Amérique de la dépression.

Le public américain accueille avec enthousiasme cette composition qui traite pourtant de la difficulté des minorités à s'intégrer dans la société américaine.

porgy-bess.jpg

Cet opéra de 1935 n’a pas perdu son actualité. Les thèmes de la drogue et de l’exclusion sont particulièrement présents chez les adolescents et la musique est très accessible à un public jeune.

 Dans un quartier pauvre de pêcheurs cet opéra raconte l’histoire d'un mendiant noir infirme Porgy qui tente de sauver BESS des griffes de CROWN, son mari et de Sportin'Life, un dealer ...

La chanson “Summertime“ est la mélodie la plus connue de cet opéra, devenue un authentique tube de jazz, repris et remanié par de nombreux artistes.

*

Porgy_Bess.jpg

« Quand j’ai choisi comme sujet Porgy and Bess, un conte sur les noirs de Charleston, dit Gershwin, je me suis assuré que l’histoire me permettrait d’écrire une musique à la fois légère et sérieuse, et d’inclure dans cette oeuvre le tragique aussi bien que l’humour dans les chants et les danses ».

porgyenbess-30507_onlineBild.jpg

 

Salué en son temps pour la modernité de son approche de la culture afro-américaine 

 Porgy and Bess est aujourd'hui souvent pointé du doigt comme vecteur de stéréotypes peu flatteurs. Dans les années 1950, déjà, Dorothy Dandridge et Sidney Poitier — les deux acteurs noirs les plus célèbres de cette décennie — n'avaient accepté de participer à l'adaptation de Porgy and Bess au cinéma qu'à contre-cœur.

 

porgy bess.jpg

 

Avec les revendications raciales des années 1960, Porgy and Bess a été de plus en plus considéré comme un point de vue blanc, voire raciste, sur la condition des Noirs américains.

Aujourd'hui, les passions se sont calmées et Porgy and Bess est avant tout considéré comme un grand classique de la culture américaine. Selon le vœu des frères Gershwin et de leurs ayant-droits, Porgy and Bess ne peut être interprété que par une distribution exclusivement noire, ce qui a permis de lancer la carrière lyrique de nombreux chanteurs afro-américains.

porgy%20and%20bess.jpg

L'œuvre de Gershwin a inspiré de nombreux jazzmen. Miles DAVIS

La même année, Louis AMSTRONG et Ella FITZGERALD enregistrent pour Verve ce même opéra. Plus tard, d'autres artistes tels qu'Oscar Peterson, Chet Baker, Keith Jarret, Herbie Hancock et Joe Pass (1976) donneront leur version de l'opéra.

, sous la direction de GIL EVANS publie sa version de Porgy & Bess en juillet 1958.

porgy_bess 3.jpg
*
*
*
*

podcast


podcast

un 29 septembre : ZOLA décédait

Le 29 septembre 1902

 De retour de Médan où il avait passé l'été, Émile Zola et son épouse Alexandrine sont intoxiqués dans la nuit, par la combustion lente résiduelle d'un feu couvert, produite par la cheminée de leur chambre. Lorsque les médecins arrivent sur place, il n'y a plus rien à faire.

Émile Zola décède officiellement à 10h du matin.

En revanche, son épouse survit.

zola-timbre001.jpg

 Cette mort serait accidentelle, mais étant donné le nombre d’ennemis qu’avait pu se faire Zola (notamment chez les anti-dreyfusards), la thèse de l’assassinat ou de la « malveillance ayant mal tourné» n’a jamais été totalement écartée.

Après sa mort, une enquête de police est réalisée mais n’aboutit à aucune conclusion probante.

450px-Zola_grave_on_cimetiere_de_montmartre_paris_02.jpg

Le retentissement de la mort d'Émile Zola est immense. La presse se fait l'écho de l'émotion qui gagne la population entière. La presse nationaliste et antisémite exulte. L'émotion gagne l'étranger où de nombreuses cérémonies ont lieu en mémoire de l'écrivain français, et les presses germaniques, britanniques, américaines s'en font largement l'écho. L'hommage est international.

 Lors des obsèques, Anatole FRANCE, qui avait insisté pour évoquer toutes les facettes de l'écrivain, y compris ses combats pour la justice, déclare :

« Il fut un moment de la conscience humaine ».

Les cendres de Zola sont transférées au PANTHEON le 4 juin 1908.

À la fin de la cérémonie au Panthéon, un journaliste anti-dreyfusard, Louis Grégori, ouvre le feu avec un révolver sur Alfred DREYFUS qui n'est que légèrement blessé au bras.

*

*

Mes images.jpg

Émile Zola naît Italien à Paris le 2 AVRIL 1840

 Son père, ingénieur de travaux publics, ancien officier subalterne italien, meurt en 1847 après avoir été responsable de la construction du canal ZOLA à AIX EN PROVENCE.

Émilie Aubert, sa mère, totalement démunie, s'occupe de l’orphelin avec la grand-mère de l’enfant, Henriette Aubert.

Restée proche de son fils jusqu’à sa mort en 1880, elle a fortement influencé son œuvre et sa vie quotidienne.

Il est le fils unique de Francesco ZOLA et d’Emilie AUBERT.
medium_emile_zola.jpg

Ayant échoué au baccalauréat, Émile Zola affronte sans qualification le marché du travail et entre comme employé aux écritures aux Docks de la douane en avril 1860

 Il est naturalisé français le 31 octobre 1862.

220px-ZOLA_1902B.jpg

 Apprécié et multipliant les contacts avec le monde littéraire, il reste quatre ans au service de publicité chez Hachette

où il occupe finalement un emploi équivalent à nos attachés de presse modernes

. Insatisfait, il démissionne au bout de deux mois et connaît une longue période sans emploi, difficile moralement et financièrement, jusqu'au moment où il parvient à entrer en contact avec Louis HACHETTE qui l'embauche comme commis dans sa librairie le 1er mars 1862.
*
*
*
Son premier livre
"les contes à NINON"
659.jpg

Émile Zola est un homme éminemment social, multipliant les amitiés de tous ordres et tous milieux, tout en refusant les mondanités. Passionné par ses semblables, il privilégie cependant les amitiés artistiques et littéraires, et fuit les politiques

Observateur des hommes et des faits de son temps dans ses romans, Zola n'a cessé de s'engager dans des causes sociales, artistiques ou littéraires qui lui semblent justes, sans jamais faire de politique

BIBLIOGRAPHIE

9782253004226.jpg
germinal.jpg
L'Assommoir_fronte.jpg
180px-Lassommoir2.jpg
gervaise.jpg
Bete_humaine.jpg
ZOLA4.jpg
Raquin.jpg
ZOLA1.jpg

 Le personnel politique lui semble suspect

Le romancier intervient dans l'affaire Dreyfus à la fin de l'année 1897.

Les campagnes de haine antisémite incitent Émile Zola à s'engager en faveur des juifs.

Son premier article est publié dès le lendemain dans Le Figaro.

Il est suivi de Le Syndicat le 1er décembre et de Procès-Verbal le 5 décembre.

 Il le conclut par la phrase prophétique, restée célèbre :

 « La vérité est en marche et rien ne l'arrêtera"

451px-J_accuse.jpg

Le véritable traître en lieu et place d'Alfred Dreyfus, le commandant

 Walsin-Esterhazy, coupable du crime pour lequel a été condamné Dreyfus. ...

 Après la condamnation d'un innocent, c'est l'acquittement du coupable, ce qui amène Zola à la réaction.

Elle fut extrêmement énergique.Cet article est un brûlot, mais aussi la première synthèse de l’affaire Dreyfus, que le public découvre enfin dans sa globalité.  

1242746685tuxiimidey.jpg

La réaction du gouvernement ne se fait pas attendre, en assignant Émile Zola pour diffamation

Il concentre dès lors toutes les attaques et incarne à lui seul le traître à la patrie et à l'armée. C'est ainsi que dès 1898, l'écrivain est l'objet d'un torrent d'articles satiriques, de caricatures, de chansons et de livrets le traînant dans la boue, l'insultant, le diffamant.

ZOLA_Horreurs.jpg

 Dans certains journaux, il est même l'objet d'attaques quotidiennes.

Contraint à l'exil Zola vit reclus à Londres, dans le secret, dans une solitude entrecoupée des visites de ses amis et sa famille proche.

 À l'image de ceux d'Hugo, Voltaire ou Vallès, cet exil déclenche un important mouvement d'opinion.

L'écrivain rentre à Paris au terme de onze mois d'exil, avec Fécondité, son dernier roman achevé le 28 mai précédent.

Fecondite.jpg

Jamais Zola n'a regretté son engagement, quel qu'en ait été le prix.

 *

Zola.jpg

Républicain convaincu, il s'engage tôt dans un combat contre l'Empire.

Les premiers romans du cycle des Rougon-Macquart ont ainsi une visée à la fois satirique et politique.

zola_la-fortune-des-rougon.jpg

 Aussi la censure dont il est l'objet dès 1871 avec LA CUREE , au retour , le déçoit profondément.

la curee.jpg

 

 

la-curee-b_387694vb.png
**
*
*
*
1864 Les Contes à Ninon.
1865 La Confession de Claude
1867 Thérese Raquin
1868
Madeleine Férat
1870 La Fortune des Rougon
1971 La Curée
1873 Le Ventre de Paris
1874 La Conquête de Plassans
1875 La Faute de l'abbé Mouret
1876 Son Excellence Eugène Rougon
1877 L'Assommoir
1878 Une Page d'amour
1880 Nana et Les soirées de Médan
1882 Pot bouille et le Capitaine Burle
1883 Au bonheur des dames
1884 Naïs Micoulin et La joie de vivre
1885 Germinal
1886 L'Œuvre
1887 La Terre
1888 Le Rêve
1890 La Bête humaine
1891 L'Argent
1892 La Débâcle
1893 Docteur Pascal, dernier volume des Rougon-Macquart
1894 Lourdes
1896 Rome
1898 Paris
1899 Fécondité
1900 Travail
1901 La Vérité en marche
1903 Publication posthume de Vérité

"Un des plus grands écrivains français et un homme libre qui n'a eu pour maître que l'amour et sa conscience"

Frédéric Fabre

Lors de mon dernier déménagement
je me suis séparée des ZOLA comme des BALZAC
Des livres de poche lus et relus
*
*
Ils manquent à ma bibliothèque
et je me demande si je ne vais pas m'y replonger
BIEN ENVIE DE LES RELIRE
n'est-ce pas Pascal ?
Toi qui les a lus
*
*
La_terre.jpg
NANA55.jpg

27/09/2009

l'AVENIR pour Lola

 

 Lola m'a demandé ce poème... Il est vraiment très chouette...

 

L'Avenir

Les platanes de l'école

se recouvrent d'encre bleue

et de réglisse.

Dans la rue, les enfants glissent.

On voit sauter les cartables

le long des trottoirs.

Des alphabets et des fables

se répandent dans le soir.

Des verbes de toute sorte

et des chiffres par milliers

s'échappent des fins cahiers

et courent de porte en porte.

En classe, les rois s'endorment,

même Vercingétorix

referme ses yeux d'onyx.

Jeanne d'Arc ne bouge plus,

Pasteur étouffe un bâillement.

Un chien gémit, des télés

bavardent dans les maisons.

Les enfants balancent

leurs cartables lourds.

Les vieux rois s'endorment,

les enfants sautillent.

L'avenir commence

d'une porte à l'autre.

Pierre Gamarra

avenir.jpg
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique