logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« JOYEUX REVEIL | Page d'accueil | LE VENT SOUFFLE et pas dans mes cheveux blonds »

29/03/2010

ON BRADE 

C'est terminé. On ne retournera plus là-bas, dans la maison

de notre Mémé Rika disparue en mai 2009.

 La maison de GAGNY a fermé ses volets

 PENDULE.JPG

Je n'ai pas encore retiré la poussière ... ça se voit

Pour l'instant, je déballe

*

*

Un jeune couple va prendre place

 déjà plein d'idées pour rénover, restaurer

remettre en vie

Voilà les raisons de nos absences, de mes infidélités

de notre prise de tête

de notre peine

 

*

*

Nous avons un peu de Mémé chez nous

J.P a emporté quelques souvenirs

le fauteuil qui ne l'avait jamais quitté

durant l'enfance et son adolescence

*

PHOTOfunSTUDIO3.jpg

 

À la brocante du quartier

Il a bradé ses souvenirs

Fait don d' un meuble en merisier

D'une pendule sans avenir

 

Il a dégagé le sous-bois

Du mur de la salle à manger

Décroché les rideaux de soie

Le miroir aux coins biseautés

 

Il a refermé les cartons

Remplis de vies à l’imparfait

Retiré les lustres aux plafonds

Plié les draps des lits défaits.

 

Il a jeté aux encombrants

Les matelas un peu tassés

Conservé un salon d’antan

Un secrétaire endommagé

 

Dans ses bagages, en bonne place,

Un fauteuil de bridge usagé

Qui l’attendait après la classe

Pour des leçons à réviser.

 

Les pièces vides, soudain muettes,

Sont chargées de sa solitude,

Premiers soupirs, dernières miettes

D’un passé parfois un peu rude.

 

Il est parti comme un voleur

Après le dernier tour de clé

Sans un regard sur la demeure

Qui l’a vu naître et s‘en aller.

 M.C.

 

NB : les rideaux n'étaient pas en soie... c'est pour la rime !

si vous trouvez mieux, dites-moi

PHOTOfunSTUDIO4-1.jpg

 Merci les enfants d'avoir évité

le trajet à votre Père

 

Commentaires

chère Miche,
voilà un très joli poème d'une grande simplicité , rempli de tant de tristesse et d'amour, merci pour ses quelques vers, et les rideaux de soie ont trouvé la bonne place dans tes rimes.
Tu vois je ne t'oublie pas, je n'ai plus accès pour reprendre mon blog et n'y comprends rien.
je t'embrasse et te dis à bientot!

PASCALINE

*********

Ma chère Pascaline, je n'y crois pas. Te revoilà ! j'ai tellement été distante depuis plus d'un an, par le clavier, mais pas par la pensée ! C'est bon, je range la maison et je me pose. Et je reviens comme dans le bon vieux temps.. A ce soir Pascaline, je suis ravie. Miche

Écrit par : Arnal Pascaline | 29/03/2010

Les meubles de toute une vie à faire revivre par les jeunes ... ils vont s'en charger mais pour J.P. ce n'est pas facile et pour toi non plus d'ailleurs je le comprends à travers tes rimes si bien choisis et pour l'avoir vécu !
Bisous tout plein
Biche

Écrit par : Biche | 29/03/2010

belle évocation nostalgique et tendre !
amitiès

Écrit par : ventdamont | 29/03/2010

avec les volets de cette maison, une page de vie se ferme ! c'est toujours douloureux de vider à tout jamais un lieu qui était le poumon de la famille !! mais c'est la vie ... bravo pour ta poésie et bonne journée Miche

Écrit par : michka | 30/03/2010

Joliment dit. J'admire.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 30/03/2010

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique