logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« LA ZEN ATTITUDE au Japon | Page d'accueil | elle et lui »

17/03/2011

Apprendre pour désapprendre .. au JAPON

J'ai bien aimé la formule :" Apprendre pour désapprendre"

img606.jpg

"La Route enchantée"

"Ce que vous allez découvrir est un ouvrage atipyque. Un patchwork. Un puzzle... C'est toujours d'une probité absolue.. Il y a du "grand reporter". Ne lisez pas en diagonale les pages qui concernent le JAPON...Ils apprivoisent, ils veulent entendre... Cependant ils ne sont pas venus les mains vides. Ils ont aussi quelque chose à offrir. C'est le coeur de l'âme française : la chanson de bon aloi. Et ils le font très bien. Si bien, généreusement même que ce JAPON, qui sort à peine d'un épouvantable massacre, ce JAPON si féodal, si raffiné, si bardé de secrets, si empesé de protocoles abstraits, ce JAPON s'ouvre devant Yvette et Marc. Et triomphalement.."

Pour commander, rien de plus simple : un petit mot que vous adresserez à leur domicile de Strasbourg, 29 A rue de Wasselonne à 67000 STRASBOURG avec votre règlement de 15,20 € (franco de frais de port) et Marc s'empressera de vous expédier son ouvrage avec une dédicace. Fantastique non ! Et vous allez vous régaler.


**

Pour apprendre et comprendre

courts extraits

**

 

Après la première tournée de 1957, commença "le ballet" de nos voyages au JAPON. Les continuels aller-retours, la joie des arrivées, la nostalgie des départs. Les tournées s'enchainèrent, toutes différentes les unes des autres. Les agences d'imprésarios, les organisateurs également.

Peu à peu, en appliquant avec conscience, mais non sans difficulté, la formule "Pour apprendre ... il faut savoir désapprendre", nous arrivâmes à nous familiariser avec la manière, je devrais dire les manières, de communiquer au JAPON.

... Ashiwara San nous avait prévenus lors de notre premier voyage : "Au JAPON il faut à tout prix éviter de dire "Non". Avec le temps, en essayant de ne pas heurter nos interlocuteurs, nous sûmes remplacer le "Non" brutal par le "Je vais y penser", ou "Cela me semble difficile", ou bien encore "Nous ne pouvons pas vous dire "Oui" immédiatement", le tout avec un sourire et la tête légèrement inclinée de côté.

Cette tournée fut pleine d'enseignements. Nous réalisâmes que chez les Japonais les paroles sont moins utiles pour communiquer que l'intuition. Ils expriment très bien leurs sentiments sans le langage, et les relations de travail reposent surtout sur la confiance, bien plus que sur les clauses d'un contrat. Sans jamais oublier que le fait de se mettre en colère est toujours le signe d'une mauvaise éducation".

Marc HERRAND

 

***

*

Des jeunes aujourd'hui ne savent pas, ne connaissent pas l'histoire d'HIROSHIMA

Ils ne savent pas ce que le peuple japonais a subi

l'occasion de leur apprendre

**

Extraits du livre

*

HIROSHIMA


"Notre route devait, un jour ou l'autre, passer par HIROSHIMA. En 1957, douze années s'étaient déjà écoulées, mais la ville restait toujours sous le choc de l'horrible tragédie du mois d'août 1945.

 

Hiroshima_jews_are_evil.jpg


 

En ce matin du 12 février, on vint nous chercher pour une visite de la ville. Nous observâmes une minute de silence, après avoir déposé une gerbe de fleurs devant le monument qui sert à rappeler au Monde ce que fut "la bombe d'Hisroshima".

Un peu plus loin, nous pouvions voir la carcasse de fer tordu et les pans de murs écroulés du seul bâtiment restant debout depuis ce 8 août 1945. Les habitants d'HIROSHIMA l'ont conservé tel quel, en souvenir de ceux qui furent plongés en quelques secondes dans l'ère atomique.

Sur la place, non loin du "Hiroshima Grand Hôtel", où nous résidions, se trouve le Musée entièrement consacré à la reconstitution de cet holocauste. Aujourd'hui encore ces images sont présentes dans ma mémoire.

Le même jour, quand je dus rentrer en scène, ma gorge était serrée et je n'osais fermer les yeux de peur de m'imaginer, malgré moi, encore une fois toute l'horreur de ce drame".

1042874_7_a69c_l-une-des-dix-photos-inedites-sur-hiroshima.jpg

....

Au petit matin du 6 août 1945, le bombardier Enola Gay s'envole vers l'archipel nippon, avec, dans la soute, une bombe à l'uranium de quatre tonnes et demi surnommée Little Boy. L'état-major choisit pour cible la ville industrielle d'Hiroshima (300.000 habitants), en raison de conditions météorologiques optimales.

La bombe est larguée à 8h15. 70.000 personnes sont tuées. La majorité meurt dans les incendies consécutifs à la vague de chaleur. Plusieurs dizaines de milliers sont grièvement brûlées et beaucoup d'autres mourront des années plus tard des suites des radiations (on évoque un total de 140.000 morts).

Pourtant, les dirigeants japonais ne cèdent pas devant cette attaque sans précédent. Les Américains décident alors de larguer leur deuxième bombe atomique. À Nagasaki (250.000 habitants), le 9 août, 40.000 personnes sont tuées sur le coup (80.000 morts au total selon certaines estimations).

****

*

Qu'en sera-t-il demain ?

 

 

Commentaires

Le monde a peur du nucléaire, triste héritage pour les générations futures. Plus grand chose à dire ...

Bon AM et bisous.

Écrit par : judith | 17/03/2011

Miche: Je viens de paser un bon moment en relisant ce que vous avez ecrit sur le Japon, un gran peuple que nous tien en admiration. Je reviendre pour le lire des autres fois, ainsi comme le precedent. Je continue a ne pouvoir rentrer dans mon Blog, mais je peux rentrer dans les autres, lire ce qu'ils disent et mettre un comentaire. Encore que je ne comprends pas ce qui arrive, je ne me plain pas, au moins je peux saluer a mes bons amis du Blog. Bises MARU

Écrit par : mbouillon | 17/03/2011

Bonjour,
Sachez que je viens de publier un portrait de Marc HERRAND chez Decal'Age Productions éditions*. Il est sorti fin juin et l'émission de France Musique : Ecoutez-moi Benoit a consacré à Marc HERRAND dix minutes pour évoquer sa carrière. Un podcast de cet entretien a été versé sur le site de DECAL4AGE P le 5 juillet dernier. Merci de l'intérêt que vous porterez à ce message. Louis PETRIAC

* Marc HERRAND, un inoubliable grand Monsieur de la Chanson française, 22 euros, 38 pages couleur.
------------------------------------------------
Merci pour l'information. J'espère que le couple HERRAND/Yvette GIRAUD va bien. Je pense parfois à eux qui avaient eu la gentillesse de me contacter.

Écrit par : louis petriac | 11/07/2014

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique