logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« ET DIEU CREA L'ETHIOPIEN | Page d'accueil | DOUBLE MIROIR »

18/03/2014

POLITIQUE DE L'APOLITIQUE

 Apolitique -Définition-

 Qui refuse de prendre part à la politique

ça me titillait... on se dit apolitique et on se présente aux élections

bizarre ! vous avez dit bizarre !

*

N'étant pas la seule à m'interroger sur cette contradiction

j'ai cherché et trouvé cet  article sur le sujet

 http://lasseubevivant.over-blog.com/pages/La_politique_de_lapolitique_

 

La politique de l’apolitique !

 

    En tant que citoyens nous sommes toujours surpris de voir « fleurir » des listes dites apolitiques au moment d’élections locales. Pourquoi nous direz-vous ? N’est-ce pas la preuve que les élections locales n’ont pour but que le bien commun, quelles que soient les valeurs politiques des uns et des autres ? Pour répondre à cela nous commencerons par deux définitions :

    Politique vient du Grec «  politike » qui signifie science des affaires de la cité, le sens le plus large est la participation dans la structure et le fonctionnement d'une communauté, d'une société.
   
Apolitisme : l'absence d'opinion politique, d'en afficher ou encore le fait de se tenir éloigné du débat  politique,  soit par souci d'impartialité, soit par peur de s'engager ou encore par désintérêt. Cependant on peut s'intéresser aux débats sans pour autant y prendre parti.

Donc comment peut-on se présenter à une élection (acte politique) tout en se disant apolitique ( neutralité et non participation à la politique)? Le choix d’une politique municipale repose sur des valeurs éthiques partagées par une équipe, ces valeurs sont indispensables pour donner une âme au projet.
 
Nous considérons donc trois réponses à la question précédente :

-Soit le programme ne repose que sur un petit noyau (tête de liste et premier « cercle »), les autres candidats n’étant présents que pour « attirer » des voix tout en les considérants comme manipulables.

-Soit la liste n’a qu’un programme : être contre celui qui est en place, mais est-ce un programme ?

-Soit la liste n’assume pas son engagement politique et cherche à jouer sur le fait qu’elle ne fait pas de politique « politicienne ».

 Dans tous les cas de figures cette façade « apolitique » ne tient jamais longtemps, il n’y a qu’à se rappeler le triste destin de la dernière liste apolitique élue à la mairie, et si le seul ciment de la liste c’est d’être contre, une fois que l’ennemi commun a perdu, le programme « commun » ne tient plus.
Il suffit de voir à une échelle supérieure l’implosion du gouvernement Italien.  En conclusion de cette petite réflexion, nous disons simplement que la gestion d’une commune repose sur les valeurs de l’équipe en place, et pour pouvoir choisir clairement celle-ci il faut les connaître.
 
On n’est pas apolitique quand on participe à la vie politique, à moins de ne pas assumer ses idées ou ses valeurs…mais ça c’est une autre histoire…
 
**
*
 
Pour les élections municipales de 2014, c’est une nouveauté, tous les candidats dans les communes de plus de 1.000 habitants sont contraints de choisir une couleur politique pour enregistrer leur liste.
 
Au choix : un parti, quel qu'il soit,
ou les traditionnels "divers droite" ou "divers gauche".
Le "sans étiquette" ne figure pas parmi les choix proposés par l’administration. Et pour ceux qui, par conviction ou par mégarde, n’ont pas fait de choix, les préfectures l’ont fait à leur place.
 
 
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique