logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« POLITIQUE DE L'APOLITIQUE | Page d'accueil | HABAS : Qui sortira des urnes ? »

19/03/2014

DOUBLE MIROIR

Avant de me séparer de mes ATLAS de 1974

img316.jpg

 

img317.jpg

Le photographe Roland MICHAUD, en rapprochant ici l'art et la vie, s'explique :

"Suivant l'exemple des miniaturistes orientaux,

nous recherchâmes avec beaucoup de conviction, de patience et de bonheur, la délicatesse des teintes qui les avaient enchantés, la subtilité des atmosphères qui les avaient conquis ; les activités, les aspirations et les joies de leurs semblables qu'ils avaient su si bien peindre.

C'est à travers ce double miroir que nous vous présentons l'Orient éternel".

 

Récemment mis à jour83.jpg

 

Quelque part sur l'ancienne route de la soie, dans un bazar d'Asie Centrale,

j'ai rencontré Mahmad Niyaz, matelassier de selles d'ânes et de chevaux.

Le drapé de son long manteau à rayures,

le traditionnel "tchapane" des Ouzbeks et des Turkmènes rapiécé et molletonné

me rappelait une miniature turque du XVe siècle.

Mahmad Niyaz interrompait de temps en temps son travail pour sortir d'un fourre-tout une rose

et c'est avec une délicatesse infinie qu'il la respirait.

 

Récemment mis à jour82.jpg

 

Ces visions couplées nous invitent à la méditation des pérennités humaines.

De longs siècles séparent la miniature de la scène qui lui est adjointe...

Sous les grandes mutations techniques et sociales qui changent actuellement la face du monde,

quelque chose perdure.

Ce sont gestes utiles ou gratuits qui constituent comme la graphologie élémentaire des peuples.

Ce sont paroles de bienvenue ou histoires contées de bouche à oreille,...

C'est une manière d'être parmi les choses et les gens.

C'est un savoir, c'est aussi une sagesse.

***

 

 

 

 

La steppe ondule sous le vent, comme une mer d'herbes rases, vertes au printemps, fauves en été ;

parfois, elle devient océan de poussière dans l'air tiède de l'automne.

Les villages sont rares. Ils semblent figés dans le silence

et se blotissent autour des saules d'une oasis.

Le long des hauts murs en pisé

derrière lesquels se cache une vie mystérieuse, des silhouettes de femmes se glissent furtivement.

 Une harmonie en nuances bleues et vertes, bleues comme le ciel de Boukhara

et vertes comme l'oasis de Khiva, règne dans la maison de Yakoub Bané.

Les murs aveugles entourent un jardin, image du paradis dont il est dit :

"C'est dans sa nature d'être caché et secret".

Yakoub Bané rehausse son teint clair non seulement d'un voile bleu,

mais, suprême coquetterie, d'une turquoise piquée dans sa narine.

 

Récemment mis à jour81.jpg

 ... Une ressemblance frappa le voyageur. Ce que l'artiste des miniatures avait autrefois fixé par un pinceau précis, Roland MICHAUD le retrouvait vivant sous ses yeux, en cette seconde moitié du XXe siècle, au hasard d'une fête turque ou d'un marché persan, à la halte des caravanes ou dans un village de la steppe. Alors l'idée lui vint de photographier l'oeuvre de l'artiste et l'oeuvre de la vie, la merveille d'autrefois et la scène présente. Il recueillait ainsi cet Orient dans un double miroir.

Il pouvait proposer la comparaison des gestes, des regards, des formes, des couleurs, la

délicatesse commune des teintes, la subtilité semblable des atmosphères.

Récemment mis à jour86.jpg

Pictures12.jpg

Récemment mis à jour87.jpg

Récemment mis à jour85.jpg

Commentaires

sympa cette note instructive pour découvrir d'autres horizons
amitiès

Écrit par : ventdamont | 19/03/2014

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique