logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« Ces politiciens véreux ! | Page d'accueil | Résistance ... Ils avaient l'âge de mes petits-enfants »

29/05/2014

Merci petit Jésus

Bande de mécréants, je vais vous l'apprendre ou vous le rappeler

Si vous avez grasse matinée aujourd'hui, c'est grâce à qui ?

Qu'est-ce qu'on dit ?

Merci petit Jésus

img538.jpg

img539.jpg

De saintes lectures dans la bibliothèque de Mamie Rika

***

Evangile selon S. Marc -

En ce temps-là, Jésus apparut aux onze Apôtres pendant qu'ils étaient à table, et leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur coeur qui les avaient empêchés de croire à ceux qui l'avaient vu ressuscité.

Puis il leur dit : Allez dans tout l'univers ; prêchez l'Evangile à toute créature. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé ; mais celui qui ne croira pas sera condamné. Voici les prodiges qui accompagneront ceux qui auront cru ; ils chasseront les démons en mon nom ; ils parleront de nouvelles langues ; ils manieront les serpents et, s'ils boivent quelque poison mortel, ils n'en éprouveront aucun mal ; ils imposeront les mains sur les malades, et les malades seront guéris.

Après leur avoir ainsi parlé, le Seigneur Jésus s'éleva dans le ciel, où il est assis à la droite de Dieu.

Pour eux, ils allèrent prêcher partout, et le Seigneur, agissant avec eux, confirmait leur parole par les miracles dont elle était accompagnée.

***

"Manier des serpents ? Brrr !!!" Je suis une fille perdue, condamnée.

La tradition veut que le Sauveur soit monté au ciel le quarantième jour après sa résurrection, un jeudi vers l'heure de midi. Le lieu où il disparut aux yeux de ses disciples, était sur le sommet du mont des Oliviers ; et plusieurs anciens assurent qu'on y voyait les vestiges de ses pieds, marqués à la même place d'où il était monté. Les fidèles, pendant plusieurs siècles, ont été en pélerinage pour vénérer ces vestiges sacrés. Eusèbe assure que lorsque l'impératrice Sainte Hélène fit bâtir un temple à cet endroit, on ne put jamais paver le lieu où les pieds du Sauveur étaient imprimés.

Les Apôtres et les Disciples étant de retour à Jérusalem, se réunirent dans le Cénacle avec Marie, mère de Jésus, pour y rester en prière jusqu'au jour de la Pentecôte, ainsi que le Sauveur le leur avait ordonné.

***

 Que s'est-il passé avant cela ?

... Après avoir descendu le corps de Jésus, ils l'enveloppèrent dans le linceul blanc, parfumé d'aromates, selon la manière d'ensevelir en usage chez les Juifs. Or il y avait, au lieu où il avait été crucifié, un jardin dans lequel se trouvait un sépulcre tout neuf, taillé dans le roc, où personne n'avait encore été mis : ils y déposèrent Jésus ; puis, ayant roulé une grand pierre à l'entrée du sépulcre, ils se retirèrent...

... Le lendemain qui était le jour du sabbat, les princes des prêtres et les Pharisiens vinrent ensemble trouver Pilate, et lui dirent : Seigneur, nous nous sommes souvenus que cet imposteur a dit, lorsqu'il était encore en vie : "Après trois jours, je ressusciterai". Commandez donc que son sépulcre soit gardé jusqu'au troisième jour, de peur que ses Disciples ne viennent le dérober, et ne disent au peuple : il est ressuscité d'entre les morts...Pilate leur répondit : Vous avez une garde ; allez, faites-le garder comme vous l'entendrez. Ils s'en allèrent donc, et pour s'assurer du sépulcre, ils en scellèrent la pierre et y mirent des gardes.

... Pendant tout  le jour du sabbat, les saintes femmes et les Disciples de Jésus-Christ demeurèrent en repos, selon la loi : mais sur le soir, aussitôt que la fête fut passée, Marie Madeleine, Marie mère de Jacques, et Salomé achetèrent des aromates, pour venir embaumer de nouveau le corps de Jésus.

Ainsi donc, le lendemain, de très grand matin et même avant le jour, elles allèrent au tombeau, portant ce qu'elles avaient préparé la veille.

... Pendant cet intervalle, un grand tremblement de terre avait eu lieu aux environs du tombeau : le Sauveur en était sorti vivant, glorieux et triomphant. En même temps un Ange descendu du ciel avait renversé la pierre qui fermait le sépulcre, et s'était assis dessus. Son visage était brillant comme un éclair, et ses habits blancs comme la neige. Les soldats en furent si effrayés, que d'abord ils demeurèrent comme morts, puis ils prirent la fuite, et allèrent rapporter aux princes des prêtres ce qu'ils avaient vu. En même temps plusieurs tombeaux s'ouvrirent et grand nombre de corps de Saints ressuscitèrent et, étant entrés dans Jérusalem, ils apparurent à diverses personnes.

... Cependant les saintes femmes, s'avançant toujours, approchaient du sépulcre de Jésus Christ ; et elles se disaient l'une à l'autre : qui nous ôtera la pierre qui est à l'entrée du monument ? Car cette pierre était fort grosse et fort pesante. Enfin, elles y arrivèrent, le soleil étant déjà levé, et elles virent la pierre ôtée, et le sépulcre ouvert ; y étant entrées, elles ne trouvèrent point le corps de Jésus....

... Les saintes femmes, qui d'abord avaient vu des Anges au tombeau, s'en étaient un peu écartées ; mais, en y revenant, elles eurent le bonheur de voir Jésus ; elles se jetèrent à ses pieds et l'adorèrent. ... Ces femmes vinrent à Jérusalem et racontèrent toutes ces choses. Mais les apôtres les regardèrent comme des visionnaires, et ne les crurent point.

... Les prêtres, prévoyant les conséquences de cette affaire, si elle était divulguée, s'assemblèrent, et résolurent de donner aux soldats une grande somme d'argent ; et ils leur dirent : Dites que pendant que vous dormiez, les Disciples de cet homme sont venus au milieu de la nuit, et ont enlevé son corps. Et si cela vient à la connaissance du gouverneur, nous ferons si bien, qu'il nous croira, et nous vous mettrons à couvert.

Les soldats reçurent donc de l'argent, et répandirent le bruit que le corps de Jésus avait été volé par ses disciples ; et c'est encore aujourd'hui la créance des Juifs.

****

On y croit, on n'y croit pas

Celui qui croit ira au Paradis... Celui qui ne croit pas ira en Enfer !

img540.jpg

 Et si le bonheur c'était là, maintenant, tout de suite sur terre

Mais les prières ne suffisent pas, il faut retrousser ses manches

 "Croix de bois, croix de fer, si je mens j'irai en Enfer"

 

 

"les maux des hommes sont entre les mains des hommes eux-mêmes"

Bertolt BRECHT

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique