logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« JAURES à MUGRON le 11 octobre | Page d'accueil | ORTHEZ : COMMUNIQUE DE PRESSE... CGT... »

07/10/2014

MATERNITE d'ORTHEZ ..ça ne date pas d'aujourd'hui

 

 

 

Une maternité déjà en sursis. Cette affaire intervient alors que la maternité d'Orthez est en sursis faute de gynécologues-obstétriciens suffisants. Environ 800 personnes ont encore manifesté samedi pour réclamer son maintien. Eric Delteil, fondateur du collectif pour la défense de l'hôpital et de la maternité, dénonce un "amalgame fait entre un accident absolument dramatique" et la fermeture de la maternité "qui permet aux femmes d’accoucher à Orthez". "Cet épisode dramatique ne plaide pas pour un maintien dans des conditions de sécurité", a de son côté réagi le directeur de l'ARS, Michel Laforcade.

 

La maternité d'Orthez est au coeur de l'actualité depuis plusieurs mois : se pose la question de sa fermeture à cause du manque de personnel, notamment des gynécologues-obstétriciens. Plusieurs manifestations ont eu lieu, la date-butoir pour les recrutements étant fixée au 11 octobre. Mais l'emballement médiatique s'est produit cette semaine alors qu'un grave accident a coûté la vie à une jeune femme. Celle-ci avait été admise dans l'établissement pour accoucher, dans la nuit de vendredi 26 à samedi 27 septembre. Rappel des faits et chronologie de l'affaire. 

► La maternité menacée de fermeture

Début 2014, l'Agence régional de santé (ARS) envisage de délocaliser les accouchements vers d'autres hôpitaux comme Pau ou Dax, Orthez ne gardant que les suivis pré et post-nataux. Le scénario suscite très vite la grogne du personnel, soutenus par les syndicats, de nombreux Orthéziens et la municipalité d'Orthez. Un collectif citoyen pour la défense de la maternité est même créé et se charge d'organiser des manifestations, certaines très suivies comme en mai où plus de 1300 personnes se mobilisent pour la sauvegarde de la maternité. 

 

 

 

► Le désistement d'un gynécologue

Alors que les défenseurs de la maternité continuent à se battre, un coup dur intervient. Pourtant, un gynécologue avait déposé sa candidature pour intégrer l'établissement. Tout semble coller mais le médecin retire finalement sa candidature. Il n'y a donc plus de candidat pour tenter de sauver le service. 

► Un accident grave, la maternité fermée 

Alors que l'avenir de la maternité est de plus en plus incertain, un grave accident survient dans la nuit de vendredi 26 à samedi 27 septembre. Une jeune femme de 28 ans, admise pour accoucher fait un arrêt cardiaque à l'issue de sa césarienne alors que celle-ci était prise en charge dans l'un des blocs opératoires de la clinique privée Kapa, loué par l'hôpital. Elle décède quelques jours plus tard, mardi soir. Son bébé est quant à lui sain est sauf. La maternité est alors immédiatement fermée.

Extrait .....www.larepubliquedespyrenees.fr

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique