logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« Comprendre où conduit la négation de l'humanité | Page d'accueil | POILUS D'AILLEURS »

27/01/2015

Une idéologie RACISTE, CRIMINELLE : le nazisme

Comment expliquer ce comportement apparemment banal des SS menant avec leurs familles une vie paisible et joyeuse dans ce territoire qui symbolise aujourd'hui la barbarie à l'état pur ?

 

IMG_20150127_0001.jpg

 A QUELQUES KILOMETRES C'EST L'ENFER

Aux portes mêmes de cet univers dantesque construit pour exterminer des êtres humains par dizaines et centaines de milliers, les SS avaient bâti un monde "ordinaire". Les photos de l'album de Karl Höcker sont à cet égard éloquentes. Comme chacun de nous, ils boivent, ils chantent, ils se reposent, ils apprécient les plaisirs de la chair et de .. la chasse, etc.

De l'autre côté des barbelés de Birkenau, ils disposaient avec leurs familles d'une piscine, d'un stade de football, d'une bibliothèque, du centre de repos de Hutte Solelat et d'un ... hôpital. Le domaine réservé aux SS d'Auschwitz et à leurs familles englobait une surface supplémentaire au camp de Birkeneau, de 40 km2.

Cet immense espace avait été créé de toutes pièces par la déportation des familles polonaises habitant dans les villages environnant Oswiecim. Un millier environ de maisons furent ainsi détruites.

C'est dans l'idéologie nazie qu'il faut chercher la réponse à l'inhumanité des tortionnaires et à leur tranquillité d'âme dans l'accomplissement de leur besogne criminelle.

Dès son arrivée au pouvoir en 1933, Hitler proclame : "Nous avons donné à la nation allemande une nouvelle conception".

C'est une idéologie de haine de la démocratie, du marxisme et des juifs, qui repose sur la conviction que les Allemands sont un peuple dominant, que le sang nordique est le meilleur et que l'Allemagne est au-dessus de tout et au-dessus de tous.

Le but suprême étant de créer une nation de laquelle seraient éliminés tous ceux qui ne correspondraient pas à la définition d'un allemand de "race pure".

Et logique avec lui-même, Hitler déclare en novembre 1937 : "Quant à nous il ne s'agit pas de conquérir des peuples, mais uniquement des terres pouvant être cultivées".

En 1939, il donne à ses troupes Totenkopf pour consigne à l'Est de : "tuer sans pitié les hommes, les femmes et les enfants d'origine et de langue polonaises. C'est la seule façon d'obtenir l'espace vital dans nous avons besoin".

C'est cette idéologie raciste qui conduira le peuple allemand, notamment les SS à la perte de tous les repères de la civilisation.

Ce rappel des monstruosités engendrées par le nazisme n'est jamais inutile tant il est vrai qu'il commande impérativement le rejet catégorique de toute complaisance à l'égard des manifestations racistes.

***

*

A AUSCHWITZ, le spectacle des détenus mourant d'inanition était aussi habituel que la vue des kapos bien repus ...(Hermann Langbein)

 

IMG_20150127_0003.jpg

Son règne sera sanglant

il se livrera à des expérimentations humaines

particulièrement cruelles.

Pour les médecins nazis, l'objectif est de nier définitivement l'influence du milieu extérieur, de l'éducation, du cadre social dans la constitution des caractéristiques des êtres humains.

Le postulat est le suivant : tout est transmis à l'être humain par la voie de l'hérédité ; les "qualités" et les "défauts" d'une race sont inscrits pour toujours, dans son patrimoine génétique.

Les nazis espéraient ainsi justifier de façon scientifique leurs mesures raciales discriminatoires avec la volonté de les présenter comme "une naturelle protection du peuple "supérieur" contre les agressions biologiques des races dégénérées".

.. C'est un homme jeune, plein d'ambition, d'une élégance raffinée qui a désormais droit de vie ou de mort sur des centaines de milliers de détenus."

 Une survivante d'Auschwitz, Olga Lengyell raconte :

"Quand Mengelé apparaît brutalement dans un blok, il fait aussitôt garder toutes les issues par des SS. Les femmes se rassemblent, terrorisées. Elle savent que leur vie va se jouer en quelques secondes. Il importe de présenter une allure convenable si on veut avoir une chance d'échapper à la mort. Les pauvres silhouettes décharnées essaient de se redresser, de dégager la tête, de s'avancer d'un pas assuré, malgré l'angoisse qui leur tord le ventre ...

Les prisonnières reçoivent l'ordre de se déshabiller. Elles sont parquées dans un coin du blok et doivent défiler une à une, nues, les bras en l'air, devant le médecin-chef assis au milieu de la salle. Ce dernier sifflote toujours... Devant chaque détenue, il fait un signe du pouce, à gauche, à droite. C'est un ballet macabre. Aucune réflexion ne préside à son choix ; il laisse faire le hasard. Il aime surprendre le regard affolé des femmes qui se voient condamnées à se ranger sur la gauche.

En principe, c'est la mort ...

Quand le défilé est terminé, le Dr Mengelé se redresse souplement. Toujours souriant, il annonce : "Le groupe de droite sera évacué".

Et il s'éloigne en sifflotant.

 ***

*

Dès l'accueil, on entendait : "tu vois ce nuage, ce sont tes parents qui brûlent !" J'ai entendu cela, rien de plus. Et effectivement, à cent mètres de là, on pouvait voir un grand nuage noir, comme un grand nuage lourd ... Une image curieuse, inquiétante : "ce sont tes parents qui brûlent !". Je l'ai vu, entendu, mais compris, non, je ne l'ai pas compris". M. POLLAK

IMG_20150127_0008.jpg

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique