logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« La C.G.T. 120 ans de combats (1895-2015) | Page d'accueil | Les Retraités ont défilé par milliers »

16/03/2015

DEPARTEMENTALES : LE FRONT DE GAUCHE fait entendre sa différence !

Les Landes comptaient 30 cantons ... le département est réduit à 15 pour ces élections

*****

Ils lui préfèrent le F.N,

mais ce n'est pas parce qu'il est volontairement passé sous la table des médias

qu'il n'existe plus.

******

Extraits Journal l'Humanité du 16.03.2015 (Pierre LAURENT)

 

Au contraire," LE FRONT DE GAUCHE a noué des alliances inédites avec

d'autres forces de gauche,

notamment Europe Ecologie-les-Verts et Nouvelle Donne

***

Ce rassemblement est d'abord à usage immédiat pour ces élections.

Il s'agit d'unir au premier tour toutes les forces qui veulent une autre orientation à gauche, à commencer par la protection des politiques publiques de proximité.... de solidarité.

Il sera un point d'appui pour faire face à la droite et à l'extrême-droite au second tour.

... François HOLLANDE  vient de déclarer qu'il ne modifiera pas son cap...

une politique qui échoue économiquement, socialement et politiquement n'a pas d'avenir.

C'est donc du côté des forces qui ont commencé à se rassembler avec le Front de Gauche, avec les écologistes, avec Nouvelle Donne, avec des socialistes qui ne se reconnaissent plus dans la politique du gouvernement que se situe l'espoir à renforcer.

Lors du premier tour des départementales,

j'invite donc tous les électeurs qui souhaitent une autre politique que l'austérité à donner de la force

à ce rassemblement en construction dans le pays.

***

 ... J'en ai assez de ces dirigeants socialistes qui ont tous les pouvoirs et qui, à quinze jours d'une élection, passent leur temps à parler de suicide collectif, de défaite annoncée, de vague inévitable du FN ou d'enterrement de telle ou telle force à gauche.

... C'est l'obstination à refuser la moindre inflexion de la politique de VALLS-MACRON qui pénalise les candidats socialistes.

***

La duperie du Front National

Il se présente comme une alternative au PS et à l'UMP en s'appuyant sur les renoncements du gouvernement, mais le contenu précis de son programme, de ses actes, là où il a déjà des élus, c'est

l'attaque systématique

contre les dépenses sociales qui protègent les familles populaires face à la crise,

contre les effectifs des services publics,

contre les dépenses de culture et d'éducation,

contre le soutien aux associations qui assurent le lien social dans les quartiers populaires.

.. nous devons démasquer sans relâche les visées réelles du FN.

La deuxième tâche, c'est de monter la voie concrète d'une alternative de gauche aux politiques d'austérité, qui finance la justice sociale pour tous en traquant l'évasion fiscale et en faisant payer la finance qui bat à nouveau des records à la Bourse.

Notre combat contre le FN, qui préfère désigner les chômeurs et les immigrés mais se tait sur les assistés de la grande finance, sera efficace s'il marche sur ces deux pieds.

Agiter la menace comme le fait Manuel Valls, en intimant comme seule réponse l'injonction de se ranger derrière la loi Macron ou derrière la réduction de trois milliards d'euros des dépenses hospitalières, ça ne marche pas.

Le meilleur moyen de faire reculer le FN, c'est de donner de la force aux propositions sociales de nos candidats le 22 mars." Pierre LAURENT

 

 LES CANDIDATS TITULAIRES DU FRONT DE GAUCHE DANS LES LANDES

13 BINOMES HOMMES/FEMMES

DANS 14 CANTONS LANDAIS

 

Adour-Armagnac : Brigitte Navarre et Christian Duprat.

Côte d'Argent : Maryse Corret et Thierry Lebris.

Coteau de Chalosse : Françoise Decan et Didier Merriem.

Dax 1 (Nord) : Sylvie Péducasse et Didier Zarzuelo.

Dax 2 (Sud) : Dominique Dudous et André Rossard.

Grand Lacs :  Sophie Donate-Castera et Hervé Bouillet.

Haute Lande Armagnac : Solange Dane et Philippe Lucas.

Marensin Sud :  Maryse Longueserre et Sébastien Teulé.

Mont-de-Marsan 1 (Nord) : Christine Carrasquet et Alain_Baché.

Mont-de-Marsan 2 (Sud) :  Arlette Tapiau-Dangla et David Villegas. 

Pays Morcenais et Tarusate :  Pascale Mourière et José Huici.

Pays Tyrossais :  Fusila Destenave et Christophe Carrey.

Seignanx :  Eva Belin et Jean-Marc Lespade.

 

Orthe-et-Arrigans (mon canton) sera orphelin des candidats du FRONT DE GAUCHE, représenté

par un candidat du PS et Yves LAHOUN (conseiller général communiste sortant du canton de Pouillon)

 

 

Départementales dans les Landes/Dax 2 : Le Front de gauche fait entendre sa différence

Publié le 13/03/2015 à 06h00 , modifié le 13/03/2015 à 16h27 par

Soutenus par les élus PCF dacquois, Dominique Dudous et André Rossard représenteront le Front de gauche sur le canton de Dax 2. Ils sont opposés à l’austérité.

Départementales dans les Landes/Dax 2 : Le Front de gauche fait entendre sa différence André Rossard est issu du syndicalisme agricole. Dominique Dudous est élue à Dax. ©

isabelle louvier

Le PCF est dans la majorité municipale dacquoise. Mais lors de ces élections départementales, il a tenu à marquer clairement sa différence, « au nom de la lutte contre la politique d'austérité », dixit Dominique Dudous. Le 22 mars, la conseillère municipale PCF et André Rossard, agriculteur retraité, seront donc les chefs de file de la liste Front de gauche sur le canton de Dax 2, face notamment à Gabriel Bellocq, le maire PS de la cité thermale. « Notre adversaire principal reste la droite et surtout l'extrême droite », souligne quand même le duo.

Les deux candidats seront entourés de deux remplaçants, Laure Faudemer, autre conseillère municipale PCF dacquoise et Alain Castera, représentant de la société civile, originaire de Candresse.

Deux militants engagés

Dominique Dudous est une militante de longue date du Parti communiste français. Cette ex professeur agrégée d'arts plastiques a fait l'essentiel de sa carrière en Seine-Saint-Denis, dans des quartiers sensibles. Elle est revenue dans les Landes, d'où est originaire sa famille, à l'âge de la retraite.

Cette femme engagée a longtemps œuvré dans le tissu associatif sportif et culturel, notamment au Comité des fêtes du Sablar. André Rossard, de son côté, est un agriculteur retraité des Deux-Sèvres, installé depuis plusieurs années dans les Landes.

Formé à ce qu'il appelle « l'agriculture industrielle », il a décidé, après plusieurs années, de « rompre avec le système », pour se reconvertir dans le bio, à une époque où ce n'était pas encore à la mode. Il a également effectué un virage total, passant du syndicaliste agricole traditionnel, en tant que secrétaire général du CRJA, puis membre du bureau départemental de la FDSEA, à un engagement dans le mouvement écologiste.

Les deux candidats défendent dans les grandes lignes, le programme du Front de gauche : une société fondée sur l'humain et non la concurrence. Ils militent pour une vraie démocratie locale, la souveraineté populaire, l'égalité républicaine, l'esprit coopératif et décentralisateur. Ils entendent créer, dès leur élection, un comité cantonal citoyen, consulté avant le vote du budget par exemple ou les grandes décisions.

Le duo est attaché à la lutte contre le chômage, les abus de la finance, à la défense des services publics et est donc vent debout contre les projets actuels de suppressions de postes à l'hôpital ou au lycée de Borda.

Les deux candidats craignent une remise en question également de la gratuité du transport scolaire et veulent défendre le thermalisme de santé.

André Rossard présente par ailleurs une série de propositions plus rurales et environnementales, dont le développement des circuits courts, l'aide à l'installation des jeunes, une meilleure préservation des espaces et terres agricoles, le soutien au bio et aux énergies renouvelables.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique