logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« A LAAS, dimanche dernier... DE LA PARADE AU REPAS BRETON | Page d'accueil | VIVE LA MAYADE A HABAS ! »

22/05/2015

MUSIQUE BRETONNE EN BEARN

Résultat de recherche d'images pour "images instruments musique bretonne"Résultat de recherche d'images pour "images instruments musique bretonne"Résultat de recherche d'images pour "images instruments musique bretonne"

Résultat de recherche d'images pour "images instruments musique bretonne"

DIMANCHE DERNIER AUX TRANSHUMANCES MUSICALES DE LAAS en BEARN.

LA BRETAGNE A L'HONNEUR

 

L'image qui vient immédiatement à l'esprit quand on parle de musique bretonne est celle d'un couple de sonneurs ou celle d'un bagad, l'un et l'autre mettant en avant le biniou et la bombarde. Si ces instruments furent très populaires, surtout en Basse-Bretagne, où l'aire récente d'utilisation recouvre à peu près le terroir gavotte, ce ne sont nullement les seuls instruments utilisés. D'ailleurs, le biniou lui même est assez récent.

 

Autrefois, la harpe était utilisée, notamment à la cour des ducs de Bretagne. Mais elle a laissé peu de traces après l'époque ducale. Au début des années 1950, Alan Stivel et son père Georges Cochevelou, suivis par d'autres, ont œuvré pour sa réintroduction. Elle est maintenant bien établie et connue sous le nom de harpe celtique.

 

Au xixe siècle, l'accordéon diatonique et la clarinette ont été introduits en Bretagne. Cette dernière a beaucoup plu par son ton chaleureux et parce qu'elle pouvait remplacer un chanteur dans le kan ha diskan. Comme dans les autres régions françaises, elle a souvent reçu un surnom, en breton elle porte un nom plus affectif que dépréciatif : treujenn gaol ("trognon de chou").

 

Bien d'autres instruments ont été et sont encore utilisés : veuze, vielle à roue, violon, Clarinette (treujenn-gaol), Saxophone, Flûte irlandaise, Dulcimer. Plus récemment est apparue la guitare, dont la vocation a d'abord été d'accompagner les chansons (cf. Glenmor) puis utilisée pour rythmer les danses, enfin instrument soliste grâce au talent de quelques guitaristes comme Bernard Benoit, Dan Ar Braz, Soïg Sibéril, Jean-Charles Guichen ou Nicolas Quéméner.

 

 avec TRI YANN

 

Tri Yann (en breton : « An Tri Yann », en français : « Les trois Jean » ) est un groupe nantais de chanson bretonne et de musique folk rock influencée par la musique bretonne.

En 1970, Jean-Louis Jossic, Jean Chocun et Jean-Paul Corbineau forment Tri Yann an Naoned qui signifie littéralement « les trois Jean de Nantes » en rapport avec le prénom « Jean » commun aux trois musiciens chanteurs. Leur première apparition publique a lieu à Plouharnel le 27 décembre 1970, le jour de la Saint-Jean1. Ils seront rejoints en 1971 par Bernard Baudriller.

À ses débuts, le groupe réinterprétait des chansons traditionnelles bretonnes (surtout du pays gallo). Par la suite, il créera son propre répertoire original en français et en breton.

Tri Yann an Naoned est né dans le sillage du mouvement de modernisation et de promotion de la musique bretonne et celtique lancé à partir de 1966 par Alan Stivell.

Tri Yann est l'un des groupes de musique celtique les plus connus en France. Il a contribué à la popularisation d'airs traditionnels comme La Jument de Michao (également connu sous le nom Le Loup, le Renard et la Belette), Les Filles des forges ou Dans les prisons de Nantes.

C'est le groupe français qui a la plus grande longévité avec 45 années de carrière ininterrompue. Le précédent record était détenu jusqu'en 2008 par les Frères Jacques avec 37 ans de carrière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 LES BRETONS S'ETAIENT DEPLACES DE BETHUNE, DE DORDOGNE, DE GIRONDE...

pour chanter avec leur groupe musical TRI YANN

 

 

1      
40
2      
18
3      
17
4      
12
5      
10
5      
10
5      
10
8      
9
8      
9
8      
9
11      
7
11      
7
11      
7
11      
7
 

 

 

et le BAGAD DU LANN-BIHOUE

 

Le bagad de Lann-Bihoué est un ensemble de musique bretonne, un bagad, de la marine nationale française et le seul bagad militaire français et professionnel encore existant. Cette formation représente la Marine nationale et la France dans diverses manifestations nationales et internationales. Elle a joué à plusieurs reprises dans le cadre de ses activités devant des chefs d’État. Il est une source d'influence culturelle en Bretagne comme dans le reste de la France.

Il a vu le jour en 1952 sur la base d'aéronautique navale de Lann-Bihoué près de Lorient. Après avoir frôlé la dissolution à deux reprises en 1969 et en 2000, il connaît en 2001 une étape de consolidation en devenant professionnel. Il a enregistré une quinzaine d'albums lors de ses 60 ans d'existence et participé à plusieurs morceaux ou albums d'autres artistes.

Les 30 sonneurs, qui signent un contrat d'un an renouvelable trois fois, écrivent et arrangent eux-mêmes les 90 minutes du répertoire du bagad, en apportant toute leur personnalité et leurs connaissances dans leur terroir de prédilection, ou dans un style de musique particulier.

 quelques extraits d'une chaude ambiance

au son des cornemuses, binious, bombardes, batterie

VOIR NOTE DU 20 MAI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique