logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« C'EST LA GRECE QUE L'ON TRAQUE | Page d'accueil | ON MARCHE SUR LA DETTE »

08/07/2015

INTERVENTION CLAIRE ET NETTE D'ALEXIS TSIPRAS

L'intégralité de l'intervention d'Alexis Tsipras, ce matin au Parlement Européen. A diffuser massivement ! Nous devons être notre propre média.

 

" Mesdames et messieurs les députés, je ne suis pas de ceux qui prétendent que tous les maux du pays sont à mettre sur le dos des pays étrangers ; Si la Grèce est dans cette situation, c'est parce que pendant des décennies, les divers gouvernements successifs ont gouverné de façon clientéliste en soutenant la corruption, en jouant le jeu d'une collusion avec le pouvoir économique, en ne contrôlant pas la fraude fiscale des plus riches.

D'après le crédit suisse, 56% des richesses nationales seraient entre les mains des 10% de la population grecque, et au plus fort de l'austérité, ces 10% de la population grecque ont été épargnés et n'ont pas contribué à supporter le fardeau comme c'est le cas des 90% de la population restante.

Ces mémorandums n'ont pas remédié à cette situation. Au contraire. Le mémorandum n'a pas amélioré le dispositif de perception des impôts qui s'est effondré malgré les efforts de certains fonctionnaires zélés mais intimidés par ailleurs.

La collusion entre l'establishment politique, les oligarques, et les banques a continué. Aucune réforme n'a amélioré le fonctionnement de l'appareil de l'Etat, qui a pris l'habitude de fonctionner pour servir les intérêts particuliers plutôt que le bien commun. Malheureusement, nous en sommes arrivés là par le biais des ces prétendues "réformes."

Nos réformes à nous ont des objectifs différents. Nous voulons lutter contre le règne des oligarchies et des cartels, contre la fraude et l'évasion fiscale, nous voulons moderniser l'Etat, ce sont pour nous des priorités. Et nous attendons l'accord de nos partenaires...

Nous sommes porteurs d'un mandat fort du peuple grec, nous sommes déterminés ! Non pas à chercher l'affrontement avec l'Europe, mais de nous en prendre aux intérêts établis dans notre pays et aux mentalités qui ont enfoncé la Grèce et qui sont entrain d'enfoncer l'Eurozone avec elle.

Mesdames et messieurs les députés, la Grèce est à la croisée des chemins. Ce qu'on a coutume d'appeler la " crise grecque " n'est que l'impuissance de la zone euro à trouver une solution définitive à une crise de l'endettement qui s'auto-alimente. En réalité, il s'agit d'une question qui est bel et bien européenne, et non pas exclusivement grecque. Il faut donc une solution européenne. L'Histoire de l'Europe est une Histoire de conflits, mais qui finissent au bout du compte par des compromis.


C'est aussi une Histoire de convergences et d'élargissements. C'est une Histoire d'unité et pas de division. C'est la raison pour laquelle nous parlons d'union européenne. Ne la laissons pas se transformer en division de l'Europe !

Aujourd'hui, nous voulons trouver un compromis honorable, pour éviter une rupture qui serait une rupture avec la tradition européenne. Nous sommes tous conscients des enjeux. Et nous sommes prêts, de notre côté, à prendre nos responsabilités vis-à-vis de l'Histoire. "


Dette grecque : Tsipras réclame "un compromis... par LCP

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique