logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« HABAS : SUR VOS AGENDAS à la BIBLIOTHEQUE | Page d'accueil | PRESSE : L'HUMANITE - le journal de Jaurès »

01/10/2015

LA RACE HUMAINE

En 1950, La question de la race était publiée, une oeuvre à laquelle avaient participé Claude Levi-Strauss et Albert Jacquard et dans laquelle il est précisé que le terme "race" n'a aucun fondement scientifique. Il n'existe qu'une seule race: l'homo sapiens, soit l'intégralité de l'humanité. En 2013, l'Assemblée nationale française supprimait par un vote le mot "race" de la législation. Dans le premier article de cette loi, il est spécifié que "la République combat le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie. Elle ne reconnaît l'existence d'aucune prétendue race". Néanmoins, le mot "race" figure toujours dans le préambule de la Constitution de 1946, intégré à celle de la Ve République de 1958. François Hollande avait promis lors de sa campagne de modifier cela mais ne l'a toujours pas fait à ce jour.

 

 

Association anthropologique américaine (AAA)

En 1998, l'AAA a publié un communiqué disant que la race « était une idée récente créée par les Européens occidentaux suite à l'exploration géographique pour expliquer les différences entre les peuples et justifier la colonisation, les conquêtes, l'esclavage, et la hiérarchie sociale chez l'homme (...) Or, parmi les êtres humains, il n'y a aucune autre race que la race humaine ».

 

 La différenciation raciale intervient donc sur de faux critères biologiques. Ainsi Claude Levi-Strauss, anthropologue et ethnologue français, membre de l'Académie française, affirme que "c’est uniquement par la culture que les groupes humains ou sociétés se départagent et se différencient ; pas selon la nature que serait la nature biologique". Ce n'est donc pas la biologie mais l'anthropologie, les habitudes culturelles et sociales qui font les différences

 

Aucune population humaine ne possède exclusivement des gènes propres. Les Homo sapiens forment une seule et même espèce. Les différences anatomiques que l’on perçoit, par exemple entre un individu asiatique et un européen, ne sont que l’expression plus ou moins forte de gènes communs.
Cette mixité génétique dans l’espèce humaine est tellement importante que si vous avez besoin d’un don d’organe ( un rein par exemple) vous avez autant de chance de trouver un donneur compatible dans votre voisinage qu'à Dakar au Sénégal.
Pour André Langaney (ancien directeur du Laboratoire d'Anthropologie du Musée de l'Homme) : "En fait, il n'y a pas de marqueur génétique de la race. On n'a jamais pu en isoler un qui soit présent, par exemple, chez tous les “Noirs” et absent chez tous les “Blancs”.

 

 

Sommes-nous tous de la même race ?
Depuis plusieurs siècles, l’homme a tenté d’ordonner la nature et les êtres vivants en établissant des catégories, des groupes, des ordres. Dans un premier temps les seules différences anatomiques suffisaient à comparer deux populations, ce qui faisait classer les chauves-souris dans l’ordre des oiseaux sur le simple fait que les deux étaient dotés d’organes pour voler… !
Appliquée à Homo sapiens, cette méthode allait marquer pour longtemps les esprits ! La couleur de la peau, notamment, est toujours un sujet de conversation et parfois de conflits entre différentes populations...
Les anciennes tentatives de classification de l'espèce humaine basées sur des pratiques culturelles ou anatomiques continuent malheureusement d'alimenter aujourd'hui des théories racistes...

 

 

Il n’y a plus de races, toutes les familles humaines s’étant entremêlées à l’infini depuis la fondation du monde. Mais il y a des milieux et il y a des langues.

Un grand destin commence, Onésime Reclus, éd. La Renaissance du livre, 1917, p. 114-116

 

En maintenant l'unité de l'espèce humaine, nous rejetons, par une conséquence nécessaire, la distinction désolante de races supérieures et de races inférieures. Sans doute il est des familles de peuples plus susceptibles de culture, plus civilisées, plus éclairées ; mais il n'en est pas de plus nobles que les autres. Toutes sont également faites pour la liberté, pour cette liberté qui, dans un état de société peu avancé, n'appartient qu'à l'individu, mais qui, chez les nations appelées à la jouissance de véritables institutions politiques, est le droit de la communauté tout entière.

Cosmos, essai d'une description physique du monde, Alexander von Humboldt, éd. Gide et J. Braudy, 1847, t. 1, p. 430

 

 

Nous venons tous de la même source. Nous sortons tous de la même matrice. Nous sommes tous des Africains modifiés par le temps.

C'est une chose étrange à la fin que le monde, Jean d'Ormesson, éd. Robert Laffont, 2010, p. 30

 

 

 

 

 

 

 

La race humaine doit sortir des conflits en rejetant la vengeance, l'agression et l'esprit de revanche. Le moyen d'en sortir est l'amour.  - Martin Luther King
Autres citations de Martin Luther King

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique