logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« 11 NOVEMBRE : EXPOSITION UNIQUE EN SON GENRE à HABAS | Page d'accueil | Ma balade dans les vignes d'HABAS en CHALOSSE »

12/11/2015

Pour eux ... PAIX ET FRATERNITE ... Maudite soit la guerre

 

CEREMONIE DU 11 NOVEMBRE 079.JPG

CEREMONIE DU 11 NOVEMBRE 080.JPG

CEREMONIE DU 11 NOVEMBRE 081.JPG

CEREMONIE DU 11 NOVEMBRE 082.JPG

CEREMONIE DU 11 NOVEMBRE 083.JPG

CEREMONIE DU 11 NOVEMBRE 145.JPG

 

CEREMONIE DU 11 NOVEMBRE 084.JPG

Ils ont chanté la Marseillaise, les petits citoyens

2015-11-11 CEREMONIE DU 11 NOVEMBRE4.jpg

et  déposé leurs petits bouquets

CEREMONIE DU 11 NOVEMBRE 146.JPG

 “Maudite soit la guerre” les enfants !

Ceux qui la décident n'y vont jamais

 

 

 

 

 

Paix et Fraternité

 

Rares, quelques dizaines, sont les monuments aux morts s’opposant directement à la guerre. L’un deux, à Dardilly, dans le département du Rhône, appelle même à la fraternité entre les peuples, une formule trônant en haut de cet édifice en forme d’obélisque. Cette formule est atypique, surtout lorsque l’on replace le monument dans le contexte de l’époque où il fut construit, tant la figure de l’autre, l’Allemand, le vaincu était haïe.

Aucune arme ou drapeau n’est présent sur la sculpture et point de glorification des héros morts pour la France. La seule référence objective à la guerre vient de la scène principale : une mère qui fuit avec son enfant une maison en feu.

 

 Un autre exemple de ces monuments aux morts pacifistes se trouve dans la commune de Gentioux, dans la Creuse. La sculpture d’un enfant, le poing droit serré et brandi face à un obélisque où sont inscrits les noms des disparus de la commune, compose l’ensemble.

Mais c’est surtout la formule « Maudite soit la guerre », sous la stèle des morts, qui donne à ce monument toute sa mesure. Son existence même a longtemps été jugée problématique par les autorités.

 

En 1922, le préfet, soit le plus haut représentant de l’Etat dans le département, refusa même de participer à son inauguration. Le monument est devenu un lieu de rassemblement pour les mouvements pacifistes, où, tous les 11 novembre est entonnée la célèbre chanson de Craonne. Durant la Première Guerre mondiale cette chanson contestataire fut censurée et interdite par le commandement militaire pour ses paroles antimilitaristes.

Voici son refrain :

Adieu la vie, adieu l’amour,
Adieu toutes les femmes
C’est bien fini, c’est pour toujours
De cette guerre infâme
C’est à Craonne sur le plateau
Qu’on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
Nous sommes les sacrifiés

Commentaires

JOli rassemblement pour que la paix dure.....
Il est bon que les enfants apprennent ce que leurs anciens ont fait pour la France
Bonne journée
Anita

Écrit par : anita | 13/11/2015

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique