logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« LA BACCHANTE - CHANSONS DE P.-J. DE BERANGER | Page d'accueil | En Finale du Championnat Territorial »

20/04/2016

LE SENATEUR : CHANSONS de P.J. BERANGER

J'ai ressorti ce vieux bouquin du coffre de Mamie

 ****

OEUVRES COMPLETES DE P.J. DE BERANGER

Description de cette image, également commentée ci-après

Nouvelle Edition - ornée de 44 gravures sur acier

TOME PREMIER

PARIS - PERROTIN, LIBRAIRE, Editeur de la Méthode Wilhem

1843

-*-*-*-*-*-*-

 

LE SENATEUR ... 1813

 AIR : J'ons un curé patriote

 
Mon épouse fait ma gloire :
Rose a de si jolis yeux !
Je lui dois, l' on peut m' en croire,
Un ami bien précieux.
Le jour où j' obtins sa foi
Un sénateur vint chez moi.
Quel honneur !
Quel bonheur !
Ah ! Monsieur le sénateur,
Je suis votre humble serviteur.
 
De ses faits je tiens registre :
C' est un homme sans égal.
L' autre hiver, chez un ministre,
Il mena ma femme au bal.
S' il me trouve en son chemin,
il me frappe dans la main.
Quel honneur !
Quel bonheur !
Ah ! Monsieur le sénateur,
je suis votre humble serviteur.
 
Près de Rose il n' est point fade,
et n' a rien de freluquet.
Lorsque ma femme est malade,
Il fait mon cent de pique
Il m' embrasse au jour de l' an ;
Il me fête à la saint-Jean.
Quel honneur !
Quel bonheur !
Ah ! Monsieur le sénateur,
Je suis votre humble serviteur.
 
Chez moi qu' un temps effroyable
Me retienne après dîner,
Il me dit d' un air aimable :
" allez donc vous promener ;
Mon cher, ne vous gênez pas,
Mon équipage est là bas. "
Quel honneur !
Quel bonheur !
Ah ! Monsieur le sénateur,
Je suis votre humble serviteur.
 
Certain soir à sa campagne
Il nous mena par hasard ;
Il m' enivra de champagne,
Et Rose fit lit à part :
Mais de la maison, ma foi,
Le plus beau lit fut pour moi.
Quel honneur !
Quel bonheur !
Ah ! Monsieur le sénateur,
Je suis votre humble serviteur.
 
A l' enfant que Dieu m' envoie
Pour parrain je l' ai donné.
C' est presque en pleurant de joie
Qu' il baise le nouveau-né ;
Et mon fils, dès ce moment,
Est mis sur son testament.
Quel honneur !
Quel bonheur !
Ah ! Monsieur le sénateur,
Je suis votre humble serviteur.
 
A table il aime qu' on rie ;
mais parfois j' y suis trop vert.
J' ai poussé la raillerie
Jusqu' à lui dire au dessert :
On croit, j' en suis convaincu,
Que vous me faites c...
Quel honneur !
Quel bonheur !
Ah ! Monsieur le sénateur,
Je suis votre humble serviteur
 
-*-*-*-*-*-
 

J'ons un curé patriote

   Cliquez ici pour entendre l'air

Nous avons pu retrouver l'air indiqué par Bazot pour sa chanson Désaugiers, intitulé J'ons un curé patriote, dans le recueil Musique des chansons de Béranger publié à Paris (chez Perrotin) en 1853 (6e édition). Béranger l'a en effet utilisé pour deux de ses chansons, Le bon français (n° 36, p. 22) et Le sénateur (n° 3, p. 2). Ci-dessous, la deuxième de ces partitions (qui sont d'ailleurs identiques). On en trouvera une version avec accompagnement de piano par Francis Casadesus à la p. 6 d'une autre édition de ses chansons.

 

 -:-:-:-:-:-
http://www.cndp.fr/entrepot/baccalaureat-musique/le-timbre/biographies/pierre-jean-de-beranger.html
 
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique