logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« MES AOUTIENS A LA PISCINE et AU PANIER | Page d'accueil | 20 ANS ! »

31/08/2016

SUR LE RETOUR ... UNE HALTE A PONS

Après avoir déposé nos bagages à l'hôtel de Bordeaux réservé pour une nuit par Pascal et Catherine

qui connaissaient déjà les lieux

Nous profitons de cette halte-repos entre la région parisienne et les Landes

pour nous rendre, à quelques pas de là, au célèbre DONJON de PONS

 

PONS (18).JPG

Nous prenons l'apéro sur l'esplanade

et en ce qui me concerne, un petit Pineau des Charentes

PONS (8).JPG

PONS (9).JPG

PONS (24).JPG

PONS (25).JPG

PONS (19).JPG

PONS (26).JPG

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pons_(Charente-Maritime)

Pons est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente-Maritime (région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes). Ses habitants sont appelés les Pontois1.

Centre industriel actif et ville de forte tradition commerciale, Pons est une des principales agglomérations de la partie méridionale de la Charente-Maritime. À mi-chemin entre Saintes et Jonzac, elle est le premier pôle économique du Pays de Haute-Saintonge.

Juchée sur un promontoire rocheux où se dresse fièrement son emblématique donjon, baignée dans sa partie basse par les différents bras de la Seugne, cette cité médiévale et ancienne place-forte protestante possède un important ensemble patrimonial qui en fait une ville touristique de premier plan.

PONS (22).JPG

PONS (11).JPG

PONS (30).JPG

 

 

PONS (28).JPG

Au tournant du XIIe siècle, Pons est devenue une cité puissamment fortifiée où son donjon, l'un des plus imposants de toute la Saintonge, en fait une des cités les plus sûres de la région.

PONS (48).JPG

PONS (50).JPG

PONS (16).JPG

PONS (56).JPG

PONS (32).JPG

Étant située idéalement sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle, elle devient un centre religieux actif se couvrant d'églises, d'ordres monastiques et même d'un hôpital pour les pèlerins.

Pendant la guerre de Cent Ans, la cité fortifiée sera l'enjeu incessant entre les grandes puissances belliqueuses que sont les royaumes d'Angleterre et de France. Elle s'illustrera particulièrement par le traité de Pons du 1er août 1242 où Louis IX, plus connu sous le nom de saint Louis, après avoir défait l'armée de Henri III d'Angleterre devant Saintes le 22 juillet à la bataille de Taillebourg imposera les dures conditions de la reddition anglaise au pied du château de Pons.

 

La Réforme protestante a joué un rôle considérable dans la petite cité. Pons est ainsi devenue un des fiefs protestants les plus ardents en Saintonge jusqu'à ce qu'elle soit assiégée par les troupes royales de Louis XIII qui y mit fin de façon quasi définitive à partir de 1621.

PONS (36).JPG

Depuis les remparts nous dominons la situation

PONS (37).JPG

PONS (39).JPG

PONS (44).JPG

PONS (41).JPG

PONS (45).JPG

**

*

Un monument sur la place attire mon attention

PONS (2).JPG

PONS (3).JPG

PONS (4).JPG

 

http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/

Homme politique français (Roquecourbe, Tarn, 1835-Pons, Charente-Maritime, 1921).

Professeur de philosophie, il se destine à l'état ecclésiastique puis rompt avec le catholicisme et s'établit médecin à Pons (1868).

Sénateur radical (1885), vice-président du Sénat (1894), ministre de l'Instruction publique, des Beaux-Arts et du Culte (1895), il contribue, dès l'affaire Dreyfus, à la constitution d'une majorité de combat pour la défense de la République.

Président du Conseil et ministre de l'Intérieur et des Cultes (1902), il mène une politique anticléricale brutale, en appliquant strictement la loi de 1901 sur les congrégations, puis en interdisant aux congréganistes d'enseigner (loi de mars 1904). Un conflit au sujet de la nomination d'évêques et les protestations du pape lors de la visite du président Loubet à Rome (mars 1904) lui servent de prétexte à la rupture des relations diplomatiques avec le Vatican (30 juillet 1904). Il s'emploie alors à préparer la séparation de l'Église et de l'État (→ loi de séparation des Églises et de l'État).

Mais les pratiques policières de son gouvernement (→ affaire des Fiches) étant violemment attaquées, il devra démissionner (18 janvier 1905).

Pour en savoir plus, voir les articles histoire de la France, IIIe République, radicalisme.

***

*

 Nous repartons le coeur léger et l'estomac bien rempli d'un copieux petit déjeûner

ravis de cette halte

pons,charente maritime,donjon,emile combes

 

Commentaires

Belle note ma Miche ,moi les seuls PONS que j'ai connus s'appelaient PIERRE ET PILATE.
Dis tu m'en veux pas ?.Bises et bonjour à JP.
------------------------------------------

Inutile de te dire qu'on la faite plusieurs fois cette vanne-là... On a cherché Pierre et Pilate et on ne les a pas trouvés.... Oui je passe le bonjour à J.P. Bisous

Écrit par : heraime | 01/09/2016

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique