logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« A MONT DE MARSAN : JOURNEE MONDIALE DE LA PAIX | Page d'accueil | CHANSON DANS LE SANG (Jacques PREVERT) »

12/09/2016

A ORLEANS... le graphiste Philippe APELOIG à l'invitation du CERCIL-MUSEE MEMORIAL DES ENFANTS DU VEL D'HIV

 PHILIPPE  est le fils de mon amie IDA ... A ORLEANS, j'ai une amie, ANNIE...

Je vais l'inviter à se rendre à la conférence.

Annie m'a répondu : elle se rendra à la Conférence

elle m'a indiqué un site très intéressant à consulter sur le sujet :

lestemoins.com
 

 

***

 

Le CERCIL - MUSÉE-MÉMORIAL DES ENFANTS DU VEL-D’HIV

45 rue du Bourdon Blanc à Orléans

vous informe :

 

une conférence inaugurale de l’ESAD, le

  Mercredi 21 septembre 2016

à 14H30

 donnée par Philippe APELOIG

(graphiste international qui compte parmi les plus marquants de sa génération).

 

Grâce à l’intérêt que portent à l’art graphique

Mesdames Hélène Mouchard-Zay, Présidente 

et Nathalie Grenon, Directrice

ont fait appel à Philippe Apeloig et ont organisé cette conférence.

***

*

mercredi 21 septembre à 14h30 2016
 
Philippe Apeloig

Le musée des Arts décoratifs à Paris consacrait au graphiste Philippe Apeloig la première exposition rétrospective en 2013.

La même année, les éditions du musée ont publié un livre monographique «Typorama» qui présente un ensemble de projets aboutis accompagnés d’esquisses et de références révélant son processus de création.

Nourri des courants du modernisme qui associent art et design (le constructivisme, le Bauhaus, De Stijl), Philippe Apeloig puise son inspiration dans la passion qu’il cultive pour la peinture, les arts du spectacle et la littérature.

Né à Paris en 1962, Philippe Apeloig étudie à l’École supérieure des arts appliqués « Duperré » avant d’intégrer l’École nationale supérieure des arts décoratifs, Ensad. En 1983, il décroche un stage chez Total Design à Amsterdam, agence fondée en 1963 par Wim Crouwel, qui a profondément marqué l’environnement visuel des Pays-Bas. Leur pratique du graphisme ouvre à Philippe Apeloig des perspectives inédites sur les usages contemporains et expérimentaux de la typographie. C’est aussi pour lui l’occasion de s’immerger dans la rigueur d’un travail en agence, et de fréquenter le Stedelijk Museum où il découvre la peinture de Mondrian et de Malévitch. Ces expériences déterminantes viennent enrichir son univers culturel.

Pourquoi ce graphiste qui compte parmi les plus marquants de sa génération a accepté d’intervenir à la demande du Cercil-Musée Mémorial des enfants du Vel d’Hiv pour la conférence inaugurale des étudiants de l’Esad d’Orléans?

L’extrait suivant des « Chroniques graphiques » écrites par Philippe Apeloig, dont nous annoncerons la publication en avant-première le mercredi 21 septembre, permettra de comprendre entre autres comment une histoire familiale peut croiser un parcours professionnel.

« L’accent du yiddish porte la trace de l’exil. Il me faut chercher au plus profond de moi pour la trouver en sommeil. Enfant, je n’en disais pas un mot à mes camarades de classe, encore moins quand je me suis engagé dans des études artistiques où j’apprenais les canons et le raffinement des arts majeurs. Cette différence m’inspirait une sorte de gêne dans un lamento inexplicable, moi qui voulais ressembler à tout le monde. Je n’imaginais pas que mes origines juives polonaises pourraient avoir leur place dans le design graphique puriste, moderniste et hautement respectable, tel que je me le représentais à l’époque, ignorant encore tout de Peretz Rosenbaum, plus connu sous le nom de Paul Rand ».

Philippe Apeloig (extrait de Chroniques graphiques, Édition T!nd, octobre 2016).

Organisée avec l’École Supérieure d’Art et de Design d’Orléans.

Commentaires

je t'ai laissé un commentaire sur facebook. Tu m'avais donné le nom de famille de ton amie Ida lorsqu'elle était venue faire une conférence au CERCIL alors j'ai tout de suite tilté. Pour ceux que çà intéresse le CERCIL vient d'ouvrir un nouveau site internet lestemoins.com Je t'envoie dans la journée l'affiche jointe au courrier que j'ai reçu. Tous les trimestres je reçois le programme des manifestations, toujours très intéressant. Je ne sais pas si tu le sais mais c'est grâce à Hélène Mouchard-Zay la fille de Jean Zay qu'a été créé le CERCIL - musée mémorial des enfants du Vel d'Hiv. Va sur Wikipédia tu en sauras plus sur les tenant et aboutissants de la création de l'association et l'ouverture en 2011 du Mémorial. J'y étais et ce fut très émouvant et même plus. Nul ne peut y rester insensible. Peut être une raison de plus pour vous 2 de venir me faire une visite à Orléans ..... Bises

------------------------------------------------
Je suis allée sur le site http://www.lestemoins.com/
Super intéressant... Merci ma petite Annie. Bisous

Écrit par : Maminie | 12/09/2016

Merci de ta reconnaissance de la transmission de Philippe.
Ida

Écrit par : apeloig Ida | 12/09/2016

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique