logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« PREVERT à la bougie | Page d'accueil | PORTES OUVERTES AUX ECURIES D'ANKARIA A HABAS »

14/09/2016

GREVE A EDF ... APRES ALSTOM ON FERME A FESSENHEIM

La centrale de Fessenheim vue du ciel.

Le comité central d'entreprise examine le dossier ce mercredi. Les syndicats appellent à la grève.

Après de longs mois d'atermoiements, la fermeture de Fessenheim (Haut-Rhin), la doyenne des centrales nucléaires françaises, est bel et bien sur la table. Mercredi à Levallois-Perret, un comité central d'entreprise (CCE) examinera le projet. Une quarantaine de personnes seront réunies autour de la table pour se pencher sur la demande d'abrogation de l'autorisation d'exploitation de la centrale, ... ( Le Figaro)

 

les quatre syndicats représentatifs de l'électricien, CGT, CFE-CGC, CFDT et FO de EDF appellent à la grève

 

Le délégué syndical central CGT à EDF est l'invité du 5/7 alors que les syndicats organisent une journée d'action contre la décision de fermer Fessenheim à 2018.

Les 4 syndicats représentatifs d'EDF (CGT, FO, CFDT et CFE/CGC) appellent à la grève aujourd'hui, jour d'un comité central d'entreprise. La direction convoque le CCE pour l'informer de l'accord d'indemnisation de la fermeture de Fessenheim, la plus ancienne nucléaire française, dans le Haut Rhin.

Un rassemblement est prévu ce mercredi après midi devant le siège à Levallois Perret.

Durant l'été, EDF et l'Etat sont arrivés à un accord sur l'indemnisation qui sera versée à l’électricien pour compenser la fermeture du site. Un obstacle levé, mais ce n'est pas le dernier. Maintes fois annoncée, la promesse de campagne de François Hollande a t elle une chance de se réaliser ?

 
 
Par la tribune.fr  |  Journal économique et financier
Promesse de campagne de François Hollande, les réacteurs nucléaires devraient s'arrêter à l'horizon 2018. (Crédits : © Vincent Kessler / Reuters)
Le mouvement a été lancé par une intersyndicale regroupant tous les syndicats représentatifs.

Après le dossier Alstom, un autre dossier potentiellement brûlant redémarre pour le gouvernement. Les quatre syndicats représentatifs d'EDF (CGT, CFE-CGC, CFDT et FO) appellent à faire grève mercredi, pour protester contre la fermeture programmée de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin).

Promesse de campagne de François Hollande, les réacteurs devraient s'arrêter à l'horizon 2018. Un accord a été trouvé entre l'Etat et l'électricien : le premier devrait verser 400 millions d'euros d'indemnisation au second. Cet accord sera présenté mercredi au comité central d'entreprise (CCE), qui aura jusqu'à fin octobre pour rendre son avis. La direction d'EDF rappelle en outre que le conseil d'administration se prononcera d'ici fin 2016 sur l'indemnisation et la demande d'abrogation de l'autorisation d'exploiter.

Lire aussi : EDF devrait recevoir au moins 400 millions d'euros pour la fermeture de Fessenheim

Syndicats remontés

Pour la CGT, comme pour les autres syndicats, l'annonce de la fermeture de Fessenheim, ouverte en 1977, ne passe pas : "On n'a pas exploré" toutes les conséquences "sur le réseau électrique français et les répercussions économiques et sociales" affirme la CGT.

La CFE Energies embraye : "Où est donc la cohérence d'un gouvernement qui se gargarise dans le même temps de refonder la filière nucléaire ?" tonne le syndicat dans un communiqué, parlant même d'une "aberration industrielle, économique, sociale et climatique".

Outre la grève de mercredi à EDF, un rassemblement est prévu devant le siège du CCE, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), auquel devrait participer une centaine de salariés de Fessenheim.

(Avec AFP)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique