logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« olé !! L'ESPAGNE au programme de la SAINTE-CECILE à HABAS | Page d'accueil | L'EUROPE PREPARE LA GUERRE »

24/11/2016

PRESIDENTIELLES : LE SOLO TACTIQUE DES COMMUNISTES

POLITIS 002.bmp.jpg

"Les cadres communistes ne sont pas à un paradoxe près. Ils critiquaient la multiplication des candidatures à gauche. Ils affirment depuis des mois qu'il faut, pour contrer la menace de la droite et de l'extrême droite, une candidature commune de la gauche alternative. En conséquence de quoi, samedi dernier, leur conférence nationale a majoritairement décidé de "présenter un candidat issu de leurs rangs".

...

De fait, ce vote constituer au premier abord un revers personnel pour le secrétaire national du PCF, lui qui s'était prononcé, à la veille de la conférence nationale, du bout des lèvres, en faveur de l'option Melenchon. Pierre Laurent paie dix mois de tergiversations. Il s'est d'abord rallié à l'idée d'une primaire de toute la gauche, avant d'affirmer que ce serait à condition que François Hollande n'en soit pas, pour finir par y renoncer quand il est apparu que les communistes y étaient hostiles....

...

Ce faisant, Pierre Laurent et Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, ont alimenté depuis janvier auprès des militants communistes un "tout sauf Mélenchon" dont le vote de samedi est l'expression.

Car les délégués qui ont opté pour une candidature maison forment une coalition extrêmement hétéroclite. Schématiquement,  on y retrouve les communistes orthodoxes et identitaires, dont les trois textes concurrents avaient recueilli un quart des suffrages au dernier congrès, et les nostalgiques de l'union de la gauche, attachés, eux, à des alliances avec les socialistes.

"Le clivage qui traverse le parti est le même depuis dix ans", a pu noter Fabienne Haloui, membre du Conseil National et secrétaire de la fédération du Vaucluse : "Les camarades qui contestent aujourd'hui de pouvoir conclure un accord avec Jean-Luc Melenchon et qui défendent le Front de Gauche sont les mêmes qui en 2010 (au 35ème congrès), contestaient sa création et souvent refusaient de partir sur des listes autonomes du Front de Gauche et parfois s'alliaient avec le PS".

 

....

Gagner du temps jusqu'au résultat de la primaire du PS était jusqu'à ces derniers jours l'option privilégiée par la direction du PCF...

... est remonté très vite le désir majoritaire des communistes de ne plus attendre pour entrer en campagne. ...

....

Dartigolles : "Dans une situation politique à la fois très évolutive et par bien des aspects imprévisible, nous saisirons toutes les occasions, toutes les possibilités qui permettront d'empêcher un scénario politique conduisant au pire"...

Pierre Laurent n'a pas dit fondamentalement autre chose quand, défendant l'option d'un appel à voter Jean-Luc Mélenchon, avec de sérieuses réserves -maintien de l'autonomie de parole et d'initiative politique du PCF, refus d'intégrer la France insoumise et de signer sa charte législative-, il a indiqué que la recherche d'un rassemblement capable de mettre la gauche au second tour rendait toute décision de candidature "évolutive".

"Si un rassemblement plus ample grâce à notre travail et nos initiatives est possible sur la base d'un accord politique, nous saisirons la perche sans hésiter"....

 

Et la perche pourrait être Arnaud Montebourg. Les secrétaires des fédérations de Loire-Atlantique ou du Maine-et-Loire, se sont exprimées en ce sens.

**

Ce sera sans moi

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique