logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« Promotion Honneur Côte Basque Landes | Page d'accueil | J'AI MARCHE JUSQU'A VOUS à MONT-de-MARSAN »

06/12/2016

1. L'HUMANITE EN MARCHE / les conquêtes sociales

Extraits de la Préface par Eugène Descamps

"Y a-t-il à la lutte du Mouvement Ouvrier un titre qui convienne mieux que "l'Humanité en marche" ? Cette lutte qui s'inscrit, prolonge et amplifie l'effort de libération humaine, apporte une contribution décisive à l'avancée de l'humanité. Elle a grandement contribué à faire reculer la misère et l'injustice ; incontestablement et malgré les résistances de toutes sortes, elle a permis aux travailleurs d'avoir du pain et de conquérir liberté et dignité.
Quand l'adolescent, fils de travailleur, étudie dans un C.E.S. ou un lycée, quand il peut accéder à la connaissance, sait-il qu'il le doit surtout au combat de ses père et grand-pères ?
... La classe ouvrière, le mouvement ouvrier dans une lutte souvent tragique et plus que centenaire, ont constamment porté les exigences de bien-être, de liberté, de culture. Ne pas mourir... travailler pour manger, se vêtir, avoir un toit ...
Le capitalisme naissant, ce sont des usines, des mines, des cités ouvrières, des corons ... des hommes et des femmes, de la ville ou des campagnes, exploités, saignés ... pour établir la puissance industrielle. Ce sont des hommes et des femmes écrasés de misère, sans instruction, jetés jour après jour dans la production dévoreuse de matières premières, mais également dévoreuse d'hommes et d'enfants. Le peuple, celui des usines, des mines, c'est également celui des révolutions de 1830, de 1848, de la Commune, des tranchées de 1914-18, de 1936, de la Résistance.. de mai 1968.
... La conscience de classe, c'est une mémoire collective, c'est un sentiment d'être victime ensemble de l'exploitation, d'appartenir à un même corps. Les atteintes à un membre de ce corps touchent toute la communauté. La conscience de classe, c'est le sentiment profondément enraciné de notre faiblesse individuelle et de notre force collective, c'est la certitude que nous sommes solidaires pour le meilleur et pour le pire.
... Les luttes ouvrières, combat sans fin, exigent volonté et persévérance, jamais la soumission, mais la patience faite de constance, d'énergie, de lucidité, car... La lutte ouvrière est une marche laborieuse d'hommes libres progressant et faisant progresser l'humanité il faut en permanence consolider les acquis et préparer de nouvelles bases.
L'histoire du Mouvement Ouvrier est bien une marche en avant. Cette marche fut douloureuse, souvent faite dans les larmes et le sang, avec son cortège de misères, d'injustices, d'exploitation, d'égoïsme, mais dans ses luttes elle révéla également la générosité, l'héroïsme de ses meilleurs fils.
  A travers des réussites humbles ou exceptionnelles, des échecs limités ou tragiques.
...
"Etudie, apprends" me disait mon père qui, entré à l'usine à 10 ans, avait appris à lire et à écrire pendant son service militaire. "Etudie, apprends ... Il faut savoir, il faut connaître ..."
...Si le peuple savait, savait vraiment les richesses qu'il a en lui, si certains de ses fils ne cédaient pas au mirage de cette société capitaliste, quelle puissance aurait-il, alors que de plus en plus ses enfants accèdent à la culture.
... Déjà à l'évidence, se comble le fossé de l'inculture séparant le peuple de la bourgeoisie. De ce fait, la gestion ne sera plus demain affaire des seuls possédants, mais réalisée par le peuple et pour le peuple.
.... La réalisation d'une authentique démocratie exige que le pouvoir économique ne soit plus monopolisé entre quelques mains et quelques groupes utilisant l'appareil d'Etat.


LE PEUPLE TIENT EN MAIN SON DESTIN, C'EST EN LUI QU"EST SON DEVENIR.
.. demain se construit aujourd'hui, alors présence syndicale et lutte dans l'entreprise certes, mais également contre les séductions et les errements de la société de consommation qui distille un mode de vie accentuant les disparités et conditionnant les masses afin de consolider le pouvoir des grands intérêts."


Eugène DESCAMPS, ancien secrétaire général de la CFDT, puis professeur à Nanterre.
Préface l'HUMANITE EN MARCHE - Histoire du syndicalisme - Les conquêtes sociales - La maison du peuple. (achevé d'imprimer mars 1972)

**

*

HISTOIRE DU SYNDICALISME par Henri Aigueperse

Ancien secrétaire général du Syndicat National des Instituteurs

LES CONQUETES SOCIALES par Pierre Delon

Président de la Fédération des Employés C.G.T.

*

LA MAISON DU PEUPLE (Louis Guilloux) - Avant-propos d'Albert Camus

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique