logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« Sur le site D'ARJUZANX dans les LANDES : LES GRUES CENDREES | Page d'accueil | LA FRANCE INSOUMISE AU TRAVAIL »

18/02/2017

De la mine de lignite au lac d'ARJUZANX

GRUES 159.JPG

2017-02-17 GRUES16.jpg

on s'était donné rendez-vous devant l'église d'ARJUZANX

et on allait voir ce qu'on allait voir

 

Située au coeur du département landais, à quelques minutes de la ville de Morcenx, se trouve la réserve d'Arjuzanx. Ancien site d'extraction de lignite, le domaine fait aujourd'hui office de véritable réserve naturelle et de site à l'emplacement privilégié pour diverses activités nautiques. La réserve est très prisée par les marcheurs: plusieurs circuits sont organisés sur les quelques 2673 hectares du domaine, autour du lac et dans la forêt, qui combleront aussi bien les habitués que les amateurs. De nombreuses randonnées, excursions, observations à thème y sont aussi organisées (très bien pour une sortie en famille!) : plus grand site d'hivernage des grues cendrées, et abritant de nombreuses autres espèces d'animaux, la réserve d'Arjuzanx est l'endroit idéal pour partir à la découverte du monde animal. Avis aussi aux photographes, il y a là de quoi faire de magnifiques clichés ! L'été, de nombreuses activités sont organisées autour du lac: pêche, baignades, voile, barque, pédalo, kayak... De quoi faire pour tous les amoureux de la nature !

 

 

 

A partir de 1958, EDF décide, pour répondre aux besoins en électricité, d'exploiter, à ciel ouvert, le gisement de lignite d'Arjuzanx, afin d'alimenter une centrale thermique.

Pour atteindre la couche de lignite,  il était nécessaire d'extraire 25 à 30 mètres de morts-terrains

ou « stériles » composés de sables et d'argiles.

Les 32 années d'activité minière sur les 2 716 hectares, que composaient la mine et la centrale thermique, ont conduit à la création d'un paysage artificiel et abiotique.

 Les travaux de réhabilitation, réalisés par EDF, visaient  à reconstituer un écosystème complexe (juxtaposition de plusieurs milieux) 

L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage a apporté, de 1981 à 1994, son assistance technique à EDF pour les travaux de réhabilitation du site dont le coût s’est élevé à 14 M€.

Aujourd'hui, l'avifaune multiple et variée (Sarcelle d'hiver, Fauvette pitchou, Busard des roseaux, Grue cendrée...), les nombreuses espèces sédentaires (Chevreuil, Lièvre...), les végétaux rares (Lycopode des tourbières, Sérapia à petites fleurs...), la présence d'espèces animales remarquables (Loutre, Fadet des Laîches...)... sont des témoins de cette réussite.

2017-02-17 GRUES13.jpg

Je ne connaissais pas l'existence de ce lac et cet espace de nature

où de multiples activités de loisirs de pleine nature peuvent s'exercer. 

2017-02-17 GRUES12.jpg

2017-02-17 GRUES15.jpg

2017-02-17 GRUES14.jpg

 http://www.reserve-arjuzanx.fr/fr/de-la-mine-a-la-nature.html 

 

GRUES 131.JPG

Un peu tard pour visiter le Musée, fermé. Ce sera pour une autre fois.

"Coco" qui nous accompagne, connaît bien le sujet, puisqu'il a travaillé sur ce site minier

avant sa fermeture.

 

 Après 32 ans d'activité, le site de la centrale thermique d'Arjuzanx a été démantelé.

On y a pourtant extrait 30 millions de tonnes de "charbon de terre". 

On est à l'époque du "presque tout nucléaire".

Les plus anciens des agents partent à la retraite, en préretraite... Les plus jeunes sont réaffectés sur d'autres sites de production électrique (dans une hydrocentrale pyrénéenne peut-être ou dans les centrales nucléaires du Blayais ou de Golfech), ou bien se reconvertissent dans les services de distribution (entretien et surveillance du réseau, dépannage...). 

Au-delà du démantèlement de l'usine elle-même, de ses hautes cheminées et de ses non moins grandes tours de refroidissement, que va-t-on faire du gigantesque site d'extraction de lignite ?

Ses 2700 hectares ont été largement bouleversés par trois décennies de dégagement et déplacement des sables argileux. Les responsables d'EDF ne veulent pas laisser une friche industrielle à l'état brut. Ils ont déjà engagé une action assez remarquable de réhabilitation des zones d'excavation : travaux d'hydraulique, remodelage des rives des plans d'eau, revégétalisation de l'ensemble.

Une nouvelle vocation s'esquisse pour Arjuzanx, pays natal du photographe Ferdinand Bernède (1869-1966) qui fut parmi les premiers, à la Belle Époque, à se lancer dans l'édition de cartes postales "folkloriques" : le village va se retrouver nanti d'une immense réserve naturelle, alliant boisements et plans d'eau évidemment très favorables à la faune et à la flore. Il est même question de centre nautique et de golf... Un autre destin après le temps des pylônes aériens et du départ des lignes à haute tension.

http://fresques.ina.fr/landes/fiche-media/Landes00214/fin-de-l-extraction-du-lignite-a-la-centrale-d-arjuzanx.html 

 

GRUES 137.JPG

 

GRUES 141.JPG

 Il est l'heure de rebrousser chemin

GRUES 176.JPG

"Vous venez  boire un petit apéro ?"

- Ah mais oui, bien volontiers

GRUES 027.JPG

En route vers MORCENX

GRUES 026.JPG

UNE FIN D'APRES-MIDI AGREABLE, INTERESSANTE

UN DEBUT DE SOIREE SYMPATHIQUE

**

 

LE SITE D'ARJUZANX VAUT LE DETOUR

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique