logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« 1. PROGRAMME PRESIDENTIEL JL MELENCHON 1.2.3.4.5.6. | Page d'accueil | CARS INSOUMIS POUR LE 18 MARS A PARIS »

13/03/2017

2. PRESIDENTIELLES : Programme de JL MELENCHON 7.8.9.10.11.12

Entre celle qui n'a pas d'autre programme qu'inciter à la haine
Macron le fourre-tout, ramasse miettes de droite, de gauche, du centre et du reste
Fillon le monarque de la droite en ruine
Hamon, le vainqueur de la primaire socialiste, qui a le cul entre deux chaises, la bride sur le cou

IL Y A MELENCHON ET SON PROGRAMME CHIFFRE

Nous proposons un programme, nous proposons une démarche, nous proposons un mouvement, la France insoumise, dans lequel tout le monde est appelé.

Je suis un candidat hors parti, mais je ne suis pas un candidat contre les partis, je suis moi-même membre d’un parti. Mais il faut que tout le monde puisse participer à cette campagne, apporter son intelligence, sa capacité individuelle sans être obligé, jamais, de se soumettre à telle ou telle règle ou bien d’adhérer à telle ou telle organisation partisane, c’est cela ce que nous cherchons à faire, et vous voyez notre force c’est là qu’elle est.

 

 

Récemment mis à jour50.jpg

 

 

15492543_306569526410334_4896065409867585893_n.jpg



La laïcité est attaquée de toutes parts et instrumentalisée par ses adversaires historiques, intégristes religieux et racistes qui veulent aussi en faire un prétexte pour flétrir les musulmans. La laïcité est la condition de la liberté de conscience de chacun, de l'égalité et de la fraternité entre tous les citoyens quelle que soit leur option philosophique ou spirituelle. Elle rend possible une action de l'État au service de l'intérêt général.

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :

● Étendre le bénéfice de l'application de la loi de 1905 à tout le territoire de la République (abroger le concordat d'Alsace-Moselle et les divers statuts spécifiques en vigueur dans les Outre-mer).

Garantir la liberté de conscience et l'égalité de toutes les options spirituelles devant la loi.

● Combattre tous les communautarismes et l'usage politique des religions.

Refuser les financements publics pour la construction des édifices religieux, des activités cultuelles et des établissements confessionnels.

Refuser de rencontrer d'État à État ceux qui obligent nos ministres femmes à porter des accoutrements contraires à la dignité républicaine.

Interdire la présence de ministres et de préfets aux cérémonies religieuses et refuser le titre de "chanoine de Latran" pour le président de la République.

 

 

 

15589805_309114756155811_4699825527074605163_n.jpg



Il n'y a pas de démocratie possible sans information libre et pluraliste. Nos médias sont bien malades : de l'argent, de la recherche du sensationnalisme et de la tyrannie du buzz.

La révolution citoyenne doit être menée sans faiblesse dans les médias !

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :

Faire élire les présidents de France Télévisions et Radio France par le Parlement.

Adopter une loi anti-concentration des médias, protégeant le secteur des intérêts financiers, favorisant la transformation des médias en coopératives de salariés et de lecteurs / auditeurs / téléspectateurs et attribuer des fréquences aux médias locaux et associatifs.

Combattre la "sondocratie" : interdire les sondages dans les jours précédant les élections et adopter la proposition de loi sur les sondages votée à l'unanimité par le Sénat en 2011 et enterrée depuis.

Créer un "Conseil national des médias" à la place du Conseil supérieur de l'audiovisuel pour en faire un véritable contre-pouvoir citoyen garantissant le pluralisme des opinions et des supports, ainsi que la qualité de tous les médias.

Refonder les aides publiques à la presse pour les réserver aux médias d'information et mutualiser les outils de production (imprimeries, serveurs, distribution, etc.).

Protéger les sources et l'indépendance des rédactions à l'égard des pouvoirs économiques et politiques par le renforcement du statut juridique des rédactions et une charte déontologique dans la convention collective.

 

 

 

 

15665874_309117536155533_5717972578720513446_n.jpg



La République est un mot creux si elle ignore les conditions concrètes de la vie des gens. Elle ne peut qu'être sociale. Mais l'impératif écologique exige aussi davantage de la République et une République d'un genre nouveau. La changement climatique menace l'existence de la vie humaine sur la planète.

Tous semblables, nous sommes liés par un intérêts général humain : conserver la biosphère qui rend possible la vie humaine. Il est temps que la République soit écologiste.

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :

● Constitutionnaliser la règle verte : ne pas prélever sur la nature davantage que ce qu'elle peut reconstituer, ni produire plus que ce qu'elle peut supporter.

Protéger les biens communs : l'air, l'eau, l'alimentation, le vivant, la santé, l'énergie, la monnaie ne sont pas des marchandises. Ils doivent être gérés démocratiquement : le droit de propriété doit être soumis à l'intérêt général, la propriété commune protégée et les services publics développés.

● Constitutionnaliser et rendre effectifs les droits au travail et au logement.

Amnistier les syndicalistes et militants associatifs condamnés pour faits de luttes sociales, écologiques ou pour la défense des libertés, protéger les lanceurs d'alerte et investir les salariés d'une mission d'alerte sociale et environnementale.

 

16640734_339818336418786_4427111748502516375_n.jpg



Comme le disait Jean Jaurès, "la grande Révolution a rendu les Français rois dans la cité et les a laissés serfs dans l'entreprise".

Le contrat de travail étant le seul contrat de subordination dans notre pays, il est temps de faire rentrer la citoyenneté dans l'entreprise.

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :

● Accorder de nouveaux droits de contrôle aux comités d'entreprise sur les finances de leur entreprise.

● Instaurer le droit pour les salariés à un vote de défiance à l'égard des dirigeants d'entreprise ou des projets stratégiques.

Renforcer le pouvoir d'intervention des salariés contre les licenciements économiques par un droit de veto suspensif des comités d'entreprise.

 

 

 

15578499_309140632819890_7331133377759033059_n.jpg



La justice est rendue "au nom du peuple français". Mais trop souvent, le service public de la justice ne peut assumer cette lourde tâche. Les tribunaux sont en voie de "clochardisation", les moyens humains et financiers manquent pour assurer des délais raisonnables ; les justiciables, comme les professionnels de la justice, sont en droit d'exiger un effort sans précédent.

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :

● Garantir la protection judiciaire de la jeunesse, la justice des mineurs, la politique de prévention de la délinquance et les sanctions éducatives.

● Mettre fin à la paupérisation de la justice et de l'administration pénitentiaire.

▸ Mettre en oeuvre un plan de recrutement de personnels pour désengorger les tribunaux.
▸ Rénover et construire de nouveaux locaux pour les tribunaux.
▸ Recruter 2000 agents pénitentiaires pour les escortes des détenus.
▸ Mettre fin au tout-carcéral par des peines alternatives à la prison, rénover les prisons pour garantir la dignité humaine, assurer la socialisation des détenus.

● Remplacer les instructions ministérielles au Parquet par des lois d'orientation de la politique pénale, débattues et votées par le Parlement.

● Remplacer le Conseil supérieur de la magistrature par un Conseil supérieur de la justice désigné pour partie par les magistrats et le Parlement, devant lequel il sera responsable.

● Réformer le dualisme juridictionnel en supprimant la fonction juridictionnelle du Conseil d'État et en créant une juridiction suprême commune aux deux ordres de juridictions (fusionnant la Cour de cassation et la fonction juridictionnelle du Conseil d'État).

 

 

15621604_309173152816638_2091052366514660506_n.jpg



La sûreté est un des droits "naturels et imprescriptibles" de l'être humain, selon la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789. Les odieux attentats commis en France en 2015 et 2016 interrogent : comment protéger la population de meurtres terroristes ? Comment garantir notre liberté dans ce contexte ?
 
En la matière, la surenchère sécuritaire ne protège pas, elle affaiblit et fait le jeu des assaillants. C'est une tout autre politique et une stratégie globale qui sont nécessaires pour vivre en paix.

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :

● Refuser la logique du choc des civilisations et de la "guerre intérieure", sortir des guerres déstabilisatrices et des alliances hypocrites avec les pétromonarchies du Golfe.

● Améliorer la prévention en engageant une stratégie politique pour renforcer les anticorps républicains et supprimer le terreau des communautarismes par plus de République, de laïcité, d'éducation, de justice sociale et d'implication citoyenne.

● Refuser la logique de l'exception pour réaffirmer l'État de droit.

▸ Permettre la sortie de l'état d'urgence à l'initiative du Parlement, état qui ne protège pas mieux.
▸ Faire l'évaluation des lois antiterroristes sécuritaires existantes.
▸ Arrêter progressivement les opérations "Sentinelle" pour confier la sécurité des lieux publics à la police.
▸ Garantir le contrôle par le juge judiciaire des opérations de lutte contre le terrorisme et augmenter les moyens de la justice antiterroriste pour garantir une lutte efficace, durable et respectueuse des droits et des libertés fondamentaux.

● Renforcer le renseignement territorial et humain en revenant sur la fusion de la Direction de la surveillance du territoire (DST) et des renseignements généraux (RG), en privilégiant l'infiltration par rapport au tout-technologique, en renforçant les moyens d'analyse des renseignements collectés, et imposer aux autorités chargées du renseignement de rendre compte devant une commission parlementaire permanente.

● Lutter contre l'embrigadement et soutenir les démarches de signalement par les proches et les programmes de prise en charge des personnes suspectées.

● Instaurer une peine de déchéance des droits civiques en cas de fraude fiscale ou d'activités illicites permettant le financement d'activités terroristes, punir les financements des trafics alimentant les réseaux terroristes et réquisitionner les entreprises qui collaborent avec les agresseurs.
 

TOUT LE PROGRAMME SERA PUBLIE

PERSONNE NE POURRA L'IGNORER

ON POURRA LE COMPARER AUX AUTRES DIVULGUES PAR LES MEDIAS COMPLAISANTS

pour Marine ou Emmanuel

Les médias ont voté

PAS NOUS !

Et on le fera en connaissance de cause

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique