logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« CE DIMANCHE SOIR A ESTIBEAUX : COURSE LANDAISE A 21 H 30 | Page d'accueil | UNE DEPUTEE AIDE-SOIGNANTE c'est nouveau ! »

17/07/2017

OH LA VACHE !

LA COURSE LANDAISE EST TERMINEE

CHACUN RENTRE AU BERCAIL

il fait chaud, il fait soif

l2017-07-171.jpgL

2017-07-17.jpg

 

les coursières retournent à la ganaderia pour retrouver un repos bien mérité. Elles iront se désaltérer à l'abreuvoir collectif, manger et se reposer.
 
 

Elles sont embarquées dans la bétaillère par lot. Rassurez-vous, elles ne sont pas maltraitées.

Elles n'étaient pas paniquées en remontant dans le camion.

Quand elles descendent du camion pour le spectacle, elles sont débarquées une par une avec chacune sa têtière (une corde de 35 à 40 m pour la corde), une têtière aux couleurs de la ganaderia.

Ainsi, chaque vache regagne sa loge ; et suivant son comportement en piste, elle sera placée côté droit ou gauche, ou en face.

Chaque vache porte un nom (qui généralement finit en A, de consonance espagnole, mais pas obligatoirement)

et qui est inscrit à la craie sur la porte de la loge.

"Je me souviens de Liberia"

 
Les vaches landaises sont partie intégrante de la culture et du patrimoine de la région.
Les vaches, également appelées « coursières », sont les femelles des taureaux de corrida. Elles sont toutes dotées d'un nom et plus ou moins cotées selon leurs qualités combatives. Elles sont conduites aux arènes puis enfermées dans des box appelées loges. Une corde est installée autour de leurs cornes afin de pouvoir les placer lors du combat dans les arènes.
 

Capture GANADERIA DARGELOS.JPG

 
La Ganaderia DARGELOS, est un élevage de vaches de courses landaises. Ces vachettes, destinées à courir dans les arènes et à être écartées et sautées par des coursayres aguerris, sont les mères et les filles des taureaux de combats.
 
***
 
Ce dimanche 16 juillet à ESTIBEAUX, les amateurs de course landaise étaient comblés avec les écarteurs, les hommes en blanc ou en gilet, les cordiers et les sauteurs de la cuadrilla VERGONZEANNE. Ils ont mouillé le maillot pour nous divertir et nous donner des émotions.
****

Sur les gradins, les familles des locaux d'ESTIBEAUX retenaient leur souffle pour admirer l'écarteur local Kevin GUILLEVIC et soutenir dans ses efforts, le jeune entraîneur local, Thibault SAINT-GERMAIN, fils de Christian.

*****

La course landaise, sport traditionnel des Gascons, est aujourd'hui encore l'évènement central des fêtes de villages. Sa forme moderne date de 1830.

Elle est une des quatre formes de tauromachie pratiquées dans le monde. Elle se distingue des trois autres (corridas, corrida portugaise et course camarguaise) par deux particularités : la première est qu'elle se pratique quasi exclusivement avec des femelles (vaches landaises) et non des taureaux. L'autre particularité, qu'elle partage avec la course camarguaise, est qu'il n'y a pas de mise à mort de l'animal, ni au cours de la course ni après.

 Les toreros landais, de nos jours des sportifs de haut niveau, affrontent des vaches de combat de race espagnole (brava, toro de lidia) que l'on nomme « coursières », élevées par des ganaderos implantés dans les Landes, principalement entre Dax et Aire-sur-l'Adour. Chaque élevage possède sa cuadrilla, ou équipes de toreros, et ses couleurs.

 

Ganaderia Dargelos à SAINT-SEVER : une ganaderia à visiter lors de vos vacances dans les Landes.

Vous pouvez regardez les vachettes depuis le chemin librement, mais en faisant attention, les vaches de courses landaises sont des animaux sauvages.

Accès

  • Route (nationale/départ.) - D 944 - D 408 : km

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique