logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« LA FRANCE INSOUMISE SE PORTE BIEN malgré les attaques, les coups bas | Page d'accueil | RUGBY BIEN DEMARRE : HABAS GAGNE A L'EXTERIEUR »

19/09/2017

EN MARCHE ... "Dans la troupe y'a pas d'jambe de bois, y'a que des nouilles.. mais ça se voyait"

 

 

POLITIQUE - Après des vacances plutôt bienvenues pour certains députés de la majorité, il est temps de se remettre au travail. Un retour aux affaires qu'Emmanuel Macron voudrait voir beaucoup plus professionnel que ce que l'on a parfois pu voir en session extraordinaire cet été. Un bref rappel: un article voté en commission qui a été rejeté par erreur, la présidente d'une commission qui se plaint d'avoir un "groupe qui dort", une présidente de séance rudement chahutée dans l'hémicycle ou encore une députée qui invite les étudiants à ne pas "pleurer pour 5 euros".

 

Des débuts difficiles que les principaux intéressés n'ont pas nié. "Il y a eu des petits dysfonctionnements mais il faut retenir qu'on a voté des textes majeurs", a expliqué un député LREM à l'AFP. "A un moment, on a un peu perdu le fil collectivement, on a oublié la cohérence d'ensemble, on s'est laissé prendre par petits bouts, d'un épisode à l'autre", résume un autre.

 

Pour remédier à ces couacs qui ont émaillé le début du quinquennat Macron, les députés de la République en marche se réunissent en séminaire à partir de ce lundi 18 septembre pendant deux jours aux Docks d'Aubervilliers. L'objectif? Remettre un peu d'ordre, de discipline et d'efficacité au sein de ce groupe qui compte beaucoup de novices en politique.

 

Culture managériale

Conformément à l'idéal de "start-up nation" cher au chef de l'Etat, le groupe présidé par Richard Ferrand convoque volontiers le vocabulaire entrepreneurial pour expliquer la mission du séminaire. "On assume totalement le côté 'team building'. Il faut des moments de cohésion", explique au JDD Hervé Berville, député des Côtes d'Armor et porte-parole du groupe. Le même élu évoque des séances de "co-working" (autrement dit "travail en groupes") au cours desquelles on se questionnera individuellement et collectivement. Illustration avec les intitulés des séances révélés par le JDD: "se rencontrer et commencer à construire une aspiration de groupe", "mon rôle et mon ambition de député LREM" ou encore "nous et notre écosystème".

 Le team building, en français renforcement d'équipe, est une méthode qui est apparue au début des années 1980 et dont l'objectif est le resserrement des liens entre les membres d'une équipe.

"On en a vraiment besoin", témoigne à l'AFP un député LREM en rappelant que "fin juin, lors du premier séminaire, on n'avait pas eu de moments très opérationnels, c'était plutôt la grand'messe avec des discours fleuves". À l'agence de presse, le député de l'Eure Fabien Gouttefarde dit attendre de ce séminaire "de pouvoir augmenter la cohésion de notre groupe. Du fait de notre nombre, nous sommes, pour certains d'entre nous encore des inconnus les uns les autres". Un "apéritif de nos territoires", où chaque parlementaire devra apporter des spécialités de sa circonscription clôturera les journées de travail.

Outre les rencontres et la construction collective, ce séminaire a aussi pour objectif de faire progresser les nouveaux députés sur le plan technique. Exemple notamment avec l'atelier "Comment être meilleur sur un dépôt d'amendement". Les activités du mardi seront en revanche plus politiques, "afin d'être en ordre de marche pour la grosse bataille législative de l'automne qui s'annonce", a confié à l'AFP Fabien Gouttefard. Après un premier exercice parlementaire cacophonique, il était effectivement temps d'accorder ses violons.

 

Capture EM.JPG

 

Les députés de La République en marche sont réunis pour un grand séminaire de rentrée. L'événement, organisé lundi 18 et mardi 19 septembre aux Docks d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), a pour but de "construire une culture commune" pour "repartir sur de bonnes bases", avant la rentrée parlementaire. Quelque 290 élus se sont inscrits pour ce séminaire à huis clos, selon une source parlementaire citée par l'AFP. Depuis le début du rassemblement, certains députés décrivent les activités proposées. Franceinfo vous en donne un aperçu.

Des jeux de rôle et autres exercices dans un "esprit start-up"

Une start up est une entreprise qui vient d'être lancée par ses dirigeants et actionnaires. Elle n'a pas de passé.

Lors de la première journée, les élus ont réalisé des exercices dans "l'esprit start-up". Exemple : ils se sont rassemblés en cercle, du plus jeune au plus âgé, pour "un petit jeu", a rapporté l'un d'eux. Marchant un peu au hasard, ils devaient s'arrêter avec la musique et répondre à des questions du type : "Qu'est-ce qui nous motive ?"

Au séminaire des députés LREM a Aubervilliers. Une ambiance studieuse dans un état d'esprit très start-up pour bien aborder la rentrée !

De grands dessins

La première journée de séminaire a enfin été résumée en dessins sur deux tableaux. On peut y lire diverses citations de Richard Ferrand, prononcées lors du "mot d'accueil" du chef de file des députés LREM. Quelques ateliers sont également représentés ainsi que les objectifs et défis des parlementaires d'ici 2020. Enfin, le grand dessin illustre le "rôle de député" en plusieurs étapes, passant notamment par "proposer des projets de loi" et "faire remonter l'information". D'après Mustapha Laabid, député d'Ille-et-Vilaine, le dessin a été réalisé par la société de conseil en communication d’entreprise Up Studio.

 

Capture EM 2.JPG

Avant le repas du lundi soir, les parlementaires étaient invités à apporter une spécialité de leur région. Pendant cet "apéritif des territoires", les députés ont ainsi proposé du Jésus de Lyon pour Bruno Bonnell, du Ricard pour Aurore Bergé ou encore des bières amiénoises pour Barbara Pompili.

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique