logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« LES CASSEROLADES DU 30 SEPTEMBRE | Page d'accueil | RUGBY HABAS : RESULTATS DU MATCH DE DIMANCHE 24 SEPTEMBRE »

27/09/2017

Lettre ouverte à Madame PENICAUD, ministre du Travail

Lettre ouverte à Madame Pénicaud, ministre du Travail,

Publié le par Michelle Tirone

Madame, nous avons bien entendu vos paroles d'indignation suite à la phrase de Jean-Luc Mélenchon "c'est la rue qui a abattu les nazis". Nous ne pouvions d'ailleurs pas les manquer tant on nous les rediffuse en boucle dans les medias!

Tout d'abord, madame, beaucoup de Français, sinon tous, vous seraient reconnaissants de ne pas parler en leur nom en disant "comme une grande majorité de Français, j'ai été choquée…" ou pire encore "comme tous les Français, on est collectivement insultés…".

Je vais donc, n'ayant pas la prétention, contrairement à vous, de parler pour d'autres personnes que moi-même, parler en mon seul nom. Et ce, bien que je sache très bien ne pas être la seule, loin de là, de mon avis.

Vous voyez, madame, il me semble plutôt que les seuls Français qui se soient sentis "choqués et indignés" sont les ministres et députés La République En Marche et les journalistes inconditionnels de la grande pensée macronienne et qui ont promotionné ce faux procès fait à monsieur Jean-Luc Mélenchon.

J'ai beau lire et relire la retranscription de votre interview, je ne vois aucun argument concret aux reproches que vous faites à Jean-Luc Mélenchon.

Vous commencez par reprendre la phrase, bien vague, de monsieur Castaner, sur son tweet qui dit "Indigne de porter ces couleurs quand on mêle démocrates et républicains à la fange nazie…".

Mais dans ce qu'a dit monsieur Mélenchon "c'est la rue qui a abattu les nazis", je ne vois nulle part qu'il mêle démocrates, républicains et nazis… Cette phrase fait partie d'une énumération ou divers sujets sont présents, des rois abattus par la rue à certaines lois que la rue a fait reculer.  11 sujets sont abordés de façon succincte pour contredire les paroles du président Macron quand il a dit "La démocratie ce n'est pas la rue". Une énumération de cette sorte n'entre pas dans les détails historiques, ne place pas une des propositions plus en avant qu'une autre. C'est une énumération, c'est tout.

L'insinuation que Jean-Luc Mélenchon ait voulu comparer le gouvernement actuel au nazisme ayant fait long feu, vous avez, vous-même et les vôtres, tenté de diriger la lorgnette vers une autre direction : Mélenchon ne respecte pas les faits historiques!

Ah! Voilà! Ca y est! Là, vous teniez quelque chose! Castaner a posé une mèche et vous et quelques autres l'avez allumée! Et c'est parti pour un feu d'artifices de précisions historiques diverses et variées jusqu'à Jean-Claude Mailly qui y va de son "c'est la rue qui a amené le nazisme" et pour ne pas créer lui-même une polémique (sait-on jamais!), Mailly ajoute "d'une certaine manière…"
Il est pourtant bien évident que, si la rue a pu créer le nazisme, ce n'est pas incompatible avec le fait que la rue ait abattu le nazisme.

Mais qu'est-ce qui vous indigne tant, du reste? Parce que beaucoup se posent la question, voyez-vous!

Est-ce le fait de rappeler que les nazis ont existé qui vous indigne tant? Est-ce le fait qu'ils ont bel et bien occupé la France et que la "rue" qui pour vous, souvent est synonyme de "peuple" les a bel et bien combattus?
Vous niez le fait que c'est en grande partie le peuple français qui a libéré la France des nazis?

Bon, je sais bien que, vous qui vous dites démocrates, vous voudriez bien pouvoir refuser tout droit au peuple français de s'exprimer et de discuter vos réformes, mais pensez-vous pouvoir enlever au peuple sa participation historique à la Résistance? Les forces armées des pays alliés auraient-elles réussi à libérer la France et à abattre le nazisme sans le peuple de France, sans la "rue"?

De nombreux internautes, en réponse à vos accusations,  ont publié divers documents, affiches, vidéos (dont le célèbre discours du Général de Gaulle à la libération de Paris), images de gens du peuple armés de fusils qui combattaient les nazis dans la rue. Je suppose que, comme tous les Français (ou presque), vous connaissez cet événement de notre histoire que le film de René Clément "Paris brûle-t-il?" raconte si bien?
Le discours de Jean-Luc Mélenchon était déclamé en plein Paris, sous la statue de la République et à ses paroles "c'est la rue qui a abattu les nazis", j'ai revu en esprit des images marquantes de ce film.

Je vis et je suis née en Limousin, une terre où la Résistance au nazisme a été très active. On m'en a raconté des histoires de maquis, des histoires de gens simples, des gens du peuple qui ont lutté, chacun et chacune à sa façon, contre l'occupation nazie. Des personnes de ma famille ont connu cette guerre et sont toujours en vie, il y a eu dans ma famille un militant communiste qui a été déporté dans les camps et qui n'en est jamais revenu.

Madame Pénicaud, n'associez surtout aucune des personnes de ma famille dans vos "la plupart des Français", "tous les Français". Parce que les miens ne veulent rien avoir à faire avec vos tentatives de discréditer le seul homme politique de premier plan qui défend nos droits.

Quant aux tweets de monsieur Castaner, puis-je me permettre de vous en rappeler un? Il date du 5 juin 2017 (à 8h47).

Madame Pénicaud, lorsque le journal "Le Parisien" a publié le 5 juin un document qu'il s'est procuré, soit 6 jours avant le vote du premier tour des législatives, le gouvernement a démenti être lié au document. Christophe Castaner, porte-parole de l'Élysée, publie un tweet qu'il n'a même pas eu l'intelligence d'effacer depuis d'ailleurs…

Madame Pénicaud, vous avez également, vous-même, fait publier un communiqué de presse, le même jour, à 11h54 :
 

 

Le gouvernement a nié le fait que les futures ordonnances seraient bien celles que le Parisien décrivait et dont les premières étaient celles-ci :

Ordonnance N°1 : plus de place à la négociation d'entreprise
Ordonnance N°2 : un plafond pour les indemnités prud'homales
Ordonnance N°3 : Ouvrir le referendum d'entreprise aux employeurs
Ordonnance N°4 : "Redéfinir le rôle de l'accord de branche"
Ordonnance N°5 : les instances représentatives du personnel fusionnées
Ordonnance N°6 : renforcer le dialogue social.


Nous sommes bien obligés de nous rendre compte que ce que Macron est en train de signer depuis quelques jours ressemble trait pour trait à ce que le journal avait publié… n'est-ce pas, madame Pénicaud?

En plus de ces ordonnances dont vous avez caché le contenu au peuple y compris à ceux et celles qui avaient voté pour Macron et pour des députés LREM, voulez-vous ajouter une nouvelle loi?

"Dorénavant, il est interdit de mentionner la période nazie"!

Parce qu'au vu des réactions démesurées des personnes proches du pouvoir, dont personne n'est dupe d'ailleurs, c'est l'impression que ce pouvoir donne : il est interdit de prononcer le mot "nazi" sous peine de se voir accuser de pensées "amalgamistes" ou pire "révisionnistes"!

Je vous laisse, madame, le loisir de réfléchir en vous mettant, si ce n'est pas trop demander à votre esprit plutôt dirigé vers les hautes sphères de la société, à la place des personnes qui voient en vos réformes la venue de temps difficiles, de jours noirs.

Demandez-vous si, pour eux, alors qu'ils s'inquiètent pour leur avenir et celui de leurs enfants, il est de quelque intérêt de se poser des questions à propos d'une éventuelle erreur historique faite par monsieur Mélenchon voire même d'une éventuelle comparaison qu'il aurait faite entre le gouvernement actuel et le régime nazi.

Je vais terminer, madame la ministre, par le commentaire qu'a laissé un internaute sous la vidéo que j'ai faite en réponse au tweet de Christophe Castaner:


" Bonsoir Pour ma part, dans une émission hier soir de LCI, j'ai été tellement indigné par les commentaires contre JLM d'une journaliste de l'Opinion que j'ai décidé d'adhérer à la France Insoumise en contribuant sur son site. Merci à la dame de m'avoir permis de me décider à rejoindre pour la première fois de ma vie un mouvement politique à 55 ans !!!"

Démocratiquement et de toute ma conscience républicaine…

Michelle Tirone

Derniers articles

  • Lancement de mon blog...

  • Lettre ouverte à Madame Pénicaud, m...

Commentaires

Bonjour
Je trouve votre page aujourd'hui. Merci de me mettre en avant sur votre page.
Intéressant blog, bien documenté...
Bonne continuation.
Cordialement,
Michelle

Écrit par : Michelle Tirone | 27/09/2017

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique