logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/11/2017

UNE SEMAINE DANS LE CANTAL AUX CHALETS DE L'EAU VERTE

châlets 001.jpg

 
SURPRISE !! Il avait dit : "avant de claquer, j'aimerais bien revoir l'Auvergne, retourner dans le Cantal..."
 
Alors, pour ses 75 ans, (non pas que je pensais qu'il allait passer l'arme à gauche), je lui ai fait la surprise de faire venir enfants et petits-enfants (il en manquait - dommage pour eux, dommage pour le grand-père qui aurait bien aimé avoir tout son monde) dans un site magnifique à MARCHAL (Les châlets de l'Eau verte) près de CHAMPS SUR TARENTAINE où nous avions de jolis souvenirs, ayant passé de belles vacances avec aux environs sa famille auvergnate, avant de flirter avec le Sud-Ouest, quand les enfants étaient petits.
 
Nous avons passé une semaine idyllique - les 7 jeunes ont passé 3 nuits - dans un environnement qui ne permettait pas aux portables de passer. Quel bonheur !! Sans ordi, sans téléphone ! on peut vivre. Quand même la possibilité de téléphoner en cas d'urgence au taxiphone installé près de l'accueil.
 
Nous avons profité du soleil au maximum du samedi 27 octobre au samedi 4 novembre.
 
Je suis sûre que l'endroit vous plairait. On déconnecte à fond.
 

2017-10-30 AUVERGNE CHALETS EAU VERTE - Copie.jpg

2017-10-30 AUVERGNE CHALETS EAU VERTE1.jpg

2017-10-30 AUVERGNE CHALETS EAU VERTE2.jpg

2017-10-30 AUVERGNE CHALETS EAU VERTE3 - Copie.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE40.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE39.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE38.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE37.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE36.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE35.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE34.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE33.jpg

Dans le châlet aux volets verts : J.Pierre, Michelle, Catherine, Pascal, J.Michel

Dans le châlet aux volets bleus : Bastien, Thomas et Katelle, Julien, Célia

Dans le châlet aux volets jaunes : Alicia et Arnaud, Marina

6 couchages dans les châlets

CHALETS DE L'EAU VERTE32.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE31.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE30.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE29.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE28.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE27.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE26.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE24.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE23.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE22.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE21.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE20.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE19.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE18.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE16.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE15.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE14.jpg

CHALETS DE L'EAU VERTE13.jpg

          Un chemin de randonnée (3 heures) le long du site
 

CHALETS DE L'EAU VERTE12.jpg

Nous allions faire nos courses dans les boutiques de CHAMPS SUR TARENTAINE

à un quart d'heure environ et avions tout le temps d'admirer le paysage

Nous aurions pu aller jusqu'à BORT-les-ORGUES dans les moyennes et grandes surfaces

mais c'était un plaisir de nous rendre chez les commerçants locaux

Ils avaient l'autorisation de monter les voitures près des châlets pour vider les coffres
mais une fois les véhicules garés au parking à l'entrée du site,
nous décidions qu'un peu de marche
ne nous faisait pas de mal.
 
 
 
 Le Jagounet 15270 MARCHAL
Tél : +33 (0) 471 78 78 78
Fax : +33 (0) 473 83 20 30
 
 Chalets de l'Eau Verte et SPA [3 étoiles]
 
Niché entre les volcans d'Auvergne, la situation des Chalets est extraordinaire ; partez à la découverte des trésors Auvergnats (châteaux, lacs et volcans), relaxez vous au SPA. Les chalets sont exposés plein sud, sans vis-à-vis avec une vue dégagée sur l'étang de pêche et la prairie traversée par un ruisseau. Ambiance familiale, simplicité et confort, le site des Chalets de l'Eau Verte est propice à la détente des parents et à l'épanouissement des enfants.
 

châlets 3 001.jpg

 
NOUVEAU : L'espace bien-être avec SPA et SAUNA en contact direct avec la nature, 70m2 dédiés à la détente et la relaxation.
 
 

châlets 2 001.jpg

 

 
Profitez des 8 hectares de verdure entourés de collines et forêts pour décompresser, n'hésitez pas à pêcher la friture dans le petit étang devant votre chalet ou simplement vous rafraichir les pieds dans le ruisseau où s'amusent petits et grands.
 
Pendant les vacances : club enfants pour les petits & chasse aux trésors pour tous.
Chemin de randonnées & VTT au départ des chalets, pétanque, badminton, salle de jeux avec ping-pong et baby-foot en libre service... sans oublier l'espace bien-être avec son SPA, un lieu féérique propice au cocooning, à la détente et la relaxation
 
Loisirs à proximité :
Les nombreux chemins de randonnée mais aussi 5 lacs avec plage surveillée (pavillon bleu !) & base de voile : pédalos, canoës, catamarans, dériveurs, planche à voile ., château de Val, accrobranche, les volcans d'Auvergne, Vulcania, pêche en rivière ou en lacs, marchés de pays, centre équestre.

AU-DELA DE L'IMMORALITE

Entretien réalisé par Pierric MarissalMardi, 7 Novembre, 2017

 

 

 

Après les Paradise Papers et la fuite de plusieurs millions de documents, le sénateur Éric Bocquet appelle à « établir une définition commune et internationale des paradis fiscaux ».

Un nouveau chapitre de révélations sur l’évasion fiscale des riches, des puissants et des multinationales s’ouvre avec la fuite de plusieurs millions de documents compilés et analysés depuis un an par le Consortium international des journalistes d’investigation (Icij). Fondé aux Bermudes, le cabinet Appleby, dont proviennent les documents, se veut une institution respectable. Ses pratiques ne sont pas illégales, assure-t-il dans un communiqué offusqué. Et la première salve de publications montre que, outre la reine d’Angleterre, des personnalités au cœur du pouvoir abusent de l’optimisation fiscale. Ainsi, 13 membres de la garde rapprochée de Trump, dont le ministre de l’Économie et le vice-président de la Banque centrale américaine, sont mouillés. Preuve s’il en est que l’évasion fiscale est au cœur du système libéral. Le sénateur PCF du Nord Éric Bocquet, coauteur du livre plus que jamais d’actualité Sans domicile fisc (éditions du Cherche Midi), éclaire ces dernières révélations.

Depuis le début des révélations, on tergiverse beaucoup sur le côté immoral mais légal de l’optimisation fiscale. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Éric Bocquet Il faut dépasser ce débat entre optimisation légale et évasion illégale. J’aime citer l’ancien chancelier de l’échiquier britannique Denis Healey qui disait que la différence entre les deux résidait dans l’épaisseur du mur de la prison. Si l’optimisation était légale, pourquoi tant d’opacité et d’ingénierie pour dissimuler ces pratiques ? Dès lors qu’on opacifie à dessein, qu’on met en difficulté les États et les services publics par les ressources budgétaires qui leur échappent, on est au-delà de l’immoralité, on est dans le scandale, l’indécence. Donc il n’y a pas de question à se poser, ces pratiques doivent être combattues et interdites.

Que sont ces cabinets d’avocats dont il est à nouveau question ?

Éric Bocquet Ce sont des rouages cruciaux dans la chaîne de la responsabilité collective de l’évasion fiscale. Il y a les banques, les multinationales, les milliardaires et au milieu, ces cabinets d’audit et de conseil proposent les schémas d’évasion fiscale à leurs clients. Les Panama Papers ont révélé les documents d’un seul cabinet, Mossack Fonseca, là il s’agit d’un autre, Appleby, mais il y en a des milliers à Singapour, à Londres, à Hong Kong… Dans une île comme Chypre, qui est membre de l’Union européenne, il y a 20 000 avocats fiscalistes.

Pourquoi en France forme-t-on encore ce genre d’avocats fiscalistes dans des universités publiques ?

Éric Bocquet C’est une vraie question. Éric Vernier, qui enseigne la finance à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris), alerte sur la nécessité d’introduire de l’éthique dans ces formations. Dans ses propres cours, de plus en plus d’étudiants rêvent de devenir des genres de Jérôme Kerviel et de brasser des millions. La finance leur fait miroiter des gains faciles sans jamais parler d’intérêt général.

Ces scandales à répétition peuvent-ils changer les choses ?

Éric Bocquet On en est à un scandale par an. Il y a eu HSBC, UBS, les Offshore Leaks, les LuxLeaks, les SwissLeaks, les Panama Papers… Aujourd’hui les Paradise Papers, et demain cela continuera. Tant qu’on ne s’attaquera pas en profondeur et dans la durée à ce système qui s’est installé lors de ces trois ou quatre dernières décennies. Il faut saluer le travail de l’investigation, des lanceurs d’alerte, des syndicats, des ONG comme Attac, Oxfam, le CCFD-Terre solidaire… Tous sensibilisent, se battent au quotidien et participent à créer un mouvement de fond qui pourra faire bouger les choses. Mais c’est le politique qui définit des règles. Enfin normalement, car aujourd’hui on voit des multinationales qui fixent leur propre taux d’impôt et vont le négocier avec les pays les plus accueillants… Et si on reproche à une banque française d’avoir des filiales aux Bermudes, elle répondra qu’elle est en conformité avec la réglementation française. Idem pour Monaco, Jersey ou Guernesey, qui sont pourtant aujourd’hui à nouveau mis en cause dans les Paradise Papers. Il faut donc commencer par établir une définition commune et internationale des paradis fiscaux, une liste claire et de la transparence. On l’exige chez les parlementaires, et c’est bien normal, mais on ne la demande ni aux multinationales, ni aux banques, ni à ces cabinets d’avocats. Et il faut arrêter de dire que l’évasion fiscale est un dysfonctionnement de l’économie libérale, elle est au cœur du système. Henry Morgenthau, secrétaire d’État de Roosevelt dans les années 1930 aux États-Unis, disait que l’impôt était le prix à payer pour vivre dans un monde civilisé. Et les multinationales veulent la jungle.

Peut-on espérer une réponse politique ?

Éric Bocquet On est dans un contexte où le politique a capitulé, il y a eu tellement de complicités et de renonciations. La France s’honorerait d’incarner cette résistance, d’avoir un autre rôle. Mais non, Macron repousse les discussions sur la taxe Tobin à l’échelle européenne, fait la flat tax sur les revenus du capital… Ce gouvernement est au service de l’argent et, comme le précédent, il joue le jeu du dumping fiscal mondial. L’impôt sur les sociétés était à 33 %, il est passé à 28 et sera bientôt à 25 %. Anecdote éclairante : lors d’une audition à la commission des Finances du Sénat au mois de mai, les représentants de la finance et la directrice générale du Trésor de Bercy, autrement dit les banques et la République main dans la main, ont tenu le même discours : profitons du Brexit pour attirer les institutions financières. Les banques ont mis deux conditions : pas de taxes et une réforme de fond du Code du travail. Lorsqu’on dit que c’est la finance qui fait la politique des États, il n’y a qu’à voir les réformes récentes pour voir où nous en sommes… Le combat à mener est là. Reconquérir le pouvoir concédé à la finance. On le voit bien avec Emmanuel Macron, mais c’est encore plus vrai avec Donald Trump, dont les ministres, les conseillers, les financeurs sont impliqués dans le scandale. Voilà un président des États-Unis qui peut se vanter de ne pas avoir payé d’impôt fédéral depuis vingt ans sans que cela ne gêne outre mesure et qui, dans sa première administration, a employé 3 personnes de Goldman Sachs, la plus puissante banque d’affaires du monde… On tue la politique à dessein, car on préfère gérer la société sans le peuple, et tant pis pour les taux record d’abstention aux élections. L’oligarchie, ce n’est pas une vue de l’esprit, ça existe.

Éric Bocquet

Sénateur PCF, coauteur de Sans domicile fisc

OPTIMISATION, EVASION OU FRAUDE FISCALE...

 "des couilles en or pour les uns

des  nouilles encore pour les autres"

 

AU-DELA DE L'IMMORALITE

 

  Évasion fiscale : définition et délimitation

Qu'il s'agisse de particuliers ou d'entreprises, l'évasion fiscale concerne toutes les catégories d'assujettis. C'est une notion à la délimitation incertaine, souvent confondue avec la fraude et l'optimisation fiscale. Elle est générée moyennant le recours à de nombreuses techniques et se révèle très coûteuse pour l'État. Éclaircissements dans ce zoom.

L'évasion fiscale désigne la mise en œuvre de moyens par des assujettis tendant à diminuer ou supprimer l'imposition de leur patrimoine ou de leur bénéfice à un ensemble de taxes, impôts, et autres accises. Plus généralement, c'est le fait de se soustraire à une charge fiscale.

Remarque : l'évasion fiscale entraîne une modification de l'État d'imposition. L'entreprise ou le particulier transfère ses actifs vers un pays où la pression fiscale est moindre.

L'évasion fiscale se fait souvent à destination des paradis fiscaux, des États dans lesquels la réglementation fiscale est plus favorable qu'ailleurs, afin d'attirer les capitaux étrangers.

Les paradis fiscaux mettent en œuvre des taux d'imposition bas, sont opaques sur leur législation fiscale, et ne communiquent pas les informations bancaires de leurs contribuables aux autorités fiscales des États tiers.

L'évasion fiscale se distingue de la fraude fiscale. En effet, l'évasion fiscale utilise des moyens légaux pour réduire une imposition.

 L'évasion fiscale peut cependant être comparée à l'optimisation fiscale. Celle-ci a aussi un but de réduction de la charge fiscale, par un emploi pertinent des règles fiscales. L'optimisation n'entraîne pas d'infraction à la loi.

Conclusion : l'évasion fiscale se situerait donc entre la fraude et l'optimisation fiscale. C'est une notion ambiguë.

 

OPTIMISATION FISCALE

Votre patrimoine financier, votre patrimoine immobilier ainsi que votre patrimoine professionnel sont taxables et doivent donc être déclarés à l'administration fiscale afin d'optimiser au mieux votre fiscalité. Il est essentiel de rencontrer un gestionnaire de patrimoine.

L'optimisation fiscale est un moyen de réduire votre charge fiscale. Elle va donc permettre de mieux gérer vos intérêts.

De ce fait, elle aura pour objectif d'appliquer pertinemment les règles fiscales sans se mettre en infraction avec les lois fiscales en vigueur. L'optimisation concerne aussi bien les entreprises que les personnes physiques.

 

FRAUDE FISCALE

 Au contraire, la fraude fiscale concerne l'utilisation illégale d'un système fiscal. C'est une infraction à la loi, passible de sanctions pénales, et notamment de peines d'emprisonnement.

Juridiquement, la fraude fiscale se définit comme la soustraction illégale à la législation fiscale de tout ou partie de la matière imposable d'un contribuable. En d'autres termes, le fraudeur paie peu ou pas d'impôt en ayant recours à des moyens illégaux.

 Cette notion ne doit pas être confondue avec l'évasion fiscale, qui est une pratique consistant à contourner ou diminuer l'impôt en profitant des possibilités offertes par les règles fiscales ou leurs lacunes (niches fiscales, acquisition d'une autre nationalité, etc.).

 

 ILS VOLENT DE L'ARGENT AUX SERVICES PUBLICS

EN TOUTE IMPUNITE

 

JUSQU'A QUAND ?

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique