logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« 4. BASHING ANTI- MELENCHON : MECHANT - la vérité sort de la bouche des enfants | Page d'accueil | 7. BASHING ANTI-MELENCHON : INSULTANT/VALLS, OUVEZ LES GUILLEMETS, "NAZI" ? »

12/11/2017

5. BASHING ANTI-MELENCHON : MALHONNETE/LOGEMENTS

bashing mediatique anti melenchon

https://le-bon-sens.com/2017/11/11/7-mois-de-bashing-mediatique-anti-melenchon/

Mélenchon = malhonnête | Logements

Pour la sphère médiatique, les histoires de logement, c’est beaucoup plus fascinant quand il s’agit de trainer dans la boue des insoumis que quand il s’agit de parler de la politique de Macron sur les APL, le HLM ou de ses tentatives de supprimer le crédit d’impôt portes et fenêtres, n’est-ce pas ? Avec Alexis Corbière, Raquel Garrido puis Danièle Simonnet, ils ont pu s’en donner à cœur joie. Pendant des jours et des jours, on a eu droit à « ces trois insoumis », « aux gros revenus », «qui occupent des logements sociaux », blablabla… pour finir par un gros « pchiiiit ».

Il aura fallu une forte mobilisation en ligne des insoumis pour qu’un journal daigne finalement mettre les points sur les « i ». Et, une fois n’est pas coutume, c’est Libération qui s’est collé à la « désintox » sur le sujet. Où l’on voit que la réalité est bien loin des « affaires » que certains médias peu scrupuleux ont essayé de coller sur le dos de ces trois insoumis, avec l’objectif désormais évident de laisser croire que « derrière les belles paroles », finalement, « ce sont tous les mêmes ». Je reproduis ci-dessous, et au cas où vous ne l’auriez pas lu, le « pour résumer » publié par Libération. Il vaut son pesant de cacahuètes compte tenu de l’assaut médiatique qu’il aura fallu endurer sur le sujet :

Pour résumer :

– Danielle Simonnet profite aujourd’hui d’un appartement de la RIVP et d’un loyer inférieur au marché, mais n’habite pas dans un HLM. Sa situation est légale, et ne déroge pas aux règles «déontologiques» de la RIVP qui ne lui a pas demandé de partir.

– Alexis Corbière, lui, vivait dans un «HLM», même si l’immeuble n’avait pas ce statut au moment où l’élu insoumis y était entré. Sa situation était également légale. Mais elle dérogeait aux règles déontologiques de la RIVP, qui lui a demandé de partir en raison de son élection comme député aux dernières législatives. Ce qu’il a fait, sans y être contraint juridiquement.

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique