logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« MELANCHOLIA (1856) V. HUGO ... Qu'en est-il aujourd'hui ??? JOYEUX NOEL LES ENFANTS ! | Page d'accueil | NOEL Fête païenne, chrétienne, profane, familiale, commerciale ... Points de vue »

24/12/2017

LES VRAIES ORIGINES DE NOEL ... point de vue

Capture DIEU.JPG

La fête de Noël, dit un érudit, a pris de l’ampleur parce qu’elle servit à remplacer l’adoration du soleil (sun) par l’adoration du Fils (Son). En 529 ap. J.-C.., après que le christianisme fut devenu la religion d’état, l’empereur Justinien fit de Noël une fête officielle. La célébration de celle-ci atteint son summum — certains diront son point le plus bas — pendant la période médiévale lorsqu’elle devint une période de consommation incontrôlée et de festivités encore inégalées. » ...

Noël n’était pas une des premières fêtes de l’Église…les premières preuves de son existence proviennent d’Égypte. »

Impossible de faire erreur sur l’ORIGINE moderne de la célébration de Noël. Nous pourrions citer plusieurs autres sources. Nous y reviendrons plus loin. Commençons par rattacher ensemble certains faits.

Cela a pris 300 ans avant que l’Église romaine observe Noël et ce n’est qu’au cinquième siècle qu’elle ne devint obligatoire dans tout l’empire en tant que festival officiel en l’honneur du « Christ ».

 

Le Christ est-Il né un 25 décembre ?

Le Christ est né durant l’automne. Plusieurs croient erronément qu’il est né au début de l’hiver, le 25 décembre ! Ils se trompent...

Un grand nombre d’encyclopédies stipulent clairement que le Christ n’est pas né un 25 décembre ! L’Encyclopédie catholique confirme directement ce fait. En toute vraisemblance, le Christ est né en automne ! Une longue explication technique prouverait ce point.

Comme nous savons maintenant que la date du 25 décembre n’est même pas proche de la date de naissance du Christ

La véritable origine de Noël

par David C. Pack

Quelle est l’origine de Noël ? De la Bible ou du paganisme ? Quelle est l’origine véritable du Père Noël, du gui, des arbres de Noël, des guirlandes et de la coutume d’échanger des cadeaux ? Plusieurs voudraient « réintroduire le Christ dans la fête de Noël ». Y a-t-Il seulement jamais été ? Voici les réponses étonnantes à ces questions 

L’Encyclopédie Britannique, sous la rubrique « Celastrales », révèle l’origine des couronnes : « Les païens d’Europe apportaient dans leurs demeures des gerbes, offrant ainsi aux êtres féériques des bois un refuge pendant la dure période hivernale. Pendant les saturnales, la fête hivernale romaine, des branches de houx étaient échangées en gage d’amitié. Les premiers chrétiens romains auraient apparemment utilisé le houx en tant que décoration pendant la période de Noël. »

Il existe des douzaines de types de houx. Presque tous se présentent sous une variété mâle ou femelle comme la « Blue Prince et Blue Princess », ou la « Blue Boy et la Blue Girl » ou la « China Boy et China Girl ». Les plantes de houx femelles ne peuvent porter de fruits à moins qu’un plant mâle à proximité les ait pollenisées. Il est aisé de voir pourquoi la couronne de houx a été adoptée dans les rituels païens en tant que signe d’amitié et de FERTILITÉ !

Noël ne serait pas complet pour certains à moins d’échanger « un baiser sous le gui ». Cette coutume païenne allait de soi lors d’une nuit de festivités tenue dans un esprit d’ivrognerie. Tout comme aujourd’hui, les « baisers » étaient échangés au tout début des célébrations des saturnales, ou, de nos jours, de Noël. Je n’oublierai jamais l’obligation à laquelle j’étais tenu d’embrasser la mère de mes amis en entrant dans chacune de leur maison le jour de Noël. C’était la première chose que nous faisions. Je détestais cela, mais c’était quelque chose qu’il « fallait faire » !Le gui était supposé avoir des pouvoirs de guérison spéciaux pour ceux qui « s’amusaient » en dessous.

L’Encyclopédie Britannique, sous la rubrique « Santalales » dit : Le gui européen est supposé avoir eu une signification rituelle spéciale lors des cérémonies druidiques et possède toujours, dans le folklore d’aujourd’hui, un statut particulier, en tant que gui de Noël, qui nous vient du temps des Anglo-Saxons ». Le gui est un parasite qui vit sur le chêne. (Rappelez-vous que les druides adoraient les bocages de chênes). Les anciens Celtes (associés aux druides) avaient pour habitude de donner du gui en tant que remède aux animaux stériles afin de les rendre fertiles. Sa signification en langue celte est toujours : « la plante qui guérit tout ».

Tout comme le gui, les fruits de houx étaient considérés sacrés pour le dieu soleil. La « bûche du soleil » originelle (sun log) en est venue à être appelée la bûche de Noël (yule log) simplement parce que le mot « Yule » (bûche) signifie « roue », symbole païen qui depuis longtemps représente le soleil.

Quelle que soit la culture, l’origine de la fête est la même. Seuls certains symboles diffèrent selon les cultures. Voici ce que dit l’Encyclopedia Universalis au sujet de Noël : « Fête solennelle de la naissance de Jésus-Christ, Noël est célébré le 25 décembre dans toutes les Églises chrétiennes depuis le IVe siècle. À cette époque, cette date était alors celle de la fête païenne du solstice d’hiver appelé « Naissance (en latin, Natale) du soleil », car celui-ci semble reprendre vie lorsque les jours s’allongent… ». (« Natale » est la racine du mot Noël).

https://rcg.org/fr/brochures/ttooc-fr.html

 

 

 

...extraitsRésultat de recherche d'images pour "HOUX NOEL"

Voyons maintenant d'où nous est venue cette coutume du Houx. Chez les païens, le houx était utilisé à la fête du solstice d'hiver parce qu'il était consacré au Soleil, et parce qu'il était supposé être doué de pouvoirs bénéfiques miraculeux. 

 Résultat de recherche d'images pour "gui noel"

Quant à la pratique de s'embrasser sous le gui, c'était une première étape sur le chemin d'une nuit de réjouissances dégénérant en débauche, en beuveries et en orgies - pour célébrer la mort du ” vieux soleil ” et la naissance du nouveau, lors du solstice d'hiver.

Résultat de recherche d'images pour "gui noel"

Notons bien que le gui, plante sacrée utilisée dans les fêtes païennes, est un parasite.

Les baies de houx étaient aussi consacrées au dieu-Soleil.

Résultat de recherche d'images pour "gui noel"

La bûche de Noël (anglais : ” yule ” log) est en réalité la ” bûche du soleil “. ” Yule ” signifie ” roue “, symbolique représentation païenne du soleil.

Ce qui n'empêche pas, aujourd'hui, les soi-disant chrétiens de parler de la ” saison sacrée ” (yule) - allusion païenne au Christmas ou à Noël.

Résultat de recherche d'images pour "BOUGIES FEUX NOEL"

 

L'usage d'allumer des feux et des bougies à la célébration d'une cérémonie chrétienne, n'est que la continuation d'une coutume païenne, censée encourager le dieu-Soleil déclinant lorsqu'il atteint le point le plus bas à l'horizon du ciel méridional.

 Résultat de recherche d'images pour "BOUGIES FEUX NOEL"

Les Américains disent : ” Le houx, le gui, le yule log… sont autant de reliques d'une époque pré-chrétienne “. La vérité est que cela est pur paganisme. L'ouvrage ” Réponses à des Questions ” (recueil composé par Frederick J. Haskins, et accessible dans les bibliothèques publiques), dit ceci :

 Résultat de recherche d'images pour "guirlandes noel"

” L'usage de guirlandes à Noël est considéré par des autorités les plus dignes de foi comme ayant son origine dans les coutumes païennes consistant à décorer les édifices et endroits de culte lors d'une fête qui avait lieu le même jour que Noël.

 Résultat de recherche d'images pour "arbre noel"

L'arbre de Noël vient d'Egypte, et remonte à une époque longtemps antérieure à l'ère chrétienne “.  

Résultat de recherche d'images pour "ARBRE NOEL EGYPTE"

 

Qu'en est-il du Père Noël ?

 Résultat de recherche d'images pour "pere noel"

Mais ce cher vieux Père Noël est-il aussi une créature issue du paganisme ? Eh oui ! Il l'est bel et bien, et son vrai caractère est fort éloigné de la bienveillance et de la sainteté que beaucoup de gens lui prêtent. 

Le Père Noël ou Saint Nicolas était un évêque catholique romain, qui vécut au IVe siècle de notre ère. Voir à ce propos le dictionnaire encyclopédique ” Larousse du XXe siècle “. Il est intéressant de noter aussi ce qu'en dit l'Encyclopédie britannique, Vol. 19, page 648, (11e édition) :

Image associée

St. Nicolas, évêque de Myre, … un saint honoré le six décembre par les Grecs et les latins… La légende rapporte qu'il donna clandestinement des dots aux trois filles d'un citoyen appauvri… et, dit-on, c'est là l'origine de la vieille coutume de faire secrètement des cadeaux le soir de la St. Nicolas (6 décembre). Cette date fut transférée par la suite au jour de Noël, d'où l'association de Christmas [Noël] avec Santa Claus [St. Nicolas]… “. 

 

Toute l'année, les parents punissent leurs enfants lorsqu'ils ne disent pas la vérité. Toutefois, au moment de Noël, eux-mêmes disent des mensonges à leurs enfants en ce qui concerne le ” Père Noël ” !...

Et voilà comment, lorsque nous sondons les faits pour éprouver leur valeur, nous apprenons avec surprise que cette habitude de célébrer Noël, tout compte fait, n'est pas une célébration chrétienne, mais une coutume païenne - une de ces voies de Babylone dans laquelle les chrétiens se sont fourvoyés ! 

 Résultat de recherche d'images pour "LES MAGES D"ORIENT"

Matthieu 2:1-11 : ” Jésus étant né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode, voici les mages d'Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de Hérode, voici les mages d'Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent : Où est le roi des juifs qui vient de naître ?… Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l'adorèrent ; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et LUI offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe “

 Résultat de recherche d'images pour "LES MAGES D"ORIENT"

les voyageurs s'enquirent de l'enfant Jésus, qui était né Roi des Juifs. Or, l'ayant trouvé, pourquoi lui offrirent-ils des présents ? Est-ce que c'était son anniversaire ? Absolument pas, car il arrivaient auprès de Lui plusieurs jours après la date de sa naissance.

Etait-ce pour que nous, aujourd'hui, suivions cet exemple et fassions des échanges de cadeaux entre nous ?

 

Non, puisque, notons-le bien, ils ne se firent entre eux aucun échange de cadeaux, mais ils ” lui offrirent des présents “. Ils présentèrent leurs dons non point à leurs amis, ni à leurs amis, ni à leurs parents, ni les uns les autres - mais au christ !

 Citons ici

 

” Adam Clarke's Commentary “, Vol. V, page 46 : ” Verset 11 [ils lui offrirent des présents] : Chez les peuples d'Orient, on ne s'approche jamais de rois ou de grands personnages sans tenir à la main un présent. Cette coutume, souvent illustrée dans l'Ancien Testament, est encore en vigueur en Orient, de nos jours “. 

Voilà la raison ! Pour eux, il ne s'agissait nullement d'inaugurer une nouvelle coutume chrétienne d'honorer le jour de la naissance du Christ, en échangeant des cadeaux entre amis. Ils se conformaient à l'antique usage oriental qui veut que, lorsque l'on se retrouve en présence d'un roi, on lui offre des présents. Or, ils s'approchaient de celui qui était né Roi des Juifs, en personne. C'est pourquoi la nature exigeait qu'ils offrissent des présents - tout comme la Reine de Séba apporta des cadeaux à Salomon - de même que nombre de personnages, se rendant à une invitation du Président de la République Française, apportent des présents. Résultat de recherche d'images pour "ECHANGE CADEAux noel"

Non, la coutume de l'échange de cadeaux, dans nos cercles de parents et d'amis, ne découle pas de cet événement biblique ; bien au contraire, ainsi que le montrent les faits historiques cités plus haut, c'est la continuation d'une vieille coutume païenne

Source : http://abibleouverte.unblog.fr/2007/11/27/les-vraies-origines-de-noel/

 

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique