logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« LA SILICON VALLEY ... LES ALGORITMES ...C'est quoi ??? on fait un effort.. on lit, on s'informe... ça nous touche de près | Page d'accueil | RUGBY : CE WEEK-END - HABAS à ST PAUL LES DAX et GRENADE SUR ADOUR A HABAS »

09/02/2018

8 février 1962 Manifestation tragique au métro Charonne

8 février 1962

 
 
"Ce n'était pas un "accident"
mais le résultat d'une violence policière banalisée et routinière."
 
Alain Dewerpe (le fils de la victime Fanny DEWERPE)***

 

Extraits : POEME de Roger VIDAL

 

Le jeudi huit février, ils étaient trente mille

A battre le pavé de notre capitale,

Parce qu'ils refusaient cette marque brutale

Qu'imprimaient les factieux dans le coeur de nos villes

Ils étaient trente mille en harmonie totale.

 

"Des slogans et des chants mais aucune violence",

Telle était la consigne et tous la respectaient

Leur combat était vrai et sans ambigüité

La paix juste la paix et sans ambivalence

Ils étaient venus là sans animosité.

 

Mais la mort les guettait à l'angle d'un bistro

La mort par le "bidule" en un choix de hasard

Thanatos attendait n'importe où, charognard

Puis il les rattrapa aux portes d'un métro

Et s'écoula leur vie comme un sang communard.

 

Ils s'y mirent à neuf, sans chichis ni dentelles

Pour mourir à Paris, quoi d'autre en vérité ?

Ah oui ce rêve là d'une autre Humanité.

Lisez leur nom gravé simplement sur la stèle.

 

Le 8 février 1962, 20 000 personnes participent à Paris à une manifestation contre les attentats de l'OAS et pour la paix en Algérie. A l'issue de ce défilé pacifique, les forces de l'ordre chargent les manifestants aux abords de la station de métro Charonne. Un déchaînement de violences policières qui fera neuf morts et plus de 250 blessés.

Le 8 février 1962, 20 000 personnes participent à Paris à une manifestation contre les attentats de l'OAS et pour la paix en Algérie. A l'issue de ce défilé pacifique, les forces de l'ordre chargent les manifestants aux abords de la station de métro…
HUMANITE.FR
 
- Jean-Pierre BERNARD, 30 ans, dessinateur aux PTT;
- Fanny DEWERPE, 30 ANS, sténodactylographe;
- Daniel FERY, 15 ans, employé de presse;
- Anne GODEAU, 24 ans, agent d'exploitation aux PTT;
- Edouard LEMARCHAND, 40 ans, employé de presse;
- Suzanne MARTORELL, 40 ans, employé de presse;
- Hippolyte PINA, 58 ans, militant du PCF et de l'Union Syndicale du Bâtiment de Seine et Oise CGT;
- Maurice POCHARD;
- Raymond WINTENGS, 44 ans, imprimeur typographe.

 

 

Charonne, 8 février 1962

 

Dans l'Humanité: Il y a 50 ans, le massacre de Charonne

MARDI, 7 FÉVRIER, 2012
HUMANITE.FR
 
 

Le 8 février 1962, neuf personnes tombaient au métro Charonne sous les coups de la répression policière d'une rare férocité, alors que 60 000 manifestants défilaient contre les attentats de l'OAS.

Cinquante ans plus tard, l'Humanité de ce mercredi 8 février 2012 rappelle cette sanglante page de l'histoire française à travers un cahier de quatre pages de témoignages d'une rescapée, de témoins et d'un journaliste de l'Humanité présent. A lire:

  • "Après le massacre, la situation a basculé": militant communiste du XXe arrondissement de Paris, Henri Malberg, alors âgé de 32 ans, se trouvait au métro Charonne
  • "La liste des victimes s'allongeait, c'était vraiment affreux. Nous étions en rage": entretien avec Jean Le Lagadec, journaliste de la rubrique politique de l'Humanité
  • "Je pensais juste à respirer": en février 1962, la sociologue Maryse Triper a 16 ans. Rescapée de la manifestation, elle a toujours tu son histoire, jusqu'à ce que deux auteurs en fasse une bande dessinée
  • "J'étais un jeune étudiant communiste du lycée Buffon": témoignage de Nicolas Devers-Dreyfus, qui avait quinze ans à l'époque. 

 

 
 
L'Humanité censurée au lendemain du massacre de Charonne le 8 février 1962. Parmi les neufs manifestants assassinés par la police du Préfet Papon, il y avait trois salariés de ce journal : Suzanne Martorell, Daniel Fery, Edouard Lemarchand.

 Accueil

À l'occasion du 54ème anniversaire de la répression sauvage du 8 février 1962 lors de la manifestation contre l’OAS et la guerre d’Algérie, le PCF et la CGT rendront un hommage aux neuf victimes au métro Charonne, lundi 8 février. Jean Friant, ouvrier chez Renault à Boulogne-Billancourt et rédacteur pour Avant-Garde était dans la manifestation et témoigne de la "bestialité policière" et de l'émotion lors de l'hommage aux victimes.

 

À l'époque je travaillais chez Renault à Billancourt et j'étais secrétaire du cercle des Jeunesses communistes de l'usine. Avec mon camarade Bernard B., nous avions rendez-vous à 20 heures au siège d'Avant-Garde dans le 15ème arrondissement, notre journal, pour y monter la garde de nuit. C'était prévu depuis une dizaine de jours.

Le 8 février 1962 de grandes manifestations se déroulaient contre les attentats de l'OAS à Paris. Nous rejoignons le rendez-vous avec les travailleurs de Renault au Pont-Marie, et nous remontons en cortège jusqu'à la place de l'Hôtel de ville. Soudain arrive, toutes sirènes hurlantes, un "chapelet" de cars de flics. Le temps que ceux-ci descendent et commence à charger, nous nous dispersons dans les rues étroites de ce quartier du centre de Paris. Nous prenons le métro jusqu'à la station Bir-Hakeim puis la rue Humblot (15ème) où se trouve le siège de notre journal. Soudain, une immence déflagration, des vitres tombent... Nous nous précipitons à la porte de notre journal, nous tambourinons, nous sonnons mais rien ! Du bruit à l'intérieur... Et, un quart d'heure plus tard, la porte s'entrouve : nous venons pour la garde !

Situation un peu surréaliste après cet attentat

Sont présents dans les locaux, les dirigeants et la rédaction du journal et des responsables des jeunesses communistes.Très vite, les nouvelles tombent : au métro Charonne des morts, des blessés. La bestialité policière !….

Les camarades préparent l'Appel national pour la mobilisation et la grève générale pour le lendemain, le 9 février ! Dans les locaux c'est le branle-bas de combat. Nouis passons toute la nuit à appeler toutes les fédérations de France des JC pour dicter le contenu de l'appel à diffuser pour le lendemain.

Le 9 février au matin, Bernard et moi retournons directement à l'usine. Meeting monstre dans le grand hall de l'Île Seguin: 10 000, 15000 travailleurs ?  Emotion et gravité ! Un million de personnes aux obsèques de nos 9 camades assassinés le 13 Février.

Un mois plus tard 19 mars 1962:  cessez-le-feu en Algérie.  ENFIN !

 

Le 8 février 1962, 9 travailleurs syndiqués de la CGT dont 8 étaient membres du Parti Communiste Français ont été sauvagement assassinés par des brigades spéciales de police sur l’ordre de Maurice Papon, alors Préfet de police de Paris et de Roger Frey, Ministre de l’Intérieur du gouvernement de l’époque

 

___________________________________________________________________________________________

 

image

 

 

Alain Dewerpe, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales a publié un ouvrage passionnant dont on peine à suspendre la lecture, malgré le format – près de 900 pages, dont 200 pages de notes – et la rigueur scientifique sans cesse explicitée de la démarche. Dédié à la mère de l’auteur, Fanny Dewerpe, l’une des neuf victimes des violences policières, le livre étudie dans toutes ses dimensions la manifestation du 8 février 1962, protestant contre les menées terroristes de l’OAS en France.

L’ouvrage, impressionnant de maîtrise, livre les résultats d’une enquête extrêmement fouillée qui place les événements de la manifestation du 8 février, jusqu’au gigantesque cortège des obsèques le 13 février, dans un cadre historiographique plus large.

On y trouve en effet des réflexions sur l’histoire de la police (chap. 3 Les politiques de la police), du fonctionnement de la justice (chap. 10 Impunités), de la violence de l’État gaullien (chap. 2 La violence d’État) fort éloignée de la légende pieuse aujourd’hui diffusée (chap. 4 Les raisons du pouvoir)

 __________________________________________________________________________________________

 L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique