logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« REMISE D'UN DON A L'ASSOCIATION "COLOSSES AUX PIEDS D'ARGILE" | Page d'accueil | SYRIE : ENTENDRE D' AUTRES VOIX... CHOISIR UNE AUTRE VOIE QUE CELLE DES VA-T-EN GUERRE ! »

16/04/2018

MACRON SE PREND POUR LE PAPE

Emmanuel Macron lundi soir dans la grande nef cistercienne du collège des Bernardins à Paris.

"Sans doute que nous partageons confusément le sentiment que le lien entre l’Église et l’État s’est abîmé, et qu’il nous importe à vous comme à moi de le réparer." C'est par cette phrase qu'Emmanuel Macron a suscité une nouvelle polémique, lundi soir devant la Conférence des évêques (CEF) qui se tenait au collège des Bernardins, à Paris. En s'adressant au président du CEF, l'archevêque de Marseille Monseigneur Georges Pontier, le Président a évoqué "les malentendus" et la "défiance réciproque" qui caractériseraient selon lui les relations entre l'Etat et l'Eglise. Il a ainsi appelé les catholiques à s'engager en politique.

Lire aussi : PMA, fin de vie, migrants… Ce que les catholiques attendent d'Emmanuel Macron

Mais la petite phrase du chef de l'Etat sur ce lien "à réparer" avec l'Eglise, prononcée en tout début de discours, a provoqué l'agacement de nombreux responsables politiques, principalement de gauche. La plupart avance que cette relation a justement été rompue par la loi de 1905 sur la laïcité.

Mélenchon a entendu "un sous-curé"

Le leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, et d'autres élus de son mouvement, ont ainsi évoqué une parole "irresponsable", le député de Marseille qualifiant même Emmanuel Macron de "sous-curé".

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique