logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« FAIRE LA FETE A MACRON LE 5 MAI | Page d'accueil | DES PUNKS A CHIENS AUX CRASSEUX, SALOPARDS et à l'entartage d'un député de la France Insoumise. LES FACHOS DONNENT LA NAUSEE. »

20/04/2018

1. L'explosion de MAI 68... qu'en savez-vous ?

En 1966-1967 la situation économique se dégrade. Le marché de l'emploi se détériore avec une première poussée du chômage et les décisions gouvernementales en matière de Sécurité sociale suscitent une riposte syndicale vive et suivie. Dans une France qui change de visage, la jeunesse manifeste de plus en plus son malaise, notamment dans le monde étudiant, dont les effectifs ont triplé en dix ans.

L'EXPLOSION DE MAI 1968

Au printemps de 1968, la France va connaître le plus important mouvement social de son histoire contemporaine.

Le détonateur va se trouver dans les universités. Dès le début du printemps des actions ont lieu à Nanterre (création du Mouvement du 22 mars par l'étudiant Daniel Cohn-Bendit) et à la Sorbonne (où prédominent alors les "gauchistes", groupements d'extrême gauche inspirés souvent par le trotskisme ou par le maoïsme). Les motifs des actions sont variés, dans une jeunesse étudiante très politisée par le refus de la guerre d'Algérie, puis par l'action contre l'intervention américaine au Vietnam : ils vont de la critique d'un environnement matériel inadapté à la critique de la société elle-même, en passant par la revendication d'une plus grande liberté de moeurs.

En cela, le mouvement étudiant français se rapproche beaucoup de ceux que l'on observe un peu partout dans le monde : en 1967-1968, des explosions plus ou moins spectaculaires ont lieu dans un très grand nombre de pays, et notamment aux Etats-Unis (d'où est partie la contestation étudiante), au Japon et en Allemagne, mais aussi en Pologne ou en Yougoslavie.

Au début du mois de mai, la révolte gagne les facultés parisiennes. Des manifestations organisées par l'Union nationale des étudiants de France (UNEF) et par le Syndicat national de l'enseignement supérieur (SNESup) se soldent par de très violents affrontements avec les forces de police. La violence atteint son apogée dans la nuit du 10 au 11 mai. Elle suscite la réprobation du monde syndical qui organise une grève nationale et des manifestations spectaculaires le 13 mai.

Désormais, les salariés vont occuper eux aussi le devant de la scène et infléchir la signification du mouvement de mai. Dès le 14 mai, commencent les premières grèves avec occupation d'usines. Parti de l'aéronautique (Sud-Aviation à Nantes) et de la métallurgie (Renault), le mouvement s'étend en quelques jours. Vers le 22 mai, on estime à six, huit et même dix millions le nombre de grévistes, dans la totalité des secteurs professionnels.

Le mouvement, impressionnant par sa force est profondément original par son style : la revendication syndicale se mêle à la fête, à la solidarité humaine de l'entreprise occupée. Pendant quelques semaines, c'est l'aspiration à une vie nouvelle qui s'exprime dans le monde du travail.

Fortement enracinée dans le revendicatif, la lutte sociale prend une dimension culturelle forte, à l'usine comme à l'université. La parole libre, l'affiche et les graffiti symbolisent un mouvement social d'une grande complexité, que dominent bientôt les références à l'autogestion.

...

Histoires du temps présent de 1939 à nos jours (achevé d'imprimer en mai 1992) - Messidor Editions Sociales

 

la suite : partis politiques et négociations...

Commentaires

Ce que j'en sais :
Les divers thèmes de Libération , tous les thèmes de revendications
de droits civiques , relations Hommes Femmes , la parole
patrons employés , Ecologie ...étaient dans le vent de la contestation

contre la guerre du Vietnam , soutiens à la Palestine
printemps de Prague ect....

sans oublier les émeutes dans les villes américaines après
l'assassinat de Martin Luther king , leader militant noir .

C'est dans ce contexte mondial qu'éclate Mai 68 en France après
beaucoup de villes du monde industrialisé
et les 1ers soubressauts étudiants et ouvriers en janvier à Caen

pour ma part j'avais 20 ans et partais ce 1er mai 68 sous les drapeaux
Mineur encore mais incorporé service obligatoire de 16 mois !
amicalement

Écrit par : ventdamont | 21/04/2018

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique