logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/06/2018

17 juin à midi.. J.Luc MELENCHON sur FRANCE INFO

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, texte

Mickaël Correia « Le football est un fait social à part entière »

 

Entretien réalisé par Nicolas Guillermin
Lundi, 12 Mars, 2018
L'Humanité
1882, l’équipe ouvrière de Blackburn Olympic, vainqueur du club aristocratique des Old Etonians en finale de la Cup. éditions La Découverte
1882, l’équipe ouvrière de Blackburn Olympic, vainqueur du club aristocratique des Old Etonians en finale de la Cup. éditions La Découverte
 

Journaliste indépendant, Mickaël Correia publie un livre événement intitulé Une histoire populaire du football, récit subversif et politique de plus d’un siècle de ballon rond.

Avec Une histoire populaire du football (1), Mickaël Correia propose une chronique alternative et politique du ballon rond. À contre-pied du foot-business, l’auteur raconte comment ce sport est depuis plus d’un siècle un instrument d’émancipation et de contestation aux quatre coins du monde.

Ce livre sonne comme un tacle aux clichés qui collent au football et à ceux qui le considèrent comme l’ « opium du peuple » .

mickaël correia Dans les années 1970, une théorie critique, plutôt issue des milieux libertaires, et portée par Jean-Marie Brohme, sociologue radical, expliquait avec condescendance que les ouvriers retrouvaient dans le foot la division du travail qui existe à l’usine. Eh bien non, les ouvriers jouent au football car ils y prennent du plaisir. Plus globalement, il y a aussi la figure du supporter un peu veule, chauvin, qui aime se battre, et du joueur abruti qui gagne des millions. Depuis plusieurs années, ces clichés s’épuisent avec les nombreux travaux universitaires, les débats sur la fonction sociale et politique du sport mais aussi des revues qui mettent en avant la culture football. Le foot, c’est une culture populaire et un fait social à part entière.

Le football, dites-vous, a été « conçu par les capitaines d’industrie comme un moyen de contrôler les ouvriers et de les détourner des luttes sociales »

mickaël correia Au XIXe siècle, le football est codifié par les public schools comme un moyen d’inculquer des valeurs à la jeunesse bourgeoise anglaise (esprit de compétition, virilité, respect de l’autorité…). Ces jeunes apprennent ensuite le foot à leurs ouvriers, pour les occuper, en leur transmettant ces valeurs mais cela va se retourner contre eux. À partir de 1874, les ouvriers obtiennent le droit de ne plus travailler le samedi après-midi. Issue en majorité de l’exode rural, la classe ouvrière a besoin de recréer des repères sociaux. Avec le samedi après-midi de libre, les ouvriers vont aller au stade comme on va au pub. Supporter son club, qui représente son usine, développe un sentiment de fierté et d’appartenance, constitutif de la conscience de classe, qui va être un des catalyseurs des luttes sociales de la fin du XIXe et début XXe.

Le paradoxe, c’est que le professionnalisme, qui est un des premiers jalons de la marchandisation du football, vient des ouvriers…

mickaël correia C’est exact. Contre un petit billet, les patrons vont « embaucher » leurs ouvriers. Sauf que les ouvriers vont devoir s’entraîner de plus en plus avec la Coupe d’Angleterre à partir de 1871 et le championnat vers 1880. En 1907, un syndicat naît à Manchester et les ouvriers footballeurs font grève pour être considérés comme de vrais travailleurs avec un salaire, une mutuelle et le droit de se syndiquer. La Fédération anglaise prend peur, car United est déjà une des meilleures équipes… Cette division entre amateurisme et professionnalisme va faire débat jusque dans les années 1930. Pour les aristocrates, qui détiennent les grands clubs et les fédérations, le foot doit rester amateur, c’est sale d’être payé. Et puis, il y a toute l’éthique du fair-play, issu de la chevalerie, qui met en avant l’honneur individuel, alors qu’à l’inverse les ouvriers défendent une éthique populaire qui assume la rivalité et la solidarité collective avec la passe, geste qui symbolise l’entraide propre au milieu ouvrier.

Les supporters jouent un rôle sociétal. Lors du printemps arabe de 2011, les ultras Ahlawy sont au cœur de la révolution égyptienne.

mickaël correia La culture ultra, née dans les années 1970 en Italie des groupes autonomes d’extrême gauche, est une espèce de supportérisme radical caractérisée par une culture de l’indépendance farouche vis-à-vis de la direction du club, une autonomie financière, une culture de l’anonymat et une capacité à animer les stades. À travers ces pratiques, les ultras vont être un des éléments essentiels du printemps arabe. Dans un premier temps, ils échappent à la mainmise du régime de Moubarak et le critiquent avec les premiers slogans hostiles dans les stades. En Tunisie cela va être pareil et en Turquie aussi avec les événements de la place Taksim, en 2013. Quand les manifestations de la place Tahrir éclatent en Égypte, en 2011, les ultras appellent à manifester. Réprimés régulièrement, ils sont les seuls à avoir des pratiques d’autodéfense et vont apprendre aux autres à se défendre. Leur culture des chants et leur art de la raillerie vont nourrir le mouvement et les slogans hostiles au régime.

Dans le chapitre sur les dictatures, le récit sur l’Anschlussspiel (match de l’annexion), le 3 avril 1938 à Vienne, est incroyable…

mickaël correia À cette époque, la Wunderteam (l’équipe de rêve) autrichienne est une des meilleures d’Europe avec son frêle attaquant Matthias Sindelar, surnommé Der Papierene (l’Homme de papier), originaire de Moravie (région de la République tchèque). Lors de ce match de propagande arrangé qui doit se solder par un 0-0, Sindelar obtient de jouer avec le maillot autrichien une dernière fois avant l’absorption de la Wunderteam par l’équipe allemande, nettement plus faible. Mais il est interdit aux Autrichiens de marquer. Tout se passe comme prévu mais les Autrichiens sont tellement supérieurs que le match tourne à la farce. À la 78e minute, Sindelar ouvre le score et célèbre son but pour provoquer les dignitaires nazis. Peu après, Karl Sesta, d’origine polonaise et surnommé le Gros, aggrave le score. Soit deux joueurs aux antipodes des standards physiques aryens qui brisent la machine de propagande. Sindelar vient de signer son arrêt de mort mais il est si populaire que les autorités tentent de l’utiliser pour l’équipe du Reich. À chaque fois, il invoquera une blessure ou son âge avancé pour ne pas jouer. Sa compagne étant juive, ils sont fichés par la Gestapo comme « sympathisants juifs » et seront retrouvés dans leur appartement, intoxiqués au monoxyde de carbone le 23 janvier 1939… Quinze mille personnes accompagneront son cercueil dans les rues de Vienne.

Mickaël Correia

 

Jean-Luc Mélenchon a partagé un lien.
4 h ·
 
heuredupeuple.fr
 
A l’heure de la Coupe du monde de football, Mickaël Correa publie un livre…

 

POURQUOI LES FOOTBALLEURS GAGNENT-ILS AUTANT D'ARGENT ?

TPE : football et argent.

 

          De nos jours, le football est le sport le plus pratiqué et le plus médiatisé dans le monde, malgré cela, il reste avant tout un sport populaire. Depuis des années, le football professionnel a toujours eu une grande place dans la société, notamment au niveau social. Cela ne se limite pas à un seul pays, c'est le monde entier qui est touché par ce phénomène.

Le fait que nous vivions dans une société capitaliste renforce la présence de l'argent dans le football professionnel sous forme de salaires, de transferts, de publicités ou encore de contrats. Cet argent pousse les footballeurs à essayer de se surpasser pour plusieurs raisons.

La première étant l'aspect financier et le rapport performance/salaire, plus ils sont performants et plus leurs salaires et leurs primes de matchs seront élevés.

La deuxième raison concerne l'aspect médiatique et le regard des gens sur leurs performances car pour ce sport les spectateurs et les supporters sont nombreux, ils cherchent donc à les satisfaire.

Par ailleurs, ces deux aspects influencent certains joueurs, ce qui les entraine à utiliser des méthodes plutôt controversées. En effet, nous retrouvons des cas de tricheries, de corruptions, ce qui ternie l'image de ce sport très populaire de par le monde. Aujourd'hui le football professionnel est au centre de multiples débats, il est également victime d' idées reçues concernant les salaires, qui sont pour certains trop élévés.

  Dans le football en général, nous avons l’habitude de nous focaliser sur les salaires des joueurs internationaux qui se situe dans une fourchette de 10 à 20 millions en France, mais ceux-ci représentent une minorité, le public et la presse ne s’intéresse pas à l’autre minorité qui englobe la ligue 2 ainsi que tous les autres petits clubs de Ligue 1. Pourtant les salaires de ces joueurs représentent environ 95% du football français. Malheureusement, ces salaires en question ne sont pas évoqués , c’est entre autre une des causes des la dénaturation du football, car le grand public se fixe essentiellement sur les salaires des plus grandes stars, qui, ne représente qu’une petite partie du football en général.

 

 

 

Raisons...

 

         Suite à ces augmentations impressionnantes des salaires, nous verrons quelles sont les raisons d’une telle hausse. Les raisons qui ont amené à en venir à des salaires aussi conséquents est tout d'abord dut à l'importance de la place du football dans la société. Désormais, le football est un sport international connus et joué par le monde entier. Durant la dernière décennie, le football est  devenu le symbole du  « sport business », une industrie bien rodée qui crée ses stars et les propulse à coup de millions d’euros dans les championnats européens.  Les clubs anglais, espagnols et français préfèrent dorénavant les hommes d’affaires. Il nous renvoie aujourd’hui le reflet d’une société en perte de repères, une salle des marchés en forme de stade qui a laissé ses valeurs au vestiaire. Ce parallèle peut certes paraître simpliste, mais les symptômes sont similaires : omniprésence de l’argent, sur médiatisation, individualisme exacerbé, orgueil … tout y est.

         En France, ce changement est en partie dû à l'arrivée de Canal+, maintenant les droits télévisés sont énormes, en Angleterre, Espagne, Allemagne on s'aperçoit que seul le PSG est capable de rivaliser avec les grands clubs étrangers. Ensuite, ces salaires sont accentués par les médias entre autres Canal+, ainsi que d’autres chaines télévisées en France et en Europe. De plus, de nombreux contrats publicitaires sont signés avec les joueurs de haut niveau comme celui de David Beckam avec H&M ou de Messi avec Adidas, ces contrats assurent environ la moitié de leur revenu mensuel.

 

2) Football et corruption.

TPE : football et argent.

 

          Aujourd'hui, la crédibilité du football professionnel est menacée par un grand nombre d'individus qui bafouent l'éthique sportive, notamment en ayant recours à des méthodes controversées et illicites telles que la corruption. Cette dernière est définie comme le fait de solliciter, d'offrir, de donner ou d'accepter une commission illicite en échange d'une action qui affecte le comportement ou l'exercice normal de la fonction du bénéficiaire. L'objectif étant pour celui-ci d'user du pouvoir de sa fonction afin de servir ses intérêts personnels, qui sont dans la plupart des cas liés à l'argent. La corruption est une méthode qui est présente dans de nombreux sports aujourd'hui tels que le tennis, le basket ou encore le volley, mais nous nous intéressons dans cette partie seulement à la corruption dans le milieu du football. Pour nous aider, nous allons utiliser l'exemple du « scandale des matchs truqués » en 2012 dans le championnat de football professionnel italien.

          La présence de cette méthode illicite constitue une réelle menace pour le football professionnel. La généralisation de la corruption dans le football peut en effet avoir des retombées économiques diverses, comme de faire fuir de nombreux spectateurs également consommateurs mais aussi de nombreux partenaires économiques (par exemple, des sponsors ne voulant pas être associés à la triche). Cependant, celle- ci n'apparaît pas comme une pratique récente. En effet, au début du XX ème siècle étaient déjà présents de nombreux cas de corruptions comme celui du match truqué entre Manchester United et le Liverpool FC en 1915, au profit du club de Manchester afin de lui éviter une relégation en seconde division. Il est difficile de dire si la corruption dans le football est plus ou moins présente que par le passé. Les moyens de contrôles des rencontres de football étaient par le passé beaucoup moins nombreux qu'aujourd'hui. Cela induit qu'un certain nombre de rencontres ont peut être été truqué mais en l'absence d'instances de contrôle et de moyens, ceux-ci sont passés « entre les mailles des filets » de la FIFA et de l'UEFA*. (voir lexique)   

     Logo officiel de la FIFA.         Logo officiel de l'UEFA.

 

          Il existe à ce jour deux types de corruption concernant les trucages de matchs qui se différencient selon que le bénéficiaire soit une des deux équipe ou un organisme de type mafieux. Le cas où le trucage de matchs profite à une des deux équipes se fait de plus en plus rare et tend à disparaître, en effet même si celui-ci a prospéré dans les années passées avec de nombreuses affaires de corruption restées célèbres, il est beaucoup moins important aujourd'hui. Ce phénomène est dû à l'apparition paralèlle des trucages de matchs en lien avec les paris sportifs, une nouvelle forme de corruption. Celle-ci est apparue principlament grâce au développement autour des marchés de paris en ligne qui ont pris un essor considérable ces trois dernières années et à mis en évidence la forte implication de mafias d'Europe de l'est et d'Asie du sud, qui en profitent pour blanchir de l'argent. Le principe est très simple, des investisseurs malintentionnés, le plus souvent des groupes mafieux ayant fait le pari de la victoire d'une des deux équipes peuvent soudoyer l'arbitre ou les joueurs adverses afin qu'ils ne donnent pas le maximum au cours du match.

          Dans notre société actuelle où le mot d'ordre est " s'enrichir " quels qu'en soient les moyens, seul compte le résultat, le développement des marchés en ligne et du football en tant qu’économie ont également eu comme effet d’introduire plus d’argent dans le jeu. Sa circulation est plus facile, les possibilités de corrompre sont donc plus nombreuses. Avec les enjeux financiers importants, la tentation est grande pour les clubs, les joueurs, les arbitres d'enfreindre la loi et les règlements sportifs pour influer sur le résultat des matchs. Le football est- il plus vulnérable à ces pratiques illicites que d'autres sport ? Il faut croire que oui, notamment en raison de sa forte exposition médiatique, de sa popularité et de l’argent qu’il génère, il est donc clairement plus exposé à ce type de risques que les autres sports. Ainsi, près de 70% des paris sportifs concernent cette discipline.

          Nous allons maintenant nous intéresser à un cas précis de corruption pour illustrer nos propos. C'est celui du « scandale des matchs truqués » (aussi appelé « calcioscommesse »  en italien (calcio signifiant football et scommesse paris) en 2012, dans plusieurs championnats de football italien (série A, série B, série C1)

calcioscommesse.jpg

          Cette affaire de corruption n'est pas la première et ne sera sans doute pas la dernière en Italie. En effet, en 2006 avait déjà éclaté au grand jour le "Calciopoli", qui est aussi appelé le "scandale des arbitres". Ce dernier avait créer de fortes polémiques dans le monde du football, notamment car de nombreux arbitres avaient été corrompus. L'Italie n'était pas au bout de ses surprises puisqu'en septembre 2012 est découvert une nouveau scandale concernant cette fois-ci des joueurs de série A et B ainsi que des entraineurs. Le début de l'affaire remonte au mois de décembre 2010. Les dirigeants du club de Cremone, club de deuxième division portent plainte, surpris par la passivité de leurs joueurs lors d'un match contre Paganese, également pensionnaire de deuxième division. Suite à de multiples perquisitions, écoutes téléphoniques et mises en examen de joueurs, les enquêteurs découvrent un réseau de triche mondial. Cette affaire va réapparaître en 2012 avec de nombreuses arrestations suite à de nouvelle enquêtes judiciaires. De nombreux joueurs ainsi que plusieurs clubs ont subit de lourdes sanctions (amendes, relégations, suspensions). Le football italien a perdu beaucoup de notoriété auprès de la société par la suite de cette affaire. Cependant, ce n'est pas uniquement l'image de ce championnat qui est ternie, mais l'image du football en générale.

             En conclusion, les instances du football européen telles que l'UEFA se doivent de renforcer la surveillance et les contrôle afin de limiter ou d'arrêter l'utilisation de ce type de méthode dans le football professionnel. De plus, la corruption en étant une activité illicite ternie l'image de ce sport, on peu donc parler d'une certaine forme de dénaturation du football en rapport avec l'argent.

 

 

 

 

 

 

le saviez-vous ? ....

 

En 95, une décision de justice permet aux clubs d'avoir dans leur équipe autant de joueurs étrangers qu'ils le souhaitent.
Si un joueur étranger veut changer de club à la fin de son contrat, il n'a plus à payer d'indemnité.
C'est plus de liberté, plus de concurrence entre clubs et les clubs les plus riches sont prêts à payer très cher pour les recruter.
Pour avoir le droit de diffuser des matchs, les chaînes de Télé versent aux clubs des centaines de millions d'euros. Plus un club remporte de victoires, plus il passe à la télé et plus il gagne d'argent. Et plus il gagne d'argent, plus il recrute de bons joueurs et plus il remporte de victoires.
Les clubs connus s'enrichissent aussi avec la vente de billets, de maillots. Tout ça leur permet de très bien rémunérer leurs joueurs stars. Ils doublent souvent leurs revenus en signant des contrats de publicité.
Mais ces salaires énormes ne concernent que très peu de joueurs professionnels. La majorité fait carrière dans de plus petites équipes. Ils gagnent en moyenne 10 000 euros par mois et jouent en club moins de six ans. Tout le monde n'est pas Messi.

 

 http://www.ohmymag.com/roland-garros/roland-garros-voici-combien-gagnent-reellement-les-joueurs-du-grand-tournoi

Tous les ans à cette période a lieu le tournoi de Roland Garros. En plus de leur salaire mensuel, les tennismen touchent une somme en fonction de leur classement...

 

En plus des joueurs, on peut voir sur le terrain de nombreux ramasseurs de balles. Contrairement aux joueurs, ils ne gagnent aucun salaire ou prime. En contrepartie ils gagnent des cadeaux des sponsors et ont la chance de voir les joueurs de près. Mais combien gagnent les joueurs ?

Les primes des joueurs

Les joueurs touchent de l'argent en fonction de leur classement au tournoi : 

- 1 800 000€ pour le vainqueur

- 900 000€ pour les finalistes

- 450 000€ pour les demi-finalistes

- 250 000€ pour les quart de finalistes,

- 145 000€ pour les huitième de final

- 85 000€ pour le troisième tour

- 50 000€ pour le second tour

- 27 000€ pour le premier tour

Ces montants changent en fonction des années. Par ailleurs, les hommes et les femmes ne touchent la même somme que depuis 2012 !

Vous n'avez plus qu'à vous reconvertir dans le tennis maintenant... 

• Sophie Bernard
 
 
 
Le 39 89 : Un accompagnement gratuit et personnalisé au service de vos patients.
Prolongez la consultation
 
Économisez 25% sur l'abonnement LILLYDOO. 198 couches par livraison
L'abonnement LILLYDOO ...
 
25,20 € Les palettes Europe sont agréées et marquées EPAL. NORMES NIMP15, UIC 435-2 et...
Palette Europe échange...
 
32,14 € Revêtement sol et mur > Toiture, gouttière et bardage > Bardage et couverture >...
Plaque polycarbonate a...
 
 
 
 

 

Coupe du Monde: ceux qui s'en foot et ceux qui vibrent. Ceux qui critiquent, ceux qui défendent



"La Coupe du Monde est de retour. Mais, même s’il reste le seul véritable sport populaire, le foot ne suffira sans doute pas à rassembler un peuple français qui souffre encore beaucoup trop…

Comme tous les quatre ans, qui passent tellement plus vite pour moi maintenant, revoilà la Coupe du Monde de football. La première dont je me souvienne est celle de 1958 où, sidéré, j’apprenais par mon frère la défaite de la France en demi-finale contre le Brésil. Comment était-ce possible ? Dans mon esprit d’enfant, la France était invulnérable, en tout point. Des pitoyables cinq médailles des Jeux olympiques de Rome à l’abominable soirée du 8 juillet 1982 à Séville, la vie allait se charger de m’apprendre qu’en sport mon pays perdait toujours. Sauf peut-être en vélo, mais là encore, à Anquetil le seigneur intraitable, les Français préféraient Poulidor le perdant malchanceux. En 1976, la belle équipe des Verts de Saint-Etienne fut battue en finale de la Coupe d’Europe par les comptables brutaux du Bayern de Munich. On incrimina la forme des poteaux et Jean-Michel Larqué et ses coéquipiers eurent quand même droit à une descente triomphale des Champs-Élysées. Curieuse que cette façon de fêter et d’adorer les vainqueurs qui perdent.

Hier encore, j’avais 20 ans…

Et puis il y eut le 12 juillet 1998, cette année historique où le 14 juillet avait deux jours d’avance. Qui a lavé tous les affronts, fait pardonner Séville aux Allemands, et aimer vraiment la victoire. Le début d’été de cette année-là ne vit pas qu’une épreuve sportive, mais un moment rare dont ceux qui l’ont vécu ont une forte et parfois mélancolique nostalgie. Comme viennent de le montrer les commémorations que les grands médias opportunistes ont organisées et qui nous ont permis de nous attendrir sur nous-mêmes. Et de nous souvenir de ces instants qui virent un peuple entier, dans un étonnant mouvement d’ivresse fraternelle, sortir dans les rues, les jardins et les villages pour encourager une équipe de football dont il sentait bien qu’au-delà des considérations sportives elle le représentait. Étonnant moment fusionnel dont le rappel par les images peut encore nous piquer un peu les yeux. Nous nous aimions et il faisait si beau. C’était il y a 20 ans.

Afficher l’image source

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique