logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« LE MARCHE DES SAVEURS ET DE L'ARTISANAT... C'EST MERCREDI que ça se passe à HABAS | Page d'accueil | LES PARODIES DE THOMAS GAETAN... HULOT ET MACRON DANS LA LIGNE DE MIRE »

26/08/2018

AMFiS d'été 2018... A MARSEILLE : DISCOURS MAGISTRAL DE JL MELENCHON

 

Mélenchon appelle à infliger une "raclée démocratique" à Macron

Dans un discours magistral de près de deux heures, Jean-Luc Mélenchon a concentré ses attaques sur Emmanuel Macron. Le leader des Insoumis a une nouvelle fois proposé de transformer le scrutin européen en «référendum anti-Macron».
«Il faut inviter les Français à lui mettre une raclée, mais attention, une raclée démocratique». Emmanuel Macron le «petit copiste de la Commission européenne».

Jean-Luc Mélenchon commence par fustiger l'entreprise Mac Donald pour aborder rapidement l'écologie : "Notre premier souci est le sort de la civilisation humaine. (...) Nous sommes au pied du mur. Le changement climatique est commencé hélas, c'est vers une direction entièrement nouvelle que va l'humanité. Le rapport de l'humanité à la biodiversité est en train d'entrer dans une immense bifurcation."

"Des phénomènes extrêmes sont en place. (...) Parlez avec les pompiers, ils savent que dans ces conditions, (...) les incendies sont de plus en plus nombreux. C'est ce qui se passe aux Etats-Unis, sur le pourtour de la Méditerranée. Il y a un investissement européen mais aussi avec les marocains, les espagnols, les tunisiens, tous ces gens de la civilisation européenne."

La disparition des oiseaux en milieu rural, le cycle de l'eau, traitant de "criminels" les responsables politiques qui ne prennent aucune mesure.

"L'entrée en dette écologique avance tous les ans. Cela nous met à l'ordre du jour une tâche politique : l'écologie politique que nous pratiquons ne consiste pas simplement à mettre bout à bout toutes les luttes écologiques. Il faut un programme écologique c'est notre tâche à nous. Nous n'avons pas à nous substituer aux associations. Il faut englober toutes ces luttes en une seule démarche, réaliste. Nous avons compris le problème. La 'règle verte' doit être introduite dans la Constitution".

"Il est temps de s'occuper des organisations mondiales et notamment de l'ONU, aussi imparfaite qu'elle soit car c'est la seule qu'on a. Il faut valoriser l'action mondiale. (...) L'Europe est complètement en-dessous. Comment se fait-il qu'on ne puisse pas remplacer partout le nucléaire ?"

"On a répété sur tous les tons que c'était un poison. (le glyphosate...) Nous sommes persuadés par les travaux que ce pesticide est dangereux. Je vais faire attention à mes mots , il ne manquerait plus que j'aie Monsanto sur le dos. Monsanto c'est le groupe Bayer, c'est un monstre que nous affrontons, lié au gouvernement allemand."

"Qu'a fait l'Europe sur le sujet ? Un compromis. Alors en France c'est immédiatement qu'il faut l'interdire. Nous déposerons une proposition de loi à la rentrée, nous la signerons avec tous ceux qui veulent la signer. Nous tendons la main à tous ceux qui sont prêts à la saisir."

"Pour les élections européennes, nous allons inviter les français à lui mettre [à Macron] une raclée... démocratique. Ils nous accuse de violences, mais pendant qu'il nous accuse, son barbouze tapait des jeunes. Ce sont des menteurs, des hypocrites, des faux cul !"

"Quand vous faites un référendum sur Macron, vous faites un référendum sur l'Europe. Monsieur Macron n'existe pas, il est juste le petit copiste de la commission européenne et de madame Merkel."

"Cette Europe qu'on a voulue pour la paix, elle prépare activement à la guerre. Tous sont pour l'OTAN, le seul projet commun c'est d'organiser la défense, c'est ce qu'avait dit l'autre nigaud François Hollande. (...) Ils veulent faire l'Europe, celle du pognon, en défaisant la France, celle du social."

 "Depuis que le monde est monde, les gens s'entraident pour survivre. Ceux qui ne pensent qu'à leur gueule ont fini par disparaître.

La retraite par répartition c'est pareil : si vous remettez un million de personnes au travail, les caisses de la sécu débordent. C'est la façon dont nous vivons qui pose des problèmes au niveau des retraites."

Jean-Luc Mélenchon revient sur sa volonté de renégocier les traités européens : “Si nous sommes élus parce que les Français l’ont voulu, nous appliquerons notre programme. Nous ne sommes pas Alexis Tsipras, nous ne sommes pas François Hollande, nous ne sommes Nicolas Sarkozy ! Nous sommes des gens sérieux. Et notre programme n’est pas compatible avec les traités européens actuels.”

"Il n’y a pas d’autres décence dans la société que de partager, parce que c’est la clé du bonheur."

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédactio

JEAN-LUC MÉLENCHON

 
 
Diffusé en direct il y a 15 heures
 
 
Samedi 25 août 2018, Jean-Luc Mélenchon prononçait à Marseille un discours à l'occasion des Amfis d'été de la France insoumise. Il a parlé du changement climatique et a appelé à mettre en place la planification écologique et à inscrire la règle verte dans la Constitution pour ne pas prendre à la nature davantage que ce qu'elle peut reconstituer.
 
Jean-Luc Mélenchon a dénoncé la politique de Macron qui se comporte comme un «copiste» de la Commission européenne.
 
Il a en particulier expliqué que les mesures néfastes comme la non-interdiction du glyphosate, et les réformes du code du travail, des retraites ou encore de la SNCF étaient directement issues des demandes de la Commission.
 
Jean-Luc Mélenchon a donc appelé à faire des élections européennes un véritable référendum anti-Macron.

 

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique