logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/10/2018

OCTOBRE ROSE A HABAS : MARCHE de 10 KMS ce dimanche

   

 

octobre rose bis

 

Le 21 octobre, est organisé une marche de 10 kms, les inscriptions se feront à partir de 8h00, départ à 9h00.

L'inscription est au prix de 8€ (gratuit pour les - de 12 ans),et un tee shirt rose sera remis aux 100 premiers inscrits

 

 

Octobre Rose, Mobilisons-nous contre les cancers féminins !

Comme tous les ans dans les Landes, octobre est le mois de mobilisation nationale pour la promotion des dépistages des cancers féminins.Pour sensibiliser les Landaises, divers partenaires acteurs locaux (Comité des Landes de la Ligue contre le cancer, CPAM des Landes, Centre de Coordination Des Dépistages des Cancers (CCDC) des Landes, MSA Sud-Aquitaine, CARSAT Aquitaine, Villes, commerçants et Centres Hospitaliers de Dax et Mont-de-Marsan…) se mobilisent et organisent cette année encore de nombreuses manifestations dans le département.

Cancer du sein

Une femme sur huit développe un cancer du sein au cours de sa vie. Détecté tôt, le cancer du sein guérit dans 9 cas sur 10.Le dépistage organisé du cancer du sein concerne toutes les femmes entre 50 et 74 ans, sans symptômes et n'ayant pas de facteurs de risque particuliers de cancer du sein, autre que leur âge.

Comment fonctionne le dépistage organisé du cancer du sein ?

A partir de 50 ans, les Landaises sont invitées à réaliser une mammographie de contrôle tous les 2 ans dans le cadre du dépistage organisé. Elles reçoivent une invitation par courrier pouvant ainsi bénéficier d’une prise en charge à 100 % et sans avance de frais.Grâce au dépistage, de 100 à 300 décès par cancer du sein sont évités pour 100 000 femmes participant de manière régulière au dépistage pendant 7 à 10 ans.

En savoir plus : https://cancersdusein.e-cancer.fr/ameli.fr

 

RUGBY HABAS lLes CADETS se déplacent à ORTHEZ SAMEDI ET LES SENIORS RECOIVENT GRENADE SUR ADOUR

 banniere

*******************

SAISON 2018 - 2019

************************

Samedi 20 Octobre 2018

En Championnat U16 Nouvelle Aquitaine Niveau 1

Les cadets  de P H L se déplacent à  Orthez

Coup d'envoi à 14 h 00

Arbitre : M. Pucheu Philippe de la Ligue Nord Aquitaine

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Samedi 20 Octobre 2018

En Championnat U19 Nouvelle Aquitaine Niveau 2

Les cadets  de P H L se déplacent à  Orthez

Coup d'envoi à 15 h 30

Arbitre : M. Espinasse Thomas  de la Ligue Nord Aquitaine

 

 

Résultat d’images pour rugby allez les bleus 

 

 

Dimanche 21 Octobre 2018

En Championnat Nouvelle Aquitaine de Promotion-Honneur

Les 2 équipes de l'US Habas

reçoivent Grenade sur Adour

Coup d' envoi à 14 h 00

Arbitre équipe I : M. Castello Christian de la Ligue Nord Aquitaine

Arbitre équipe II :M. Harran Baptiste de la Ligue Nord Aquitaine

Représentant fédéral : M. Ithurralde Jean Michel  de la Ligue Nord Aquitaine

 

 

 

 

coollogo com 683031329

RUGBY HABAS

Dimanche 10 octobre 2018

En Championnat Promotion d'Honneur Nouvelle Aquitaine

Capbreton : 13  /  Habas : 9

En Championnat Promotion d'Honneur Réserves Nouvelle Aquitaine

Capbreton : 13  /  Habas : 0

Equipe I

    Courte défaite des habassais qui méritaient une meilleure fortune, au terme d’un match soporifique, qu’ils géraient à 5 minutes de la fin et qui perturbé par les conditions atmosphériques, n’a eu d’intérêt que pour son incertitude finale. Toutefois appliqués etcombatifs, ils ont amplement contenu la formation locale, grâce à la botte de Vidaucoste et Boulan, se n’inclinant, finalement, que sur une incursion impulsive des locaux, favorisée par une faillite défensive habassaise , par ailleurs irréprochable.

Pour Habas : 3 pénalités Fabien Vidaucoste ( 5e, 51e) et Jean Boulan (33e)

Pour Capbreton  : 1 essai de Dupeyré (75e) – 1 transformation et 2 pénalités de Laporte (57e) et Sepie (3e)

 

Equipe II
 

    Bien que dominés, les équipiers de la B, n’ont pas su saisir leur chance au cours de leur domination en seconde période et s’inclinent logiquement, sans toutefois démériter, face à une formation locale plus aguerrie et plus réaliste.

Pour Capbreton:1 essai de pénalité (57e) et 2 buts de pénalité .

  

 Capbreton / Habas

Photos Equipe I

Photos Equipe II

U.S.H rugby photos du match

 

 

1:41
 
 

CAPBRETON - HABAS 311

282 vuesil y a 3 jours
 
 
3:08
 
 

CAPBRETON - HABAS 293

39 vuesil y a 3 jours
 
 
0:42
 
 

CAPBRETON HABAS 288

20 vuesil y a 4 jours
 
 
2:33
 
 

CAPBRETON - HABAS 284

77 vuesil y a 4 jours
 
 
0:41
 
 

CAPBRETON - HABAS 282

19 vuesil y a 4 jours
 
 
1:09
 
 

CAPBRETON - HABAS 281

18 vuesil y a 4 jours
 
1:49
 
 

CAPBRETON - HABAS 280

45 vues il y a 4 jours
 
 
0:47
 
 

CAPBRETON - HABAS 279

95 vuesil y a 4 jours

ADRIEN QUATENNENS

https:https://www.facebook.com/JLMelenchon/videos/2858408...

LES Messieurs PROPRE de la République copinent avec les TRUANDS, les PREDATEURS

 

Ajoutée le 17 oct. 2018
 
Théophile Kouamouo a reçu le journaliste d'investigation Denis Robert. Dans son dernier livre « Les Prédateurs : des milliardaires contre les États », il traque les profits de deux milliardaires discrets passés maîtres dans l’art de piller les États, dont la France : le Canadian Pierre Desmarais et le Belge Albert Frère. Ils sont notamment impliqués dans le rachat de GDF Suez, dans le scandale de la vente de Quick à caisse des dépôts et des consignations, dans le scandale UraMin, et le scandale Petrobas au Brésil.

 

Le problème avec ces escrocs, c'est qu'il continuent, sachant qu'on ne peut rien faire, rien! En plus du pouvoir, ils ont infiltré les médias, la justice, l'administration, distribuant la Légion d'honneur à leurs complices comme des carambars. A moins d'une révolution et remettre en place la guillotine, rien ne les arrêtera
 
ah!ah!ah! voilà la réalité comment le gouvernement fonctionne y a que les cons ou ceux qui profitent pour pas le savoir macron le larbin de rothshild
 
Quel courage! Chapeau Denis Robert! Quoi qu’on en pense il faut une assemblée constituante pour arrêter de déléguer. L’Homme étant corruptible par nature, il faut des décisions collectives. Sinon, on n’en sortira jamais.

 

Merci Théophile. Merci Le Média. Dure de savoir que les politiciens savent que nous savons et continuent à être protégés par le système. Macron a déjà commencé a récompenser largement ses donateurs. Il serait bien de constituer un manuel pour se battre contre le système et apprendre les signes qui nous permettraient de voir ou percevoir les arnaques de nos prédateurs et ainsi les contrer. Le peuple n'est constitué d'illettrées, de riens ou de je ne sais quel qualificatif va nous gratifier notre fanfaron de président.  

Bravo Dénis Robert...votre travail est indispensable.
 

 
Hyper informatif !!! Félicitations aux deux, à Théophile Kouamouo et à Denis
 
la bont
le vieux monde va bientôt s écrouler, il ne nous ferons plus les poches encore bien longtemps...
 
Georges Rodrigues
Denis Robert est un lanceur d alerte, il se doit qu il soit protégé.
 
silvano croco
Une émission de grande qualité. Merci Le Media!
 
Charla Znavour
C'est sympa de voir Théophile Kouamouo mener l'interview avec son dynamisme! J'espère qu'on le verra un peu plus, et, plus sérieusement, que l'équipe va s'élargir à nouveau et se renforcer. Merci @Le Média pour votre super boulot, tenez bon!

 

 

 

 

CE N'EST PAS D'AUJOURD'HUI

 

 Depuis les perquisitions outrancières et l'acharnement à l'encontre de la France Insoumise et particulièrement de son Président, Jean-Luc MELENCHON, voilà mes lectures instructives pour démontrer à qui on a affaire. Quels sont ces gens vertueux qui piétinent la République.

 

http://hervelebideau.canalblog.com/archives/2016/08/03/34149629.html

 Propos d'un ancien du SDECE

Les truands, la démocratie et les partis politiques.

 

  1. Ce sont les truands qui génèrent les crises économiques mondiales : l'argent sale représente 25 à 30% du PIB de la planète. Comme les mafieux ne peuvent pas le dépenser aussi vite qu'ils le gagnent – sous peine de se faire prendre par le fisc, ils le stockent. Or, cet argent qui est soustrait à la circulation économique finit par créer des crises économiques (en 1929, l'argent de la prohibition qui dormait dans les lessiveuses de la famille Kennedy a mis les banques américaines en défaut de paiement. Pour s'en sortir, Roosevelt a pris deux mesures : fin de la prohibition – ce qui tuait la poule aux œufs d'or-, et mis en route un programme de grands travaux, pour lesquels les capitaux furent apportés par la famille Kennedy, qui eurent alors pignon sur rue et purent se lancer dans la politique).

Toutes les économies de marché sont ainsi amenées à passer sous les fourches caudines des truands : 1974 (les pétroliers), 1987 (les opérations de bourse), 1989 (l'immobilier du sud-est asiatique), 1988 (le système bancaire mondial contrôlé par les banques).

  1. Il y a plus grave. En démocratie, les politiques se font élire sur des promesses démagogiques, et se trouvent incapables de les tenir une fois au pouvoir. Pour gouverner, ils sont alors obligés de se servir d'un stratagème : tous les budgets démocratiques (sauf peut-être celui de la Suisse) sont en déséquilibre. Les politiques mettent ainsi leurs électeurs devant le fait accompli : « je ne peux pas faire plus pour vous, car les caisses sont vides ».

Or le monde a besoin de tourner, et les investissements prioritaires d'être réalisés avec de l'argent non budgété. Cet argent existe bien sûr, et en quantité considérable. Il suffit de dire aux truands qu'on fermera les yeux sur l'origine des capitaux s'ils apportent leur concours (à titre indicatif, la dette de la France est de 2200 milliards d'euros. Elle est financée à 1% sur 10 ans. C'est à dire à des taux qu'aucun fonds de pension honnête ne peut supporter). J'ai voulu faire des recherches sur internet pour savoir qui finance la dette de la France ; impossible : ce genre de recherche n'est pas autorisée par la loi. Lorsque Hollande augment nos impôts, ce n'est pas pour diminuer la dette (il se dépêche d' avoir dépensé l'argent avant même qu'il ne soit rentré), mais pour augmenter la capacité de la France à blanchir l'argent des mafias.

  1. Il y a naturellement des retombées sur les partis politiques complaisants, et leurs serviteurs. Ainsi tous les trésoriers des partis politiques (sauf peut-être Wallerand de Saint Just , qui ne vole pas très haut) sont initiés aux circuits de l'argent sale, et se font périodiquement épinglés par la justice.

Cahuzac n'a pas été nommé trésorier du PS, puis ministre du Budget en dépit de ses comptes à l'étranger, mais au contraire parce que la gestion de ses comptes dans les paradis fiscaux était la preuve de ses compétences.

 

  1. - Ce sont les truands qui dirigent financièrement le monde. « La réserve fédérale américaine est un système privé dont les banques sont propriétaires. Le contrôle de la monnaie américaine par la FED relève d'un monopole privé, garanti par le Congrès » ( Anthony C. Sotton : Le complot de la Réserve Fédérale) Il enfonce même le clou «  Elle (la FED) est si puissante qu'aucun parlementaire n'ose poser ne serait-ce qu'une simple question » . (en 1970, la FES était dirigée par David Rockefeller. Elle l'est depuis peu par ses hommes de main).

- De la même façon, ce sont les mafieux de Poutine qui contrôlent la zone rouble, et les mafieux chinois la zone yuan, tandis que les Rotschild s'associent aux Rockefeller, en s'efforçant de ne pas se faire manger trop vite. -

- Les hommes politiques français sont-ils naïfs ou complices ? De Gaulle s'est efforcé à sa manière (et en utilisant les services du SAC) de secouer le carcan américain. Il n'a pas fait le poids entre les truands des USA et ceux de l'URSS. Depuis Mitterrand, la France n'a plus le contrôle de sa dette.

- Pour toutes opérations sensibles, celles qui doivent être entourées du secret le plus absolu, tous les régimes font appel à l'argent sale qui a l'avantage d'échapper à tous les contrôles (de l'opinion, de la comptabilité publique, des services de renseignement adverses).

Ce faisant, les truands sont associés aux prises de décisions stratégiques, tandis que les parlementaires, pour la plupart, ne le sont pas.

 

H.L.B.

 

 

___________________________________________________________

https://www.telerama.fr/television/les-gangsters-et-la-republique-un-doc-sur-les-relations-troubles-entre-politiques-et-truands,

“Les Gangsters et la République”, un doc sur les relations troubles entre politiques et truands

Un ministre, un perceur de coffres... Des témoignages qui en disent long sur les relations que peuvent nouer politiques et policiers avec les truands.

« Le fait divers, beaucoup commencent par là et passent à autre chose. Moi, j'y suis resté. C'est mon truc. » Journaliste d'investigation à L'Evénement du jeudi, aujourd'hui grand reporter à Marianne, Frédéric Ploquin pratique depuis plus de trente ans truands, policiers et politiques. Au point d'en tirer un constat sans appel : derrière la version officielle clamant que la police traque les voyous, se cache une réalité sulfureuse faite de petits arrangements, de renvois d'ascenseur et de grandes compromissions. Une longue tradition du « donnant-donnant » qu'il décrypte dans un ample documentaire en trois parties, Les Gangsters et la République, diffusé sur France 5.

 

https://www.lejdd.fr/Medias/Television/Voyous-et-politiques-une-histoire-incestueuse-

La scène d’ouverture vaut le détour. Charles Pasqua s’installe face caméra et s’enquiert avec son accent pagnolesque de l’objet de l’interview?: "Le thème, c’est quoi alors?" Réponse du journaliste Frédéric Ploquin?: "Les bandits et la République. De 1945 à nos jours." Réaction de l’homme de tous les réseaux de la droite?: "Ah oui?"… S’ensuit une moue indescriptible qui semble dire?: "Vieille histoire mon coco, je vous souhaite bien du courage, mais attention, terrain miné." Le projet est ambitieux en effet, et il fallait bien trois volets de 52 minutes pour explorer soixante années de relations incestueuses entre la voyoucratie et la classe politique françaises. Le résultat se révèle passionnant tant il décrypte ces pages troubles de notre démocratie avec pertinence et pugnacité. Au point de pousser le conseiller com’ de Pasqua a interrompre l’entretien – réalisée trois semaines avant sa mort – quand le journaliste se montre trop insistant sur les réseaux corso-africains et sa condamnation en 2008 pour financement illégal de son parti…

Loin des discours officiels, le documentaire signé par Julien Johan et Frédéric Ploquin dynamite la gentille fable du gendarme et du voleur. Devant l’objectif se succèdent politiques (Daniel Vaillant, Samia Ghali), anciens flics, criminologues, magistrats, historiens et gangsters aux noms évocateurs?: le Grand William, le Prince de la cocaïne, Tony l’anguille…. Tous réunis pour raconter une histoire officieuse moins glorieuse. Elle débute sous l’Occupation, le véritable creuset des rapprochements entre politiciens et voyous. C’est Gaston Defferre et le clan Guérini qui ont libéré ensemble Marseille, les armes à la main. Cela crée des liens, dont la cité phocéenne paie encore le prix. Autre exemple, l’attribution des cercles de jeux à trois familles corses pour services rendus face à l’ennemi nazi. Sans oublier le truand Georges Boucheseiche, "pognoniste" invétéré, d’abord membre de la Gestapo, puis assassin de collabos pour le compte de résistants…

Trafic de drogue et paix sociale

Il s’imposera après-guerre comme le barbouze préféré du SAC (Service d’action civique), la police secrète gaulliste qui recrutait alors abondamment parmi la pègre pour exécuter les basses œuvres de l’État. Des collusions justifiées "au nom de la patrie" menacée par les communistes, le FLN, l’OAS… Défense de la patrie ou du pouvoir en place? Et avec quelles méthodes? "Service, peut-être, action aussi, mais civique… ça manquait un peu de civisme", ironise Gérard Forêt, ancien braqueur au teint halé et à l’accent chantant. Un beau mec, à l’ancienne, qui raconte comment il a commis des braquages grâce aux informations de la police, sur ordre "de politiques bien connus" pour "financer des campagnes électorales". Le SAC sera finalement dissous par Mitterrand en 1981, remplacé par la cellule élyséenne. On connaît la suite?: écoutes téléphoniques, instrumentalisation de barbouzes contre le FNLC, notamment lors du kidnapping et de l’assassinat de Guy Orsoni en 1983.

Dense et bien rythmé, nourri d’images d’archives et de témoignages habilement montés, le documentaire nous entraîne des cercles de jeux parisiens à Marseille, des casinos corses au Gabon en passant par Marbella et l’île de Beauté à la rencontre de Daniel Léandri, le Monsieur Afrique de Charles Pasqua. Le second volet montre comment ces relations secrètes ont perduré au fil des décennies et des alternances politiques. Après "la défense de la patrie", place aux affaires avec ces services rendus, renvois d’ascenseur, petits arrangements et grandes compromissions. L’exemple marseillais reste emblématique de cette entente sulfureuse. Séquence saisissante où l’on voit Renaud Muselier, ex-adjoint au maire, minorer cette mauvaise réputation héritée de l’ère Defferre. Le lendemain de l’interview, un certain Bernard Ange Fischetti était assassiné en pleine rue. Fiché au grand banditisme, il occupait alors un poste de fonctionnaire… à la mairie de Marseille.

Le troisième volet s’attarde enfin sur le trafic de drogue devenu une économie parallèle dans les banlieues, le plus souvent avec la bénédiction des élus locaux soucieux d’acheter une paix sociale bien précaire. À l’image de cette affaire à Bagnolet où 11?kg de cocaïne et des armes lourdes furent découverts par la police dans un local de la mairie…

 

J'avais acheté ce livre à l'époque. Edifiant lui aussi !

 

Les Truands du patronat

 

Marcel CAILLE, secrétaire de la CGT est plus habitué à défendre les travailleurs qu'à s'intéresser aux truands. C'est qu'il s'agit ici d'un milieu bien particulier, celui du patronat et du gouvernement, et de caïds d'un genre spécial, ceux des milices patronales et de la CFT.

Les révélations de cet ouvrage prennent rapidement un tour inquiétant. Minutieusement, l'auteur décrit les moyens et les méthodes employées par le patronat et le gouvernement pour organiser ces opérations contre les libertés. Les témoignages et les documents qu'il a recueillis sont autant d'accusations précises et indiscutables.
l'auteur dénonce la mise en fiche de millions de travailleurs : le rôle joué par les sociétés de gardiennage et celles de travail temporaire ; les humiliations, les agressions dont sont victimes les ouvriers dans les entreprises.
Il accuse les "syndicats indépendants" et d'abord la Confédération française du travail, d'être des créations patronale et gouvernementale. Il parle de leurs hommes de mains et de leurs actions, notamment chez Berliet, chez Peugeot, chez Chrysler, Ford et Citroën. Il découvre qui les paie et les soutient.
Il démontre que la lutte des travailleurs unis peut barrer la route à cette nouvelle peste brune et que les truands de patronat s'inscrit dans ce combat.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique