logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« Thomas GUENOLE ..."Conflictualité, pas agressivité" concernant J.L MELENCHON | Page d'accueil | Pôle Emploi s’inspire de « The Voice » pour des entretiens d’embauche »

30/10/2018

JULIA CAGE : LE PRIX DE LA DEMOCRATIE.. Interviewée par Gérard MILLER (LE MEDIA)

 LES SUJETS QUI FACHENT

 

Julia Cagé

Économiste
Julia Cagé, née le 17 février 1984 à Metz, est une économiste française spécialiste d'économie politique et d'histoire économique. Elle travaille en particulier sur l'économie des médias et le financement de la démocratie.
 
 

Une personne, une voix ?

La démocratie semble capturée par le poids de l’argent privé. Financement des partis et des campagnes électorales, dons aux fondations ou achats de médias, les outils à la disposition des plus favorisés désireux d’influencer les termes du débat public ne manquent pas

 
 
Fondé sur une étude historique inédite des financements privés et publics de la démocratie dans une dizaine de pays sur plus de cinquante ans, ce livre passe au scalpel l’état de la démocratie, décortique les modèles nationaux et démontre l’ampleur du malaise. Il propose aussi des pistes pour repenser de fond en comble la politique.
Une personne, une voix  : la démocratie repose sur une promesse d’égalité qui trop souvent vient se fracasser sur le mur de l’argent. Financement des campagnes, dons aux partis politiques, prise de contrôle des médias  : depuis des décennies, le jeu démocratique est de plus en plus capturé par les intérêts privés.
Se fondant sur une étude inédite des financements politiques privés et publics dans une dizaine de pays sur plus de cinquante ans, Julia Cagé passe au scalpel l’état de la démocratie, décortique les modèles nationaux, et fait le récit des tentatives –  souvent infructueuses, mais toujours instructives  – de régulation des relations entre argent et politique.
Aux États-Unis, où toute la régulation de la démocratie a été balayée par idéologie, le personnel politique ne répond plus qu’aux préférences des plus favorisés. En France, l’État a mis en place un système de réductions fiscales permettant aux plus riches de se voir rembourser la plus grande partie de leurs dons aux partis politiques, alors que les plus pauvres, eux, paient plein pot.
Ces dérives ne viennent pas d’un complot savamment orchestré mais de notre manque collectif d’implication. La question du financement de la démocratie n’a jamais véritablement été posée  ; celle de la représentation des classes populaires doit l’être sur un mode plus radical. Pour sortir de l’impasse, voici des propositions qui révolutionnent la façon de penser la politique, des réformes innovantes pour une démocratie retrouvée.
 
Ancienne élève de l’Ecole normale supérieure et de l’Université Harvard, Julia Cagé est professeure d’économie à Sciences Po Paris. Elle a publié Sauver les médias. Capitalisme, financement participatif et démocratie (Le Seuil, 2015).
 
 

TRAQUENARD CONTRE LA FI, POINT FINANCIER, COMMENT ACHETER UNE ÉLECTION (JULIA CAGÉ)

Diffusé en direct le 18 oct. 2018
 
 
Au programme de L'Autre 20h ce soir, présenté par Virginie Cresci :
▶️ UN PTIT COUP DE BOURBON
- PERQUISITION À LA FRANCE INSOUMISE : LA GRANDE DIVERSION Par Serge Faubert.
▶️ POINT FINANCIER
 
Comme chaque semaine, Le Média fait le point sur sa situation financière.
 
 
 
Bravo , Serge Faubert, pour cette excellente mise au point juridique sur l'affaire des perquisitions de la FI commanditées par Castaner-Belloubet-Macron. Tout s'éclaire. (Sans parler des 12 % d'intention de vote pour LREM aux européennes !)
 
Le retour de Serge Faubert est une sacrée bonne nouvelle pour le Média.
 
Merci à toute l'équipe !! C'est un plaisir de vous écouter !
 
Dans le quotidien local (et désormais sans concurrents) l'écho, j'ai lu le traitement de l'affaire des perquisitions. Sans surprise, tout y est à charge contre la FI et pour donner 1000 bonnes raisons au pouvoir. Comme dans 95% des mass media. Quand l'électeur moyen s'en tient à ce genre d'information, il est facile de penser pour qui il votera.
 
J'avoue si j'étais retraité je brulerais l'élysée je pense! Tu bosse toute ta vie sous la condition de toucher une somme à la fin parceque tu as cotisé . et arrivé à la fin on te dit , bah non en fait t'aura pas ce qu'on t'avais dit, ca s'appel du vol par ruse.
 
SI VOUS VOULAIS AIDEZ A SAUVEZ LE MEDIA VOUS POUVEZ LE FAIRE EN LE FAISANT CONNAITRE EN CLQUAND SUR LE BOUTON PARTAGER ET LES POUCES BLEU
 
Journal et interview de Gérard Miller très passionnant bravo
Une perquisition est un VIOL LÉGAL !
 
Bravo Serge ! Et merci pour ces explications
 
Très bon thème Gérard Miller. Très bon travail Julia Cagé. On est à fond dans l'actualité. Considérons simplement l'argent dépensé par les principaux mouvements lors des élections de 2017 pour aprécier l'injustice qui consiste à traiter durement la FI.
Très bon le coup de bourbon et bravo pour le sujet salvateur sur la FI!
 
Excellent ce soir !
POURQUOI IL FAUT DEFENDRE LA RETRAITE A 60 ET PAR REPARTITION :
Les retraités méritent leur retraite pour service rendue à la Nation par leur vie de travail. D'autre part, ils le méritent par la solidarité (retraite par répartition) des travailleurs qui les relèvent en prenant leur place à la construction et l'organisation de la société. Les uns partent les autres rentrent telle est la vie. Le gouvernement dénigrent les retraité faisant croire qu'ils ne servent plus rien dans la société. C'est une idée complètement fausse et de caste. Les retraités consomment, voyagent, sont actifs dans les associations, aident leur famille, gardent leurs petits enfants(en bas âge) pour certains pour permettre à leurs enfants d'aller travailler. Ils ont l'expérience de la vie qu'ils transmettent à la génération d'après car ils en ont le temps.... Partir à 60 ans permet aussi de rajeunir l'ensemble du monde du travail et de dynamiser l'économie. Il faut aussi que les gens comprennent que si leurs parents n'ont plus de retraite, ils devront travailler jusqu'à la mort et que si ils sont malades, invalides ou inaptes au travail ce sont eux qui en auront la charge comme avant le CNR. La retraité à point (qui n'est pas garantie) est une illusion car si les fonds de pension s'effondrent à la bourse, où elles sont placée, leurs parents qui auront payé toute leur vie n'auront plus rien. PEUPLE DEBOUT ne te laisse pas retirer ta retraite, c'est un droit acquis par la lutte conserve le par la lutte. Sinon après la retraite, ils t'enlèveront tout. Tout est trop cher pour eux si ils ne récupèrent pas tout notre pognon ! Et on est pas né pour souffrir ! OKAYE
Bravo Julia Cagé pour la clarté de vos propos Enfin un livre qui révèle la perversité de notre système "démocratique " On est en OLIGARCHIE !!!
Très intéressant Les Sujets Qui Fâchent !
 

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique