logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« Plus que malveillants, ils sont machiavéliques. | Page d'accueil | SECRETS DE SONDAGES : MANIPULATION DU PEUPLE »

15/11/2018

LA CHORALE DES ARRIGANS DE MOUSCARDES à la 30ème rencontre des chorales à HABAS

  L'Association Culture et Loisirs de Habas organisait

une rencontre des chorales.

Samedi 10 novembre, la Chorale des ARRIGANS DE MOUSCARDES

accueillait au foyer municipal de HABAS une autre chorale

"LE CHOEUR DU GAVE" de SAINT-CRICQ-du-GAVE

et invitait les habassais à participer à cette rencontre en chansons.

 

2018-11-10 CHORALES.jpg

CHORALES 002.JPG

 

 

CHORALES 004.JPG

LA CHORALE DES ARRIGANS ARRIVE SUR SCENE

AVEC LE CHEF DE CHOEUR

Daniel GRATALON

CHORALES 006.JPG

CHORALES 007.JPG

CHORALES 008.JPG

CHORALES 010.JPG

CHORALES 012.JPG

CHORALES 014.JPG

PREMIERE PARTIE

CHORALES 015.JPG

CHANTEUSES ET CHANTEURS

interprètent 9 chansons

Au-delà des Cèdres

Le Tango Corse

Goizian Argi Hastian

Signore delle cime

La Puce et le Pianiste

La Mer

Julietta

Simon

Les Comédiens

 

 

Au-delà des Cèdres - traditionnel écossais

 

LE TANGO CORSE de G. PIRAULT

GOIZIAN AFGI HASTIAN - chant basque-

SIGNORE DELLE CIME de G. de Marzi

LA PUCE ET LE PIANISTE

 

LA MER de Charles Trenet

 

 JULIETTA de M. Maffrand

 

 Dors, petit ange,
Dors, ma belle,
La nuit se charge de tant de rêves,
Souffle chandelle,
Allume étoile,
Serre mon doigt et ferme tes yeux.

Tu as un papa,
Un papa de musique,
Marchand de chatouilles,
Un peu fou,
Il peut te peindre
Une maison bleue,
Ou poser la lune
Sur ton drap.

Que seras tu?
Princesse ou bergère?
Montagne ou vallée,
Le coeur devant,

D'où seras tu?
Comment sera ton ombre?
D'ici ou du monde?
En liberté...

 

SIMON de M. Maffrand

 

Connaissez-vous Simon, qui est sur d’autres chemins ?
C’est le seul qui sait parler aux moulins.
Connaissez-vous Simon, celui qui chante si bien ?
Moi, j’ai la voix comme lui, mais je ne sais pas chanter.
Quelquefois, je vais sur son arbre à lui,
D’où je vois que le monde ne tourne pas trop rond,
Et j’enlève ma honte prison,

Et je chante, libre, libre comme Simon.
Chante, chante…
Connaissez-vous Simon, qui a un autre soleil,
D’autres étoiles, un autre rêve ?
Connaissez-vous Simon, celui qui vole si bien ?
Moi j’ai des bras comme lui, et je ne sais pas voler.
Quelquefois, je vais dans son pays,
Là-bas, quelque part, au fond du ciel tout gris,
Et j’enlève ma chemise prison,
Et je vole, libre, libre comme Simon.
Vole, vole …
Connaissez-vous Simon, celui qui danse toujours,
Qui se fout de la mode et du mauvais temps ?

Connaissez-vous Simon, celui qui danse si bien ?
Moi j’ai des pieds comme lui, et je ne sais pas danser.
Quelquefois, il m’invite à son bal,
Là où on fait tous les jours Carnaval,
Et j’enlève mes chaussures prison,
Et je danse, libre, libre comme Simon.
Danse, danse…

 

 

 

 

 les deux chorales interprètent deux chants communs : L'ENCANTADA et HEGOAK

 

L'ENCANTADA (M. Maffrand/D. Gratalon)

L'encantada est l'une des chansons les plus célèbres du groupe béarnais Nadau. Devenu très populaire dans toute l'Occitanie et notamment au Béarn, elle est devenue une chanson traditionnelle.

Le groupe Nadau nait en 1973, avec la volonté de résister pour faire perdurer la culture occitane. Michel Maffrand alias Joan de Nadau dit Yan.

 Si leurs chansons ne sont pas dans l'air du temps, en revanche elles sont "dans le coeur des gens". A l'image de "L'encantada"

 

 

 

HEGOAK

 

 

Txoria Txori, plus connu sous le nom de « Hegoak » est un poème en langue basque écrit par Joxean Artze. Véritable ode à la liberté et à l’amour, le poème est chanté pour la première fois à la fin des années soixante par Mikel Laboa.

L’histoire de la chanson veut qu’un soir dans un restaurant de Donostia, Mikel est tombé amoureux de ce poème, imprimé illégalement sur des serviettes pour résister au régime franquiste qui interdisait d’utiliser le basque.

Le poème devient alors une chanson et est désormais le chant de tout un peuple et de sa culture.

Traduites, le paroles sont tristes, mais fortes et nous emportent :

Si je lui avais coupé les ailes
Il aurait été à moi
Il ne serait pas parti

Oui mais voilà,
Il n’aurait plus été un oiseau

Oui mais moi,
C’était l’oiseau que j’aimais

Ce titre incontournable des fêtes des villages du Sud-Ouest est à retrouver dans notre programmation sur Radio Sud-Ouest, dans les catégories : « chants basques » et « musiques traditionnelles ».

 

 

BRAVO A TOUTES ET TOUS

 

En béarnais... L'ENCANTADA

Patapim, Patapam,
Non sèi don ei sortida,
Non ma pas briga espiat,
E mèi pergut suu pic,
E la hami e la set.
Patapim, Patapam,
Non sèi çò qui marriba,
E shens nada pieitat,
Quen va lo son camin,
Que camina tot dret.
Non sèi pas lo son nom,
Tà jo quei lEncantada,
Tà la véder passar,
Jo quem hiqui ací,
Tot matin a largueit,
Non sèi pas lo son nom,
Tà jo quei l'Encantada,
Non hèi pas qui pensar
E la nueit e lo dia
E lo dia e la nueit.

refrain :
Jo tostemps quavi sabut
E díser non e díser adiu,
Jo jamei navi volut,
Jamei pregar òmi ni Diu,
Ara quei plegat lo jolh,
Dehens la gleisa capbaishat,
Tà mendicar çò qui voi,
Aledar au son costat.

De la tèrra o deu cèu,
Tau com la periclada,
E tot a capvirat,
Arren non serà mei,
Non jamei com avans,
Ni lo hred de la nèu,
Ni lo verd de la prada,
Ni lo cant dun mainat,
Ni lanar deu sorelh
Qui hè córrer los ans.
Non sèi pas lo son nom,
Tà jo quei lEncantada,
E si nei pas tà uei,
Tà doman quei segur,
Que lanirèi parlar,
Non sèi pas lo son nom,
Tà jo quei lEncantada,
Doman queu diserèi,
Dinca ací quèi viscut
Sonque tà vencontrar.

 

Traduction

Patapim, Patapam,
Je ne sais d'où elle est sortie,
Elle ne ma même pas regardé,
Et j'ai perdu tout de suite
Et la faim et la soif.
Patapim, Patapam,
Je ne sais ce qui m'arrive,
Et sans aucune pitié,
Elle va son chemin,
Elle chemine tout droit,
Je ne sais pas son nom,
Pour moi, cest l'Enchantée,
Pour la voir passer,
Moi, je me mets ici,
Tous les matins à la guetter,
Je ne sais pas son nom,
Pour moi, cest l'Enchantée,
Je ne fais qu'y penser
Et la nuit et le jour
Et le jour et la nuit.

refrain :
Moi, toujours j'avais su,
Et dire non et dire adieu,
Moi, jamais je n'avais voulu,
Jamais prier homme ni Dieu,
Maintenant j'ai plié le genou,
Dans l'église, la tête baissée,
Pour mendier ce que je veux :
Respirer à côté d'elle.

De la terre ou du ciel,
Comme la foudre,
Et tout a chaviré,
Rien ne sera plus,
Non, jamais comme avant,
Ni le froid de la neige,
Ni le vert de la prairie,
Ni le chant d'un enfant,
Ni la marche du soleil
Qui fait courir les années.
Je ne sais pas son nom,
Pour moi, c'est l'Enchantée,
Et si ce n'est pas aujourdhui,
Demain c'est sûr,
J'irai lui parler,
Je ne sais pas son nom,
Pour moi, c'est l'Enchantée,
Demain je lui dirai,
Je nai vécu jusqu'ici
Que pour vous rencontrer

 

Commentaires

superbe ! chanter ensemble c'est bon pour le lien social , la santé ,la mémoire et la concentration amitiès

Écrit par : ventdamont | 15/11/2018

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique