logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/01/2017

IL DECRIT LA REALITE DE LA SOUFFRANCE AU TRAVAIL. On le lui reproche

Le dimanche 8 janvier 2016, la France insoumise organisait un déboulé à Tourcoing pour soutenir la caissière d'Auchan qui avait fait une fausse couche sur son lieu de travail. Jean-Luc Mélenchon a parlé de la souffrance au travail, mais aussi des puissants qui fuient l'impôt comme la famille Mulliez, propriétaire d'Auchan. Il a appelé les 13 millions d'ouvriers et de salariés à se saisir de l'élection présidentielle et a rappelé que s'il était élu, il abrogerait la loi El Khomri. Jean-Luc Mélenchon a également détaillé ses propositions : augmentation du smic, retour réel aux 35h, droit de préemption des salariés sur une entreprise qui serait mise en vente...

***RETROUVEZ JEAN-LUC MÉLENCHON SUR***
- Le site de campagne : http://www.jlm2017.fr
- Le blog : http://melenchon.fr
- Facebook : https://www.facebook.com/jlmelenchon/
- Twitter : https://twitter.com/JLMelenchon
- Snapchat : @MelenchonJL
- Instagram : https://www.instagram.com/jlmelenchon/
- Google+ : https://plus.google.com/+jlmelenchon
- Linkedin : http://linkedin.com/in/jlmelenchon
- Periscope : https://www.periscope.tv/JLMelenchon

 

HEMORRAGIE D'ELUS AU FRONT NATIONAL

C'est un phénomène politique à lui tout seul et qui n'est pourtant pas beaucoup relayé : l'hémorragie de démissions des élus Front national depuis les municipales de 2014. Pourquoi le parti d'extrême droite, arrivé en tête aux deux dernières élections, voit-il ses élus claquer la porte par centaines ?

http://information.tv5monde.com/info/politique-francaise-epidemie-demissionnaire-au-front-national-146858

Lorsque l'on parle du FN, le parti d'extrême droite dirigé par Marine Le Pen, de nombreux qualificatifs politiques surviennent très vite. L'un d'eux est celui d'un parti "qui monte", au point d'avoir réuni plus de 30% des voix à chaque premier tour des régionales et départementales, et remporté plusieurs municipalités lors des municipales de 2014. Marine Le Pen est d'ailleurs déclarée comme "déjà qualifiée" pour le deuxième tour de la présidentielle par les sondeurs et les analystes. Une sorte de plébiscite annoncé. Ce qui n'est par contre pas mis particulièrement en lumière, ce sont les revers internes du FN, peu communs dans le paysage politique français.

400 démissions sur 1500 élus

Le chiffre est impressionnant, puisqu'il représente 28% des élus FN, selon un décompte de l'AFP. En deux ans, le "premier parti de France" a donc vu 400 de ses élus envoyer leur mandat aux orties et quitter le parti. Quelque chose semble ne pas fonctionner correctement au sein du Front national, entre les annonces pré-électorales de campagne, puis la réalité du terrain et la pratique du pouvoir.

Tout est ficelé d’avance, il faut voter pour. Tout le monde doit dire amen.

Aurélien Colly, journaliste à France Inter a enquêté et interrogé quelques uns des démissionnaires au sein de municipalités, et tenté de comprendre le pourquoi de cette hémorragie d'élus. A Cogolin, dans la baie de Saint-Tropez, dix membres de l'équipe du maire FN, Marc Etienne Lansade, ont quitté le navire. Encore deux qui démissionnent, et il faut organiser un nouveau scrutin…

Le militant local, Anthony Guiraud, qui a fait venir le candidat Lansade devenu maire de Cogolin, ne décolère pas, et explique : " (…) pas un seul conseil municipal sans un projet immobilier, sans projet de vente, parce que Mr Lansade est en train de dilapider le peu de biens communaux que Cogolin possède. Des conseils municipaux où nous ne sommes pas préparés, il n’y pas de réunions préparatoires. Tout est ficelé d’avance, il faut voter pour. Tout le monde doit dire amen".  Anthony Guiraut a quitté l'équipe municipale l'année dernière.
 

Autoritarisme, clientélisme, les accusations à l'encontre de Marc Etienne Lansade ne sont pas isolées et reviennent dans d'autres municipalités où des démissions s'enchaînent. C'est le cas de Marseille, dans le 7ème secteur (composé des 13e et 14e arrondissements, le plus peuplé de la ville avec environ 150.000 habitants), dont le maire, Stéphane Ravier, est surnommé "le dictateur nord-phocéen" : dossiers et validations de vote imposés aux membres, taux de réalisation au plus bas et contrôle total du maire sur… tout et tous.

Découverte de réalités… gênantes

14 municipalités françaises sont dirigées par le Front national aujourd'hui, et le bilan de l'action politique du parti d'extrême droite n'est pas encore effectué, mais la stratégie de sa présidente est clairement établie : démontrer que son parti est parfaitement en mesure de gouverner… grâce au bilan de son action locale.

Il n’y a que des gens opportunistes, qui sont là pour se remplir les poches

La fuite d'élus en cours n'est donc pas faite pour conforter ce discours du parti "aux mains propres, qui ne s'entre-déchire pas et sait agir au plus près des besoins des gens" que le FN — par la voix de Marine Le Pen — tente d'imposer.

Dans le seul département du Var, ce sont 21 élus qui ont démissionné depuis les municipales de 2014. Le témoignage de l'un d'eux, Romain Tardieu, ex-élu et cadre FN à Brignoles, est particulièrement intéressant pour mieux comprendre le fonctionnement du Front national, plus précisément dans le cadre d'élections locales. Reportage de France Culture, diffusé le 16 juin 2016 :


Romain Tardieu, diplômé de Sciences-Po, raconte la confection des listes électorales "sur un coin de table de cuisine", parfois "contre la volonté" de certaines personnes, des "tripatouillages des chiffres d’adhésion", l’"absence de propositions", et la découverte — plutôt angoissantede nostalgiques du nazisme. 
 

Sur le site internet de la commune d'Hayange, Damien Bourgois est toujours présenté comme conseiller municipal, alors qu'il a démissionné en juillet 2015. La mairie, jointe par téléphone, n'a trouvé personne de disponible pour nous confirmer cette démission non prise en compte sur le site.

En Lorraine, à Hayange, l'ambiance n'est pas meilleure que dans le sud : 4 adjoints sont partis suite à un désaccord sur un financement de campagne, dont Damien Bourgois qui témoigne de son renoncement auprès du journaliste de France Inter : "Au début j’étais convaincu, on m’a fait venir, on m’a dit : 'on a besoin de gens comme toi. On va réussir à changer les choses, en mieux'. Et puis ce n'est que longtemps après qu’on comprend que tout ça c’est une grande supercherie. Derrière ça, il n’y a que des gens opportunistes, qui sont là pour se remplir les poches. Parce que j’ai vu comment fonctionnait le Front National à l’intérieur".

Le Front national est un parti d'extrême droite, et il n'est pas un parti politique comme les autres : que ce soit dans ses propositions ou dans sa gestion du pouvoir, la formation de Marine Le Pen est singulière dans le paysage politique français. Au point de ne pas pouvoir conserver plus d'un quart de ses "fraîchement élus" locaux.

 

09/01/2017

PETITION : LES MEDIAS MACRONISTES LE FONT SAVOIR. Pas d'éthique professionnelle !

Merveilleux JT de France 2 ce soir. " la primaire de la gauche" bla bla bla Macron par ci, Macron par là. Quel beau moment de presse éthique, indépendante, et même un peu impertinente. Bien sûr on n'est pas obligé de regarder. Surtout si on regarde pour s'informer.

 
 
 
 
 
Sur les réseaux sociaux qui en ont ras le bol de tous ces publi-reportages pour promouvoir Macron sur les chaines publiques . Voilà une pétition à signer en masse pour faire cesser le scandale https://www.change.org/.../petition-au-csa-pour-un-arret...
 
 
Adressée à Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA)
par ARRET DES PUBLIREPORTAGES MACRON

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

MELENCHON / ESPRIT DE CAMPAGNE

Ajoutée le 8 janv. 2017

Nous vous proposons de découvrir le pilote de la nouvelle émission de Jean-Luc Mélenchon et de sa campagne. Nous avons besoin de vos commentaires et avis sur cette émission afin de savoir si vous souhaitez que nous la diffusions et, si oui, comment l’améliorer. Dites-nous dans les commentaires et avec le hashtag #EDC0 si vous aimez ou si vous n’aimez pas ; dites-nous ce que vous voudriez voir de plus ou de moins dans cette émission.

Nous avons voulu vous faire connaître la campagne de l’intérieur et vous faire découvrir les visages de celles et ceux qui la font au quotidien. Sachez que nous voulons à l’avenir que cette émission puisse être interactive et se nourrisse de vos questions… ce qui était malheureusement impossible pour cet épisode pilote. Bon visionnage ! On attend vos avis !

LE FIGARO

Intitulée Esprit de Campagne, le programme est déjà un petit succès avec près de 30.000 visionnages en moins de 24 heures. «Jamais il n'a existé aucune émission comme celle-ci, jamais dans aucune campagne politique, un candidat n'aura utilisé un moyen de communication directe à propos de l'organisation de sa campagne, avec ceux qui y participent», explique en introduction Jean-Luc Mélenchon. Mêlant les coulisses de campagne et la formation militante, ce programme de plus d'une heure dévoile le quotidien de l'équipe du candidat. «Il s'agit de donner à voir la cohérence générale de la campagne et du projet de révolution citoyenne que nous portons, et aussi de montrer de nouveaux visages autour du candidat», explique Sophia Chikirou responsable de la communication de Jean-Luc Mélenchon. Aux côtés de figures militantes comme Alexis Corbière ou Leila Chaibi, on découvre en effet des personnalités moins connues du grand public, comme Bastien Lachaud, en charge des réseaux sociaux, ou Juliette Prados, attachée de presse du candidat.

Pour la dimension interactive, le candidat de la France insoumise demande aux internautes de donner leur avis sur les orientations de la campagne, débattues en direct par les équipes, mais aussi sur le format de l'émission, dans l'objectif de l'améliorer. «L'idée c'est qu'il faut donner de la force à l'implication du plus grand nombre possible de citoyens et des citoyennes qui nous entourent (…) En nous regardant, pensez que vous êtes autour de cette table et que tel est l'esprit de campagne. Vous êtes vous-mêmes un comité de campagne, vous-mêmes, vos voisins, votre famille, en état de convaincre et de porter auprès des autres la parole que nous nous efforçons de diffuser tous ensemble», décrypte Jean-Luc Mélenchon, là encore simultanément animateur et intervenant. Une manière au passage de faire taire les critiques, souvent soulevées par ses détracteurs de gauche, qui lui reprochent son «aventure solitaire».

NOEL DU RUGBY : LE PERE NOEL ARRIVE

IL EST ARRIVE ! Il a trouvé le chemin du stade puis celui pour se rendre à la salle des fêtes. Il va pouvoir faire sa distribution de cadeaux maintenant qu'il a été bien accueilli en chanson : "Petit Papa Noël".

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique