logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/06/2017

Nous étions dans l'HERAULT

PAS CROYABLE COMME LE TEMPS PASSE

DIMANCHE DERNIER NOUS ETIONS LA

A GIGNAC

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI.jpg

NOUS AVONS PASSE 2 NUITS DANS CE CHARMANT VILLAGE

DE

GIGNAC

Cette place est toujours animée

Les 10 et 11 juin se tenait une foire expo

La foire-expo était terminée, mais nous avons contemplé

tous les arbres de la place "endimanchés"

vraiment original

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI1.jpg

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI3.jpg

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI4.jpg

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI5.jpg

"Un village gourmand pour vous régaler"

Nous nous sommes régalés à la "TABLE D'EMILE"

pour fêter avec ALICIA et MARINA

l' anniversaire de leur papa

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI6.jpg

c'était le lundi 12 juin à midi

parce que la veille au soir, nous nous étions rendus au château de Flaugergues à Montpellier

pour voir Alicia interpréter Madame JOURDAIN

dans le BOURGEOIS GENTILHOMME

**

Nous avons passé l'après-midi et la soirée de lundi

dans son havre de paix

 

REPOS ABSOLU

N'est-ce pas Aïko

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI8.jpg

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI12.jpg

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI7.jpg

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI10.jpg

LE VIN SERA BON... LES VIGNES SONT BELLES !

ET QUAND IL EST TIRE IL FAUT LE BOIRE

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI9.jpg

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI11.jpg

LA FRANCE INSOUMISE APPELLE A VOTER POUR ....

DIRECT. Législatives : La France insoumise appelle à voter pour ses candidats, les communistes et les socialistes frondeurs

 

Contre Valls, Hamon soutient la candidate Insoumise au 2nd tour des législatives

La fracture ne cesse de se creuser entre socialistes à l'aube d'une nouvelle claque électorale.

Manuel Valls, qui se présentait sans étiquette mais contre qui, ni le PS ni la République en marche n'avaient investi de candidat, est arrivé en tête au premier tour avec 25,45% des voix, devant Farida Amrani (17,61%).

Benoit Hamon avait déjà soutenu au premier tour un autre adversaire de Manuel Valls, le communiste Michel Nouaille, arrivé dimanche en 5e position (7,58%).

 

Le Parti communiste a appelé ce lundi à voter pour les candidats de La France insoumise et des «forces de gauche» prêtes à s'opposer à la loi Travail ou à la hausse de la CSG, en plus de ses 14 qualifiés, au second tour des législatives.

«L'urgence est d'élire dimanche (...) partout où ils sont présents au second tour (...) des députés communistes et Front de gauche, des députés de La France insoumise et d'autres forces de gauche», a déclaré le PCF dans un communiqué.

17/06/2017

LE BON SENS ... IL EST LA ...

Ajoutée le 14 juin 2017

Le premier tour des élections législatives qui se déroulaient le 11 juin 2017 montre que la Ve République est entrée dans une crise profonde. Pour la première fois, l'abstention dépasse les 50% alors qu'il s'agit de l'une des élections les plus importantes de notre pays. Les partis traditionnels de la Ve République, PS et LR, ont été littéralement balayés. Le FN connaît un reflux. En Marche, le parti d'Emmanuel Macron, réalise un excellent score... mais qui n'a rien d'un triomphe si on le compare aux élections précédentes.

De son côté, la France insoumise, force politique nouvelle, réalise un résultat impressionnant avec 2,5 millions de voix et 74 candidat.e.s présent.e.s au second tour. Il reste à les faire élire au second pour ne pas donner les pleins pouvoir à monsieur Macron et pour avoir à l'Assemblée nationale des représentants d'une opposition humaniste, écologiste et sociale à la politique du président de la République.

 

Les mesures pour la 6ème République de l'Avenir en commun

Ajoutée le 16 juin 2017

[6e Répubique]
Notre programme, c'est l'engagement de tous nos candidat.e.s. Si vous votez pour un des candidat.e.s de la France insoumise, vous votez pour le programme l'Avenir en commun !

On commence avec le chapitre sur la #6eRépublique ! Parmi les points au programme : le droit de révoquer les élus, vote obligatoire avec reconnaissance du vote blanc et surtout, 185 députés permettant de convoquer une assemblée constituante !

Avec Alexis Corbière, Pierre-Yves Cadalen, Lucie Ka, Andréa Kotarac, Adrien Quatennens, et Charlotte Girard !

 

UNE TETE BIEN FAITE... Celle de Charlotte GIRARD de la France Insoumise

 Pour Charlotte Girard, "La France insoumise n'a jamais eu une attitude de rejet"

La co-responsable du programme de La France insoumise, invitée jeudi de franceinfo, a estimé que le mouvement, "en bonne position par rapport à toutes les organisations de gauche", était "amené à jouer un rôle central".

Charlotte Girard, co-responsable du programme de La France insoumise, invitée jeudi 15 juin de franceinfo, a commenté les résultats du mouvement de Jean-Luc Mélenchon aux législatives, moins hauts que ceux réalisés lors de la présidentielle. "Nous n'avons aucun précédent, donc ce que nous pouvons y voir c'est aussi l'effet institutionnel de la Ve République", a-t-elle expliqué. Selon Charlotte Girard, "le fait d'avoir instauré le quinquennat, la synchronisation des élections avec l'inversion du calendrier, permet de garantir à l'élection législative une majorité au président de la République. Ça retire beaucoup d'intérêt à l'élection législative". 

La France insoumise prête à "un rôle central"

La reconstruction de la gauche "va devoir se faire parce qu'il y a un écroulement du côté des vieilles organisations, des vieux partis", a constaté Charlotte Girard. "Le PS en fait les frais immédiatement. Donc, il va falloir que ça se recompose. La France insoumise est en bonne position par rapport à toutes les organisations de gauche aujourd'hui, donc elle va être amenée à jouer un rôle central." Le dialogue entre La France insoumise et les autres organisations de gauche n'a pas toujours été simple. "Nous n'avons pas eu une attitude de rejet, jamais", a insisté Charlotte Girard. "Nous sommes dans le même bateau, nous allons travailler ensemble. Notre attitude est correcte. Je ne vois pas où est le problème."

 
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

 
 
Charlotte Girard, coresponsable du programme de La France Insoumise, invitée de franceinfo jeudi 15 juin.
Charlotte Girard, coresponsable du programme de La France Insoumise, invitée de franceinfo jeudi 15 juin. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

Charlotte Girard, co-responsable du programme de La France insoumise, invitée jeudi 15 juin de franceinfo, a commenté les résultats du mouvement de Jean-Luc Mélenchon aux législatives, moins hauts que ceux réalisés lors de la présidentielle. "Nous n'avons aucun précédent, donc ce que nous pouvons y voir c'est aussi l'effet institutionnel de la Ve République", a-t-elle expliqué. Selon Charlotte Girard, "le fait d'avoir instauré le quinquennat, la synchronisation des élections avec l'inversion du calendrier, permet de garantir à l'élection législative une majorité au président de la République. Ça retire beaucoup d'intérêt à l'élection législative". 

La France insoumise prête à "un rôle central"

La reconstruction de la gauche "va devoir se faire parce qu'il y a un écroulement du côté des vieilles organisations, des vieux partis", a constaté Charlotte Girard. "Le PS en fait les frais immédiatement. Donc, il va falloir que ça se recompose. La France insoumise est en bonne position par rapport à toutes les organisations de gauche aujourd'hui, donc elle va être amenée à jouer un rôle central." Le dialogue entre La France insoumise et les autres organisations de gauche n'a pas toujours été simple. "Nous n'avons pas eu une attitude de rejet, jamais", a insisté Charlotte Girard. "Nous sommes dans le même bateau, nous allons travailler ensemble. Notre attitude est correcte. Je ne vois pas où est le problème."

Pas assez de débats pour le deuxième round des législatives

L'enjeu du second tour Quelque 61% des Français souhaitent que les résultats du premier tour des législatives soient rectifiés au second afin de ne pas donner une majorité trop importante à La République en marche, d'après un sondage Elabe pour BFMTV publié jeudi. Charlotte Girard y voit "une prise de conscience dans cet entre-deux-tours, comme celle que son mouvement a cherché "à instiller". "Il y a danger à ce qu'il y ait une Assemblée pléthorique." La coordinatrice du projet de La France insoumise a déclaré que son mouvement voulait apporter la contradiction y compris dans le débat, mais "les candidats En marche sont rarement accueillants pour un débat", a-t-elle regretté.

"Certains candidats En Marche ne veulent pas débattre" au niveau local, dit Charlotte Girard (France insoumise)

 

 

Ajoutée le 16 juin 2017

Dans cette proposition de loi, la France insoumise propose une projet pour garantir la vertu républicaine menacée par le système de la Ve République.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique