logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/05/2018

RUFFIN et MELENCHON DEFENDENT UN AUTRE MODELE AGRICOLE.

Mélenchon & Ruffin défendent à la tribune un autre modèle agricole

 

 

 

25/05/2018

LA FETE DES MERES ET PETAIN. Il instaure la fête des mères et renvoie les femmes au foyer mais n'est pas à l'origine de cette fête républicaine

 

 http://next.liberation.fr/livres/1996/03/28/les-femmes-du-marechal-petain-a-invente-la-fete-des-meres-et-renvoye-les-femmes-au-foyer-pour-qu-ell_164644

Les femmes, responsables de la défaite ­ «Trop peu d'enfants, trop peu d'armes, trop peu d'alliés, voilà les causes de notre défaite», dit le Maréchal ­, doivent rentrer au foyer et rattraper le temps perdu en procréant à la chaîne de vrais petits Français (pour contrer l'afflux d'étrangers).

L'historienne Francine Muel-Dreyfus, dans son livre sur Vichy et l'éternel féminin, rappelle que la France de Pétain ne s'est pas contentée de collaborer avec les Allemands, mais a voulu reconstruire le pays sur un modèle fasciste, balayant la modernité et la démocratie ­ Liberté, Egalité, Fraternité ­ pour retourner à des valeurs archaïques traditionnelles ­ Travail, Famille, Patrie. Une société fondée sur l'exclusion.

Vichy exclut les femmes mariées de la fonction publique (octobre 1940), les met en congé sans solde si elles ont moins de trois enfants, interdit le divorce pendant trois ans après le mariage, punit de mort l'avortement et... instaure cette fête des Mères dont nous avons hérité.

 

On avait déjà essayé d'instaurer une fête des Mères, après la guerre de 14-18, mais cela n'avait pas marché. Pétain invente un rituel de fête des Mères pour exprimer l'idée que la seule mission, le seul destin légitime des femmes, c'est la maternité.

Il s'agit de déployer toute une culture de la féminité pour rappeler aux femmes leur «juste» place dans la cité.

L'«éternel féminin» dont parle Vichy symbolise l'éternel retour contre le chaos de l'Histoire.

La fête des Mères devient sous Vichy un événement national très politique, qui célèbre le sacrifice féminin. Les femmes sont glorifiées, et mises à l'écart de la scène publique.

Afficher l’image source

Pourtant, elles avaient beaucoup progressé dans les années 30, gagnant l'accès aux études secondaires (avant 1924, les lycées de filles ne les préparaient pas au bac), avançant dans le monde du travail, récoltant des exploits sportifs. Vichy arrive et efface tout.

Sur la question des femmes ­ entre autres ­, Pétain, Mussolini, Hitler et Franco tiennent des discours très proches.

 Le régime de Pétain a donc construit une idéologie d'Etat sur les femmes dans le cadre d'une révolution conservatrice à la faveur de l'Occupation.

Afficher l’image source

Les Français ne se posent pas de questions quand les élections sont supprimées, quand on interdit les professions aux juifs, quand on supprime les syndicats, parce que cette Révolution nationale est une création française. Une révolution de la bourgeoisie qui répétait: «Plutôt Hitler que le Front populaire.» C'est pour cela que la France n'en finit pas de réfléchir à Vichy.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 http://www.lavie.fr/famille

Détail d'une affiche de propagande du gouvernement de Vichy pour la "Journee des mères", en 1943. © Heritage images/Leemage
Détail d'une affiche de propagande du gouvernement de Vichy pour la "Journee des mères", en 1943. © Heritage images/Leemage

 

« Hors de question de célébrer la fête des mères, cette fête pétainiste ! » Qui n'a jamais entendu cette assertion, assénée sur le ton implacable de l'évidence historique. Mais même très répandue, cette idée reste fausse. S'il est exact en effet que le maréchal Pétain a instauré la fête des mères dans le calendrier en 1941 – avant qu'elle ne soit définitivement fixée au quatrième dimanche de mai à partir de 1950 –, ce n'est pas lui qui en est à l'origine.

 

En France, une fête des mères des familles nombreuses est instaurée dès 1920 par le gouvernement, sous l'éphémère présidence de Paul Deschanel. Le 20 avril 1926 a lieu la première cérémonie officielle avec une remise de « médaille de la famille française ». Le but est alors de récompenser les mères qui ont élevé de nombreux enfants. Et en 1929, la « Journée des mères » est officialisée de façon définitive par les pouvoirs publics au niveau national.

 

« En France, l'origine de cette journée vient de la saignée démographique engendrée par la Première Guerre mondiale, explique Marion Fontaine, maître de conférence en Histoire contemporaine à l'université d'Avignon. De plus, les autorités sont très craintives face au très faible taux de natalité français depuis la fin du XIXe siècle.

A partir de 1919, les gouvernements de la IIIe République mettent en place des politiques natalistes pour repeupler le pays. En plus de la Journée des mères, qui met en avant la maternité, la République instaure des allocations familiales à partir des années 1920 tout en accentuant la répression contre l'avortement et la contraception ».

Une politique mise en place avec d'autant plus de facilité que la France est bien moins peuplée que ses voisins européens, à commencer par l'Allemagne. De plus, la vision traditionnelle de la famille fait largement consensus au sein de la classe politique française.

« A l'exception des socialistes et des communistes, la quasi-totalité de l'échiquier politique, de l'extrême-droite aux radicaux, est d'accord pour consolider les vertus familiales et mettre à l'honneur les mères qui mettent au monde des enfants pour la Patrie », précise Serge Berstein, historien spécialiste de la IIIe République et ancien professeur à l'Institut d'études politiques de Paris.

En France, la fête des mères est donc une fête d'origine républicaine. Mais alors comment expliquer que le mythe de la fête pétainiste ait la vie si dure ? « Cela vient du fait que c'est sous Vichy que cette fête a été inscrite dans le calendrier et que le gouvernement de Pétain en a fait une intense propagande », explique Marion Fontaine. Aujourd'hui, il ne reste rien, dans la conscience collective, de cette origine historique mouvementée.

« La fête des mères est devenue une fête commerciale tout en demeurant une sorte de symbole de la politique nataliste française, encore en vigueur aujourd'hui », poursuit l'historienne.

FETE DES MAMANS A HABAS ce jour... la fête des mères

 

25 mai

FÊTE DES MAMANS

25 mai

La municipalité organise la fête des mamans le vendredi 25 mai 2018  à 19H00 AU Foyer Municipal
 

FETE DES MAMANS 2015

Toute la population est cordialement invitée au vin d'honneur. Les mamans de l'année seront honorées et pourront ainsi présenter les nouveaux petits Habassais à toute l'assemblée.

l'orchestre junior de l'école de musique mettra à l'honneur de nos chères mamans en interprétant quelques morceaux tirés de leur prochain gala

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

la fête des pères a été créée en 1949 par la société de briquets Flaminaire de Redon)

 la fête des grands-mères a été commercialisée en 1987 par la marque Café Grand’Mère® du groupe Kraft

 

 

 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1585-bonne-fete-des-meres-et-vive-le-marechal-petain.html 

La célébration de la fête des mères trouve ses origines dans l'Antiquité, chez les Grecs la fête des mères gratifiait initialement Rhéa, mère de tous les Dieux et notamment de Zeus. Chez les romains, les mères étaient célébrées le 1er mars, lors des "matronalia".

 Tombée en déclin vers le IVème siècle après Jésus-Christ, avec l'avènement de la religion monothéiste, la fête des mères refait surface en Angleterre aux alentours du XVème siècle, et l'on célèbre le "mothering day". Et c'est en 1907 qu'elle s'implante aux Etats-Unis sur la suggestion d'Anna Jarvis, qui demanda aux autorités de l'état de Virginie de célébrer un office religieux en l'honneur de toutes les mères à la date anniversaire du décès de sa propre maman. Le pli est pris et en 1914, la fête est officialisée dans tout le pays par le président Wilson, qui en fixa la date au deuxième dimanche de mai.

En France, la ferveur religieuse a été plus flemmarde malgré l'enthousiasme des soldats américains qui, à leur arrivée en 1917, ont spontanément "importé" le concept.

 

D'abord la FETE DES MERES DE FAMILLES NOMBREUSES

En 1920, le gouvernement s'empare tout de même de l'idée et le ministre de l'Intérieur nous concocte une "fête des mères de familles nombreuses". Dans le contexte de pénurie d'hommes valides et fertiles consécutif à la première guerre mondiale, on a envie de saluer la fécondité, qui est devenue une véritable valeur nationale.

 Afficher l’image source

 PETAIN instaure la FETE DES MERES TOUT COURT

 Et c'est tout naturellement qu'en 1941, le régime de Vichy élargit la notion de fête des mères de familles nombreuses à fête des mères tout court : sous Pétain, on ne rigole pas avec la politique nataliste et la ponte méritante, ça mérite bien un collier de nouilles, même si à l'époque le rationnement a sans doute dissuadé les instits de gâcher des bonnes pâtes nourrissantes pour infliger à des mères innocentes ces cadeaux d'une monstrueuse laideur.

 

Alors que les politiques des pouvoirs publics creusent les écarts sociaux entre hommes et femmes et que les différentes réformes ne font que confirmer les discriminations de fait et de droit entre les sexes, alors même que ne pas vouloir d'enfant reste largement considéré comme une sorte d'anomalie, chaque dernier dimanche de mai, les français célèbrent mielleusement une fête pétainiste.

 A part ça, tout va bien.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1585-bonne-fete-des-meres-et-vive-le-marechal-petain.html 

 

 

L'HUMANITE DIMANCHE FAIT PEAU NEUVE

L'HUMANITÉ
 
 
l'Humanité Dimanche fait peau neuve
 
 
Le 31 mai les lecteurs vont découvrir un nouvel hebdomadaire. Nouveau logo, nouvelle maquette plus claire, plus aérée, plus lisible pour un journal plus accessible et plus exigeant. Dans un contexte politique, social, et international complexe et inquiétant où se cherchent des issues progressistes L’Humanité Dimanche devient le magazine des alternatives. Chaque semaine le journal prendra le parti de traiter trois ou quatre grands sujets d’actualité et de société en mettant en perspectives les alternatives progressistes en débats sur ces sujets pour permettent aux lecteurs de se forger leurs propres opinions.
L’Humanité Dimanche nouvelle formule sera un journal qui invite à ses lecteurs à la découverte et la réflexion avec plus de pages cultures, plus de sélections et de points de vue sur le monde des médias. L’Histoire, les sciences, les idées mais aussi le sport, la gastronomie et les points de vue de chroniqueurs seront au rendez-vous.

 

DANS LA GUEULE DU LOUP

REGARDEZ DANS LA GUEULE DU LOUP

Ce jeudi 24 mai après Le Journal,
retrouvez Dans la Gueule du Loup

La justice et ses réformes

 

En compagnie d'experts, Jacques Cotta a reçu des responsables politiques pour les questionner sur les réformes en cours menées par Nicole Belloubet et son ministère.


Pour en parler nous recevons

- Elisabeth Guigou, ancienne garde des sceaux
- Dominique Perben, ancien garde des sceaux
- Youssef Badr, magistrat et porte-parole du ministère de la justice

et les experts :
- Delphine Boesel, avocat, présidente de l’observatoire international des prisons
- Laurence Blisson, magistrate, membre du Syndicat de la Magistrature
- William Bourdon, avocat pénaliste, ancien secrétaire général de la FIDH et fondateur de l’association Sherpa
- Gérard Tcholakian avocat membre du Syndicat des Avocats de France.
 

REGARDEZ DANS LA GUEULE DU LOUP

 

DANS LA GUEULE DU LOUP

Présenté par Jacques Cotta, c’est le magazine de compréhension des grands phénomènes qui traversent notre société. Au Café de la Gare, politiques, spécialistes et socios sont invités à débattre sans langue de bois pour comprendre…. et agir ! Pluraliste, l’émission invitera des personnalités de tous bords car ce sont les divergences réelles qui créent les vrais débats.

 
 

 

 

 

Répartition des richesses et fiscalité

Les ministres passent, l’éducation trépasse

#3 – LA SYRIE, LES MISSILES ET LA GUERRE

 

 

DANS LA GUEULE DU LOUP | Le Média

https://www.lemediatv.fr/dans-la-gueule-du-loup

4 – LA JUSTICE ET SES RÉFORMES

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique