logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/05/2016

L'âme des fleurs ( Kathy Ferré)

 

kathy ferré,poète,l'âme des fleurs

L'âme des fleurs

Je crois que les fleurs ont une âme
Qui s'éveille quand naît le jour,
Lorsque le clair soleil enflamme
La Terre en son grand chant d'amour.

De la plus humble à la royale,
De la rose au muguet des bois,
Cette âme, tour à tour, exhale
En son parfum, ses doux émois.

Je crois que les fleurs ont une âme
Qui leur fait don de la Beauté,
Tout comme à une jolie femme
On offre un sourire enchanté

Chacune, bien à sa manière
Sait embellir un paysage,
Chanter la Vie et la Lumière,
Se faisant folle, parfois sage.

Je crois que les fleurs ont une âme
Qui vagabonde en les chemins,
Jouant au vent, bel oriflamme
Illuminant les coeurs humains

De la lavande provençale
A la pervenche des fossés,
De la troublante digitale
Au coquelicot, coeur-froissé,

Je crois que les fleurs ont une âme
Qui s'éveille quand naît le jour,
Lorsque le clair soleil enflamme
La Terre en son grand chant d'amour.

 

Célia à HABAS 074.JPG

 

Célia à HABAS 001.JPG




Célia à HABAS 072.JPG

Célia à HABAS 004.JPG

 

Célia à HABAS 006.JPG



Célia à HABAS 092.JPG

 

Célia à HABAS 090.JPG



Célia à HABAS 070.JPG

 

C’est un coup de coeur, en Août 2000, pour l’oeuvre de Gaston COUTE (1880-1911) qui entraîne Kathy vers des sentiers imprévus, ceux de la Poésie.

Elle met en musique plus d’une douzaine des textes de ce grand poète, et commence dès lors à les interpréter. Parallèlement, elle se découvre elle-même, au printemps 2001, quelques capacités d’écriture. La musique des mots trouve un écho profond en son âme de musicienne. Une rencontre déterminante avec un auteur, Alain Confais, la mènera vers l’apprentissage des règles de base de la prosodie, dont elle ignorait tout jusqu’alors. Angèle Lux, également, la mettra sur la voie. Cependant, malgré son goût pour une poésie rimée et rythmée, Kathy apprécie également de retrouver parfois une liberté sans entrave, " au feeling ". 

De 2001 à 2004, c’est un itinéraire varié qui s’annonce : concerts lors du festival « Pierres qui chantent en Vallée Noire », participation à l’itinéraire Gaston Couté, ainsi qu’une soirée Gaston Couté à Paris, au Lapin Agile en 2003, la verront prendre goût à l’interprétation. 

C’est également ainsi que, lors d’une rencontre d’interprètes de Couté, elle fait la connaissance de Jacques Lambour, comédien passionné par l’ouvre du « Gars qui a mal tourné ». Mais laissons à Jacques le soin de la présenter à son tour : 

« Paradoxalement, la douceur de sa voix renforce l’exigence du droit au pain et à l’amour qui caractérise l’ouvre de Gaston Couté. Musicienne dans l’âme, les textes du poète lui inspirent une musique originale. Pour notre plus grand plaisir, Kathy s’accompagne à la guitare ou à la vielle à roue. » 

Jacques Lambour

Elle a mené - jusqu’en 2003 - conjointement à sa vie professionnelle, des études supérieures en E.N.M. relatives à son instrument favori, un instrument millénaire aux multiples répertoires : la Vielle à Roue. 

Lors du Printemps des Poètes 2004, cette aventure particulière d’auteur-compositeur-interprète se voit confirmée. A l’invitation de « Poètes en Berry » Kathy chante à Bourges, salle Calvin. L’Association « Paroles, Musiques etc. » lui demande également de participer à la programmation de sa Saison Musicale, salle Edith Piaf à Châteauroux. Ce qu’elle fera en Mars, en duo avec Jacques Lambour, lors d’une soirée spéciale Gaston Couté. 

Mais Kathy chante désormais aussi bien Gaston Couté que Victor Hugo, qu’elle a mis en musique également sur de « petits bijoux » comme elle aime à nommer ces petits poèmes, glanés au hasard des « Contemplations », ou des « Chansons des Rues et des Bois ». ainsi que des poètes d’hier ou d’aujourd’hui ( Alain Confais, Marie Daurignac-Tiemblo, Nicole Hérault, Renée-Jeanne Mignard, d’ autres encore. ) et bien sûr, également, ses propres textes. 

En conservant également à son répertoire quelques airs traditionnels, qu’elle affectionne également de chanter à capella, ou bien en s’accompagnant elle-même sur la vielle à roue alto, ou à la guitare. 

Son concert s’intitule désormais « Il suffit de passer le Pont : Entre poètes d’hier et aujourd’hui. » Tout un programme, donc !

 

 

 

Articles :

 IMAGES, TRANCHES DE VIE...  10 décembre 2009
 GUIRLANDES D'HAÏKUS (1)  15 mai 2009
 A FLEUR D'EAU  15 mai 2009
 LA DAME EN BLEU  14 avril 2009
 BRENNE : IL EST UNE CONTRÉE...  11 septembre 2008
 LE SOLEIL S'EST NOYÉ...  11 septembre 2008
 Naissance d'une rose  12 juillet 2008
 Enfant d'été  12 juillet 2008
 Nuit  12 juillet 2008
 Y'a pas d'lézard !!!  12 juillet 2008
 Au Gré du Vent   13 avril 2008
 Ballade du temps qui passe et autres poèmes  12 juillet 2007
 L'ORGUE DU TEMPS  8 mars 2007
 2 poèmes  22 juillet 2006
 Au miroir de la nuit  13 mai 2006
 Femme et créativité  9 janvier 2006
 Vous avez dit... Création ?  9 janvier 2006
 Saisons à fleur de peau<BR>2ème bouquet poétique<BR>Eté  5 décembre 2005
 Saisons à fleur de peau<BR>1er bouquet poétique<BR>Printemps  27 juin 2005
  Meilleurs voeux 2005  10 janvier 2005
 Poèmes  30 juin 2004

09/05/2016

LES SUPPORTERS HABASSAIS sont de bons vivants

2016-05-0856.jpg

2016-05-0857.jpg

2016-05-0858.jpg

Dans le car, la plancha, l'apéro, la viande, les crudités, le dessert,

les couverts

et le tout installé en un tour de main par des experts en la matière

2016-05-0859.jpg

2016-05-0871.jpg

2016-05-0860.jpg

2016-05-0861.jpg

Les jeunes sont venus s'installer à la table de moins jeunes

ça nous permet de rester  jeunes et bien vivants aussi

2016-05-0862.jpg

le repas a été préparé de main de maître

par les hommes

ARAIGNEE DE PORC A LA PLANCHA !

à s'en lécher les babines

et les femmes qui avaient fait cuire les pommes de terre à la maison

et réalisé les assiettes de crudités : fromage de tête, tomates en quartier

miam ! miam !

 

2016-05-0863.jpg

2016-05-0864.jpg

En dessert après le fromage, le gâteau basque de chez Lalanne

à s'étouffer de plaisir

2016-05-0865.jpg

2016-05-0866.jpg

2016-05-0866.jpg

2016-05-0867.jpg

2016-05-0868.jpg

2016-05-0869.jpg

2016-05-0870.jpg

 

2016-05-0872.jpg

2016-05-0873.jpg

ALLEZ LES BLEUS ! LES SUPPORTERS ARRIVENT

ET VONT SE FAIRE ENTENDRE

!

 

 

RUGBY : ILS ONT GAGNE A MIRANDE FACE A BRESSOLS

Dimanche 8 mai 2016

32e de finale du Championnat  de France de Promotion d’Honneur 

Habas : 30 / Bressols : 29

Lieu : Mirande (32)

Habas : 2 essais de François Lalanne( 6e) et Vincent Campet (25e) – 1 transformation (6e) et 6 pénalités de Vincent Campet (11e, 33e, 53e, 71e, 75e,79e)

Carton blanc : Pouységu (44e)

Garcia, Elgoyen, Busquet, Elie, Guillenteguy (Cap), Philippe, V Getten , M Getten,  Campet (m), Lauga (o), Vinet, Lalanne, J.Nougaro, Pouységu, Lalanne, Vidaucoste.

Remplaçants : C.Nougaro, Hayet , Ladonne, Debergé, Dufourg, Loutau, Tuquoi.

Bressols : 2 essais de Vedeilhie (14e) et Caverzan (42e) – 2 transformation et 5 pénalités de Llopis (2e, 8e, 21e, 35e, 78e)

Lafon, Eychenne (Cap), Korpal, Mathaly, Malduyres, Bettiol, Lanies, Martin, Vedeilhie, Llopis, Dargassies, Pavan, Caverzan, Bassalem, Roux.

Remplaçants : Bolay, Desvals, Dausse, Franco, Gasc, Blatche, Martin.

**********************************

   Battus dans les arrêts de jeu au cours du match précédent, les habassais ont conjuré le sort et l’emportent à leur tour à la 84e minute, face à une formation Tarn garonnaise qui les a très sérieusement accroché. Après une entame prometteuse, face au vent,  récompensée par deux beaux essais de Lauga sur attaque classique  et de Campet suite à un maul des avants, rondement mené, ils ont commis de très nombreuses fautes, permettant ainsi, à l’ouvreur adverse de donner à la pause, un court avantage à son camp. Malgré le bénéfice du vent en seconde période, après avoir encaissé un essai en contre, ils se sont englués dans la solide défense adverse et ne doivent leur salut qu’à la botte toujours aussi précise et précieuse de Campet.

 

 

06/05/2016

rugby / HABAS à MIRANDE face à BRESSOLS.. Les CADETS rencontrent NAVES à PESSAC

carte-routes-mirande.gif

 

Mirande en français et Miranda en gascon, est une commune française située dans le département du Gers en région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

Ses habitants sont appelés les Mirandais, Mirandaises.

Mirande est placée sur la Nationale 21 entre Auch (à 25km) et Tarbes (à 50km).

 

Une rue de Mirande et l'église Sainte-Marie.

Capture mirande.JPG

STADE DE MIRANDE

**

*

Dimanche 8 mai 2016

En 32ième de finale du Championnat  de France

de Promotion d'Honneur

l'équipe fanion de l'U S Habas

rencontre le RC BRESSOL

Il faudra retrouver l'élan des matchs de poule.

http://www.ladepeche.fr/article/2016/05/06/2338944-rugby-direction-le-gers.html

Le groupe fanion de l'AS Bressols XV va retrouver le terrain ce dimanche en se rendant à Mirande. Après un championnat des Pyrénées soldé par une montée directe en catégorie honneur, les joueurs des présidents André Marin et Bernard Ailhas vont inaugurer le championnat de France de promotion honneur. Cette compétition est uniquement composée avec des matchs de phases finales et seul le gagnant de la rencontre continue son parcours. Autant dire que les Bressolais, après quatre semaines d'interruption de rencontre, vont devoir vite retrouver les sensations et les automatismes pour venir à bout de la brillante équipe landaise de Habas.

Amis supporters, les joueurs vous attendent pour ce 32e de finale dimanche, au stade de Mirande, avenue du Parc-des-Sports. La rencontre débute à 15 heures, sous la houlette d'un trio d'arbitrage venu de Côte d'Argent.

Les supporters habassais seront là

le car plein comme un oeuf

coollogo com 683031329

****

Coup d'envoi à 15 h 00 à Mirande (Gers)

Arbitre : M. Vergnaud Frédéric du Comité de Côte d'Argent

Juge de touche 1 : M. Brazzalotto Christophe  du Comité de Côte d'Argent

Juge de touche 2 : M. Rossoni Michaël du Comité de Côte d'Argent

Délégué financier : M. 

Représentant Fédéral : M. Falceto Christian du Comité Armagnac Bigorre.

**************************

 Capture FINALE.JPG

CDT32_0016364.jpg

MIRANDE

 

Samedi  7 mai  2016

En Championnat Territorial Teulière B (1/2 de finale - N2)

l'équipe  Cadet de P H L

rencontre NAVES SL

Coup d'envoi à 15 h 30 à Pessac

Arbitre  : M. Feltrin Sylvain  du Comité de Côte d'Argent

 

coollogo com 683031329

 

03/05/2016

RETIRER LA LEGION D'HONNEUR A FRANCO

Chroniques Latines

Les chroniques Latines de Jean Ortiz portent un regard loin des clichés sur les luttes de libération du continent sud-américains... Toujours un oeil vif sur l'Espagne et les enjeux sous-jacents du quotidien...

legiondhonneur.jpg

ADALBERTO ROQUE / AFP
Jean Ortiz

Incroyable : Franco détenteur de la « légion d’honneur». Vite, vite, qu’on la lui retire !!

L’horreur, il aimait çà le « bouffon » fasciste et ventripotent  qui ensanglanta l’Espagne jusqu’à sa mort en novembre 1975. La « légion d’horreur », il en mérite une et même une tripotée. 

Mais la « légion d’honneur » pour crimes de guerre... Cela la salit. Franco commande depuis 1923 les « africanistes », les sabreurs et coupeurs de têtes du « Tercio » : la légion. Elle sent bon, en Espagne aussi, le sable chaud dégoulinant de sang.
 
La légion, bras colonial de l’Espagne, et la France de la Troisième République, sont engagées dans une guerre coloniale, atroce comme toutes le furent, et trop souvent reléguée : la « Guerre du Rif » (1921-1926), contre ce qu’il est convenu de mal nommer « la République rifaine d’ABDELKRIM ». Contre la soumission aux Espagnols.
 
Les deux puissances colonisatrices la France (à partir d’avril 1925) et l’Espagne (de 1921 à 1926), y rivalisent de violence, de racisme, et finissent par écraser l’insurrection anticoloniale qui menace le « protectorat marocain ». La guerre marque au fer rouge la construction du Maroc contemporain et porte en Espagne le dictateur Primo de Rivera au pouvoir, sous la houlette du roi bourbonneux Alphonse XIII, arrière grand-père de l’actuel Philippe VI, (Felipe Juan Pablo Alfonso de Todos los Santos de Borbón y Grecia), roi « new look » selon les médias.
 
Franco, « le plus jeune des généraux espagnols » de l’époque, fit ses classes dans ce « matadero » (abattoir) du Rif, et s’initia à la « guerre totale », appelée également « guerre d’extermination ». Brillant élève, il apprit vite, décrocha un master en cruauté, et engagea son ascension politico-militaire... Une véritable armée « européenne », commandée par Pétain, un corps expéditionnaire français de milliers de militaires peu soucieux des conventions de guerre, animés pour la plupart d’un solide esprit raciste, vint à bout des rebelles, des « barbares », et leur imposa, enfin, la « civilisation ».
 
La Troisième République coloniale, bonne mère reconnaissante, célébra la victoire sur Abdelkrim sous l’Arc parisien le 14 juillet 1926 ; la fine fleur de la politicaillerie y fit la roue... Le président du Conseil, Aristide Briand, celui qui célébra « l’œuvre de civilisation » accomplie au Rif magrébin (futur Prix Nobel) , se pavanait, entouré des E. Herriot, P . Doumergue, P . Pétain, du sultan du Maroc, et pour représenter l’Espagne : le dictateur Primo de Rivera, adoubé par le roi Alphonse XIII, « chassé » par la République en avril 1931. Désormais, Pétain, gratifié de la médaille militaire espagnole, accéléra sa stratégie fascisante et Franco lorgna de plus en plus vers Mussolini. Les deux compères s’aimaient et s’aimèrent d’amour tendre (plagiat).
 
En France, le parti communiste, les surréalistes, sauvèrent l’honneur grâce à leur solidarité. Au gouvernement, le « Cartel des gauches »...
 
La France officielle, celle des élites, du patronat, de la banque, s’acoquina à tel point avec Franco qu’elle lui remit le 22 février 1928, la légion d’honneur (nommé « officier » par la Chancellerie) et le fit même « commandeur » le 26 octobre 1930.
 
Un citoyen ami, de Mazamet, ancien consul, et avec lui des associations mémorielles de l’exil, exigent que l’affront soit lavé sans tarder, que le président de ce qu’il reste de République et la Chancellerie retirent par décret post mortem à Franco, au « boucher des Asturies » et de l’Espagne, la plus haute distinction française. C’est possible par décret (dans les textes) si le décoré devient imprésentable, infréquentable... donc : pas d’arguties, aucun prétexte Monsieur le Président !!
 
L’association ASEREF a lancé une pétition (voir son site) adressée à F . Hollande. En cette année « anniversaire » de la Guerre d’Espagne, ce geste honorerait la France et rendrait hommage à tout ce qu’elle doit à l’exil républicain des Espagnes.
 
Aux « rouges ». Oui aux « rouges », cocos, anars, socialistes, simples républicains, antifascistes espagnols, poumistes, azagnistes, nationalistes progressistes catalans et basques, féministes, intellectuels, artistes, prolétaires...
 
Si vous avez oublié votre gauche, (l’eûtes-vous un jour ?) Monsieur le Président, l’exil républicain espagnol et ses descendants, eux, ne sont pas devenus, par calcul politique, amnésiques.
 
P.S  Les textes stipulent que la "légion d'honneur"peut  être retirée en cas de condamnation pénale du "légionniste" ou d'actes qu'il aurait commis, contraires à l'honneur, ou de manière à nuire aux intérêts de la France.
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique