logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/02/2016

441 députés absents ! Scandaleux ! Décomposition de la Ve République

Voir l'image sur Twitter

Capture VOTE.JPG

Capture VOTE 2.JPG

IL EST URGENT DE LES VIRER !

 

POLITIQUE - Lors du vote lundi 8 février de l'article 1 de la révision constitutionnelle prévoyant l'inscription de l'état d'urgence dans la Constitution, de très nombreux députés avaient déserté les bancs de l'Assemblée nationale. En effet, sur les 577 parlementaires que compte l'hémicycle, quelque 441 élus étaient portés absents, soit 76% de l'ensemble des députés.

Alors que la portée symbolique de ce texte est d'une importance sans précédent, allant même jusqu'à émouvoir aux larmes le député centriste Charles de Courson, l'absentéisme de nombreux parlementaires fait tache et de nombreux observateurs de la vie politique se sont indignés du décalage entre l'importance de cette révision et l'absentéisme des élus.

Au premier rang des révoltés, l'essayiste Raphaël Glucksmann s'est insurgé sur Twitter de cette démobilisation en deux posts lapidaires

Capture VOTE 4.JPG

RUGBY : CLASSEMENT PROMOTION HONNEUR... HABAS

 

  Club Points Joués Gagnés Nuls Perdus
1 Urrugne 16 5 3 0 2
1 Habas 16 4 4 0 0
3 Tartas 10 4 2 0 2
4 Grenade 9 4 2 0 2
4 RC Bearnais Salies-Sauveterre 9 4 2 0 2
6 Ondres 1 5 0 0 5

 

Promotion Honneur

Poule 1

 

07/02/2016
Habas 20 - 14 Urrugne
Tartas 16 - 21 RC Bearnais Salies-Sauveterre
Grenade 20 - 5 Rondes

Dimanche 7 février 2016

Championnat territorial Promotion d'Honneur - Aller 5

Equipe I

Habas : 20  /  Urrugne : 14

Equipe II

Habas : 6  /  Urrugne : 5

Equipe première

    Logique et méritée victoire des locaux, qui dans des conditions atmosphériques difficiles, sur un terrain gorgé d’eau, l’emportent, aux dépens d’une  équipe basque solide et combative, leader de la poule. Accrochés en 1ière période, les habassais ont contrôlé la seconde mi-temps, inscrivant par Hillotte et Tuquoi, 2 beaux essais, très toniques, avant de souffrir en fin de partie, en concédant 1 essai. Nos félicitations pour cette belle prestation, qui n’était pas une formalité.

PourHabas : 2 essais de Jérome Hillotte (41e) et Guillaume Tuquoi (44e)

 – 2 transformations et 2 pénalités  de Vincent Campet (1e, 7e)

Pour Urrugne : 1 essai collectif (75e) et 3 pénalités de Julien Legall (11e, 15e, 48e)


Capture FACEBOOK RUGBY.JPG

Capture URRUGNE 2.JPG

Capture URRUGNE 3.JPG

Capture URRUGNE 4.JPG

Capture URRUGNE 5.JPG

Capture URRUGNE 6.JPG

Capture URRUGNE.JPG

Capture URRUGNE 7.JPG

 

Capture URRUGNE 8.JPG

 

Equipe seconde

    Difficile et crispante victoire des joueurs de la B, qui bien que collectivement et techniquement supérieurs, mais menés au score dès l’entame,  ont souffert, avant de s’imposer  finalement d’un petit point,  en fin de rencontre. Eux aussi sont à féliciter pour leur courage et leur pugnacité.

Pour Habas :   2 pénalités  de Lilian Lalanne (24e, 75e)

Pour Urrugne : 1 essai de Vincent Hirribaren (6e)

 

 https://www.facebook.com/groups/245553208912283/

Vous retrouverez toutes les photos

 

Capture FACEBOOK RUGBY.JPG


             
             
             
             
             
             
             

LES CUIVRES ONT RESONNE A HABAS : MASTER CLASS c'était CLASSE !

Ce samedi 6 février au foyer municipal d'HABAS c'était la classe

avec MASTERCLASS DE CUIVRE

organisé par l'Ecole Municipale de Musique et la Lyre Habassaise

 

 

master class CUIVRES QUINTETTE 050.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 053.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 055.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 056.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 059.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 061.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 062.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 064.JPG

 

08/02/2016

MASTER CLASS DE CUIVRES A HABAS... Formidables ces jeunes !

En 1ère partie de soirée au foyer municipal d'HABAS

SAMEDI 6 FEVRIER

l'ensemble des trompettes

des trombones

de tubas

de cors

et le final avec tous les cuivres

pour notre plaisir

Récemment mis à jour11.jpg

 

master class CUIVRES QUINTETTE 010.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 011.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 012.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 022.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 023.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 024.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 028.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 029.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 031.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 033.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 036.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 037.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 040.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 043.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 044.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 045.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 046.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 047.JPG

master class CUIVRES QUINTETTE 049.JPG

Bravo à tous

stagiaires

professeurs

directeurs des écoles de musique

*

*

à la Lyre Habassaise

à l'école municipale de musique

qui ont organisé cette journée MASTER CLASS de CUIVRES

*

*

En seconde partie

LE QUINTETTE ALIENOR

06/02/2016

le ciel est par-dessus les arbres, si bleu, si calme

HABAS  BALADE 007.JPG

Il fait trop beau pour travailler... allons marcher le nez en l'air !

les yeux levés vers le ciel

HABAS  BALADE 103.JPG

 

De la route de Lahontan à la route de Saubusse

HABAS  BALADE 069.JPG

"Le ciel est par-dessus les arbres

si bleu si calme"

 

HABAS  BALADE 117.JPG

HABAS  BALADE 025.JPG

HABAS  BALADE 156.JPG

HABAS  BALADE 142.JPG

 

HABAS  BALADE 141.JPG

 

HABAS  BALADE 144.JPG

 

HABAS  BALADE 140.JPG

HABAS  BALADE 124.JPG

habas,landes,lahontan,saubusse,ciel,arbres

HABAS  BALADE 123.JPG

HABAS  BALADE 120.JPG

 

HABAS  BALADE 057.JPG

HABAS  BALADE 066.JPG

HABAS  BALADE 068.JPG

HABAS  BALADE 114.JPG

habas,landes,lahontan,saubusse,ciel,arbres

HABAS  BALADE 115.JPG

HABAS  BALADE 116.JPG

HABAS  BALADE 027.JPG

HABAS  BALADE 009.JPG

HABAS  BALADE 017.JPG

 

HABAS  BALADE 107.JPG

2016-02-05 HABAS  BALADE.jpg

HABAS  BALADE 154.JPG

habas,landes,lahontan,saubusse,ciel,arbres

 

HABAS  BALADE 131.JPG

HABAS  BALADE 140.JPG

HABAS  BALADE 138.JPG

 

HABAS  BALADE 160.JPG

Le nez en l'air pour admirer le ciel, les cîmes des arbres parfois arthosiques, rhumatisants

enfin ! aux branches noueuses, quoi !

habas,landes,lahontan,saubusse,ciel,arbres

habas,landes,lahontan,saubusse,ciel,arbres

habas,landes,lahontan,saubusse,ciel,arbres

l'ouïe en éveil pour le chant des oiseaux

et la tête baissée pour écouter le murmure des sources

QUE DU BONHEUR !

J'ai bien fait de prendre mon pied ... euh ! mes pieds pour marcher

HABAS  BALADE 121.JPG

HABAS  BALADE 150.JPG


Aux arbres

Arbres de la forêt, vous connaissez mon âme!
Au gré des envieux, la foule loue et blâme ;
Vous me connaissez, vous! - vous m'avez vu souvent,
Seul dans vos profondeurs, regardant et rêvant.
Vous le savez, la pierre où court un scarabée,
Une humble goutte d'eau de fleur en fleur tombée,
Un nuage, un oiseau, m'occupent tout un jour.
La contemplation m'emplit le coeur d'amour.
Vous m'avez vu cent fois, dans la vallée obscure,
Avec ces mots que dit l'esprit à la nature,
Questionner tout bas vos rameaux palpitants,
Et du même regard poursuivre en même temps,
Pensif, le front baissé, l'oeil dans l'herbe profonde,
L'étude d'un atome et l'étude du monde.
Attentif à vos bruits qui parlent tous un peu,
Arbres, vous m'avez vu fuir l'homme et chercher Dieu!
Feuilles qui tressaillez à la pointe des branches,
Nids dont le vent au loin sème les plumes blanches,
Clairières, vallons verts, déserts sombres et doux,
Vous savez que je suis calme et pur comme vous.
Comme au ciel vos parfums, mon culte à Dieu s'élance,
Et je suis plein d'oubli comme vous de silence!
La haine sur mon nom répand en vain son fiel ;
Toujours, - je vous atteste, ô bois aimés du ciel! -
J'ai chassé loin de moi toute pensée amère,
Et mon coeur est encor tel que le fit ma mère!

Arbres de ces grands bois qui frissonnez toujours,
Je vous aime, et vous, lierre au seuil des autres sourds,
Ravins où l'on entend filtrer les sources vives,
Buissons que les oiseaux pillent, joyeux convives!
Quand je suis parmi vous, arbres de ces grands bois,
Dans tout ce qui m'entoure et me cache à la fois,
Dans votre solitude où je rentre en moi-même,
Je sens quelqu'un de grand qui m'écoute et qui m'aime!
Aussi, taillis sacrés où Dieu même apparaît,
Arbres religieux, chênes, mousses, forêt,
Forêt! c'est dans votre ombre et dans votre mystère,
C'est sous votre branchage auguste et solitaire,
Que je veux abriter mon sépulcre ignoré,
Et que je veux dormir quand je m'endormirai.

 

habas,landes,lahontan,saubusse,ciel,arbres

Légendes, croyances et rites anciens

Comment pouvait-on ne pas être mystifié par une plante si singulière, si énigmatique? Plante aérienne… Plante des esprits. Pour les Celtes et les Gaulois, la plante était magique et surtout sacrée, seul l'était, cependant, le gui parasitant le chêne. Lors d'une cérémonie religieuse tenue six lunes après le solstice d'hiver, un druide vêtu de blanc grimpait à la cime d'un chêne et récoltait à l'aide d'une serpe en or touffes et rameaux, ceux-ci devaient être recueillis dans un drap blanc avant qu'ils ne touchent le sol pour conserver leur pouvoir magique.

Le rite était consacré par le sacrifice de deux bœufs blancs. Le grand prêtre distribuait alors les rameaux aux participants en criant : « Au gui l'an neuf », la nouvelle année débutait. On suspendait le gui dans les maisons ou on le portait sur soi. C'était une panacée: le gui chassait les mauvais esprits, purifiait l'âme, guérissait le corps, neutralisait les poisons, assurait la fécondité des troupeaux, permettait de voir les fantômes et de les faire parler! Tout comme pour le houx, conserver cette plante dans la maison en hiver était une invitation aux bons esprits de la forêt à venir y trouver refuge. De là, peut-être, la coutume de suspendre le gui dans les maisons au temps des fêtes.

À une autre époque, les moines nommaient le gui « bois de la Sainte-Croix ». Il aurait été réduit d'arbre en buisson parasitique à la suite de l'utilisation de son bois pour la construction de la croix du Christ! Voilà encore une manière élégante d'expliquer l'inexplicable. Une légende serbe racontait qu'un trésor était caché au pied de l'arbre portant du gui. En France et en Angleterre, il fallait couvrir la table de rameaux de gui pour s'assurer d'une moisson abondante et de troupeaux féconds. Des pouvoirs magiques étaient reconnus au gui chez les Grecs également, où il était associé à Hermès, grand messager de l'Olympe mais aussi dieu de la santé. Une légende scandinave (dont on trouve différentes versions) veut que le dieu soleil Baldut, supposé invulnérable, ait été tué par une flèche fabriquée avec une tige de gui par le démon Loki. La mère du dieu soleil, Preyla, implorant aux autres dieux son retour à la vie, promit d'embrasser quiconque passerait sous le gui. Celui-ci devint le symbole de l'amour et du pardon. De là vient peut-ètre la coutume de s'embrasser sous le gui.

 

 

.... Sa dispersion est principalement liée aux oiseaux. Les grives (justement nommées Turdus viscivorus par Linné) raffolent des fruits du gui. Les graines non consommées collent à leur bec avec des restes de la pulpe visqueuse. L'oiseau frottera son bec sur la branche et, mine de rien, il réalisera un semis. Paradoxalement, les fruits cuits donnent une colle fine et très adhésive qui sert de glu (« birdlime », en anglais) pour attraper des petits oiseaux chanteurs! La propagation du gui peut aussi se faire par la fiente des grives ayant ingurgité les graines avec les fruits. On dit que certaines mésanges interfèrent avec le cycle de cette propagation : elles sont friandes des graines.

Une fois collée sur une branche, la graine germe et développe un cône de fixation pourvu en son centre d'une racine suçoir qui s'enfonce dans le cortex de l'arbre-hôte, à la recherche des tissus conducteurs de sève. L'extension du suçoir peut se faire sous l'écorce, ce qui permettra l'apparition de plusieurs touffes de gui à partir d'une seule graine. Cette extension provoque évidemment une désorganisation anatomique qui hypertrophie la branche et la fragilise.

Le gui est considéré comme un fléau par les forestiers; il provoque l'affaiblissement de l'arbre-hôte, ralentit sa croissance et diminue la qualité du bois. Avec l'effet combiné de mauvaises conditions climatiques, l'arbre très parasité peut en périr. Depuis le XIXe siècle, avec l'introduction en Europe d'arbres en provenance d'Amérique par exemple, on s'est aperçu que le gui s'était adapté à de nouveaux hôtes : l'érable argenté, le noyer noir, le robinier, le peuplier baumier, et d'autres encore. En Amérique du Nord, le gui fait des ravages particulièrement chez les conifères. Présentement, aucun produit chimique n'existe pour contrôler le gui sans nuire à la plante hôte. Les branches parasitées doivent être taillées : médecine radicale.

 

 

ON NE MANQUE PAS D'AIR à HABAS

habas,landes,lahontan,saubusse,ciel,arbres

habas,landes,lahontan,saubusse,ciel,arbres

 

habas,landes,lahontan,saubusse,ciel,arbres

habas,landes,lahontan,saubusse,ciel,arbres

habas,landes,lahontan,saubusse,ciel,arbres

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique