logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/05/2016

INAUGURATION DE LA RUE Léon CARESSE à HABAS

Le 8 mai, la  Marseillaise et le Dragon de Noaille ont été entonnés par les enfants de l’école de Habas et de l’école de musique avec la participation de la Lyre Habassaise.

 

 Le 8 mai la Municipalité d'HABAS a inauguré la rue Léon Carresse

-appelée jusqu'alors rue du Monument aux Morts -

Mais le 8 mai j'étais ailleurs ... avec les Bleus habassais en 32ème de finale du Championnat de France Promotion Honneur, qu'ils ont gagnée face à BRESSOLS.

 

***

QUI ETAIT Léon CARRESSE ?

****
https://sites.google.com/site/amicaledu3rima/tradition-du-3/la-salle-d-honneur
 
*
 
 
Biographie du marsouin brancardier Jean Léon Carresse
 
Tombé il y a 75 ans le 9 juin 1940 en Argonne 
 
Fils d’agriculteur, Jean Léon Carresse est né à Habas, département des Landes, le 29 juin 1916. Fils de Jean et de Léontine Lesfauries. Enfant sérieux et studieux, il sort de l’école communale à l’âge de 12 ans, muni de son certificat d’études primaires. Il aide alors ses parents dans l’exploitation de la ferme familiale.
 
Il effectue son service militaire au 3ème RIC de Rochefort tout d’abord, à Bordeaux ensuite. Il est maintenu sous les drapeaux jusqu’en septembre 1939 et désigné pour partir en Syrie, territoire calme, éloigné du théâtre d’opérations, mais, signe déjà révélateur de son tempérament, il refuse et demande à rester sur le front français où il juge sa place plus utile pour la Patrie.
 
C’est donc dans les rangs de la 1ère DIC (Division d’Infanterie Coloniale), engagée en Argonne sous les ordres du général Roucaud, que Jean Léon Carresse participe à la campagne 1939-1940. Chargée de colmater la brèche créée par les forces blindées allemandes au sud de Sedan, la 1ère DIC fait face, donne un coup d’arrêt à l’avance ennemie les 14 et 15 mai au sud-ouest de Mouzon, puis tient bon en liaison avec la 6ème DIC, à sa gauche, sur le front qui s’étend depuis Stonne jusqu’à la Meuse, en amont de Pouilly. 
 
C’est là, à la lisière de cette puissante forêt gauloise, que le 9 juin 1940, français et allemands s’affrontent dans un combat de titans. Le 3ème RIC subit l’assaut d’une division ennemie qui cherche, coûte que coûte, à percer en direction de Beaufort.
 
La 7ème compagnie, celle du brancardier Jean Léon Carresse, est en première ligne, aux ordres du capitaine Sallat. Le feu roulant de l’artillerie adverse, les assauts violents des allemands se présentant par vagues successives, au coude à coude, hurlant et vociférant, provoquent un léger flottement dont l’ennemi profite pour s’infiltrer dans nos positions. Le capitaine Sallat, surpris de cette irruption soudaine, bondit sur un fusil mitrailleur et tire sur les assaillants jusqu’à ce qu’une grenade le couche raide mort.
 
Carresse, resté près de son capitaine, est tué quelques instants plus tard en arrosant de son sang le fanion de la compagnie dont il s’est ceinturé pour mieux en assurer la défense.

Le soldat Gourgues, agent de transmissions, peut revenir au PC de la 7ème compagnie le 9 juin vers midi il trouve le capitaine Sallat mort, étendu sur le dos et Carresse couché, mort, sur les jambes de son capitaine, à environ 4 kms au nord-ouest du village.

Très vite le 3ème RIC se ressaisit et la résistance s’organise à l’aide du GRD (Groupe de Reconnaissance de Division), des 12ème et 14ème RTS (Régiments de Tirailleurs Sénégalais) et l’appui efficace des 1er et 201ème RAC (Régiments d’Artillerie Coloniale). Le 10 juin au soir, après de furieuses contre-attaques, le front est partout rétabli et l’ennemi laisse entre nos mains 300 prisonniers ; mais à quel prix ! En deux jours de combat, le 3ème RIC a perdu 24 officiers tués, 17 blessés, 500 sous-officiers, caporaux et soldats tués, blessés ou disparus.

Le 29 mai 1963, le capitaine Friedrich Grimm, officier de réserve du 6e bataillon de l’Armée Fédérale Allemande écrit une note qu’il joint au fanion retourné à la France par ses soins : "Le 9 juin (1940) en Argonne, le fanion de la compagnie fut enlevé au corps à corps. Un soldat colonial de l’armée française défendit l’emblème de son unité jusqu’à la fin. Le tissu porte encore aujourd’hui les traces de ce combat. Je remets cette étoffe en signe de compréhension germano-française et en témoignage de haute considération pour les faits d’armes de la nation française. Puisse le souvenir de votre camarade tombé au combat nous obliger à coopérer pour l’union de l’Europe." 

Le 1er mai 1964, le marsouin Jean Léon Carresse est cité à l’ordre de l’armée par le ministre de la défense monsieur Pierre Messmer.

Une rue de Beaufort-en-Argonne, une place du village de Habas, une pièce de la salle d’honneur du 3ème RIMa de Vannes et la promotion des jeunes engagés de l’année 2013 du Centre de Formation Initial Militaire (CFIM) de la 9ème BIMa (Brigade d’Infanterie de Marine) de Coëtquidan portent son nom.
 
Croix de guerre 1939-1945 
 
Citation à l'ordre de l'Armée. Décision n°9 du 21/05/1964. Mort pour la France.
 
 "Soldat brancardier d'un courage et d'un allant magnifique. Sous un bombardement intense d'artillerie lourde, a participé le 9 juin 1940 dans le bois de Dieulet (Meuse), aux côtés de son commandant de compagnie, à un combat meurtrier allant jusqu'au corps à corps. Une section ayant été anéantie et le commandant de compagnie tué, à défendu le fanion de l'unité avec une énergie farouche.
 
Est mort glorieusement pour la France, donnant ainsi un sublime exemple de sacrifice pour la Patrie" 
 
 
Commémoration du 74ème anniversaire des combats en Argonne.

 

 

 

 

 

En 16ème Championnat de France

15 mai

16e CHAMPIONNAT DE FRANCE

15 mai

logo USH

DIMANCHE 15 MAI A 15H00, L'UNION SPORTIVE HABASSAISE DISPUTERA LES 16e DE FINALE DU CHAMPIONNAT DE FRANCE CONTRE TAUCH CORBIERES (LANGUEDOC)

A CAZERES (AU DESSUS DE SAINT GAUDENS)

http://www.habas.fr/Agenda-et-actualites/A-noter-sur-vos-agendas

 

ALLEZ LES BLEUS !

***

*

Je ne serai pas du voyage, Mayade oblige... dans mon quartier

je suis sûre qu'ils vont gagner

 

LES CADETS EN FINALE CONTRE PESSAC dans le Lot et Garonne

   

14 mai

FINALE CADETS

14 mai

Les cadets de l'entente Pouillon - Habas - Labatut sont en finale de championnat secteur Sud Ouest contre Pessac

Coup d'envoi samedi 14 mai à 14H15 à Villefranche du Queyran (47)

LOGO PHL

 

Samedi  7 mai  2016

ILS AVAIENT GAGNE

En Championnat Territorial Teulière B (1/2 de finale - N2)

 P H L : 32 /   Naves : 5

   Remarquable performance des jeunes cadets, qui s’imposent avec la manière face à une formation limousine plus physique et se qualifient pour la finale. Pratiquant un beau rugby de mouvement et auteurs de 4 superbes essais,  inscrits par Rémy Bidoret, Mathieu François, Rémy Bergeron et Darricau, ils ont embelli le score grâce à la botte prolifique de Maxime Montagut. Une bien belle prestation, à renouveler face à Pessac en finale.

Pour P H L : 4 essais de Rémy Bidoret, Mathieu François, Rémy Bergeron et Corentin Darricau – 3 transformations, 1 pénalité et 1 drop-goal de Maxime Montagut

Pour Naves : 1 essai

 

49.3 LE SCANDALE .. manifestation aujourd'hui au moment du vote à l'Assemblée

La droite explose les codes du travail

Les manifestants mobilisés contre la loi El Khomri ne se privent pas de le souligner : plus de 70 % des Français sont hostiles à cette réforme, accusée de faire la part trop belle aux entreprises...

(Libération)

HOLLANDE A LA MEMOIRE COURTE


 

49.3 : les députés Front de gauche pourraient signer la censure de la droite

André Chassaigne, le patron des députés Front de gauche pendant le débat à l'Assemblée
André Chassaigne, le patron des députés Front de gauche pendant le débat à l'Assemblée © maxPPP

Après l'annonce de Manuel Valls de recourir au 49.3 pour faire passer sans vote la loi Travail, le chef de file des députés Front de gauche à l'Assemblée nationale entend maintenant sanctionner le gouvernement. "Si on ne réunit pas les 58 signatures pour une motion de censure de gauche, nous signerons la motion de la droite", a ainsi prévenu mercredi André Chassaigne, sur France Info.

Le patron des députés Front de gauche est optimiste : "J'y crois de plus en plus. Hier, on a mis autour de la table des députés Front de gauche, radicaux, socialistes, écolos, des députés non-inscrits et des députés d'Outre-mer, a expliqué l'élu auvergnat. Et on a commencé à écrire à plusieurs mains, ce que serait texte d'une motion de censure de gauche, anti-libérale."

Les socialistes frondeurs, qui se réunissent dans la matinée, décideront d'ici midi s'ils se joignent aux députés Front de gauche, mais André Chassaigne a déjà fait ses calculs. "Si je ne compte pas les socialistes, on peut être 27 ou 28, sans compter non plus les MRC. Donc il reste aux députés frondeurs à faire un choix politique".

 

Le but n'est pas de faire tomber le gouvernement

"Si on réunit 58 signatures sur une motion de gauche, nous voterons la motion de gauche et pas celle de droite. Le gouvernement ne pourra pas tomber mais si on totalise les voix de la motion de gauche et celles de la motion de droite, si une majorité de députés marque son opposition à la loi Travail, je ne vois pas comment le gouvernement pourrait la maintenir", a réfléchi le chef de file du Front de gauche à l'Assemblée.

"Si on ne réunit pas les 58 signatures pour une motion de censure de gauche, nous signerons la motion de la droite" (André Chassaigne)

André Chassaigne s'est surtout félicité de l'arrivée d'une "grande vague" dans les rues de notre pays : "Il y a quelque chose qui est en train de grandir. Cette opposition doit prendre des formes multiples, c'est par là qu'on arrivera à arracher le retrait de la loi Travail."

Quant à l'avenir des députés socialistes frondeurs, le patron du Front de gauche à l'Assemblée leur propose une voie toute tracée : "Si on arrive à constituer un groupe large de tous ceux qui expriment leur opposition à la dérive libérale de ce gouvernement qui se dit de gauche mais qui n'est pas de gauche, de tous ceux qui portent les vraies valeurs de la gauche, c'est avec plaisir qu'on pourrait recomposer l'espoir d'une alternative de gauche à l'Assemblée pour cette dernière année.

 

partager via facebook partager via LinkedIn partager via google+ partager via mai

***

*

 

 J.Luc MELENCHON

"Loi El Khomri : Valls n’a pas encore gagné !

La lutte continue ! Valls n'a pas gagné ! 56 députés de gauche pour la censure + 234 députés de droite = 290. Il en faut 288 pour adopter la motion de censure demain jeudi. Députés, prenez vos responsabilités : bloquez la Loi El Khomri ! Voter la censure du gouvernement est la seule manière de refuser cette loi dans ce régime de la 5e République une fois l’article 49.3 de la Constitution utilisé par le gouvernement.

Et sinon, la bataille continue au Parlement. Même si cette motion de censure est repoussée, le texte peut être de nouveau l’objet de la censure. Car le circuit parlementaire n’est pas fini. La loi va passer devant le Sénat le 14 juin. Puis elle devra revenir en nouvelle lecture, puis en lecture définitive devant l'Assemblée nationale.

Pour la loi Macron, le gouvernement avait usé les trois fois de l’article 49.3 et la droite avait déposé une motion de censure seulement les deux premières.

Le prochain 49-3 sera donc sans doute dégainé de nouveau fin juin. Sauf bien sûr si Valls tombe avant. Continuons la pression sur les députés.

Un par un dans chaque département ! Encourageons les 56 qui ont signé la motion de censure de la gauche à l’Assemblée pour qu’ils trouvent les deux signatures qui ont manqué cette fois-ci.

Continuons la mobilisation sous toutes ses formes. Comme ont commencé à le faire les membres de Nuit Debout, du PG, du NPA et de la Jeunesse Communiste et des élus de ces partis hier soir devant l’Assemblée !

Mais aussi en répondant a l’appel des syndicats !

Les syndicats CGT-FO-FSU-Solidaires-UNEF-FIDL-UNL appellent à l’action demain jeudi 12 mai.

La manifestation parisienne partira à 14h de Denfert-Rochereau pour aller vers l’Assemblée : elle y arrivera au moment du vote de la motion de censure.

Les syndicats appellent aussi à la grève et à des manifestations la semaine prochaine, mardi 17 et jeudi 19 mai.

Les routiers sont aussi appelés à une grève reconductible contre cette loi à partir de lundi 16 mai au soir et les cheminots pourraient en faire autant dans les jours qui suivent.

Et les syndicats « n'écartent aucun type d'initiative pour les semaines à venir, y compris une manifestation nationale ». Non décidément, Valls n’a pas gagné ! La lutte continue !"

 

Malgré les différentes mobilisations et le rejet par les parlementaires de la loi travail (El Khomri ), le gouvernement a décidé de passer en force en utilisant l'article 49-3.

Ce texte peut encore être bloqué en demandant aux députés socialistes de soutenir la motion de censure qui sera présentée par la droite. C'est aujourd'hui le seul moyen d'empêcher le gouvernement de nous imposer une modification du code du travail qui ne convient pas à l'immense majorité : (petites et moyennes entreprises  et salariés).

Il est temps que la démocratie s'exerce de nouveau. Pour cela les députés socialistes qui considèrent que ce texte est contraire aux valeurs qu'ils défendent doivent soutenir la motion de censure déposée par la droite et qui d'office permettra de rejeter ce texte.

Nous sommes tous concernés par cette loi et par la précarité qu'elle provoquera. Mobilisons nous !

 https://www.change.org/start-a-petition

 

11/05/2016

L'âme des fleurs ( Kathy Ferré)

 

kathy ferré,poète,l'âme des fleurs

L'âme des fleurs

Je crois que les fleurs ont une âme
Qui s'éveille quand naît le jour,
Lorsque le clair soleil enflamme
La Terre en son grand chant d'amour.

De la plus humble à la royale,
De la rose au muguet des bois,
Cette âme, tour à tour, exhale
En son parfum, ses doux émois.

Je crois que les fleurs ont une âme
Qui leur fait don de la Beauté,
Tout comme à une jolie femme
On offre un sourire enchanté

Chacune, bien à sa manière
Sait embellir un paysage,
Chanter la Vie et la Lumière,
Se faisant folle, parfois sage.

Je crois que les fleurs ont une âme
Qui vagabonde en les chemins,
Jouant au vent, bel oriflamme
Illuminant les coeurs humains

De la lavande provençale
A la pervenche des fossés,
De la troublante digitale
Au coquelicot, coeur-froissé,

Je crois que les fleurs ont une âme
Qui s'éveille quand naît le jour,
Lorsque le clair soleil enflamme
La Terre en son grand chant d'amour.

 

Célia à HABAS 074.JPG

 

Célia à HABAS 001.JPG




Célia à HABAS 072.JPG

Célia à HABAS 004.JPG

 

Célia à HABAS 006.JPG



Célia à HABAS 092.JPG

 

Célia à HABAS 090.JPG



Célia à HABAS 070.JPG

 

C’est un coup de coeur, en Août 2000, pour l’oeuvre de Gaston COUTE (1880-1911) qui entraîne Kathy vers des sentiers imprévus, ceux de la Poésie.

Elle met en musique plus d’une douzaine des textes de ce grand poète, et commence dès lors à les interpréter. Parallèlement, elle se découvre elle-même, au printemps 2001, quelques capacités d’écriture. La musique des mots trouve un écho profond en son âme de musicienne. Une rencontre déterminante avec un auteur, Alain Confais, la mènera vers l’apprentissage des règles de base de la prosodie, dont elle ignorait tout jusqu’alors. Angèle Lux, également, la mettra sur la voie. Cependant, malgré son goût pour une poésie rimée et rythmée, Kathy apprécie également de retrouver parfois une liberté sans entrave, " au feeling ". 

De 2001 à 2004, c’est un itinéraire varié qui s’annonce : concerts lors du festival « Pierres qui chantent en Vallée Noire », participation à l’itinéraire Gaston Couté, ainsi qu’une soirée Gaston Couté à Paris, au Lapin Agile en 2003, la verront prendre goût à l’interprétation. 

C’est également ainsi que, lors d’une rencontre d’interprètes de Couté, elle fait la connaissance de Jacques Lambour, comédien passionné par l’ouvre du « Gars qui a mal tourné ». Mais laissons à Jacques le soin de la présenter à son tour : 

« Paradoxalement, la douceur de sa voix renforce l’exigence du droit au pain et à l’amour qui caractérise l’ouvre de Gaston Couté. Musicienne dans l’âme, les textes du poète lui inspirent une musique originale. Pour notre plus grand plaisir, Kathy s’accompagne à la guitare ou à la vielle à roue. » 

Jacques Lambour

Elle a mené - jusqu’en 2003 - conjointement à sa vie professionnelle, des études supérieures en E.N.M. relatives à son instrument favori, un instrument millénaire aux multiples répertoires : la Vielle à Roue. 

Lors du Printemps des Poètes 2004, cette aventure particulière d’auteur-compositeur-interprète se voit confirmée. A l’invitation de « Poètes en Berry » Kathy chante à Bourges, salle Calvin. L’Association « Paroles, Musiques etc. » lui demande également de participer à la programmation de sa Saison Musicale, salle Edith Piaf à Châteauroux. Ce qu’elle fera en Mars, en duo avec Jacques Lambour, lors d’une soirée spéciale Gaston Couté. 

Mais Kathy chante désormais aussi bien Gaston Couté que Victor Hugo, qu’elle a mis en musique également sur de « petits bijoux » comme elle aime à nommer ces petits poèmes, glanés au hasard des « Contemplations », ou des « Chansons des Rues et des Bois ». ainsi que des poètes d’hier ou d’aujourd’hui ( Alain Confais, Marie Daurignac-Tiemblo, Nicole Hérault, Renée-Jeanne Mignard, d’ autres encore. ) et bien sûr, également, ses propres textes. 

En conservant également à son répertoire quelques airs traditionnels, qu’elle affectionne également de chanter à capella, ou bien en s’accompagnant elle-même sur la vielle à roue alto, ou à la guitare. 

Son concert s’intitule désormais « Il suffit de passer le Pont : Entre poètes d’hier et aujourd’hui. » Tout un programme, donc !

 

 

 

Articles :

 IMAGES, TRANCHES DE VIE...  10 décembre 2009
 GUIRLANDES D'HAÏKUS (1)  15 mai 2009
 A FLEUR D'EAU  15 mai 2009
 LA DAME EN BLEU  14 avril 2009
 BRENNE : IL EST UNE CONTRÉE...  11 septembre 2008
 LE SOLEIL S'EST NOYÉ...  11 septembre 2008
 Naissance d'une rose  12 juillet 2008
 Enfant d'été  12 juillet 2008
 Nuit  12 juillet 2008
 Y'a pas d'lézard !!!  12 juillet 2008
 Au Gré du Vent   13 avril 2008
 Ballade du temps qui passe et autres poèmes  12 juillet 2007
 L'ORGUE DU TEMPS  8 mars 2007
 2 poèmes  22 juillet 2006
 Au miroir de la nuit  13 mai 2006
 Femme et créativité  9 janvier 2006
 Vous avez dit... Création ?  9 janvier 2006
 Saisons à fleur de peau<BR>2ème bouquet poétique<BR>Eté  5 décembre 2005
 Saisons à fleur de peau<BR>1er bouquet poétique<BR>Printemps  27 juin 2005
  Meilleurs voeux 2005  10 janvier 2005
 Poèmes  30 juin 2004

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique