logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/01/2016

L'ECUME DU JOUR dans le Finistère


Tempête d'écume sur Saint-Guénolé par OuestFranceFR

02/01/2016

la fin du chemin... Michel DELPECH est décédé

Ceux qui l'aimaient bien sont tristes... Comme moi ce soir

une chanson émouvante tirée du conte musical Dolly Bibble

 

****

http://www.rfimusique.com/artiste/chanson/michel-delpech/biographie

"Un constant égarement", Monsieur VALLS ! par Philippe TORRETON, comédien et auteur

 Accueil

extraits - Journal l'Humanité du jeudi 31 décembre 2015

 Philippe TORRETON - Comédien et auteur -

 321524 Image 0

"UN CONSTANT EGAREMENT

CES GRANDES VALEURS, NOUS LES AVONS TOUJOURS EN NOUS

Il paraît que l'on s'égare, c'est Manuel VALLS qui nous le martèle comme il le fait toujours d'ailleurs, Manuel le marteleur, le Nikita Kroutchev de l'extrême-droite socialiste. Nous nous égarons camarades, et nous nous égarons au nom de grandes valeurs, c'est lui qui le dit, mais il a raison : les grandes valeurs égarent toujours en ce sens qu'elles nous mettent hors du chemin que nous devons suivre, cet étroit chemin balisé par de cyniques esprits, ayant perdu (s'ils l'ont jamais eu) le sens du devenir commun, cette drôle de faculté qui consiste à mettre des valeurs au-dessus de tout, de ne pas transiger avec ce qui fait le socle de notre République.

Oui, les grandes valeurs nous font perdre ces routes tracées par des âmes soumises à leurs propres ambitions, prisonnières de revanches sèches et infécondes, complices de stratégies électorales indignes, les grandes valeurs nous éloignent de la petitesse de ces médiocres esprits qui nous gouvernent depuis trop longtemps maintenant. Les grandes valeurs relèvent les fronts et font chanter sous la mitraille, elles ouvrent les mains et les portes sous l'oppression occupante, elles aident à franchir les cols pyrénéens aux "réfugiés" ou "migrants" espagnols, choisissez le terme qui vous convient Monsieur VALLS.

....

... Vous avez choisi le déshonneur car vous avez délibérément décidé de nous faire penser qu'il y a un lien direct entre ces flots de réfugiés et le terrorisme qui nous frappe, vous avez en toute conscience, choisi de jeter la suspicion sur chaque visage fuyant la guerre et espérant la paix chez nous.

Oui, vraiment, vive les grandes valeurs qui nous égarent de cette basse besogne politique.

Avez-vous aidé les français à maintenir un tissage humain là où la France peine à vivre ensemble ? la réponse est non.....

.. S'il n'y avait eu que des comme vous Monsieur le Premier Ministre, il n'y aurait jamais eu d'avancées sociales car l'ordre établi n'est jamais prêt pour le progrès social. La réponse est non car vous continuez à regarder la politique culturelle devenir chaque jour moins ambitieuse, à ne pas vouloir dire clairement que la culture est l'arme absolue du vivre ensemble, chaque jour les désidérata d'élus locaux prennent le pas sur l'ambition culturelle d'ETAT.....

Ces grandes valeurs qui nous égarent demandent du courage tandis que votre politique ne nécessite qu'un doigt mouillé pour sentir d'où vient le vent réactionnaire et ainsi faire sécher vos chemises trempées par vos discours pompiers.

Ces grandes valeurs nous les avons toujours en nous, mais vous travaillez chaque jour qui passe à ridiculiser l'engagement politique, la constance des luttes syndicales, la quête d'idéal, car vous n'avez pas besoin de citoyens éclairés, vous n'espérez de nous que souplesse, pragmatisme, sacrifice et obéissance à cet autre martelage : "Il n'y a qu'une seule politique possible". 

Finalement, l'état d'urgence est le statut politique qui convient le mieux à votre idéal démocratique.

Nous allons nous battre, nous autres les "égarés", car notre espoir est grand, nos valeurs sont grandes...

Vous regardez à droite ? Continuez, surtout continuez et continuez de piétiner cette "gauche aux grandes valeurs", continuez à ironiser lors de vos dîners en ville avec le Paris qui s'optimise fiscalement sur cette gauche militante qui s'obstine à ne pas voir que "les temps ont changé", qui persiste à croire que le travail est un bien trop précieux pour le laisser entre les mains de chefs d'entreprise adossés à la finance internationale, qui s'obstine à penser que les riches doivent payer plus d'impôts, qui refuse de laisser l'argent de son labeur entre les mains d'appareils bancaires entretenant le grand casino de la finance  vassalisante et suicidaire, cette gauche qui persiste à penser que chacun a vocation à s'intégrer, cette gauche qui place la culture bien plus haut que tous vos petits bras mis bout à bout, cette gauche que vous avez courtisée pour accéder au pouvoir et qui a fait pour la dernière fois, enfin je l'espère, son docile travail de vote républicain que vous comptez nous resservir.

 

Maintenant, en ce qui me concerne et au nom de mon égarement pour de grandes valeurs,

je considère le Parti socialiste politiquement mort".

Philippe Torreton a démissionné du conseil de paris en 2013 .

 

31/12/2015

TRES BONNE ANNEE A TOUTES ET TOUS qui passez sans me voir

2015-12-27 NOEL STE LUCE.jpg

 

2016.jpg

20161.jpg

20162.jpg

20163.jpg

20164.jpg

20165.jpg

 

JE NE NOMMERAI PAS LES AMIS (es)

POUR NE PAS EN OUBLIER DANS MES ECRITS

ILS SONT TOUJOURS DANS MON COEUR

 

30/12/2015

NOEL A SAINTE-LUCE ! Que du bonheur !

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique