logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/12/2016

Ces assistés qui n'en sont pas...qui ne réclament pas leur dû


Les pauvres sont-ils vraiment des assistés ?

 

 

Le cliché des pauvres "assistés", qui vivent "au crochet de la société" est connu. Moins répandu, le fait qu’une grande partie des gens éligibles aux aides financières ne les demandent jamais. Par exemple, un Français sur trois ayant droit à la couverture maladie universelle ne la demande pas. Même proportion pour le RSA. Et en ce qui concerne l’aide à la complémentaire santé, c’est encore pire : entre 60 et 70% des bénéficiaires potentiels ne la demandent pas.

Mauvaise information, stigmatisation et difficultés administratives

Selon le sociologue et président de l'Observatoire des non-recours aux droits et service, Philippe Warin, trois raisons expliquent ce phénomène. D’abord, la non-information. C’est le fait, tout simplement, de ne pas savoir qu’une aide existe. Ensuite il y a la non-demande : ce sont les gens qui ne réclament pas leurs droits. Souvent cela concerne des personnes qui sont découragées à l’avance par la complexité du processus, ou qui ont honte de demander de l’aide.

La stigmatisation, le fait d’à nouveau présenter sa situation, d’engager les mêmes démarches, tout ça lasse les personnes.

Philippe Warin

à franceinfo

Enfin, il y a la non-réception : cela concerne les personnes qui demandent des aides, mais qui ne les perçoivent pas, parce qu’elles n’arrivent jamais à compléter leur dossier.

Si l’on prend en compte les principales allocations il y a chaque année, en moyenne, 10 milliards d’euros d’aides non réclamées, un chiffre énorme par rapport à la fraude aux prestations sociales : 425 millions d’euros en 2014. Et vingt fois plus faible que la fraude fiscale, qui s'élève à 15,3 milliards d’euros par an.

08/12/2016

LA REVOLUTION ALGERIENNE

Pour ce documentaire à la fois intime et historique, la réalisatrice a rencontré les anciens compagnons de combat, d’Yves Mathieu, son père, militant anticolonialiste en Afrique Noire puis avocat du FLN, rédacteur à l’Indépendance de l’Algérie, des Décrets de Mars sur les biens vacants et l’autogestion, promulgués en 1963 par Ahmed Ben Bella.

Le militant anticolonialiste Yves Mathieu s’engage à l’âge de 18 ans dans la résistance, en Afrique, puis participe aux combats des Alliés en Italie.

Militant du parti communiste, il participe activement après la guerre à la lutte contre le colonialisme, ce qui lui vaut d’être emprisonné en Côte d’Ivoire au début des années 1950. On le retrouve en première ligne pour soutenir le FLN au cours de la guerre d’Algérie et pendant les années qui suivent l’indépendance. D’abord comme avocat de combattants indépendantistes, notamment l’un de ceux qui ont incendié en août 1958 les réservoirs pétroliers de Mourepiane, près de Marseille.

Puis en tant qu’homme de droit, comme conseiller du premier gouvernement de l’Algérie sous Ben Bella. Il fut notamment chargé de rédiger les décrets sur les « biens vacants » abandonnés par les pieds-noirs, puis d’aider à la mise en place de la politique d’autogestion dans les campagnes.

« Héros » victime d’un attentat

Idéaliste courageux, militant infatigable, Yves Mathieu n’a jamais remis en question le bien-fondé de ses actions ni les initiatives de ceux auprès desquels il a combattu. Du moins jusqu’à ce que l’élimination de Ben Bella, à la suite du coup d’État de Boumédiène, en 1965, le conduise à s’interroger sur la politique du nouveau pouvoir. Sa mort l’année suivante dans un accident de voiture provoqué par un camion militaire conduira certains à se demander, sans apporter de preuves, s’il ne s’agissait pas d’un attentat.

 

LES PERES NOEL VERTS DU SECOURS POPULAIRE

Julien Lauprêtre « Les pères Noël verts passent là où le père Noël rouge ne passe pas »

Entretien réalisé par L. M.
Mardi, 6 Décembre, 2016
L'Humanité

Entretien Le Secours populaire a lancé hier sa quarantième campagne des pères Noël verts. Son président, Julien Lauprêtre, revient sur le sens de cette initiative.

Les pères Noël verts ont commencé leur tournée depuis hier. Quel est leur rôle ?

Julien Lauprêtre Les pères Noël verts – couleur de l’espérance – passent durant le mois de décembre dans les familles où le père Noël rouge ne passe pas. Depuis quarante ans, cette année, ils collectent des dons et distribuent aux familles dans le besoin des jouets neufs et des produits alimentaires de fête : saumon, chocolats, marrons… Le but est, bien sûr, que tout le monde soit sur un pied d’égalité. Que, lorsque les enfants retournent à l’école et que leur maîtresse leur demande comment s’est passé le réveillon, ils puissent dire que, eux aussi, ils ont eu des cadeaux…

Vous organisez également des événements festifs ?

Julien Lauprêtre Il y en aura un peu partout : une nuit à l’Opéra de Lille, une parade dans les rues de Marseille, une arrivée de père Noël vert dans le stade Bollaert de Lens, un tour de grande roue à Paris… Encore une fois, à l’image de nos journées des « oubliés des vacances », l’idée est de faire bénéficier un maximum de gamins de cette période de fête. Toujours dans l’esprit du Secours populaire, qui met en avant la solidarité et non pas la charité. Nos bénéficiaires ne font pas que recevoir, ils aident à leur tour les autres avec l’idée de s’en sortir par eux-mêmes. Certes, cette solidarité ne règle pas tout, mais elle est indispensable.

La demande d’aide est-elle en hausse ?

Julien Lauprêtre Oui. Et dans tous les départements. Sur Paris, 2 000 enfants étaient inscrits aux pères Noël verts l’année dernière, ils sont 2 800 cette année. Depuis quelques années, la misère s’est étendue au-delà des villes et a gagné également la campagne. Nous y rencontrons beaucoup de familles monoparentales en difficulté et des retraités qui ont travaillé toute leur vie mais ne parviennent pas à s’en sortir. L’année dernière, le Secours populaire a aidé 2,3 millions de personnes. Nous devrions atteindre les 3 millions cette année.

LE VALLS DES ETIQUETTES

Manuel Valls, le plus grand commun diviseur de la gauche

Maud Vergnol
Mardi, 6 Décembre, 2016
L'Humanité

Extraits du journal l'Humanité

Le premier ministre, qui n’a cessé de fustiger son propre camp, s’est mué en candidat à la primaire ce lundi soir à Evry.

Il a théorisé les deux gauches « irréconciliables » mais se frotte maintenant à l’exercice de rassembler son camp, fracturé de partout. 

Le premier ministre du gouvernement Hollande, un des plus impopulaires de la Ve République, s’est mué en candidat à la présidentielle .

Il a donné sa démission à François Hollande ce mardi 5 décembre.

Sécuritaire, pro-business, libéral assumé, promoteur de l’état d’urgence, Manuel Valls, voulait, dès 2007, changer le nom du Parti socialiste, identifié à la « gauche passéiste ».

Il a concédé hier des « mots durs » et promet à l’avenir de « ne pas dénigrer ».

Un nouveau visage qui va avoir du mal à convaincre.

La primaire, qui se tiendra les 22 et 29 janvier prochain, est loin d’être gagnée pour l’ancien locataire de Matignon.

Comme il l’a dit, « l’esprit français est indocile ».

 

 

Le « tous contre Valls » écrase les rares soutiens du candidat

Parti socialiste
Audrey Loussouarn
Mercredi, 7 Décembre, 2016

Peu de ténors du PS se bousculent pour épauler publiquement Manuel Valls pour 2017, qui semblait bien seul lors de l’annonce de sa candidature, lundi soir à Évry. Ses soutiens : des élu-e-s de longue date ou de l’aile droite du parti ayant assuré la promotion de la loi travail.

07/12/2016

HABAS FETE NOEL le 20 décembre 2016.. A noter sur vos agendas

 

A noter sur vos agendas

10 12

BASKET ARRIGANS

10 12

CINEMA

14 12

ATELIER DECO NOËL

20 12

HABAS FÊTE NOËL

HABAS FÊTE NOËL
 
 
L'Union des Associations organise cette année Noël un peu en avance : le mardi 20 décembre 2016

Des animations pour les enfants vous sont proposées tout au long de l'après-midi

Des manifestations gratuites pour petits et grands sont au programme :                

 

 

14H00 : Décoration du sapin de Noël

(tout le monde peut amener des guirlandes et des décorations)

Les enfants de l'école de Habas ont préparé des décorations

 

14H30 :

Arrivée du Père Noël et promenades gratuites sur son traineau

Animations gratuites sur la place de l'Eglise

(ou au Foyer en cas de mauvais temps)

 

Lectures de contes, chants de Noël, Atelier cirque avec initiation à l’équilibre, jonglerie, pédalettes, assiettes chinoises

Maquillages pour petits et grands (1€)

 

Pour les contes

 les 4 - 6 ans  de 15H30 à 16H00

 les 7 - 9 ans de 16H15 à 16H45

 

Tout l'après-midi, vente de crêpes, Café, Chocolat et vin chaud

 

17H15 : Lâcher de ballons (1€ le ballon)

 

17H30 : Projection du film Niko le Petit Renne (gratuit)

 

HABAS FETE NOËL 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique