logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

15/05/2015

Demandez l'Huma Dimanche !

IMG_20150515_0009.jpg

IMG_20150515_0014.jpg

IMG_20150515_0015.jpg

QUI EST CHARLIE ?? Emmanuel Todd

IMG_20150515_0004.jpg

IMG_20150515_0005.jpg

IMG_20150515_0008.jpg

IMG_20150515_0007.jpg

EN CUISINE AVEC QUALITE LANDES

Prenez le temps de visionner... C'est super !

 

Capture QUALITE LANDES.JPG

AMIS JOUEURS, BONJOUR !

 

  Le Monde diplomatique est aussi sur Facebook : découvrez notre page et partagez nos articles.

50 questions pour réviser votre culture

 

Pendant ces vacances scolaires et post-scolaires, j'ai joué au quizz presque quotidiennement avec les jeunes ou leurs parents et j'y ai pris goût... Là, j'ai eu quand même quelques réponses... je n'ai pas tout à fait perdu la mémoire...

 

Testez vos références politiques !

Les meilleurs politologues profitent sans doute de l’été 2003 pour repenser leurs analyses du monde actuel, ce qui ne manquera pas d’entraîner pour certains, on l’espère, des « révisions » déchirantes... Dans ces colonnes, la « révision » à laquelle nous vous invitons consistera, plus humblement, à (re)connaître un certain nombre d’expressions ou de citations dont chaque citoyen devrait se souvenir. Lire les réponses plus bas.

par Bruno Hongre, août 2003

 

 

 

Propositions à choix multiples

1. L’expression « univers concentrationnaire » désigne-t-elle ?

a) Les « trous noirs », dans le cosmos.

b) Le monde particulier des camps de concentration.

c) Le champ mental d’un philosophe.

d) L’oppression qui règne dans les romans de Kafka.

2. La « roche Tarpéienne » est-elle ?

a) La dénomination d’un parfum pour hommes.

b) L’étape ultime de Sisyphe, au sommet de la montagne qu’il est condamné à gravir.

c) Un rocher proche du Capitole, d’où les Romains précipitaient les traîtres.

d) Un célèbre gisement minier, en Asie Mineure, d’où Vulcain tirait le cuivre nécessaire à la production d’airain.

3. L’expression « coup de Jarnac » se réfère :

a) A une opération boursière géniale.

b) A une célèbre ouverture, au jeu d’échecs, datant du XVIe siècle.

c) Au massacre de la population protestante d’une cité d’Aquitaine.

d) A l’emploi d’une botte secrète, jugée déloyale, au cours d’un duel célèbre.

4. On entend en général par « victoire à la Pyrrhus » :

a) Un succès éclatant de Pyrrhus.

b) Une défaite dudit roi face aux Romains.

c) Une manoeuvre déloyale dont on triomphe la tête basse.

d) Une victoire si sévère qu’elle équivaut à un échec.

5. Qu’est-ce que « les délices de Capoue » ?

a) Un roman de Marguerite Duras.

b) La dénomination d’une station du Club Méditerranée.

c) Un lieu où l’armée d’Hannibal, en vivant dans les plaisirs, s’amollit.

d) L’appellation d’un vin fruité, produit en Italie du Sud, non loin de Naples.

6. Quelle est l’origine de la formule : « Il ne faut pas désespérer Billancourt » ?

a) Le conseil de Staline à Maurice Thorez, qui voulait faire cesser une grève.

b) La réplique d’un personnage, dans une pièce de théâtre de Jean-Paul Sartre.

c) La conclusion d’un ancien PDG de Renault au cours d’un conseil d’administration.

d) Le titre du troisième tome du roman Les Communistes, d’Aragon.

7. Qui a déclaré : « L’argent n’a pas d’odeur » ?

a) L’empereur Vespasien, en faisant des latrines publiques des urinoirs à péage.

b) Le président du FMI, en 1948, à Genève.

c) Silvio Berlusconi, à Bruxelles, à propos du blanchiment de l’argent sale.

d) Pie VII, désireux de couvrir les profits illicites de la Banque du Vatican.

8. Même question pour : « Enrichissez-vous ! »

a) Le maître, dans la « parabole des talents », s’adressant à ses serviteurs.

b) Guizot, ministre de Louis-Philippe, favorable à la haute bourgeoisie.

c) Jean-Marie Messier, haranguant les actionnaires de Vivendi Universal.

d) Marx, dans son manifeste aux « prolétaires de tous les pays ».

9. Même question pour : « La France s’ennuie. »

a) Un journaliste du Monde, peu avant Mai 1968.

b) Lamartine, dans un discours à la Chambre des députés.

c) César, qui aurait dit : « La Gaule m’ennuie. »

d) Jack Lang, pour justifier la Fête de la musique.

10. Idem : « Il est plus grand mort que vivant. »

a) Le pape Pie IV saluant le génie de Michel-Ange, qui venait de mourir (1564).

b) L’anatomiste Cuvier prouvant que le cadavre d’un homme dépasse de plusieurs centimètres la taille qu’il avait de son vivant.

c) Henri III devant le corps du duc de Guise qu’il venait de faire assassiner.

d) Chaban-Delmas à la mort de de Gaulle (en 1970).

11. Idem : « Vous n’avez pas le monopole du coeur. »

a) Voltaire à Rousseau.

b) Valéry Giscard d’Estaing à François Mitterrand.

c) Escartefigue à Panisse, dans la fameuse partie de belote de Marius (III, 1).

d) Le Cid, dans la pièce de Corneille, provoquant en duel le Comte (acte II, sc. 2).

12. Idem : « J’embrasse mon rival, mais c’est pour l’étouffer. »

a) Hitler, à propos de Mussolini.

b) Mitterrand choisissant Michel Rocard pour premier ministre en 1988.

c) Louis XI au sujet du duc de Bourgogne.

d) Un autre homme d’Etat.

13. Idem : « Qui n’est pas avec moi est contre moi. »

a) Attila menaçant le pape Léon Ier.

b) Le philosophe persan Manès, père du manichéisme.

c) Napoléon à propos du duc d’Enghien.

d) Un célèbre gourou.

14. Idem : « Le ventre est encore fécond d’où a surgi la chose immonde. »

a) Des partisans de l’avortement opposés à la politique nataliste de Vichy.

b) Un ministre de l’agriculture, à l’époque de la vache folle.

c) Un militant antinazi, par ailleurs dramaturge.

d) Zola, dans sa description des Halles (Le Ventre de Paris).

15. Idem : « La République sera conservatrice, ou ne sera pas. »

a) Chevènement.

b) Thiers.

c) Pompidou.

d) Un autre personnage historique.

16. Idem : « Le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas. »

a) Malraux faisant l’éloge de Jean Moulin.

b) Jean Paul II, en exergue de sa dernière encyclique.

c) Un journaliste resté dans l’anonymat.

d) Le sous-commandant Marcos, en confidence à Ignacio Ramonet.

 

 

Retrouvez les formules originelles pastichées

17. Aide au tiers-monde : « L’homme est une louve pour l’homme. »

18. Bourse : « Laissez venir à moi les petits porteurs. »

19. Bush la Vengeance : « Oil pour oil, dent pour dent. »

20. Enfer : « L’enfer politique est pavé de déclarations d’intention. »

21. Flagellation : « Nous sommes tous des Américains assassins. »

22. Gouvernance : « Il faut deviser pour régner. »

23. Maroquin : « Le génie politique est une longue impatience. »

24. Mémoire (devoir de) : « Du passé, faisons table rose. »

25. Mondialisation : « Nul ne profite en son pays. »

26. Sollers le Rouge : « L’écriture est la continuation de la politique par d’autres moyens. »

 

 

Rectifiez ou validez les noms des auteurs qui suivent :

27. « La plupart des livres d’à présent ont l’air d’avoir été faits en un jour avec des livres lus la veille. » (Bernard-Henri Lévy.)

28. « La langue est fasciste. » (Benito Mussolini.)

29. « Nous sommes entrés dans une logique de guerre. » (François Mitterrand.)

30. « Responsable, mais pas coupable. » (Maurice Papon.)

31. « Que les peuples seront heureux lorsque les rois seront philosophes, ou que les philosophes seront rois ! » (L’empereur Antonin.)

32. « Je voudrais regarder la France au fond des yeux. » (Jean-Pierre Raffarin.)

33. « La culture, c’est ce qui reste quand on a tout oublié. » (Emile Henriot.)

34. « Moi c’est moi ; lui c’est lui. » (Pierre Dac.)

35. « Le socialisme, c’est l’individualisme... » (Jean Jaurès.)

36. « Nourri dans le sérail, j’en connais les détours. » (Ariel Sharon.)

 

Complétez et identifiez les phrases suivantes :

37. « Les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde de différentes manières ; ... »

38. « Le nez de Cléopâtre... »

39. « Si vis pacem... »

40. « Il y a quelque chose de pourri... »

41. « Je fais à la France le don... »

42. « Il ne faut pas laisser les intellectuels... »

43. « Il vaut mieux avoir eu tort avec Sartre... »

44. « Tous les animaux sont égaux, mais certains... »

45. « La guerre ! c’est une chose trop grave... »

46. « Selon que vous serez puissant ou misérable... »

47. « Tout homme a dans son coeur... »

48. « Chacun appelle barbarie... »

49. « La démocratie est le pire des régimes... »

50. « L’intellectuel est quelqu’un qui se mêle... »

 

 

 

RÉPONSES

1. Réponse B. L’Univers concentrationnaire est le titre du témoignage de David Rousset (1945) sur les camps de concentration.

2. Réponse C. D’où ce proverbe : « La roche Tarpéienne est proche du Capitole » (il n’y a qu’un pas des hauteurs du pouvoir au discrédit politique).

3. Réponse D. En 1547, le baron de Jarnac battit son adversaire La Châtaigneraie d’un coup au jarret, inattendu mais loyal. On appelle néanmoins « coup de Jarnac » une manoeuvre habile frisant la déloyauté.

4. Réponse D. En 280-279 av. J.-C., le roi Pyrrhus battit les Romains avec des pertes si sanglantes qu’il aurait déclaré : « Encore une victoire comme celle-là, et nous sommes perdus ! »

5. Réponse C. Au cours de l’hiver 215-214 av. J.-C., Hannibal prit ses quartiers à Capoue. Là, son armée perdit toute sa combativité en se livrant à la dolce vita romaine...

6. Réponse B. Cette réplique figure dans Nekrassov (1955)... mais en des termes contraires, puisque le personnage déclare : « Désespérons Billancourt ! Désespérons Billancourt ! »

7. Réponse A. Son fils Titus lui ayant reproché de taxer même les urines, Vespasien lui aurait mis sous le nez l’argent de cet impôt en lui demandant s’il était choqué par l’odeur. Titus lui ayant répondu négativement, il reprit : « C’est pourtant le produit de l’urine » (Suétone).

8. Réponse B. Formule de Guizot, alors ministre de Louis-Philippe, le 1er mars 1843 à l’Assemblée. Il invitait déjà « la France d’en haut » à prospérer, pour le bien-être de « la France d’en bas »...

9. Réponses B et A. Lamartine fut le premier à s’écrier : « La France est une nation qui s’ennuie. » Pierre Viansson-Ponté reprit la formule peu avant Mai 1968, pour décrire la société française anesthésiée par le pouvoir gaulliste. Et le réveil de Mai 1968 rendit célèbre la phrase du journaliste !

10. Réponse C. Henri III aurait dit cela en 1588, devant le cadavre du duc de Guise qu’il venait de faire assassiner. L’expression a fini par symboliser la gloire posthume !

11. Réponse B. C’est le 10 mai 1974 que M. Giscard d’Estaing, adressant cette réplique à Mitterrand, visa effectivement au coeur le candidat de la gauche...

12. Réponse D. C’est dans Britannicus que Racine prête ces mots à l’empereur Néron (v. 1314). Celui-ci fera empoisonner peu après son rival.

13. Réponse D. Cette sentence est en réalité prononcée par Jésus-Christ (Matthieu, XII, 30) !

14. Réponse C. C’est la conclusion de La Résistible ascension d’Arturo Ui (Bertolt Brecht, 1941), éternelle leçon de vigilance politique.

15. Réponse B. Ce paradoxe de Thiers, éminemment jésuitique, frappe par sa structure géométrique (X... sera le contraire de X..., ou ne sera pas), qui engendra bien des pastiches (cf. réponse suivante).

16. Réponse C. Malraux déclara n’avoir jamais dit cela : « On m’a fait dire que le XXIe siècle sera religieux. Je n’ai jamais dit cela, bien entendu, car je n’en sais rien. Ce que je dis est plus incertain. Je n’exclus pas la possibilité d’un événement spirituel à l’échelle planétaire » (Le Point, 1975).

17. L’homme est un loup pour l’homme. Aphorisme emprunté à une comédie de Plaute par Hobbes, qui en fait la donnée fondamentale de son essai Le Léviathan (1651).

18. Laissez venir à moi les petits enfants (Jésus, Matthieu, XIX, 14).

19. Oeil pour oeil, dent pour dent. C’est la loi du talion, qui figure déjà dans le code d’Hammourabi. Le président Bush ne l’a pratiquée que pour rendre honneur à la civilisation mésopotamienne.

20. Hell is paved with good intentions. Formule de James Boswell (1791). L’enfer politique déborde de voeux pieux...

21. Confusion entre le titre du film d’André Cayatte Nous sommes tous des assassins (1952) et l’éditorial du Monde « Nous sommes tous américains » (12 septembre 2001).

22. Divide ut imperes. Divise pour régner. Maxime romaine reprise par Machiavel, Louis XI et quelques autres.

23. Le génie est une longue patience. Formule attribuée à Buffon.

24. Du passé, faisons table rase. Impératif discuté de L’Internationale.

25. Nul n’est prophète en son pays (Jésus, Luc, IV, 24).

26. La guerre est une simple continuation de la politique par d’autres moyens (Clausewitz, De la guerre, chap. 1). Réflexion également reprise par Mao Zedong : « La politique est une guerre sans effusion de sang et la guerre une politique avec effusion de sang » (le Petit Livre rouge).

27. Pensée 426 des Maximes de Chamfort (1795).

28. Formule de Roland Barthes, lors de son cours inaugural au Collège de France (7 janvier 1977).

29. François Mitterrand prononça cette phrase le 21 août 1990, en pleine crise du Golfe.

30. Georgina Dufoix, lorsque éclate l’affaire du sang contaminé par le virus du sida (3 novembre 1991).

31. Cette citation, dans l’Encyclopédie (article « Philosophe »), a pour origine La République, de Platon, livre V.

32. Valéry Giscard d’Estaing, au cours de la campagne présidentielle de 1974.

33. Cette formule, est d’Edouard Herriot et non Emile Henriot (Notes et maximes).

34. Tautologie de Laurent Fabius, alors premier ministre, pour se démarquer de François Mitterrand (entretien télévisé du 5 septembre 1984)...

35. Jean Jaurès a bien prononcé cette phrase dans Socialisme et liberté (1898).

36. Ce vers figure dans la tragédie de Racine Bajazet (v. 1623). Il est devenu la référence de tous les « initiés », quel que soit le sérail où ils se meuvent...

37. « Les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde de différentes manières ; ce qui importe, c’est de le transformer » (Marx et Engels, L’Idéologie allemande, 1846).

38. « Le nez de Cléopâtre : s’il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé » (Pascal, Pensées).

39. « Si vis pacem, para bellum. » Si tu veux la paix, prépare la guerre.

40. « Il y a quelque chose de pourri au royaume de Danemark » (William Shakespeare, Hamlet).

41. « Je fais à la France le don de ma personne » (Philippe Pétain, 1940).

42. « Il ne faut pas laisser les intellectuels jouer avec les allumettes. » Jacques Prévert, visant certains penseurs médiatiques qui appelaient à la guerre...

43. « Il vaut mieux avoir eu tort avec Sartre que raison avec Raymond Aron » (formule prêtée à Jean Daniel).

44. « Tous les animaux sont égaux, mais certains le sont plus que d’autres » (George Orwell, dans La Ferme des animaux, 1943).

45. « La guerre ! c’est une chose trop grave pour la confier à des militaires » (boutade de Georges Clemenceau, lors de la première guerre mondiale).

46. « Selon que vous serez puissant ou misérable/Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir » (La Fontaine, dans Les Animaux malades de la peste).

47. « Tout homme a dans son coeur un cochon qui sommeille » (le sculpteur Auguste Préault [1879].)

48. « Chacun appelle barbarie ce qui n’est pas de son usage » (Montaigne, Les Essais, I, 36). A compléter par cette autre réflexion de Claude Lévi-Strauss : « Le barbare, c’est celui qui croit à la barbarie » (Race et histoire, 1961).

49. « La démocratie est le pire des régimes, à l’exception de tous les autres » (formule attribuée à Winston Churchill, Chambre des communes, 11 novembre 1947).

50. « L’intellectuel est quelqu’un qui se mêle de ce qui ne le regarde pas » (Jean-Paul Sartre, Plaidoyer pour les intellectuels, 1972).

Bruno Hongre

Auteur de Révisez vos références culturelles, Ellipses, Paris, 2003. Les cinquante questions sont extraites de cet ouvrage.

13/05/2015

LE VIN ENTRE EN RESISTANCE AVEC J.Luc MELENCHON AU PARLEMENT EUROPEEN

À l'heure où le Grand Marché Transatlantique menace la viticulture française, défendre le vin naturel est une question de civilisation.
 
 

initiative vin

Le 20 mai, j’organise au Parlement européen

une initiative sur le vin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mercredi 20 mai à 14h00, j'organise au Parlement européen à Strasbourg une projection du film « Résistance naturelle » de Jonathan Nossiter (salle S.21, bâtiment Louise Weiss).

La projection sera suivie d'un débat avec le réalisateur ainsi qu'avec Jean-Pierre Frick, vigneron résistant.

Enfin, une dégustation de vins naturels est proposée à l'issue de la projection et du débat (salle C.31, bâtiment Louise Weiss).

 

Attention : les inscriptions sont obligatoires !

Inscrivez-vous en cliquant ici !

 

Au programme : projection du film « Résistance naturelle » de Jonathan Nossiter et débat avec le réalisateur ainsi que Jean-Pierre Frick, vigneron résistant, puis dégustation de vins naturels.

Réunis sous le soleil de l’Italie, une poignée de vignerons et un directeur de Cinémathèque partagent leur passion du vin et du cinéma.
En quelques années, des agriculteurs libres ont transformé la conception du vin ainsi que son marché en produisant un vin dit « naturel ». Par goût de la liberté, de la transmission, de l’honnêteté artisanale et de la santé de la planète (et de ses habitants), ils sont entrés en résistance. Contre la tyrannie du marché et des gouvernements qui le servent.
Stefano Bellotti, le Pasolini des vignes (poète et rebelle !) dans le Piémont et Elena et Anna Pantaleoni, deux générations de femmes Émiliennes, ré-imaginent, souvent avec leur ironie, comment contester. Rejoins par Corrado Dottori dans les Marches et Giovanna Tiezzi en Toscane, ils partent tous à la recherche de la prochaine bataille.
Mais un engagement écologique envers la nature ne sert à rien s’il n’y a pas également une écologie de la culture.
Comme le vin, la transmission vitale et le rôle contestataire de la culture cinématographique sont menacés de disparition.
Dix ans après MONDOVINO, Jonathan Nossiter part à la rencontre en Italie de ses quelques résistants, de ces passeurs de vie.

 

 
Résistance Naturelle
Résistance Naturelle Bande-annonce VO

 
Résistance Naturelle
Natural Resistance - EXTRAIT VOST ''Corriger la couleur''

 
Résistance Naturelle
Natural Resistance - EXTRAIT VOST ''Beaucoup de lumière''


Résistance Naturelle
Natural Resistance - EXTRAIT VOST ''La nourriture et la société''

 
Résistance Naturelle
Natural Resistance - EXTRAIT VOST ''Être positif''''

www.cinemas-utopia.org/bordeaux/index.php?id=2570&mode=film

RÉSISTANCE NATURELLE

Jonathan NOSSITER - documentaire Italie 2014 1h23mn VOSTF -

 

RÉSISTANCE NATURELLEQuel régal ! Résistance naturelle est plus qu’un nouveau film sur le vin et la viticulture, c’est un véritable appel à la rébellion ! Mais une rébellion douce, sereine, avec un verre de Chianti naturel à la main. Jonathan Nossiter (qui avait déjà réalisé en 2004 le fameux Mondovino) est allé les rencontrer, ces vignerons pas comme les autres, qui résistent aux assauts de l’agro-chimico-industrie, du marché et de la mondialisation, en s’entêtant à produire un vin artisanal et naturel.
Ils sont quatre, vivent et cultivent en Italie, en Toscane, en Emilie-Romagne ou dans le Piémont, s’appellent Elena Pantaleoni et Stefano Bellotti - personnage principal du film et figure impressionnante, porteur d’un immense savoir, capable de vous convaincre en moins de deux que la nourriture industrielle est un pas vers le totalitarisme… savoureux ! – Giovanna Tiezzi et Stefano Borsa.

Tous, à leur manière, sont remontés contre ce monde qui continue à foutre en l’air la planète avec les pesticides et autres produits chimiques divers et variés. Contre ces papes de l’œnologie et vignerons suppôts du profit-roi qui jouent le jeu des actionnaires pour imposer toujours plus leurs lois et leurs pinards au goût sucré ou boisé… Contre ces normes industrielles et administratives absurdes appliquées à leurs produits de terroir (le mot, paraît-il, n’existe pas en italien), comme la DOC (Denominazion di Origine Controllata – l’équivalent des AOC, Appellations d’Origine Contrôlée françaises), qui bannissent de leur appellation des vins merveilleux comme par exemple le Chianti de Giovanna Tiezzi et Stefano Borsa, réalisé selon la tradition toscane, à partir des cépages historiques, et qui ne peut pas s’appeler Chianti car issu de vignes non traitées chimiquement… entre autres. On croit rêver…

Évidemment, on ne peut s’empêcher de penser à Emmanuel Giboulot, notre vigneron bourguignon qui, début avril de cette année, s’est vu condamné à 500 euros d’amende pour avoir refusé de traiter ses vignes chimiquement contre la flavescence dorée…
On connaît tous ce processus qui veut nous entraîner dans une docilité, une standardisation des productions dans tous les domaines, y compris le cinéma, et Jonathan Nossiter lance d’ailleurs des passerelles réjouissantes entre les vins et les films… Des extraits (Pasolini, Chaplin…) viennent nourrir les démarches des uns et des autres, y compris celle du réalisateur. De ce rapprochement entre culture, viticulture, agriculture, il résulte un film unique et riche, tonique et mobilisateur, aussi artisanal, naturel et joyeux que les vins qu’il défend.

C'EST QUOI, UN VIN NATUREL ? C’est le résultat d’un choix viticole et philosophique visant à retrouver l’expression naturelle du terroir. Il est issu de raisins travaillés en Agriculture Biologique, sans désherbants, pesticides, engrais ou autres produits de synthèse. Les vendanges sont manuelles et lors de la vinification, le vigneron s’efforce de garder la caractère vivant du vin. Les interventions techniques pouvant altérer la vie bactérienne du vin sont proscrites, ainsi que tout ajout de produit chimique, à l’exception, si besoin, de sulfites en très faible quantité. Les doses maximales de SO2 total tolérées sont de 30mg/l pour les rouges, 40mg/l pour les blancs.

 

Capture jlm vins.JPG

 

   

 

 

 

 

 

 
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique