logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/03/2015

HOPITAL EN DANGER ... MISE EN GARDE DES R.G.

Pressions budgétaires : les hôpitaux au bord de la crise de nerf

Paris, le mercredi 11 mars 2015 – On le sait, le gouvernement s’est donné il y a un an pour objectif de réaliser 50 milliards d’euros d’économies d’ici 2017. La santé devra largement contribuer à cet effort, puisqu’elle devra répondre de 10 milliards d’économies. Pour atteindre cet objectif, le ministre de la Santé a déjà dévoilé son plan au printemps dernier. Dans les hôpitaux, où sont attendus trois milliards de réduction des dépenses, des réformes structurelles devront être engagées, parallèlement à un déploiement de la chirurgie ambulatoire, à une lutte contre les emplois temporaires ou encore à une amélioration de la pertinence des prescriptions. Lors de la présentation de ces différentes pistes, en avril 2014, beaucoup avaient mis en doute qu’elles puissent, tout au moins aussi rapidement, atteindre l’objectif fixé : pour aboutir à des évolutions aussi complexes que le développement de l’ambulatoire ou la suppression des prescriptions redondantes, il semble en effet que soit nécessaire un peu plus que des incantations.

Dite « optimisation des dépenses de personnel médical », mais pas « suppression de postes »

Cependant, opiniâtre, le ministère de la Santé suit sa feuille de route. Le mois dernier, les patrons des Agences régionales de santé (ARS) ont reçu un document intitulé « Kit de déploiement régional du plan ONDAM à destination des ARS », soit un guide pratique de la meilleure manière de réaliser des économies dans les établissements de santé. La révélation de cette longue instruction de 69 pages par le magazine Challenges la semaine dernière a déjà fait couler beaucoup d’encre.

En s’y reportant, la publication économique affirmait en effet que se préparait la suppression de

22 000 postes pour les trois années à venir à l’hôpital... « S’agissant des établissements de santé, il n’y a pas d’objectif chiffré de réduction des effectifs » écrit le ministère, se montrant cependant assez prudent. Une prudence indispensable selon Libération qui ce lundi réaffirme, en se basant lui aussi sur le fameux « kit », que les suppressions de poste paraissent inéluctables. Il est en effet prévu de réaliser 860 millions d’économies sur la masse salariale entre 2015-2017, masse salariale qui est de fait le premier poste de dépense des hôpitaux. Différentes pistes sont suggérées aux ARS : « mise à plat des protocoles d’aménagement et de réduction du temps de travail (ARTT), réexamen des avantages extrastatutaires ou non conventionnels, optimisation des dépenses de personnel médical, réduction des coûts liés à l’intérim médical » liste le document, cité par Libération. Soit une série d’euphémismes qui semblent cependant assez clairement évoquer aussi des suppressions de poste.

Double discours du ministère : air connu !

Au-delà de cet aspect concernant les effectifs, Libération décrit ce « kit » comme essentiellement technocratique, faisant fi des préoccupations de santé publique et omettant de se montrer concret face à des sujets complexes (telle que l’amélioration de la pertinence de la prescription). Pour la Fédération de l’hospitalisation de France (FHF), cette méthode est inquiétante et regrettable. « On a le sentiment d’un double langage. La ministre nous avait promis que ce serait à chaque région, à chaque établissement de s’adapter. Et là, on voit la technostructure du ministère qui prend le pouvoir » s’inquiète le délégué général de la FHF, Gérard Vincent dans les colonnes de Libération.

Politique toxique

La FHF est loin d’être la seule à nourrir les plus grandes inquiétudes quant à la mise en œuvre de l’objectif de trois milliards d’économies.

Pour de nombreux syndicats, les révélations de Challenge et de Libération ont sonné comme une piqûre de rappel. Ainsi, Avenir Hospitalier fait part de « sa très grande inquiétude » dans un communiqué publié en ce début de semaine. Ne semblant guère douter de la réalité de la pression sur les effectifs, il s’interroge : « Comment allons nous pouvoir répondre aux demandes de soins, si 22 000 postes sont supprimés ? Alors que déjà de nombreux établissements fonctionnent dans des conditions indignes, grâce au recours de médecins intérimaires ». Avenir Hospitalier n’hésite pas par ailleurs à dénoncer « le ridicule des annonces contradictoires entre d’un côté l’argent donné aux établissements qui ont fait des emprunts risqués et douteux et de l’autre des exercices de style sémantiques auxquelles nous ne croyons pas ».

Le ministère de l’Intérieur s’inquiète

Au sein de la CGT Santé également, la nouvelle évocation du plan d’économies a remis le feu aux poudres. Alors que se prépare une journée d’action interprofessionnelle le 9 avril, l’organisation juge que les mesures à venir « vont détruire l’ensemble du système hospitalier public et la Sécurité sociale » et affirment que déjà « les suppressions de lits, de places, d’unités et/ou de services de soins, le manque de personnels formés et qualifiés ne permettent plus aux hôpitaux de répondre aux besoins de la population, ni d’assurer leurs missions de service public ».

A cette colère des syndicats, répond, de fait une tension croissante dans les hôpitaux dont s’inquiète très officiellement une note confidentielle du service central du renseignement territorial révélée par le Parisien hier.

Après la surchauffe liée à l’épidémie de grippe, les équipes hospitalières sont à bout de souffle, observe le ministère de l’Intérieur, qui ne voit guère l’avenir sous un jour favorable. « Compte tenu de la fragilité économique des établissements hospitaliers et des annonces de restrictions budgétaires qui devraient être communiquées dans les prochaines semaines, […] quelques mouvements de protestation pourraient prendre corps » indique la note confidentielle.

Le printemps risque d’être chaud.

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Cette note a été adressée à la présidence de la République, au Premier ministre, aux ministères de la Santé et de l’Intérieur.Elle dresse le tableau de l’hôpital français au bord de la crise de nerfs.

http://www.leparisien.fr/economie/hopital-la-mise-en-garde-des-renseignements-generaux-

Hôpital : la mise en garde des renseignements généraux

Une note confidentielle de policiers et de gendarmes du service central du renseignement territorial l'annonce : les urgences hospitalières, saturées, sont au bord de l'implosion sociale.

 

C'est une note confidentielle datée du 5 mars. Elle a été rédigée par le service central du renseignement territorial du ministère de l'Intérieur, constitué de policiers et de gendarmes. Un « état des lieux » des services d'urgences des hôpitaux à « diffusion restreinte ».

 

Il a été adressé aux plus hautes autorités (présidence de la République, Premier ministre, ministères de la Santé et de l'Intérieur) et pourrait bien révéler le prochain gros dossier de la ministre de la Santé.

« Le service des urgences malade d'un engorgement massif », est-il ainsi écrit en tête du premier paragraphe. Au point, précise la note, que « selon les syndicats, ce secteur semble au bord de l'implosion ».

Pas question de salaires, dans cette analyse, mais de la mise en lumière d'une dégradation des conditions de travail qui a déjà fait naître ici et là des mouvements de grève. Le plus souvent, la réduction du nombre de lits — pourtant en nombre élevé en France comparé à nos voisins européens — est évoquée comme contribuant, selon la note, à « saturer les services hospitaliers d'urgence ainsi que les unités d'hospitalisation de courte durée, en particulier avec les patients âgés ».

Ce document, que notre journal s'est procuré, cite ainsi les cas des hôpitaux de Lens (Pas-de-Calais), en grève depuis le 18 février, d'Orléans-la-Source (Loiret), où l'ensemble du personnel paramédical des urgences est en grève illimitée depuis le 1 er mars. Les cas du Mans (Sarthe), de Roanne (Loire) sont également évoqués... Sans compter la saturation des hôpitaux consécutive à la récente épidémie de grippe. A titre d'exemple, dans la région Poitou-Charentes, celle-ci n'a épargné « aucun des hôpitaux, que ce soit à Poitiers, Angoulême, La Rochelle, Niort ou encore Thouars ».

 Et la note de mettre en garde contre un risque social : « Compte tenu de la fragilité économique des établissements hospitaliers et des annonces de restrictions budgétaires, quelques mouvements de protestation pourraient prendre corps. »

PETITION : Mc DO DOIT PAYER SES IMPOTS

On vient de découvrir que la multinationale a fraudé les fiscs européens à hauteur d'un MILLIARD d'euros sur une période de cinq ans. Alors que les économies européennes ont du mal à se redresser après le renflouement des banques, les entreprises doivent plus que jamais mettre la main a la poche.

L'opinion publique n'a jamais été aussi claire: il est inacceptable que les grandes entreprises fassent de l'évasion fiscale. Utilisons cette pression pour forcer McDo à payer ses impôts.

Rejoignez le mouvement en signant ici: http://action.sumofus.org/fr/a/mcdo-evasion-fiscale-europ...

Un des plus gros employeurs du monde est connu pour ses salaires de misère, sa malbouffe et ses conditions de travail déplorables. Et maintenant, on découvre que c'est aussi un fraudeur taille XL.

Exigez que McDo paie ses impôts!

Signez la pétition et faites passer le mot : http://action.sumofus.org/fr/a/mcdo-evasion-fiscale-europe-fr/?sub=taf

Merci!

McDonald's a fraudé le fisc pour un montant d'un milliard d'euros sur les cinq dernières années.

Demandez à McDo de payer ses impôts partout en Europe.

Signer la pétition



Vous reprendrez bien un peu d'évasion fiscale avec votre burger? Non? Alors ne mangez plus chez McDonald’s! On vient de découvrir que la multinationale a fraudé les fiscs européens à hauteur d'un MILLIARD d'euros sur une période de cinq ans.

Alors que les économies européennes ont du mal à se redresser après le renflouement des banques, les entreprises doivent plus que jamais mettre la main à la poche.

L’opinion publique n’a jamais été aussi claire: il est inacceptable que les grandes entreprises fassent de l’évasion fiscale. Utilisons cette pression pour forcer McDo à payer ses impôts.

Exigez que McDo paie ses impôts!

Un des plus gros employeurs du monde est connu pour ses salaires de misère, sa malbouffe et ses conditions de travail déplorables. Et maintenant, on découvre que c’est aussi un fraudeur taille XL.

Le géant du fast-food a utilisé une série de manipulations comptables afin de payer le minimum d’impôts sur les sociétés dans les pays européens où il réalise des millions d'euros de bénéfices. Après avoir déplacé son QG européen du Royaume-Uni à la Suisse, pays connu pour ses bas impôts, McDo a rapatrié la totalité de ses bénéfices dans une minuscule filiale au Luxembourg. Entre 2009 et 2013, ce bureau du Luxembourg, qui emploie seulement 13 personnes, a enregistré un revenu de 3.7 milliards d’euros, en ne payant que 16 millions d’euros en impôts au total.

D’autres entreprises ont été pointées du doigt pour leur évasion fiscale, le plus récent exemple étant HSBC. Certaines, comme Starbucks, ont cédé à la pression publique. Le géant américain du café a commencé à payer l’impôt sur les sociétés après qu’une campagne ait exposé ses pratiques de fraude fiscale aux yeux de tous. Il est temps pour McDo de faire pareil.

Les burgers de McDo sont malsains, mais ses profits ne le sont pas. McDo fait 40% de ses bénéfices en Europe. La multinationale à un devoir vis-à-vis des pays européens, où elle fait tant de profits: celui de payer sa part d’impôt.

Demandez à McDo de payer l’impôt sur les sociétés dans tous les pays où le géant est implanté.

Merci pour tout ce que vous faites,
Fatah, Camille et l'équipe de SumOfUs

 

**********
Plus d'information: 

McDonald's, la grande évasion fiscale, France Info, 26 Février 2015
McDonald's accusé de grande évasion fiscale en Europe, Le Figaro, 26 Février 2015

 

 

 

Merci d'avoir demandé à McDonald's de payer le milliard d'euros d'impôts dû à l'Europe. Faites passer le mot à vos amis et à votre famille afin d’avoir un maximum de voix dans cette campagne.

Partagez cette pétition via Facebook et copiez/collez le courriel ci-dessous afin de mettre toutes les chances de notre côté et nous assurer que les banques françaises cessent d'affamer le monde.

 Cliquez et partagez sur Facebook.

Merci,
L’équipe SumOfUs.org


*****************************

10/03/2015

MORT AUX TRAINS QUI ARRIVENT A L'HEURE

 

 "MORT AUX TRAINS QUI ARRIVENT A l'HEURE", texte de CHARB

 

Un texte de Charb à partager et à lire …

 

  (Petit traité d'intolérance, Charb)

 

 

 

Pourquoi les Français détestent-ils la SNCF au lieu de détester ceux qui la saccagent ? Sans doute parce que c'est plus facile de gueuler contre le train qui n'arrive pas à l'heure plutôt que contre les connards qui l'ont fait disparaître.

 


 Comme il est plus facile d'agonir d'injures le guichetier laissé seul face à la foule en colère plutôt que de réclamer la peau des connards qui ont supprimer les postes des collègues du guichetiers. Le train qui ne viendra pas et le guichetier retranché dans sa bulle de verre sont toujours plus proches des usagers (pardon, je veux dire des clients) qui font le pied de grue sur le quai que les connards qui ont voté le démantèlement de la SNCF. Ces connards là survolent la casse du service public en avion, jamais vous ne les croiserez sur un quai de gare. Le client frustré s'en prend à ce qui lui tombe sous la main.

 

La SNCF, bien consciente que les gouvernements successifs s'occupent de la découper en rondelles, communique. Elle ne communique pas pour dénoncer les connards cités plus haut, en inscrivant leur nom et leur adresse sur les panneaux d'affichage. Elle ne communique pas en faisant distribuer dans les gares les articles des lois européennes qui signent la mort du service public. Elle communique en signalant que les trains qui arrivent à l'heure arrivent.....à l'heure. Non, ce n'est pas une blague.

 

 Tendez l'oreille. Désormais, le contrôleur en chef d'un TGV qui s'apprête à entrer en gare à l'heure indiquée sur les billets précise que le train N° tant va entrer en gare d'Avignon « A l'heure ». Il se passe la même chose sur certaines lignes de banlieue. Le conducteur grésille dans les haut-parleurs hors d' âge que le train en provenance de Pontoise va entrer en gare du Nord « à l'heure ».

 


Est-ce que ces annonces sont en mesure de réjouir le voyageur ? Non. Que le train arrive à l'heure, au départ, tout le monde s'y attend. Souligner la chose comme s'il s'agissait d'un événement exceptionnel est plus que maladroit. Le voyageur ne peut que se dire : « Putain, j'ai eu du bol, la prochaine fois, je passerai peut-être la nuit coincé entre Pétaou et Chnok. » Les conducteurs et les contrôleurs devraient refuser d'insister sur le miracle du train qui arrive à l'heure. Ça institue le retard comme norme. Mais, au fond, n'est-ce pas ce que veut la direction de la SNCF ?

 


 Banalisons les retards et faisons du train à l'heure une chose rare. La direction de la SNCF, n'ayant pas eu le courage de se rebeller contre ceux qui l'étranglent, décide de conditionner le voyageur de telle sorte qu'il accepte les retards. Fatalitas !

 


Je crois que vous en serez d'accord, il faut poser la tête de l'inventeur du « train qui arrive à l'heure » sur un rail de la ligne B du RER à une heure de pointe. Amen.

 

 

 

 

 

Charb, rédacteur en chef de Charlie hebdo, assassiné le 7 janvier 2015.

08/03/2015

8 MARS / journée revendicative en images

ça a commencé comme ça

 

82769479_o.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11054462_758294467599866_1505391545181189502_n.png

 

 

 

http://www.ugictcgttcl.org/wp-content/uploads/droit-des-femmes.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ça continue comme ça  !

ça n'a rien à voir avec la Religion, c'est un prétexte

Pour afficher leur solidarité avec les femmes, des hommes ont revêtu des burqa et ont manifesté jeudi 5 mars dans les rues de Kaboul.

Parmi eux, l'association "Les volontaires pour la paix en Afghanistan".
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20150306.OBS4013/afghanistan-des-hommes-defilent-en-burqa-pour-le-droit-des-femmes.html via

Afghanistan : des hommes manifestent en burqa   Crédit Mohammad Fahim Abed / ANADOLU AGENCY

 

http://www.kazeo.com/sites/fr/photos/342/8-mars-journee-mondiale-de-la-femme_3421018-L.jpg

07/03/2015

POULE AU POT DIMANCHE 8 MARS

Poule_au_pot_2015.JPG

on va encore se régaler grâce aux bénévoles des AMIS DE L'U.S.H.

qui ont besoin de bras, de générosité pour la préparation de cette goûteuse soirée

 

 

 

Dimanche 8 mars à 10 Heures au foyer municipal

pour la préparation

et on mange le soir

***

Alors les vaillantes et vaillants, les laborieuses et laborieux

à vos talents !

Les TOP CHEFS c'est vous !

"Je me lèche les babines par avance !"

*

*

J'en serai parce que depuis quelque temps mes douleurs "neuropathiques"

ont fait que je me suis un peu tenue à l'écart de mes Amis de l'USH

pour ne pas avoir à dire :

"non ça ne va pas trop"

bref ! zut !

Pas envie de me plaindre car tout le monde a ses problèmes et bien pire encore

Alors tout va bien, tout ira bien dimanche soir

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique