logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/05/2014

LES HABASOURDIS

C'était hier .. AU THEATRE à HABAS

Applaudissements généreux

Sûr que les rires crépitent davantage quand on reconnaît

sa fille, sa mère, sa soeur, sa grand-mère

sa voisine, sa collègue,

ses amis

qui occupent un soir la scène pour vous donner à voir et à entendre

avec un bonheur partagé

**

COMME LE TEMPS PASSE VITE adapté du texte de Florence BONIN

Les enfants  ont ouvert le spectacle en interprétant une saynète de Florence Bonin « Comme le temps passe vite »

Les 2 grands-mères Coralie DEBARROS, Lola FOIX et les 2 grands-pères Anaïs LARREY, Lucie POSSACOS font référence à leur expérience de la vie face à la candeur de la jeunesse représentée par Antoine (Lola VINCENT), Claude (Dylann DE LA MOGA), Amélie (Mélanie CAZEAU), Maïa DUCASSE.

 

2014 H16.jpg

2014 H17.jpg

2014 H18.jpg

2014 H19.jpg

P1010113.JPG

 BRAVO A TOUS CES JEUNES ... LA RELEVE EST ASSUREE

 LA LETTRE adapté du texte d'Alex METAYER

Parce que son bulletin scolaire est mauvais, une fille écrit à sa mèreP1010124.JPG

Maman chérie.

Je suis désolée de devoir te dire que j'ai quitté la maison pour aller vivre avec mon copain.
Il est l'amour de ma vie.
Tu devrais le voir, il est tellement mignon avec tous ses tattoos, son piercing et sa super moto.
Mais ce n'est pas tout ma petite maman chérie.
Je suis enfin enceinte et Abdoul dit que nous aurons une vie superbe dans sa caravane en plein milieu des bois.
Il veut beaucoup d'enfants avec moi, c'est mon rêve aussi.
Je me suis enfin rendu compte que la marijuana est bonne pour la santé et soulage les maux.
Nous allons en cultiver et en donner à nos copains lorsqu'ils seront à court d'héroïne et de cocaïne pour qu'ils ne souffrent pas.
Entre-temps, j'espère que la science trouvera un remède contre le sida pour qu'Abdoul aille mieux.
Il le mérite vraiment tu sais.
Ne te fais pas de soucis pour moi maman, j'ai déjà 13 ans, je peux faire attention à moi toute seule et l'expérience qui me manque, Abdoul peut la compenser avec ses 44 ans.
J'espère pouvoir te rendre visite très bientôt pour que tu puisses faire la connaissance de tes petits enfants.
Mais d'abord je vais avec Abdoul chez ses parents en caravane pour que nous puissions nous marier.
Comme ça ce sera plus facile pour lui pour son permis de séjour.
Ta fille qui t'aime.

PS : Je te raconte des idioties maman.
Je suis chez les voisins !
Je voulais juste te dire qu'il y a des choses bien pires dans la vie que le bulletin scolaire que tu trouveras sur ta table de nuit.

 

 

Et voici la réponse du père
>

P1010130.JPG> J'ai donné ta lettre à ta mère.
> Elle a fait immédiatement un infarctus et nous avons dû l'hospitaliser.
> Les médicaments la maintiennent en vie.
> Lorsque j'ai expliqué à nos avocats ce qui s'était passé, ils m'ont recommandé de te répudier.

Aussi tu n'es plus notre fille et nous t'avons retirée de nos testaments.
> Nous avons mis à la poubelle toutes tes affaires et utilisons ta chambre comme débarras.
> Nous avons aussi changé la serrure de la porte, il te faudra trouver un logement, mais n'essaie pas d'utiliser notre carte de crédit car nous l'avons annulée, ainsi que fermé ton compte bancaire (l'argent qu'il y avait dessus nous allons l'utiliser pour le traitement de ta mère).
> N'essaie pas de nous appeler pour demander de l'argent, nous avons de toute façon résilié ton contrat de téléphone mobile.
> Les jouets que tu gardais, tes instruments de musique, ta collection de CD et de photos, nous les avons vendus au voisin (celui dont tu disais qu'il te regardait par la fenêtre quand tu t'habillais).
> Ah! bien sûr il te faudra trouver du travail, puisque nous n'allons plus payer pour toi ni tes études ni tes cours de musique.
> Si tu ne peux trouver ni logement ni travail, je te conseille d'aller voir Paulo. C'est quelqu'un que j'ai connu dans l'armée, je ne sais pas bien ce qu'il fait... mais je lui ai envoyé une photo de toi et il m'a dit qu'une fille comme toi n'aurait aucun mal à vivre dans certains pays du Maghreb qu'il connait bien, et qu'il pourrait t'aider.
>
> Enfin j'espère que tu seras très heureuse dans ta nouvelle vie.
>
> L'homme que tu appelais Papa
>
> PS :
> Ma chérie c'est une blague ! Je regarde la télé avec ta mère, qui se porte très bien.
> Je voulais juste te montrer qu'il y a des choses plus graves que de passer les 8 prochaines semaines sans sortir, et sans regarder la télé pour le mauvais bulletin, et pour la petite blague.

MDR - LOL -

2014 H.jpg

2014 H1.jpg

J'ai 35 ans de Gérard LEVOYER

et elle est toujours sans homme, sans enfant... elle se désespère de ne pas être mère...  Mais en fin de compte, un enfant ça braille entre autres maux ; c'est peut-être mieux d'avoir un chien..

2014 H3.jpg

2014 H2.jpg

 ET SI ON PARLAIT UN PEU DES HOMMES ? de Jérôme DUBOIS

Céline : Nadine CAZAUX

Clara : Clara DUCASSE

Caro : Gérard LAMATABOIS

 Quand trois copines s’aperçoivent qu’elles sortent avec le même homme, c’est toute la gente masculine qui est prise à partie !… Une comédie efficace, surtout sans pitié pour ces messieurs ! 

 

2014 H4.jpg

2014 H5.jpg

2014 H6.jpg

2014 H7.jpg

2014 H8.jpg

2014 H9.jpg

Quelle déconvenue ! Pauvres filles

larguées à tour de rôle pour chacune d'elles

et" rhabillées pour l'hiver" auprès de la nouvelle conquête

2014 H10.jpg

Au tour des hommes d'en prendre pour leur grade !

Ce n'est que justice

et rires dans la salle acquise à leurs malheurs

 

ENTR'ACTE

10/05/2014

AU THEATRE CE SOIR à HABAS

THEATRE_large.jpg

THEATRE_large.jpg

 

 Avec ceux-là ?

Non... Je les découvre en feuilletant l'album photos prêté par Joëlle

C'était en 2001 et la troupe était celle de parents d'élèves

 il y a 13 ans

Les comédiens ont changé... je n'ai pas dit rajeuni...

 

img459.jpg

 

 

Pictures19.jpg

 

 

Récemment mis à jour95.jpg

 

 

Récemment mis à jour94.jpg

 

 

Récemment mis à jour91.jpg

 

Récemment mis à jour95.jpg

Récemment mis à jour92.jpg

img458.jpg

ça vous rappelle de bons souvenirs Joëlle, Betty, Marie-Michelle,

entre autres re-connaissances ?

*

Ce soir à 2O H 30, allons applaudir les HABASOURDIS

 

 

 

04/05/2014

ALICE GUY... une pionnière au cinéma

Alice Guy Blaché, est née le 1er juillet 1873à Saint-Mandé et morte le 24 mars 1968 à Wayne, dans l'État du New Jersey aux Etats-Unis, est une réalisatrice franco-américaine.

Avec La Fée aux choux, qu'elle tourne en 1896, elle est la première réalisatrice de l'histoire du cinéma. En 1910, elle est aussi la première femme créatrice d’une société de production de films, la Solax Film Co.

Je la découvre en feuilletant

"Femmes Egalité de 1789 à nos jours"

réalisé en collaboration avec la Revue Antoinette

Le saviez-vous ?

La foule se presse ce soir de 1895 sur le boulevard des Capucines à Paris...

... elle a 22 ans. Secrétaire de la maison Gaumont, qui n'est encore que le Comptoir général de la Photographie, elle assiste aux côtés de son patron à l'inauguration privée du tout premier appareil à projeter des films, inventé par les frères Lumière, et dont elle va revoir leurs courts petits films.

Voilà un an et demi qu'elle est entrée chez Gaumont. Un an et demi que, de huit heures du matin à huit heures du soir, six jours par semaine, elle doit répondre aux coups de sonnette impérieux du bureau directorial, ouvrir, annoter, distribuer le courrier, vérifier les travaux, surveiller les emballages des envois d'apparils-photo, et le renouvellement des stocks...

En un an elle a tout appris de cet art qui règne alors en maître sur le monde scientifique, artistique, sur les "grands" et les autres. La photo pour elle, de sont les appareils, les objectifs, les produits chimiques. Mais ce soir-là, devant ces documents qui défilent, les tout-premiers de l'histoire du cinéma, elle rêve. Elle a une idée en tête. Qu'elle est la seule à avoir. Qu'elle est la seule à avoir. Pour Gaumont et Lumière, le cinématographe n'est ni plus ni moins qu'une machine de plus à vendre à la clientèle. Celle-ci cherche surtout à filmer l'actualité, les défilés de troupes ou le bain de bébé.

Alice, elle, imagine d'autres merveilles : pourquoi ne pas se servir de cet appareil pour inventer, raconter des histoires, faire de la fiction ? Quelques jours plus tard, elle propose à Gaumont d'écrire une ou deux saynètes, de les faire jouer par des amis et de les filmer : "Si on avait prévu le développement que prendrait l'affaire, je n'aurais jamais obtenu ce consentement" raconte-t-elle dans ses Mémoires "Ma jeunesse, mon inexpérience, mon sexe, tout conspirait contre moi".

Léon Gaumont accepte néanmoins, à la condition absolue que cela ne gêne en rien ses fonctions de secrétaire ...

C'est dans ce jardin de ce pavillon qu'elle plante son premier appareil de prise de vue avec Anatole, son opérateur de la première heure. Et c'est avec lui, serrée dans son corset, juchée sur ses bottines, en chapeau ou en "cheveux" qu'elle part à l'aventure du cinéma de fiction.

"Un drap peint par un éventailliste du voisinage, un vague décor, des rangs de choux découpés par des menuisiers, des costumes loués ici et là autour de la porte St-Martin ... Comme artistes, mes camarades, un bébé braillard, une mère inquiète bondissant à chaque instant dans le champ de l'objectif : et mon premier film, la Fée aux choux, vit le jour".

http://ekladata.com/FKL9aJss_diuFg86OK8COzp58JM.jpg

 

Il n'a pas grande valeur artistique ce film, mais c'est aujourd'hui un classique de la cinémathèque pour la valeur historique.

La première réalisation d'Alice est aussi le tout premier film de fiction pure jamais réalisé. A cette réserve près qu'à quelques kilomètres de là, à Montreuil, Méliès, le magicien du cinéma, est en train d'inventer de son côté le cinéma d'animation (de trucage), pour lequel il fait de vrais chefs-d'oeuvre.

Disons qu'à eux deux ils ont mis au monde le cinéma, cet art qui fera rêver des générations de cinéphiles. Pour l'instant ce n'est pas encore son âge d'or, juste celui des pionniers. Celui des poètes qui font les choses par amour, avec humour souvent, toujours par passion....

 

C'est l'équipe d'Alice GUY qui fit les premiers essais au monde du cinéma parlant, toujours sur sa petite terrasse de Belleville. Elle tournera plus de cent scènes. Elle a essuyé les plâtres, s'est débrouillée seule dans les pires difficultés. Mais la Gaumont se rend maintenant compte que l'affaire est lucrative. Alice lui a fait faire de substantiels bénéfices. Le Conseil d'Administration de la société décide de construire un studio, un vrai et d'en confier la direction à quelqu'un d'autre. Alice se bat. Elle trouve un défenseur en Gustave Eiffel qui préside le Conseil d'Administration.

Elle restera donc en post onze ans jusqu'en 1907. Elle dirige le studio comme un chef d'entreprise ...

Elle a réalisé 400 films pour la Gaumont. Courts et longs métrages.

Plus tard elle tournera encore 73 films aux USA au sein de la Solax, société qu'elle fonde avec son mari et qui sera la rivale des premières grandes sociétés américaines comme la Fox. Mais le cinéma est devenu une industrie, prise en main par les trusts. La Solax sera brisée...

Revenue en France elle se rend aux studios de la Victorine à Nice, où elle a quelques intérêts. On lui propose d'en prendre la direction à condition de la financer. Elle n'a pas le premier sou. L'aventure du cinéma s'arrête alors pour elle. C'est en 1920. Elle a 37 ans ...

 

****

*

Cette femme courageuse, battante, méritait bien une note de Miche à quelques jours

de l'Ouverture du Festival de CANNES... Qui se souvient d'elle ?

 LA FEE AUX CHOUX

Mais oui les garçons naissaient dans les choux dans ces années-là

03/05/2014

LES HABASOURDIS le 10 mai à HABAS

THEATRE_large.jpg

La voilà la joyeuse troupe locale

C'était le 18 mai 2013

Des jeunes qui promettent

 

les Habasourdis.jpg

les Habasourdis1.jpg

les Habasourdis2.jpg

les Habasourdis3.jpg

les Habasourdis4.jpg

les Habasourdis5.jpg

les Habasourdis6.jpg

les Habasourdis7.jpg

les Habasourdis8.jpg

les Habasourdis9.jpg

les Habasourdis10.jpg

les Habasourdis11.jpg

les Habasourdis12.jpg

les Habasourdis13.jpg

les Habasourdis14.jpg

les Habasourdis15.jpg

les Habasourdis16.jpg

les Habasourdis17.jpg

VENEZ LES APPLAUDIR CAR ILS LE MERITENT

IL FAUT LE FAIRE ET ELLES ET ILS LE FONT BIEN

DU RIRE ASSUREMENT

***

Alors, au 10 MAI !

**

Les photos ne sont pas de moi... elles sont sorties d'une clé USB

qui m'a été prêtée l'an passé après le spectacle

et que j'ai retrouvée par hasard... aujourd'hui

Je ne sais plus qui me l'a remise mais je vais chercher

01/05/2014

MON LUTHIER DE STE LUCE

 
 
En dernière page ... "BASTIEN DANS SES CORDES"

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique