logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/10/2014

LA FAMILLE C'EST TOUT BON !

2014-10-21 2014 DIVERS.jpg

Elles devaient arriver à deux - Kim et Morgane-...

Elles sont venues à trois, avec la grande soeur Solène

Surprise !

2014-10-21 2014 DIVERS1.jpg

Alan était arrivé samedi soir

**

"Désolée, les enfants, je ne peux pas parler,

je ne peux pas vous embrasser"

- Ben si, on va t'embrasser !

Une rhino-pharyngite samedi chez le médecin de garde

*

En fait, je faisais un A.V.C.

 

 

 

 

18/10/2014

BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE

PORTES OUVERTES

BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE

25 octobre

La bibliothèque municipale a ré-ouvert  ses portes le mercredi 3 septembre 2014 ; de nouveaux horaires vous sont proposés :

- Tous les Mercredis de 17H00 à 18H30

- Tous les Samedis de 10H00 à 12H00

 

Les bénévoles de la bibliothèque vous invitent à participer à leur journée portes-ouvertes pour vous faire découvrir les lieux réaménagés ainsi que les nouvelles collections et les services qui vous seront proposés dès 2014.

PORTES OUVERTES LE SAMEDI 25 OCTOBRE

DE 10H00 A 12H00 ET DE 14H30 A 18H00.

Petite réception ouverte à tous pour clôturer cette journée à 18H00 à la mairie

 

HABAS INFORMATIQUE ... NOUVEAU !

NOUVEAU A HABAS

NOUVEAU A HABAS
Nouveau service à Habas :

HI - "HABAS INFORMATIQUE"  

Maintenance et réparation matériel informatique

Monsieur Jean-Yves CAPÉRA, informaticien confirmé, domicilié 481 Route de Puyoo à HABAS, ouvre sa micro-entreprise de dépannage informatique ordinateurs et périphériques à compter du mercredi 1er octobre.

Pour le joindre : 06.40.51.68.12     -      habasinformatique@gmx.fr

17/10/2014

"L'ère du peuple" de JL Mélenchon : antidote face au "suicide" de Zemmour


L'antidote au livre de Zemmour c'est "L'ère du... par lepartidegauche

Le 9 octobre 2014, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de France Inter pour parler de son nouveau livre  « L’ère du peuple ».

Un livre qui propose de changer la règle du jeu et de rendre au peuple le pouvoir que l’oligarchie lui a confisqué. Il a également parlé du mouvement pour la 6e République.

 

Dans un ouvrage à paraître lundi, le député européen défend l’avènement de la souveraineté populaire.

Annoncé depuis l’été, le nouveau livre de Jean- Luc Mélenchon paraît lundi aux éditions Fayard. Son titre, l’Ère du peuple, résonne avec le Mouvement pour une VIe République qu’il espère voir grandir de même qu’avec l’actualité de la crise politique. Sans surprise, le président et sa politique en prennent pour leur grade. « Depuis un siècle, en France, aucun reniement à gauche n’égale celui de François Hollande en deux ans et demi. » Ainsi commence son ouvrage.

- See more at: http://www.humanite.fr/jean-luc-melenchon-appelle-une-%05ere-du-peuple%05-554227#sthash.BNVpMofL.dpuf
Dans un ouvrage à paraître lundi, le député européen défend l’avènement de la souveraineté populaire.

Annoncé depuis l’été, le nouveau livre de Jean- Luc Mélenchon paraît lundi aux éditions Fayard. Son titre, l’Ère du peuple, résonne avec le Mouvement pour une VIe République qu’il espère voir grandir de même qu’avec l’actualité de la crise politique. Sans surprise, le président et sa politique en prennent pour leur grade. « Depuis un siècle, en France, aucun reniement à gauche n’égale celui de François Hollande en deux ans et demi. » Ainsi commence son ouvrage.

Retrouvez notre grand entretien avec Jean-Luc Mélenchon dans l'Humanité, lundi 13 octobre

Et une nouvelle fois le scénario sur lequel miserait le chef de l’État en vue de 2017, à savoir un duel PS-FN pour s’assurer d’une qualification au deuxième tour, est dénoncé. « Un projet aussi glauque que dangereux ! » écrit-il tout en estimant, parallèlement, dans un entretien au Nouvel Observateur, que « ça se terminera entre Le Pen et nous ». Comme promis lorsqu’il a pris congé de ses responsabilités au sein du Parti de gauche, le député européen cherche aussi à prendre de la hauteur pour dresser le « tableau » du monde.

« Trois grandes bifurcations s’opèrent sous nos yeux, écrit-il. Celle d’une civilisation humaine confrontée à l’explosion du nombre de ses membres. Un changement climatique irréversible. Un retournement de l’ordre géopol i t ique.» Et d’interroger : « Pourrons-nous en changer à temps la trajectoire ? » S’il n’a cessé depuis le lancement de son mouvement de répéter que « le système n’avait pas peur de la gauche mais du peuple », Jean-Luc Mélenchon précise sa pensée.

Rendre le pouvoir au peuple décrit comme « les nuées humaines urbanisées » serait le meilleur remède, y compris au capitalisme : « Si la démocratie se mêlait d’organiser (les) affaires (de l’oligarchie), tout s’écroulerait. » C’est dans cette cohérence d’ensemble, « une théorie de la révolution citoyenne », que Jean-Luc Mélenchon veut inscrire deux de ses propositions phares : la convocation d’une Assemblée constituante et le référendum révocatoire.

« La refondation du système politique et des institutions qui l’organisent est devenue le point clef des problèmes de notre pays », assure l’auteur. Mais ces mots d’ordre ne sont pas les seuls développés ; on retrouve nombre de concepts que l’ancien candidat à la présidentielle maniait déjà à l’époque de la campagne de 2012 même si, inspiré du « printemps arabe », des « marées citoyennes d’Espagne » ou encore des mouvements d’Amérique latine, « tout (lui) paraît différent (depuis) », affirmet- il : révolution citoyenne, règle verte, protectionnisme solidaire, planification écologique, ou encore le « nouveau géant français » qu’est, à ses yeux, la mer…

Le tout parachevé par une référence à « l’écosocialisme » dont il cite 4 des 18 « thèses » qu’il a contribué à écrire en décembre 2012. Autant de « points d’appui », estime Jean-Luc Mélenchon, pour « changer de trajectoire ».

- See more at: http://www.humanite.fr/jean-luc-melenchon-appelle-une-%05ere-du-peuple%05-554227#sthash.yPRVhgW1.dpuf
Dans un ouvrage à paraître lundi, le député européen défend l’avènement de la souveraineté populaire.

Annoncé depuis l’été, le nouveau livre de Jean- Luc Mélenchon paraît lundi aux éditions Fayard. Son titre, l’Ère du peuple, résonne avec le Mouvement pour une VIe République qu’il espère voir grandir de même qu’avec l’actualité de la crise politique. Sans surprise, le président et sa politique en prennent pour leur grade. « Depuis un siècle, en France, aucun reniement à gauche n’égale celui de François Hollande en deux ans et demi. » Ainsi commence son ouvrage.

Retrouvez notre grand entretien avec Jean-Luc Mélenchon dans l'Humanité, lundi 13 octobre

Et une nouvelle fois le scénario sur lequel miserait le chef de l’État en vue de 2017, à savoir un duel PS-FN pour s’assurer d’une qualification au deuxième tour, est dénoncé. « Un projet aussi glauque que dangereux ! » écrit-il tout en estimant, parallèlement, dans un entretien au Nouvel Observateur, que « ça se terminera entre Le Pen et nous ». Comme promis lorsqu’il a pris congé de ses responsabilités au sein du Parti de gauche, le député européen cherche aussi à prendre de la hauteur pour dresser le « tableau » du monde.

« Trois grandes bifurcations s’opèrent sous nos yeux, écrit-il. Celle d’une civilisation humaine confrontée à l’explosion du nombre de ses membres. Un changement climatique irréversible. Un retournement de l’ordre géopol i t ique.» Et d’interroger : « Pourrons-nous en changer à temps la trajectoire ? » S’il n’a cessé depuis le lancement de son mouvement de répéter que « le système n’avait pas peur de la gauche mais du peuple », Jean-Luc Mélenchon précise sa pensée.

Rendre le pouvoir au peuple décrit comme « les nuées humaines urbanisées » serait le meilleur remède, y compris au capitalisme : « Si la démocratie se mêlait d’organiser (les) affaires (de l’oligarchie), tout s’écroulerait. » C’est dans cette cohérence d’ensemble, « une théorie de la révolution citoyenne », que Jean-Luc Mélenchon veut inscrire deux de ses propositions phares : la convocation d’une Assemblée constituante et le référendum révocatoire.

« La refondation du système politique et des institutions qui l’organisent est devenue le point clef des problèmes de notre pays », assure l’auteur. Mais ces mots d’ordre ne sont pas les seuls développés ; on retrouve nombre de concepts que l’ancien candidat à la présidentielle maniait déjà à l’époque de la campagne de 2012 même si, inspiré du « printemps arabe », des « marées citoyennes d’Espagne » ou encore des mouvements d’Amérique latine, « tout (lui) paraît différent (depuis) », affirmet- il : révolution citoyenne, règle verte, protectionnisme solidaire, planification écologique, ou encore le « nouveau géant français » qu’est, à ses yeux, la mer…

Le tout parachevé par une référence à « l’écosocialisme » dont il cite 4 des 18 « thèses » qu’il a contribué à écrire en décembre 2012. Autant de « points d’appui », estime Jean-Luc Mélenchon, pour « changer de trajectoire ».

- See more at: http://www.humanite.fr/jean-luc-melenchon-appelle-une-%05ere-du-peuple%05-554227#sthash.yPRVhgW1.dpuf
Dans un ouvrage à paraître lundi, le député européen défend l’avènement de la souveraineté populaire.

Annoncé depuis l’été, le nouveau livre de Jean- Luc Mélenchon paraît lundi aux éditions Fayard. Son titre, l’Ère du peuple, résonne avec le Mouvement pour une VIe République qu’il espère voir grandir de même qu’avec l’actualité de la crise politique. Sans surprise, le président et sa politique en prennent pour leur grade. « Depuis un siècle, en France, aucun reniement à gauche n’égale celui de François Hollande en deux ans et demi. » Ainsi commence son ouvrage.

Retrouvez notre grand entretien avec Jean-Luc Mélenchon dans l'Humanité, lundi 13 octobre

Et une nouvelle fois le scénario sur lequel miserait le chef de l’État en vue de 2017, à savoir un duel PS-FN pour s’assurer d’une qualification au deuxième tour, est dénoncé. « Un projet aussi glauque que dangereux ! » écrit-il tout en estimant, parallèlement, dans un entretien au Nouvel Observateur, que « ça se terminera entre Le Pen et nous ». Comme promis lorsqu’il a pris congé de ses responsabilités au sein du Parti de gauche, le député européen cherche aussi à prendre de la hauteur pour dresser le « tableau » du monde.

« Trois grandes bifurcations s’opèrent sous nos yeux, écrit-il. Celle d’une civilisation humaine confrontée à l’explosion du nombre de ses membres. Un changement climatique irréversible. Un retournement de l’ordre géopol i t ique.» Et d’interroger : « Pourrons-nous en changer à temps la trajectoire ? » S’il n’a cessé depuis le lancement de son mouvement de répéter que « le système n’avait pas peur de la gauche mais du peuple », Jean-Luc Mélenchon précise sa pensée.

Rendre le pouvoir au peuple décrit comme « les nuées humaines urbanisées » serait le meilleur remède, y compris au capitalisme : « Si la démocratie se mêlait d’organiser (les) affaires (de l’oligarchie), tout s’écroulerait. » C’est dans cette cohérence d’ensemble, « une théorie de la révolution citoyenne », que Jean-Luc Mélenchon veut inscrire deux de ses propositions phares : la convocation d’une Assemblée constituante et le référendum révocatoire.

« La refondation du système politique et des institutions qui l’organisent est devenue le point clef des problèmes de notre pays », assure l’auteur. Mais ces mots d’ordre ne sont pas les seuls développés ; on retrouve nombre de concepts que l’ancien candidat à la présidentielle maniait déjà à l’époque de la campagne de 2012 même si, inspiré du « printemps arabe », des « marées citoyennes d’Espagne » ou encore des mouvements d’Amérique latine, « tout (lui) paraît différent (depuis) », affirmet- il : révolution citoyenne, règle verte, protectionnisme solidaire, planification écologique, ou encore le « nouveau géant français » qu’est, à ses yeux, la mer…

Le tout parachevé par une référence à « l’écosocialisme » dont il cite 4 des 18 « thèses » qu’il a contribué à écrire en décembre 2012. Autant de « points d’appui », estime Jean-Luc Mélenchon, pour « changer de trajectoire ».

- See more at: http://www.humanite.fr/jean-luc-melenchon-appelle-une-%05ere-du-peuple%05-554227#sthash.yPRVhgW1.dpuf


"C'est le peuple qui doit décider, pas l... par lepartidegauche

 

 


"Les peuples peuvent s'opposer au monde de la... par lepartidegauche

12/10/2014

L'eau et les rêves

2014 ESTIBEAUX 012.JPG

L’eau et les rêves


À l’écoute de l’eau et de ses mystères

 

Dans son essai sur l’imagination de la matière,

Gaston Bachelard médite sur l’eau et les rêves

"C'est près de l'eau que j'ai le mieux compris que la rêverie est un univers en émanation,

un souffle odorant qui sort des choses par l'intermédiaire d'un rêveur".

 

2014 ESTIBEAUX 019.JPG

« L’eau, par son reflet, double le monde et les choses » écrit Bachelard, « l’eau prend le ciel et le ciel prend l’eau »

En immobilisant l’image du ciel, le lac crée en son sein un ciel renversé où les étoiles sont des îles.

Par cette image d’une île étoile, le rêve donne à l’eau le sens d’une patrie céleste.
De même, par l’union du ciel et de l’eau, l’oiseau appartient à l’eau et les poissons sont comme suspendus dans le ciel..

Où est le réel ? Au ciel ? Au fond des eaux ?

Le miroir de l’eau idéalise le ciel car le reflet semble plus pur que le réel et, d’une certaine manière, plus réel.

 

2014 ESTIBEAUX 018.JPG

"L’eau est un être total : elle a un corps, une âme, une voix"

2014 ESTIBEAUX 015.JPG

 

Avec BACHELARD, l'eau suscite des rêveries sans fin

2014 ESTIBEAUX 014.JPG

« Le passé de notre âme est une eau profonde.
Et puis, quand on a vu tous les reflets, soudain, on regarde l’eau elle-même ; on croit alors la surprendre entrain de fabriquer de la beauté ; on s’aperçoit qu’elle est belle en son volume, d’une beauté interne, d’une beauté active. »

2014 ESTIBEAUX 013.JPG

L'imagination matérielle de l'eau est un type particulier d'imagination,

l'eau est un type de destin et l'être humain a le destin de l'eau qui coule.

Ainsi l'eau qui coule, mène la vie ailleurs, nous vivons les images de l'eau.

2014 ESTIBEAUX 011.JPG

" Si je veux étudier la vie des images de l'eau, il me faut donc rendre leur rôle dominant à la rivière et aux sources de mon pays. Je suis né dans un pays de ruisseaux et de rivières, dans un coin de la Champagne vallonnée, dans le Vallage, ainsi nommé à cause du grand nombre de ses vallons. La plus belle des demeures serait pour moi au creux d'un vallon, au bord d'une eau vive, dans l'ombre courte des saules et des osières."

Et quand octobre viendrait, avec ses brumes sur la rivière...

Mon plaisir est encore d'accompagner le ruisseau, de marcher le long des berges, dans le bon sens, dans le sens de l'eau qui coule, de l'eau qui mène la vie ailleurs, au village voisin. Mon « ailleurs » ne va pas plus loin. [...] Le Vallage a dix-huit lieues de long et douze de large. C'est donc un monde. Je ne le connais pas tout entier : je n'ai pas suivi toutes ses rivières."

 

 

 « La mort de l'eau est plus songeuse que la mort de la terre : la peine de l'eau est infinie... »

 ***

 Pour G. Bachelard, la pensée est tiraillée entre deux pôles : la raison et l’imagination.

À la fois homme de science et poète, G. Bachelard ne mettait pas l’une au-dessus de l’autre, mais en faisait deux compartiments séparés de l’esprit humain.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique