logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/03/2014

MEMOIRE OUVRIERE : LES AFFICHES DE LA C.G.T.

 

Sur le blog de Gérald BLONCOURT

 

Le Blog De Gérald Bloncourt

  • : Le blog de Gérald Bloncourt
  • Le blog de Gérald Bloncourt

LES AFFICHES DE LA CGT

PROLOS, PEUPLES DE GAUCHE ET REVOLUTIONNAIRE pour une vie meilleure

SUR LE BLOG DE MON AMI GERALD BLONCOURT

 

  • : Le blog de Gérald Bloncourt
  • Le blog de Gérald Bloncourt
  • : poèmes, photos, digigraphies,haïti,
  • Contact

POUR COMMANDER MES LIVRES

Si vous désirez l'un de mes livres (ci-dessous) vous pouvez me les commander, ou vous adresser à votre libraire ou aux Editeurs.

Pour me joindre : Gerald.bloncourt@club-internet.fr

 

LE PARIS DE GÉRALD BLONCOURT- 27€ - Edit Parimagine - commander directement à BLONCOURT

LE PARIS DE GÉRALD BLONCOURT- 27€ - Edit Parimagine - commander directement à BLONCOURT

PEUPLES DE GAUCHE- Préface Edgard Morin - à commmander Editions Bourin—154 rue Marcadet 75018 Paris - FRANCE - Tel: 01.42.57.82.08

PEUPLES DE GAUCHE- Préface Edgard Morin - à commmander Editions Bourin—154 rue Marcadet 75018 Paris - FRANCE - Tel: 01.42.57.82.08

JOURNAL D'UN RÉVOLUTIONNAIRE - Edit. MÉMOIRE D'ENCRIER -18€-Librairie du Quebec www.quebec.libriszone.com  30, Rue Gay Lussac 75005 Paris 01 43 54 49 02- 01 43 54 50 24-  01 46 33 59 56

JOURNAL D'UN RÉVOLUTIONNAIRE - Edit. MÉMOIRE D'ENCRIER -18€-Librairie du Quebec www.quebec.libriszone.com 30, Rue Gay Lussac 75005 Paris 01 43 54 49 02-

01 43 54 50 24- 01 46 33 59 56

DIALOGUE AU BOUTS DES VAGUES-12€45- Librairie du Quebec www.quebec.libriszone.com  30, Rue Gay Lussac 75005 Paris 01 43 54 49 02- 01 43 54 50 24 - 01 46 33 59 56

DIALOGUE AU BOUTS DES VAGUES-12€45- Librairie du Quebec www.quebec.libriszone.com 30, Rue Gay Lussac 75005 Paris 01 43 54 49 02- 01 43 54 50 24 - 01 46 33 59 56

LES PROLOS -Textes de Mehdi Lallaoui -à Medhi LALLAOUI  06 09 49 44 23  mehdilall@free.fr

LES PROLOS -Textes de Mehdi Lallaoui -à Medhi LALLAOUI 06 09 49 44 23 mehdilall@free.fr

POUR UNE VIE MEILLEURE-Edit Fage- Me commander directement - 30€

POUR UNE VIE MEILLEURE-Edit Fage- Me commander directement - 30€

 
Gérald Bloncourt
 

Le Blog De Gérald Bloncourt

  • : Le blog de Gérald Bloncourt
  • Le blog de Gérald Bloncourt
  • : poèmes, photos, digigraphies,haïti,
  • Contact

Recherche

 
 

23/03/2014

HABAS : LISTE DU MAIRE SORTANT ELUE

Inscrits      1 126

Votants         853

Enveloppes  853

Blancs/Nuls    40

 

Exprimés             813

Majorité absolue 407

Abstentions         273

 

ALTERNANCE POUR HABAS              333 voix       41%

VIVRE ET AGIR POUR HABAS            480 voix       59%

 

1. LATASTE Jean-François

2. DUPRE Henriette

3. VIDAUCOSTE Sébastien

4. BONNEHON Chantal

5. LOUSTAUNAU Guy

6. DUPUY Dominique

7. DELAVOIE Damien

8. TARIS-LALANNE Sandrine

9. HOURDEBAIGT Alain

10. PEPIOT Marie-France

11. GALAND Françoise

12. MAGESCAS Viviane

13. LALANNE Pierre

14. HILLOTTE Anne-Marie

15. CAZAUX Jean-Claude

****

*

Siègeront à la Communauté de Communes

LATASTE Jean-François

DUPRE Henriette

VIDAUCOSTE Sébastien

LALANNE Pierre

 

Ces dernières heures l'ambiance était un peu tendue dans ce village sympathique . Il y avait un peu d'agacement, voire des gens mal à l'aise parce qu'ici on se connaît tous, qu'aujourd'hui il fallait choisir parmi deux listes (Divers Gauche et Divers Droite - ainsi étiquetées en Préfecture),  des femmes et des hommes connus de la plupart des habitants, pour gérer, administrer au mieux la Commune.

On a bien une petite idée de la couleur politique de Pierre, Paul ou Jacques mais qu'à cela ne tienne dans la vie de tous les jours. On communique, on se fréquente, on s'entraide, on boit un pot ensemble sans se poser de questions. Heureusement !!

Aujourd'hui c'était un peu différent.

Un peu de retenue, quelques hésitations à aller vers l'autre.

Mais demain j'entendrai de nouveau :

"Bonjour, ça va ? 

- Et là ?

- ça va, merci.

 Et la vie reprendra son cours dans un village où il fait bon vivre tous ensemble.

 

 

21/03/2014

PANTINS HABITES

DE TOUS PAYS

 

DE TOUTES LES COULEURS

 

VOUS AVEZ DANS LE COEUR ...

 *

*

 

"... Il y a trop d'âmes en bois pour ne pas aimer des personnages de bois ayant une âme", déclarait Jean COCTEAU.

Aimées, les marionnettes l'ont été de tout temps.

Dans les sanctuaires égyptiens et les temples hindous, elles ont prêté aux dieux et aux légendes leurs apparences ou leurs ombres.

En OCCIDENT, elles ont amusé les princes et les peuples, recueilli et protégé des traditions théâtrales, présenté aux humains un double léger de la passion et du rêve.

img351.jpg

Avant de me séparer de mes ATLAS 1974 qui ont pris l'humidité

Ces jolis pantins habités et leur histoire*

 

"Tenez, regardez ! Une guenille ? Un copeau ?

Ma main s'introduit dans le sac, mon index s'enfonce dans la tête creuse,

mon pouce et mon index remplissent la paire de manches, et voilà !

Si je vous montre une belle marionnette, vernie, actionnée par des ressorts, vous ne pourrez oublier qu'il s'agit d'une poupée tandis que mon "burattino" obéissant à tous mes mouvements va, vient, salue, soufflette, frappe avec joie ou avec désespoir ..."

Ces propos sont de George SAND à qui l'on doit un regain d'intérêt pour le petit théâtre.

img332.jpg

Marionnettes à fil d'Ivo Puhonny - Puppentheatersammlung, Müchen

img353.jpg

Les marionnettes thaïlandaises s'habillent fastueusement.

Les "Kathputli" du Rajasthan (province indienne) gardent le souvenir des anciens rites :

elles finissent dans les eaux d'un fleuve sacré.

img333.jpg

Le "Bunraku" à OSAKA émerveilla Paul CLAUDEL.

"C'est dit-il, toute la vie au bout d'un bâton ..."

img354.jpg

Les marionnettes désincarnées ou ombres d'Orient :

pékinoises 

malaises

turques

img352.jpg

le fameux "karagoz"

(turques)

 

img338.jpg

 

img339.jpg

 Jolies "poupées" de Munich et mini-acteurs pour une pièce de G.B. SHAW

img337.jpg

Au pays de Goethe, (grand amateur de marionnettes),

le petit théâtre se nommait au XIXe siècle

"Royaume du Ciel "

img340.jpg

et le monde fantastique de Papa Schmidt

contrastait avec le pantin populaire

 

img341.jpg

Est-il arracheur de dents ce montreur ambulant qui fait danser Pierrot et Colombine

au son de la cornemuse ?

Le célèbre Mourguet l'était.

Vers 1808, il crée "Guignol", ce vrai "canut" lyonnais, ce naïf qui sait désarmer l'arrogant et se battre s'il le faut.

img355.jpg

Il arrive aussi que les marionnettes jouent la Révolution

img342.jpg

*

*

img343 - Copie (2).jpg

Créatures fantasques du théâtre roumain

img343 - Copie.jpg

MAINS-FLEURS d'Yves Joly, trouant l'espace

img344.jpg

Les marionnettes du "Puppentheater" de Leningrad

comme toutes leurs consoeurs russes, témoignent d'une technique très élaborée

img345.jpg

"Concert insolite" satire du music-hall des années 30

réalisée par Serge Obraztsov, animateur du "Théâtre central des Marionnettes" de Moscou.

Il nécessite 25 opérateurs.

img346.jpg

 La marionnette est née pour jouer, pour divertir, pour exprimer une idée.

Peut-elle remplacer l'acteur ?

Selon Bernard Shaw, "les acteurs de bois émeuvent au même titre que les êtres vivants, car l'imagination joue un rôle bien plus grand que les efforts des acteurs".

img347.jpg

Le théâtre de Turin mêle acteurs et marionnettes, le sculpteur Siegel invente des pantins.

Diversité des styles et des matériaux :

une marionnette israélienne à gauche (en bas)

une marionnette bulgare à droite

img348.jpg

Un Pierrot pathétique créé par Philippe Genty.

Comme Pinocchio, il fait l'apprentissage de la liberté.

D'abord recroquevillé sur lui-même, il s'ouvre peu à peu à la vie,

découvrant avec étonnement les mouvements de son corps.

Soudain, il prend conscience de sa dépendance : il tient par les fils que manie le marionnettiste.

Dans un geste de désespoir, il les arrache un à un, croyant accéder à la liberté absolue.

Mais privé de ses dépendances vitales, il tombe à genoux et meurt.

img349.jpg

Pantins de Gottingen, du sculpteur Kilian, du peintre Klee

et de Morach (ci-dessous)

img350.jpg

 *

"L'unique lieu apte à la renaissance de la marionnette

apparaît encore aujourd'hui la scène :

là où l'acteur, s'il le veut, peut devenir marionnette, et la marionnette, un grand acteur".

Mario SERENELLINI

20/03/2014

GAUCHE ? DROITE ?

 "Maman c'est quoi la différence entre gauche et droite ?"

 

Résumé en deux mots :

"La droite défend l'ordre et les privilèges"

L'Ordre ? Quel ordre ?

"La gauche défend l'intérêt général, l'intérêt collectif, 

travaille au bien commun"

Oui, là j'ai compris. C'est pas pour sa bobine,

c'est pour que ça profite à tous.

- Oui, c'est ça !

****

Tiens, je vais te citer un exemple précis :

A GAGNY, quand le maire (communiste) de l'époque, a demandé leur avis, aux habitants d'un quartier d'une zone pavillonnaire pour la réalisation d'un gymnase à côté de votre école, ils ont tous refusé :

"Non, on n'en veut pas, ça dévaloriserait notre pavillon, on le vendrait moins cher". "et puis on veut notre tranquillité, etc.."

Quid de l'intérêt des enfants ?

Et les élèves du Primaire ont continué à se rendre à pied au stade, perdant du temps sur leur cours de gymnastique, empruntant un trajet à risque avec la circulation des véhicules.

ça c'est un comportement de droite.

On défend son bien personnel, son intérêt particulier.

***

*

 

Depuis quand les notions de gauche et de droite ?

Rappelons-nous

Gravure satirique de la Révolution française :
le tiers état écrasé par la taille, les impôts et les corvées

 

L'Ancien Régime se caractérisait par une monarchie absolue et de droit divin et une inégalité sociale fondée sur des privilèges de naissance pour la Noblesse et le rôle important joué par le Clergé.

Il n'y a pas de constitution écrite et c'est le roi qui incarne l'Etat.

Bien que symbolisée par la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, l'abolition de l'Ancien Régime s'est déroulée en plusieurs étapes :
- Abolition des droits féodaux et des privilèges le 4 août 1789,
- Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen, le 26 août 1789,
- première Constitution écrite en 1791,
- abolition de la monarchie et proclamation de la République le 21 septembre 1792.

 

Atteinte dans ses biens après l'avoir été dans son orgueil par la suppression des ordres (noblesse, clergé) et des privilèges, la Noblesse a voué à la Révolution une haine inexpiable.

Historiquement, lors de la Révolution Française, les membres de l'Assemblée Constituante qui étaient favorables au roi avait pris l'habitude de se placer à droite de l'hémicycle, tandis que ses opposants s'installaient à gauche.

 

Ce positionnement droite/gauche au sein de l'Assemblée Nationale est demeuré, même après la fin du monarchisme, hormis pendant la première Assemblée nationale structurée en "gironde", en bas, (députés proches du pouvoir) et en "montagne", en haut (députés de l'opposition).

**

Les notions de droite et de gauche renvoient à une opposition en politique, qui depuis la France de 1789, s'est étendue dans une grande partie des systèmes politiques d'assemblée.

Politiquement, le terme "droite" désigne des courants ou partis mettant en avant la rigueur morale et un certain conservatisme, ce qui fait qu'en France, les hommes politiques ont longtemps refusé de se définir comme étant de "droite".

L'ordre, le travail, la famille et la responsabilité individuelle sont plutôt considérés comme des valeurs de droite,

tandis que la gauche s'intéresse davantage à la justice sociale, l'égalité, la solidarité, l'humanisme, la laïcité.

 

 **

*

Le parti de l'Ordre était en France en 1848, sous la Deuxième République, le regroupement non réellement structuré de personnalités conservatrices, partisanes – comme l'indique son nom – de l'ordre, de la sécurité et des bonnes mœurs.

Le parti était composé de monarchistes légitimistes, surtout d'orléanistes mais aussi de républicains adeptes de la république américaine. Ses chefs de file étaient Adolphe Thiers, François Guizot, le comte de Montalembert, le comte de Falloux ou encore Alexis de Tocqueville.

 Cette comparaison historique n'a pour mérite que de rappeler que le concept d'ordre traverse les différents courants politiques de droite en France depuis maintenant plus d'un siècle.

****

*

PARTI DE L'ORDRE... QUEL ORDRE AUJOURD'HUI ?

François FILLON, n'a pas dit autre chose quand il a affirmé devant les députés de la majorité sortante en février dernier: «L'UMP doit dire qu'elle est le parti de l'ordre.»

Comme l'a très bien énoncé Henri GUAINO à plusieurs reprises pendant la campagne, «la droite représente l'ordre et l'autorité, la gauche la justice et le progrès».

Cette présentation a le mérite de montrer que la ligne de partage entre la droite et la gauche traverse le cœur de chaque citoyen.

Il ne s'agit pas d'être manichéen en disant que la droite ne se soucie pas de justice ou la gauche pas d'autorité,

mais de reconnaître que ces deux grandes forces politiques, ...  ne mettent pas les mêmes principes ni les mêmes valeurs en avant.

**

*

 En cela, l'ordre est l'exact antithèse du progressisme dont se réclame le plus souvent la gauche, qui voit le progrès comme un mouvement irrésistible qu'il s'agit d'accompagner et non de construire.

****

L'ORDRE

Au-delà de la demande légitime de sécurité

 

L'ORDRE ECONOMIQUE

coût du travail

... Équilibre dans les échanges commerciaux avec la nécessité de redonner à la France de la compétitivité face à l'aggravation de son déficit commercial.

Cela passe par la question du coût du travail (et en particulier du financement de la protection sociale)

 

L'ORDRE SOCIAL

Les élus de droite et d'extrême-droite dans le cortège de la "Manif pour tous" à Paris (Thomas Samson/AFP)

En matière juridique, cela impose notamment de ne modifier le Code civil qu'avec beaucoup de précaution. Sans s'enfermer dans un conservatisme rigide, il est du devoir du politique de résister à certaines modes ou pressions issues de groupes sociaux. La droite agit trop souvent en réaction au progressisme de la gauche sur ces questions de société : c'est ce qui a conduit le groupe UMP de l'Assemblée nationale, sous l'impulsion du député Hervé Mariton, à lancer une réflexion en 2009 qui a aboutit à un très bon rapport intitulé "REPRENDRE LA MAIN SUR LES QUESTIONS DE SOCIETE.


L'ORDRE INSTITUTIONNEL

LES MODES DE SCRUTIN

L'ordre institutionnel passe aussi par un mode de scrutin qui permette de dégager clairement une majorité qui puisse appliquer son programme sans donner lieu à d'interminables négociations entre les partis d'une coalition gouvernementale.

La droite doit donc défendre jusqu'au bout la logique de le Ve République en refusant la proportionnelle et en faisant du président de la République le chef naturel de la majorité parlementaire.

 L'ordre est le principe qui semble le mieux correspondre à ce qu'est la droite,

et dépasse largement le seul sujet de la sécurité

***

 

... La droite obéit à l’idée d’un univers qui la précède, la légitime, et qu’elle doit soutenir.

La gauche est plus un projet (de vie moins dure, de plus grande justice, de recherche d’égalité) qu’une certitude qui s’appuierait sur un « ordre » préexistant ou sacré.

Si la droite soutient le monde, la gauche le construit.

Si la droite légitime l’ordre des choses, la gauche le conteste.

La droite c’est le choix de l’ordre, divin ou naturel, immémorial et sacré. Les hommes et la société doivent le maintenir et non le subvertir.

L’ordre des choses ne satisfait pas la gauche. Comme elle ne le trouve pas forcément respectable, elle est plus sensible à ses contraintes, ses abus, qu’à son caractère « sacré ».

La pauvreté, la domination politique, l’exploitation sont les manifestations concrètes de cet ordre, des réalités que la gauche conteste.

... Ainsi la droite croit en des frontières rigides balisant la vie sociale. Elle veut que chacun soit à sa place, que l’homme soit homme et la femme femme, que le serviteur soit le serviteur et le maître le maître, que le nègre soit le nègre et le blanc blanc, que les enfants soient les enfants et les parents les parents, etc. ...

Les Blancs et les Noirs, les patrons et les ouvriers, les juifs et les chrétiens, les Asiatiques et les Américains, les voyous et les princes, les gens de bonne éducation et les grossiers personnages ne doivent en aucun cas se mêler.

Et ils le font pourtant et justement où ? Au plumard. Car en effet, les femmes et les hommes doivent se mêler. Et se mêler au plus près, physiquement en quelque sorte. C’est le seul cas où les frontières doivent être franchies...

****

 

Tout ça c'est pas moi qui l'invente

*

 Alors, gauche, droite ?

Chacun fait ce qui lui plaît, plaît, plaît, plaît

EN TOUTE CONNAISSANCE DE CAUSE et ... EFFETS SECONDAIRES

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique