logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/05/2008

CIAO LES AMIS ! je change d'air

Aujourd'hui vendredi pluvieux...

nous partons découvrir les cousins, cousines de Miche... à LA GUERCHE SUR L'AUBOIS

un retour en BERRY

"Ne fais pas la tête, Nicole, ton tour viendra"

 

medium_calendriern_mai1404.jpg

 A LUNDI

je vous laisse avec des petites notes pré-enregistrées 

 BISOUS

 

ballade à la pluie par ADAMO


podcast
 

21/05/2008

CE QUI NE PEUT S'USER

ma façon de mettre les mères à l'honneur

avant l'heure

medium_LA_VIERGE_ALLAITANTE_.jpg

 VOUS L'AVEZ RECONNUE ?

   CE QUI NE PEUT S'USER

Tout peut s’user.
Mais moi, je connais quelque chose
Qui ne peut pas s’user.
C’est la joue de maman
Qui reçoit des baisers de son enfant

Maurice Carême


medium_mary_cassatt_01.jpg
medium_UNE_MERE_PORTE_SON_ENFANT_.jpg
 

Maison de la naissance,

ô nid, doux coin du monde !

Ô premier univers

où nos pas ont tourné !

Marcel Desbordes-Valmore 

 
 
 
medium_renoir_.JPG
medium_maurice_DENIS.jpg
 


Pour ma mère
Il y a plus de fleurs
Pour ma mère, en mon coeur,
Que dans tous les vergers ;

Plus de merles rieurs
Pour ma mère, en mon coeur,
Que dans le monde entier ;

Et bien plus de baisers
Pour ma mère, en mon coeur,
Qu’on en pourrait donner.
 
Maurice CAREME
 
medium_l_enfant_au_sein_RENOIR_jpg.jpg
L'enfant au sein de RENOIR
 
 

O ma mère et ma nourrice !

Toi dont l'âme protectrice

Me fit des jours composés

Avec un bonheur si rare,

Et qui ne me fus avare

Ni de lait ni de baisers !

 Théodore de Banville
 
 
medium_Maurin_Maternite.JPG
 MAURIN
 
medium_REMBRANDT_33.jpg
 REMBRANDT
 
medium_PICASSO_MATERNITE_3.jpg
 PICASSO
 

Elle a les yeux couleur de ma vague chimère,

O toute poésie, ô toute extase, ô Mère !

A l'autel de ses pieds je l'honore en pleurant,

Je suis toujours petit pour elle, quoique grand.

 

Emile NELLIGAN 

20/05/2008

comme des dingues !

 COMME DES DINGUES SUR LA ROUTE DE PUYOO

ET C'EST SOUVENT QU'ILS RATENT LES VIRAGES

medium_DSC01278.2.JPG
 
ON LES CROISE LE PORTABLE A L'OREILLE 
LA PLUPART DU TEMPS 

 

medium_DSC01276.2.JPG

La photo est toute fraîche
 
ET LA MARECHAUSSE ALORS ?
oucetikeles pour verbaliser 

19/05/2008

JOLIE GLYCINE

 Il pleut ... alors un regard vers la poésie ... et la jolie glycine de Mamie

medium_Sans_titre-1-1.3.jpg

 La glycine est fanée et morte est l'aubépine

 

La glycine est fanée et morte est l'aubépine ;
Mais voici la saison de la bruyère en fleur
Et par ce soir si calme et doux, le vent frôleur
T'apporte les parfums de la pauvre Campine.

Aime et respire-les, en songeant à son sort
Sa terre est nue et rêche et le vent y guerroie ;
La mare y fait ses trous, le sable en fait sa proie
Et le peu qu'on lui laisse, elle le donne encor.

En automne, jadis, nous avons vécu d'elle,
De sa plaine et ses bois, de sa pluie et son ciel,
Jusqu'en décembre où les anges de la Noël
Traversaient sa légende avec leurs grands coups d'aile.

Ton coeur s'y fit plus sûr, plus simple et plus humain ;
Nous y avons aimé les gens des vieux villages,
Et les femmes qui nous parlaient de leur grand âge
Et de rouets déchus qu'avaient usés leurs mains.

Notre calme maison dans la lande brumeuse
Etait claire aux regards et facile à l'accueil,
Son toit nous était cher et sa porte et son seuil
Et son âtre noirci par la tourbe fumeuse.

Quand la nuit étalait sa totale splendeur
Sur l'innombrable et pâle et vaste somnolence,
Nous y avons reçu des leçons du silence
Dont notre âme jamais n'a oublié l'ardeur.

A nous sentir plus seuls dans la plaine profonde
Les aubes et les soirs pénétraient plus en nous ;
Nos yeux étaient plus francs, nos coeurs étaient plus doux
Et remplis jusqu'aux bords de la ferveur du monde.

Nous trouvions le bonheur en ne l'exigeant pas,
La tristesse des jours même nous était bonne
Et le peu de soleil de cette fin d'automne
Nous charmait d'autant plus qu'il semblait faible et las.

La glycine est fanée, et morte est l'aubépine ;
Mais voici la saison de la bruyère en fleur.
Ressouviens-toi, ce soir, et laisse au vent frôleur
T'apporter les parfums de la pauvre Campine.

Emile VERHAEREN (1855_1916) 


16/05/2008

HEUREUX ANNIVERSAIRE Jean-Louis

 CE JOUR MERVEILLEUX

VAUT BIEN UN HYMNE A LA JOIE

PAR LES CHOEURS DE L'ARMEE ROUGE 

medium_publication_blog_titre.bmp_95_.JPG

 
podcast

 

medium_collage3.2.jpg

 GROSSES BISES DE MICHE ET BONNE JOURNEE

medium_collage.3.jpg

http://jeanlouisauxchataigniers.blog50.com 

 

 GROS MOUCHOUS DE MICHE

 

merci Heraime d'avoir publié l'agenda des naissances

il m'est bien utile

**** 

Je ne l'ai pas ouvert pour PIMPRENELLE

avec un peu de retard

cette rose ensoleillée

medium_publication_blog_titre.bmp_58_.JPG

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique